Bol d Air Jacquier
1 page
Français

Bol d'Air Jacquier

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
1 page
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

décryptage par Olivier Hertel Le Bol d’air Jacquier à l’épreuve des faits Un apport d’oxygène inutile Le raisonnement est simpliste : nous serions tous en hypoxie (manque d’oxygène), ce qui se- rait à l’origine d’à peu près toutes les maladies. La solu- tion ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 juin 2014
Nombre de lectures 1 119
Langue Français

Exrait

DÉCRYPTAGEpar Olivier Hertel
Le Bol d’Air Jacquier à l’épreuve des faits Un apport d’oxygène inutile
Le raisonnement est simpliste : nous serions tous en hypoxie (manque d’oxygène), ce qui se-rait à l’origine d’à peu près toutes les maladies. La solu-tion ? Améliorer l’apport d’oxy-gène pour rétablir l’équilibre de l’organisme. C’est ce que pré-tend faire la société Holiste avec le Bol d’Air Jacquier, une machine vendue entre 1650 et 3940. Elle émet des terpènes saturés en oxygène, sous-pro-duits issus de la transformation d’essence de térébenthine. Ces vapeurs à l’odeur de résine de pin sont inhalées par l’utilisa-teur lors de séances de deux à quinze minutes, une ou plu-sieurs fois par jour, à domicile ou dans l’un des 500 centres agréés en France et à l’étranger. Selon Holiste, ces terpènes se lieraient facilement à l’hémo-globine du sang et favorise-raient ainsi l’assimilation de l’oxygène par les cellules. Problème :« Il est faux de dire que nous sommes tous en hy-poxie !précise Michael Marden, chercheur au laboratoire Subs-titut du sang et pathologie de la polymérisation des protéines à Paris.Et cet apport, s’il était dé-montré, n’aurait aucun effet significatif car une quantité énorme d’hémoglobine se lie déjà très bien naturellement à l’oxygène dans notre sang. »Pour soutenir les bienfaits de sa méthode, Holiste s’appuie sur une thèse (université de Bour-gogne, Dijon) montrant unelégère augmentation des dé-fenses antioxydantes chez le rat. Les antioxydants exerce-raient, entre autres, un effetantivieillissement en luttant contre les radicaux libres, ces composés oxygénés réputés destructeurs pour les cellules. « C’est là encore une vision
simpliste. Car le stress oxyda-tif peut être bénéfique, notam-ment dans le cas de certains cancers. De plus, la seule mé-thode efficace démontrée contre le vieillissement est la restric-tion calorique », explique Fati-ma Mechta-Grigoriou, chef
d’équipe Stress et cancer à l’ins-titut Curie à Paris. L’indépen-dance de la thèse est de surcroît sujette à caution : elle a été es-sentiellement financée par Ho-liste et soutenue par une per-sonne qui travaille dans l’entreprise. Quand bien même
“ L’entreprises’appuie sur une thèse qu’elle a financée et qui a été soutenue par un de ses employés
92SCIENCES ET AVENIR - DÉCEMBRE 2011
ces résultats seraient irrépro-chables, il n’y aurait aucun bé-néfice à attendre de l’augmenta-tion de l’oxygénation.« Sauf lors d’une véritable hypoxémie (manque d’oxygène dans les tissus) ou d’une hypoxie. Dans ces cas, il faut inhaler de l’oxy-gène », précise Patrick Lévy, di-recteur du laboratoire Hypoxie : physiopathologie cardio-vascu-laire et respiratoire de Gre-noble, avant de conclure :« Mi-n u s c u l e sr é s u l t a t sp o u r publicité majuscule ! »
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents