Phénologie Ce qu
7 pages
Français

Phénologie Ce qu'il faut retenir

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ggggggggggggggg. Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°6 – 10 mai 2011. 1 gggggggggg ggggg. Phénologie. • Stade moyen. Sur l'ensemble ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 80
Langue Français
S O M M A I R E
Vigne  Phénologie  Eléments climatiques Champignons Parasites Mildiou Oïdium Black rot
 Ravageurs Vers de grappe Cicadelles vertes Flavescence dorée Cigariers Erinose Cochenilles Escargots
Directeur de publication : Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine Cité mondiale 6, Parvis des Chartrons 33075 Bordeaux cedex Tél. 05 56 01 33 33 Fax 05 57 85 40 40 http://www.aquitainagri.org/
Supervision : DRAAF / Service Régional de l'Alimentation Aquitaine 51, rue Kièser 33077 Bordeaux cedex Tél. 05 56 00 42 03 http://draaf.aquitaine.agriculture. gouv.fr/
N°6 –10 mai 2011
Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de Santé du Végétal d'Aquitaine Viticulture sont les suivantes :
Adar Castillon Ste Foy, Adar Coutras, Adar des 2 Rives, Adar Haute Gironde, Adar Médoc, ADENA, Agridor, Biovitis, Cave Blasimon, Cave Buzet, Cave Hauts de Gironde, Cave Lugon, Caves de Rauzan Grangeneuve, Cave Sauveterre, CDA24, CDA33, CDA40, CDA47, CDA64, CRAA, Cic, Comptoir Agricole, Cotésia, De Sangosse, Euralis, EVO La Tour Blanche, FREDON Aquitaine, Gdon Libournais, Groupe Isidore, IFV, La Périgourdine, Maïsadour, Prodiffu, Soufflet Vigne, Terres du Sud, Ucnl, Urablt, Utilys Concept Ambarès, Vitivista
Le rédacteur du BSV Viticulture est : Chambre d'agriculture de la Gironde
Ce qu'il faut retenir
Premières fleurs observées Mildiou : premières contaminations (départements 40, 47 et 64) Oïdium : de nouvelles taches Vers de la grappe : fin du vol en Gironde et Dordogne, glomérules visibles Flavescence dorée : dates de traitements obligatoires Cochenilles : présence de femelles prêtes à pondre
Phénologie
Stade moyen Sur l’ensemble de la région, la végétation a atteint le stade 18 : 1112 feuilles étalées.
Stades extrêmes Les parcelles les plus tardives sont au stade 13 : 78 feuilles étalées.
Les plus précoces sont au stade 19 : tout début floraison, chute des premiers capuchons floraux.
Les premières fleurs sont observées sur merlot : dans les Graves, à Villenave d’Ornon (source INRA Bordeaux), dans le nord Gironde (St Palais), dans le Blayais et dans le St Emilionnais. Dans le Médoc les premières fleurs sont observées sur tous les cépages (source ADAR du Médoc) ainsi que dans le nord Libournais (merlots et cabernets ; source ADAR de Coutras). Les premières fleurs sont apparues avec 15 jours d’avance, voire 3 semaines pour les secteurs les plus précoces, par rapport à l’année 2010. Certaines parcelles plus précoces sont au stade 20 : 25% floraison : c’est le cas de parcelles de merlot en Gironde (secteur St Emilion) et en Dordogne (Vélines).
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
1
Eléments climatiques
Pluviométrie
Cette première semaine de mai a été sèche. Globalement, le cumul des pluies varie entre 0 et 4 mm sur la région. Les secteurs les plus arrosés sont : en Gironde, le nord Médoc (Vensac, 14.5 mm), en Dordogne Creysse (9,5 mm) et dans les PyrénéesAtlantiques, Monein (7 mm).
Températures Cette semaine la température moyenne est de 17,8°C. Les températures les plus basses se situent autour de 12 °C et les plus hautes vont de 23°C (Vensac) à 26°C (Monbazillac).
Grêle En Gironde, le secteur du Médoc a été grêlé le vendredi 6 mai. Les dégâts sont importants sur certaines parcelles (l’intensité n’est pas encore précisée).
Champignons Parasites
Cette semaine, leréseau de parcelles observées est constitué de46 parcelles de référence et de 30 parcelles témoins non traitées.
Synthèse des conditions de contamination des champignons parasites :
œufs d'hiver mildiou observations données modèle
Mildiou
condition de contamination très faible faible favorable forte
Oïdium …..
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
Black Rot ….
2
 Mildiou Œufs d’hiver
Les œufs d’hiver ne sont toujours pas considérés comme mûrs ni en conditions de laboratoire ni en conditions extérieures.
