Premier cours 09
5 pages
Français

Premier cours 09

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
5 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Premier cours : mercredi 30 septembre 09 Nous allons peaufiner notre connaissance du matériel en vue de l’exploiter au mieux, et ce, dès la pente école. Ce premier cours vise à répondre à une question importante qui se pose dès la pente école : quelle est la relation entre la position de mains, donc l’action sur les commandes, et le comportement de la voile ? Nous verrons les problèmes que ça engendre et les réponses à apporter au décollage, en vol et à l’atterrissage. * * * Performances du parapente en vol En conditions aérologiques calmes, le parapente en vol suit une « pente » de descente qu’on ne peut modifier que légèrement par action sur les commandes. Nous avons vu que « bras hauts », le parapente est à sa vitesse maximum ; plus on descend les mains, autrement dit plus on descend les commandes, plus la vitesse du parapente diminue jusqu’au point dit de « décrochage » où la voile ne porte plus. Dans le même temps, il y a une influence sur le « taux de chute » de la voile qui s’exprime par le tableau suivant (exemple pour une voile dite « sortie d’école ») : Position des mains (variable selon la longueur Nom du point Vitesse horizontale Vitesse verticale des commandes) 36 km/h - Mains hautes Vitesse max. 1,3 m/s - Mains au « contact » Finesse max. 34 km/h 1,2 m/s 1,1 m/s - Mains poitrine Taux de chute mini 29 km/h 22 km/h - Mains au bassin Vitesse mini 1,4 m/s - Mains aux fesses Décrochage chute chute Le plané ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
Langue Français

