Phénologie Eléments climatiques Ce qu
4 pages
Français

Phénologie Eléments climatiques Ce qu'il faut retenir

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ggggggggggggggg. Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°19 – 9 août 2011. 1 gggggggggg ggggg. ². Phénologie. • Stade moyen. La majorité des ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 49
Langue Français
S O M M A I R E Vigne Phénologie  Eléments climatiquesChampignons parasitesMildiou Oïdium Black rotEsca/Black Dead ArmBotrytis Cinerea  Ravageurs Vers de grappe Cicadelles vertes Flavescence dorée Metcalfa pruinosaAutre
Directeur de publication : Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine Cité mondiale 6, Parvis des Chartrons 33075 Bordeaux cedex Tél. 05 56 01 33 33 Fax 05 57 85 40 40 http://www.aquitainagri.org/ Supervision : DRAAF / Service Régional de l'Alimentation Aquitaine 51, rue Kièser 33077 Bordeaux cedex Tél. 05 56 00 42 03 http://draaf.aquitaine.agriculture. gouv.fr/
N°199août 2011
Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de Santé du Végétal d'Aquitaine Viticulture sont les suivantes :
Adar Castillon Ste Foy, Adar Coutras, Adar des 2 Rives, Adar Haute Gironde, Adar Médoc, ADENA, Agridor, Biovitis, Cave Blasimon, Cave Buzet, Cave Hauts de Gironde, Cave Lugon, Caves de Rauzan-Grangeneuve, Cave Sauveterre, CDA24, CDA33, CDA40, CDA47, CDA64, CRAA, Chrysope eurl, Cic, Comptoir Agricole, Cotésia, De Sangosse, Euralis, EVO La Tour Blanche, FREDON Aquitaine, Gdon Libournais, Groupe Isidore, IFV, La Périgourdine, Maïsadour, Prodiffu, Soufflet Vigne, Terres du Sud, Ucnl, Urablt, Utilys Concept Ambarès, Vitivista Le rédacteur du BSV Viticulture est : Chambre d'Agriculture de la Gironde
Ce qu'il faut retenir Stade moyen :fin véraisonMildiou, oïdium et black rot :peu d’évolution des symptômesBotrytis :de nouveaux signalementsème Eudémis :voldébut du 3
Phénologie
Stade moyen La majorité des parcelles (cabernets, merlot, sémillon, sauvignon) a atteint le stadefin37 : véraison.
Stades extrêmes Certaines parcelles sont au stade 35 : début véraison.
Eléments climatiques
Pluviométrie Cette semaine, les cumuls de pluies enregistrés varient entre 2 mm (Classun-40) et 43 mm (Reignac-33). Le cumul moyen sur la région est de 18.8 mm. Un épisode de grêle est survenu le mardi 2 août au soir sur le secteur de Moulis-en Médoc (30 ha).
Températures La température moyenne est de 21°C. Les températures les plus basses sont de 16°C en moyenne. Les plus élevées atteignent 29°C (Monbazillac-24 et Duras-47).
Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°19 – 9 août 2011
1
Champignons parasites Cette semaine, leréseau de parcellesobservées est constitué de40 parcelles :20 parcelles de référence 20 parcelles témoins non traitées Conditions générales de contamination par les champignons parasites : Conditions de contamination Mildiou OïdiumBlack Rot très faibles faibles observations favorables données modèle (situation générale)très favorables
Mildiou Observations : Globalement : très faible évolution des symptômes. PyrénéesAtlantiques A Madiran, les symptômes sur feuilles évoluent légèrement sur 1 parcelle témoin non traitée (29%). Su 1 parcelle de référence les fréquences d’attaque sur feuilles et grappes évoluent : 28% des feuilles et 6% des grappes (intensité 16%).LandesQuelques taches sont signalées sur jeunes rameaux sur 2 parcelles de référence à Momuy et à Castelnau-Tursan. Gironde, Dordogne et Lot et Garonne :pas d’évolution des symptômes.Données du modèle : Les fortes précipitations de la semaine dernière entraînent une augmentation globale du risque sur l’ensemble du réseau de Gironde et de Dordogne. Les secteurs favorables au développement de la maladie continuent donc de s’étendre sur le vignoble. Le modèle indique une progression globale des contaminations de 10% depuis la semaine dernière (source Bulletin modélisation IFV).