Voici quelques précisions sur le protocole de suivi de maturation des œufs d'hiver de mildiou : Les échantillons prélevés (feuilles de vigne) l’automne dernier, ne sont conservés que sur un seul site à Villenave d’Ornon. La FREDON Aquitaine prépare, chaque lundi matin, un nouveau lot à observer le lendemain : une partie est placée en conditions de laboratoire (étuve à 21°C) et une autre partie est mise en conditions extérieures. Voici le résultat des observations des dernières semaines :
Date préparation lot
26 avril 2 mai
Durée germination en Durée de germination en conditions de laboratoire conditions extérieures 6 jours 8 jours 5 à 7 jours
Par postulat, les œufs ne peuvent pas être considérés comme « mûrs » s’ils germent en plus de 24 h ; mais la germination et la contamination sont possibles lors de précipitations suffisantes. La pluviométrie de la semaine dernière (semaine 18) peut donc constituer des conditions favorables à la germination des œufs de mildiou. C’est pour cette raison que des taches de mildiou peuvent être observées sur les secteurs les plus arrosés.
Note : Seule la FREDON Aquitaine réalise et publie ces informations sur le suivi de maturation des œufs d’hiver de mildiou.
Observations En Dordogne et en Gironde : pas de nouveaux signalements. Dans les Pyrénées Atlantiques les premières contaminations sont observées : sur le secteur Bellocq, une forte attaque avec 100% des ceps atteints (fréquence sur feuilles 8%, fréquence sur inflorescences 66% et intensité sur inflorescences 30%. Sur le canton de Monein, des symptômes sont signalés avec une fréquence sur ceps de 10% (Lucq de Béarn et Monein) et sur le sudouest du département (Ispour), les premières taches sont observées sur une parcelle hors réseau (source CA 64). Dans les Landes, des symptômes sont observés sur Momuy (7% de ceps) et des taches de mildiou non sporulantes sont signalées dans l’est du département (Arthez d’Armagnac, 20% des ceps). Dans le Lot et Garonne, les premières taches de mildiou, non sporulantes, sont observées sur le secteur de Buzet et hors réseau, des contaminations sont observées sur ce secteur (source Vignerons de Buzet).
Données du modèle D’après le Modèle (Potentiel Système) le risque est faible et en diminution sur l’ensemble du vignoble (Gironde et Dordogne).
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
3
Oïdium
Observations
En Gironde, quelques symptômes sont observés : sur des parcelles témoins non traitées : à Libourne (20% des ceps, fréquence sur feuilles 14% et intensité sur feuilles 0,4%), sur Léognan (10% des ceps, fréquence sur feuilles 0,5% et intensité sur feuilles 0,05%) et quelques taches sont signalées sur Macau (1% des feuilles atteintes et intensité sur feuilles 0,03%). Dans le Bourgeais, des symptômes sont toujours existants (source ADAR Haute Gironde). Dans l’EntredeuxMers : quelques taches ont été observées sur une parcelle propice au développement de l’oïdium à St Vincent de Paul (source ADAR des Deux Rives) et 1 tache est signalée sur le secteur de Monségur (source ADAR Monségur). Dans les Pyrénées Atlantiques, sur une parcelle du réseau, 10% des ceps sont atteints (Monein).
Données du modèle D’après le modèle, le risque de contamination progresse en Gironde et Dordogne. Le modèle indique les premières contaminations épidémiques sur une station à St Emilion.
 Black rot Observations
Des symptômes sont signalés en Gironde : à Sadirac (fréquence : 2% des ceps et 2% sur feuilles), à St Hippolyte (3% des ceps et 4% sur feuilles), sur Coutures (10% des ceps et 10% sur feuilles) et su Campugnan (2% des feuilles ; source ADAR Haute Gironde). Quelques taches sur feuilles sont aussi observées sur le secteur Nord Libourne (source ADAR de Coutras). En Dordogne : pas de nouveau signalement cette semaine.
Données du modèle Le modèle indique un risque potentiel de contamination (pour la Gironde et la Dordogne) favorable à très favorable. Ce risque concerne essentiellement le feuillage.
Ravageurs
 Vers de grappe Le nombre de papillons d’Eudémis et de Cochylis piégés est très faible dans tous les départements. En Gironde et en Dordogne, il semble que la fin du vol soit atteinte. Dans les Landes, les premières glomérules sont observées (Castelnau de Tursan) ainsi qu’en Dordogne (Monbazillac). En Gironde, les glomérules sont visibles sur plusieurs secteurs : dans le Blayais, le Sauternais et sur une parcelle de Merlot à me Villenave d’Ornon. Sur cette parcelle des chenilles au 3 stade larvaire sont observées (source INRA Bordeaux). Les courbes de vol d’Eudémis et de Cochylis en Aquitaine (du mois d’avril à aujourd’hui) montrent l’intensité du vol. Elles indiquent, qu’à priori, les pics du premier vol pour les deux espèces auraient eu lieu autour du 22 avril dernier.