Exrait

Premier cours : mercredi 30 septembre 09 Nous allons peaufiner notre connaissance du matériel en vue de l’exploiter au mieux, et ce,dès la pente école. Ce premier cours vise à répondre à une question importante qui se pose dès la pente école : quelle est larelation entre la position de mains, donc l’action sur les commandes, et le comportement de la voile ? Nous verrons les problèmes que ça engendre et les réponses à apporter au décollage, en vol et à l’atterrissage.  ** * Performances du parapente en vol En conditions aérologiques calmes, le parapente en vol suit une «pente »de descente qu’on ne peut modifier que légèrement par action sur les commandes. Nous avons vu que « bras hauts », le parapente est à sa vitesse maximum ; plus on descend les mains, autrement dit plus on descend les commandes, plus la vitesse du parapente diminue jusqu’au point dit de « décrochage » où la voile ne porte plus. Dans le même temps, il y a une influence sur le « taux de chute » de la voile qui s’exprime par le tableau suivant (exemple pour une voile dite « sortie d’école ») : Position des mains (variable selon la longueurNom du pointVitesse horizontaleVitesse verticale des commandes)
- Mains hautes
- Mains au « contact »
- Mains poitrine
- Mains au bassin
- Mains aux fesses
Vitesse max.
Finesse max.
Taux de chute mini
Vitesse mini
Décrochage
36 km/h
34 km/h
29 km/h
22 km/h
chute
1,3 m/s
1,2 m/s
1,1 m/s
1,4 m/s
chute
Le plané (angleα entrel’horizontale et la trajectoire de la voile) est ainsi différent pour chaque position de commandes. H L Ce plané s’exprime par ce qu’on appellela finesseparapente qui est le rapport de la distance du parcourue horizontalement sur la distance perdue verticalement (L/H).
La finesse max des parapentes « école » se situe autour de 7,5 alors que celle des parapentes de compétition dépasse 10. La courbe qui caractérise chaque voile se nommela polaire des vitesses.Elle montre les différentes vitesses que peut atteindre une aile donnée en vol stable équilibré pour une charge fixée.Elle donne ainsi des indications sur les performances de la voile. Vh Tx de chute mini Finesse max. Vitesse max. Vitesse mini VvVitesse max accélérée er 1 régimede vol Les vitesses sup au taux de chute mini sont dites de premier régime et les vitesses inf au taux de chute mini sont dites de second régime. Par sécurité, il est conseillé de voler dans lepremier régime de vol. PS : la « vitesse accélérée » est obtenue en poussant un barreau, appeléaccélérateur, qui est relié aux élévateurs A et B par une cordelette. La voile ainsi sollicitée «pique »vers le sol et gagne quelques km/h (10 à 20 selon les modèles). La voile décroche, que se passe-t-il ? On peut obtenir un décrochage en descendant progressivement les mains sous le bassin : la commande durcit de plus en plus, les filets d’air ne passent plus de façon laminaire autour de la voile qui ne porte plus et passe derrière le pilote. Ce système ne reste pas longtemps dans cette position car : -Le pilote, au poids plus élevé que celui de la voile, repasse rapidement sous la voile. -La voile, au volume plus important que celui du pilote, repasse rapidement au-dessus du pilote.
Il ne reste plus qu’à refaire voler la voile en montant les commandes pour retrouver la positon de vol rectiligne … « exercice » à réaliser en milieu sécurisé (au-dessus d’un plan d’eau) et sous les directives d’un moniteur !!! Centre de gravité de la voile Il faut donc retenir que le parapente est unCentre de gravité stèmedu s système pendulaire un peu particulier dont le centre de gravité se situe au-dessus du casque du pilote. Centre de gravité du ilote Dès la pente école, et, par la suite, en situation de vol, la problématique du parapentiste sera de garder alignés etsur une verticale ces trois points: centre de gravité de la voile, centre de gravité du système pilote + voile, centre de gravité du pilote.Les mouvements de la voile à contrer sont de trois ordres : -Leroulis: de droite à gauche -Letangage: d’avant en arrière -Lelacet: autour d’un axe vertical Décollage et atterrissage Problématique et exemple à Schwartzbach
En grands vols, les terrains de décollage et d’atterrissage sont clairement délimités. Pour des débutants, on recherchera un terrain de décollage moyennement pentu facilitant le décollage: la finesse de la pente devra être bien inférieure à celle du parapente. On dit que le terrain d’atterrissage est situé à finesse N du décollage. Si le nombre N est supérieur à la finesse de la voile, cela signifie que l’accès de l’atterrissage en conditions calmes est impossible. Il faudra profiter de courants ascendants et partir d’un point plus élevé pour l’atteindre. Si le nombre N est inférieur à la finesse de la voile, il faudra construire uneapprocheprend en qui compte les performances de la voile décrites dans le chapitre précédent. La PTU (prise de terrain en U) Elle se prépare au vent du terrain et consiste à rentrer en dessinant un U en bordure du terrain (type d'approche des avions). Les deux moments importants sont : - le premier virage pour se placer en étape de base - le second virage pour se placer en finale Ils sont étroitement liés à la perception des distances horizontales et verticales,aux performances de la voile et aux conditions aérologiques.
B
Etape de base
C
Finale
A
Branche vent arrière
ent
Zone au vent du terrain Avantages : - Indiquée sur les petits terrains et/ou en présence d'obstacles ainsi que par vent fort - Régulation de l'approche : trop court, le pilote raccourcit la branche vent arrière (A), trop long, il rallonge la branche vent arrière (B) et/ou l'étape de base (C). Inconvénient : - Difficulté à apprécier les distances. ;o)Visualiser à tout moment, et quelle que soit l'approche, une " fenêtre " en entrée de terrain dont la hauteur et l'empiètement sur le terrain dépend des conditions aérologiques et TOUJOURS regarder l’endroit où on souhaite atterrir ! La PTS (prise de terrain en S) Placement sous le vent du terrain en faisant des S en se rapprochant progressivement du terrain … pour passer par la " fenêtre " !
Zone sous le vent du terrain
Vent
Avantages : - Facilité à évaluer les distances par rapport au terrain - A tout moment, le pilote peut s'aligner pour la finale Inconvénient : Ne peut se faire que lorsque la partie sous le vent du terrain est bien dégagée
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents