Androgynie et Anorexie

Androgynie et Anorexie

-

Documents
309 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

On a beaucoup écrit sur ces jeunes filles qui ne mangent "rien" parce qu’elles
veulent maigrir et devenir légères comme des plumes, libérées des pesanteurs
de ce monde. Or, le repas a toujours été le médiateur des relations humaines,
symbole de la communion, du partage et de l’appartenance à un cénacle.
Partout, et de tout temps, il a été le signe d’une hospitalité cordiale, d’une
convivialité, le plaisir de la bouche suscitant un climat de confiance
susceptible de rapprocher tous les êtres. Car ‹‹ manger, c’est parler avec les
autres ›› (Brillat-Savarin). Que s’est-il donc passé pour qu’un jour des
milliers de jeunes gens refusent de manger ? Pourquoi le désir incoercible
d’"être mince", alimenté par la mode et la publicité, incite-t-il les
adolescent(e)s à faire fondre leur corps jusqu’à l’anéantir ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 129
Langue Français
Signaler un problème
www.androgynie.com
Patricia Bourcillier AAou le désirde devenir une seulechair&
Flying Publisher
Qu’on évoque le mythe de Platon ou encore les doctrines des gnoses chrétiennes, l’androgynie est présentée comme l’état initial, l’Age d’or à reconquérir. Dans cet essai, on trouve de tout: des écrivain(e)s jugé(e)s, selon les cas et les époques, de mystiques, hystériques ou anorexiques, des figures de la mythologie grecque, des castrats et bien d’autres êtres hors du commun qui ne savent pas exactement de quel genre ils sont. Les thèmes abordés sont multiples: le désir de fusion, le caché et le secret, l’idée de la mort et de la résurrection. La lecture est stimulante, elle appelle l’imaginaire et bouleverse l’idée que se font beaucoup de gens de l’anorexie.
Dans les années soixante-dix, Patricia Bourcillier fait ses études de Lettres à l'université de Cologne, en Allemagne, puis enseigne la littérature française à la faculté des Lettres de Cagliari, en Sardaigne. De retour à Cologne, elle collabore à un projet sur l ’anorexie avec Peter Rech, directeur de l’école d'art-thérapie et professeur à l’université de Cologne. A l’école des femmes de Francfort, elle dirige parallèlement des séminaires de recherche sur l ’anorexie dans la littérature. Editrice de livres d'auto-apprentissage des langues étrangères et de manuels de médecine depuis 1983, elle a écrit les ouvrages suivants: Magersucht und Anorexie (1992), Decamore (1994) et notamment, en français, Sardegnamadre, l ’île et l'autre (2003).
 .
9
ISBN 978-3-924774-55-4
783924
 774554
Patricia Bourcillier
Androgynie et Anorexie
ou le désir de devenir une seule chair
Patricia Bourcillier
Androgynie et Anorexie ou le désir de devenir une seule chair
www.Androgynie.com
La version imprimée de ce livre est disponible chez http://www.lulu.com/content/746716
Flying Publisher
Patricia Bourcillier www.Bourcillier.com
1992 Magersucht & Androgynie (www.Magersucht.com)
1994 Decamore.com
2003 SardegnaMadre.com
Version française revue et corrigée par l’auteur de Magersucht & Androgynie. Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
© 2007 by Flying Publisher & Kamps Am Kriegermal 34 42399 Wuppertal Germany ISBN: 3-924774-55-2 ISBN 13: 978-3-924774-55-4 Cover: Attilio Baghino
Un grand merci à Dominique Garnier pour son amicale lecture du manuscript.
‹‹ Peut-être parviendrons-nous, un jour quine sera pas trop tardif, je l‘espère, à penser de nouveau en images et en signes, parce que nous autoriserons notre Raison à croire aux contes, à jouer comme un bouffon avec les chiffres et les significations, à laisser libre cours à notre imagination et à reconnaître que si nous survivons, ce sera à la rigueur des mythes – fût-ce avec l‘aide de la littérature. ›› (Günter Grass)
Introduction
Une volonté d’intégrité
‹‹ En sortant du sein de ma mère, je subis mon premier exil. ›› (Mémoires d’outre-tombe, I, 3,Chateaubriand)
On a beaucoup écrit sur ces jeunes filles qui ne mangent "rien" parce qu’elles veulent maigrir et devenir légères comme des plumes, libérées des pesanteurs de ce monde. Or, le repas a toujours été le médiateur des relations humaines, symbole de la communion, du partage et de l’appartenance à un cénacle. Partout, et de tout temps, il a été le signe d’une hospitalité cordiale, d’une convivialité, le plaisir de la bouche suscitant un climat de confiance susceptible de rapprocher tous les êtres. Car ‹‹ manger, c’est parler avec les autres ›› (Brillat-Savarin). Que s’est-il donc passé pour qu’un jour des   milliers de jeunes gens refusent de manger ? Pourquoi le désir incoercible d’"être mince", alimenté par la mode et la publicité, incite-t-il les adolescent(e)s à faire fondre leur corps jusqu’à l’anéantir ?
 On assiste à une crise des modèles féminins , affirme le psychanalyste Eric Bidaud. Les jeunes filles, perdues dans leurs souffrances, ne sachant pas
quelles femmes devenir, oscilleraient, selon lui, entre le refus de manger et la boulimie; elles ne chercheraient pas la beauté mais l’identité. Il est certain que la question sans cesse reprise est d’"être soi", de "revenir à soi", la vérité résidant du côté d’un corps pur, intègre, libéré de toute immixtion étrangère.
Pour ces jeunes femmes, la nourriture c’est l’enfer, pas la vie. Aussi remontent-elles vers la source, la coupure primitive qui fit d’elles un être de besoins, pour renaître d’un corps qui n’appartient qu’à elles-mêmes et seulement à elles-mêmes. En fait, derrière le phénomène essentiel du refus de
la nourriture, il y a l’obscure et fatale question des origines, l’idée de la mort et de la résurrection (ou de la rédemption).
Dans toutes les religions monothéistes, le jeûne permet – sur un plan symbolique – le rétablissement d’uneunité humaine perdue, la reconquête de l’esprit et, par conséquent, la capacité de l’être humain d’anéantir le pouvoir
11