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
4
12
10
2,5
2
1,5
1
0,5
0
8
6
4
2
0
Eudémis  Aquitaine  1° vol Moyenne des captures quotidiennes
Cochylis  Aquitaine  1° vol Moyenne des captures quotidennes
vertes Cicadelles Des adultes sont signalés sur l’EntreDeuxMers (ADAR des Deux Rives), le Sauternais et le Médoc.
Quelques larves sont observées en Dordogne (secteurs ouest et sud Bergeracois). En Gironde des larves sont signalées sur des parcelles témoins non traitées dans le Médoc (Listrac et Parempuyre), sur le secteur de Castillon, de Fronsac et du Libournais.
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
5
dorée Flavescence De nouvelles larves sont signalées cette semaine en Gironde dans l’EntreDeuxMers (Camarsac et Sadirac ; source ADAR des Deux Rives) et dans le Médoc (Listrac et Perempuyre).
Les dates de traitements obligatoires pour 2011 par commune et par territoire pour l’Aquitaine sont disponibles sur le site de la DRAAF : http://draf.aquitaine.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BSV_Flash_FD_2011_date_traitement_cle814dfa.pdf
Cigariers Des cigariers sont signalés sur le secteur de l’EntreDeuxMers (source ADAR de Deux Rives), dans le Médoc ainsi que dans le Fronsadais.
Erinose En Gironde, des symptômes d’érinose sont signalés sur des parcelles du Médoc : St Laurent du Médoc (une parcelle avec 100% des ceps atteints) et St Estèphe (une parcelle avec 80% des ceps atteints). En Dordogne des symptômes sont observés sur une parcelle à Villefranche de Lonchat avec 76% des ceps atteints.
 Cochenilles Des cochenilles ont été observées sur plusieurs secteurs en Gironde : le Libournais (source FREDON Aquitaine et Cave de Sauveterre), le nord Libournais (ADAR de Coutras), l’EntreDeuxMers, le Blayais (ADAR Haute Gironde) ainsi que dans le Médoc (ADAR du Médoc).
Les cochenilles sont encore au stade adulte et un grand nombre de femelles observées sont pleines d’œufs (secteur Libourne ; source FREDON Aquitaine). Aucune larve n’est signalée à ce jour.
Il s'agit dans la plupart des cas de la cochenille lécanine du cornouiller,corni. Parthenolecanium Les larves hivernantes migrent vers les jeunes rameaux en avril sur lesquels elles se fixent.La femelle devenue adulte gonfle et forme un bouclier avec son corps (coque ovale et convexe, 5 mm, teinte brunâtre à rougeâtre) sous lequel s’accumule les œufs de mai à juillet (pour notre région). Les larves (1 mm, forme aplatie, translucides et de couleur jaune à brun) apparaissent 10 à 30 jours plus tard. Elles se dispersent dans la végétation et se fixent sur la face inférieure des feuilles, le long des nervures (source ITV, 1991. Protection raisonnée du vignoble). Sur certains ceps où l’on observe des foyers, il est possible d’observer également des fourmis car cellesci peuvent vivrent en association avec les cochenilles (KREITER S., 2008. les ravageurs de la vigne. Editions FéretBordeaux).
Calendrier des observations :
avril adultes
mai Premiers œufs  Premières  larves
juin
juillet août  Derniers  oeufs  Dernières  larves
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
6
Pour toutes informations complémentaires consultez le site :
http://oav.agriculture.gouv.fr/article.php3?id_article=339
crédit photo : INR
Cochenille Lécanine adulte et larves en début de migration
crédit photo : Franck Lihour, ADAR Coutras
Cochenille adulte avec son miellat
crédit photo : INR
Oeufs
 Escargots Sur une parcelle, secteur de Fronsac, une population deTheba pisanasignalée avec un nombre total de est plus de 15 escargots sous les pièges et sur les ceps.
Prochain bulletin : mardi 17 mai
Ce bulletin est produit à partir d'observations ponctuelles. S'il donne une tendance de la situation sanitaire régionale, celleci ne peutêtre transposée telle quelle à la parcelle. La CRAA dégage donc toute responsabilité quant aux décisions prises par les viticulteurs pour la protection de leurs vignes et les invite à prendre ces décisions sur la base des observations qu'ils auront réalisées sur leurs parcelles.
Bulletin de santé du végétal Aquitaine  Viticulture N°6 – 10 mai 2011
7