Oïdium Observations : Globalement : très peu d’évolution des symptômes sauf sur des parcelles témoins non traitées.Gironde Légère évolution des fréquences d’attaque sur feuilles et grappes sur 7 parcelles témoins non traitées (sur 12 observées). Globalement les fréquences d’attaque sur feuilles varient entre 7 et 63%. Sur grappes, les attaques touchent 10 à 78% des grappes (intensité 1 à 38%). PyrénéesAtlantiques Sur 1 parcelle témoin non traitée à Madiran, les attaques sur grappes évoluent, elles touchent 84% des grappes (intensité 69%).
Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°19 – 9 août 2011
2
Dordogne Sur 3 parcelles témoins non traitées les fréquences sur feuilles évoluent légèrement (source CA24). Landes et Lot et Garonne :pas d’évolution des symptômes sur les parcelles observées.Données du modèle : D’après le modèle potentiel système, le risque potentiel oïdium diminue sur la Gironde et la Dordogne. Le risque est globalement très faible à faible. Sur certains secteurs, le modèle détecte un risque favorable à très favorable (nord Gironde, sud Médoc, Graves et nord-ouest Dordogne) (source Bulletin modélisation IFV). Black Rot Observations : Globalement : pas d’évolution des symptômes sur les parcelles du réseau. Données du modèle : En Gironde et en Dordogne, le risque Black rot continue de baisser. Le modèle enregistre une progression potentielle sur les sites tardifs, fortement attaqués et n’ayant pas encore atteint la véraison complète (source Bulletin modélisation IFV).
 Esca/BlackDead Arm Gironde: de nouveaux symptômes sont observés sur 6 parcelles dans l’Entre-Deux-Mers et le Médoc. Dordogne: de nouveaux pieds touchés sont signalés sur 1 parcelle (Monbazillac). Landes: de nouveaux pieds sont contaminés sur 3 parcelles (Castelnau-Tursan, Momuy et Arthèz d’Armagnac). Botrytis cinerea EnDordogne, de faibles attaques de botrytis sur grappes sont observées depuis la fin de semaine dernière, sur cépages blancs (sémillon et muscadelle ; source CA24). EnGironde, quelques grappes sont attaquées sur 1 parcelle de référence à Coubeyrac et sur 1 parcelle témoin non traitée à Bommes. Dans lesPyrénéesAtlantiques, les premières contaminations sont visibles sur 3 parcelles de références (Bellocq, Madiran et Lucq de Béarn). Les fréquences d’attaque sont comprises entre 4 et 19% des grappes et l’intensité est faible (1%). Dans lesLandes, des symptômes sont signalés sur 1 parcelle de référence récemment grêlée (Castelnau-Tursan). Ravageurs
 Versde la grappe Des captures régulières d’Eudémis ont été enregistrées sur la majorité des secteurs, depuis la semaine ème dernière. Le 3vol a débuté.
 Cicadellesvertes Les populations de larves et d’adultes se stabilisent. Les populations varient de 1 à 11 larves pour 100 feuilles et de 1 à 25 adultes pour 100 feuilles.
Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°19 – 9 août 2011
3
 Flavescencedorée EnGironde, suspicion d’un nouveau foyer de flavescence dorée sur la commune de Daignac. Des cicadelles adultes (5) sont signalées sur 1 parcelle sur le secteur de St Martial. Dans lesPyrénéesAtlantiques, des adultes sont présents sur 1 parcelle à Lucq de Béarn.
Metcalfa pruinosa Des traces blanchâtres sont observées sur 2 parcelles témoins non traitées en Gironde (Pompignac et Les Lèves).
Autre signalement NB : cette rubrique a pour objectif de recenser des parasites observés au vignoble mais qui ne représentent pas forcément un danger pour la vigne. De nouveaux symptômes decicadelles bubalessont signalés (sur rameaux) sur 1 parcelle témoin non traitée en Gironde (Les Lèves-33) et régulièrement sur des parcelles hors réseau en Dordogne (source CA24).Des dégâts importants liés auxchevreuilssont signalés depuis fin juillet sur le secteur de St Loubès-33. De nombreusesgalles phylloxériquessont signalées sur une parcelle témoin non traitée à Parempuyre-33.
" Action pilotée par le Ministère chargé de l'agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto 2018 ".
Ce bulletin est produit à partir d'observations ponctuelles. S'il donne une tendance de la situation sanitaire régionale, celleci ne peutêtre transposée telle quelle à la parcelle. La CRAA dégage donc toute responsabilité quant aux décisions prises par les viticulteurs pour la protection de leurs vignes et les invite à prendre ces décisions sur la base des observations qu'ils auront réalisées sur leurs parcelles.
Bulletin de santé du végétal Aquitaine - Viticulture N°19 – 9 août 2011
4