Retour sur le passé

Retour sur le passé

-

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Faut-il toujours aller chercher dans le passé des fantômes que nous nous sommes chargés d'enterrer ? Quand le passé devient présent, il faut après pouvoir conjuguer au futur, un passé recomposé...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 299
Langue Français
Signaler un problème

Retrouver son Grand Amour des années
après :
Un mal ou un bien ?

Par Marie Da Cruz

Nous sommes tous hantés par une histoire d'amour :
Un couple à la dérive ;
Un célibat qui dure depuis trop longtemps ;
Une rupture douloureuse qui vous empêche de cons-
truire une nouvelle relation ;
Un être aimé qui vit avec une autre personne ;
Une nouvelle rencontre dans laquelle vous n'osez pas
vous investir de peur de souffrir.
Tout le monde a, à un moment de sa vie des doutes et
des interrogations sur son avenir amoureux.
Chacun recherche ce qui l'empêche d'avancer serei-
nement et de construire de manière certaine, sa vie
avec l'autre. On a beau mettre un pansement sur cer-
taines blessures, elles ne guérissent pas pour autant et
nous hantent, toute notre vie...sauf, si on les détecte,
les analyse et là, on peut prétendre y mettre un terme ! Ceci est un extrait de ma propre histoire
Après vingt longues années d’un silence total d’avec
celui qui avait été « l’Homme de ma vie », voici qu’il
refait surface, un jour, grâce à ma fille...

« 11h58. Deux minutes plus tard, il allait être midi et
je me levais à peine ! Ma nuit avait été plus blanche
que le clair de mes jours...
La moitié de la journée était pratiquement
achevée... je venais de prendre ma première tasse
de café noir, sans sucre, un café fort mais sans
saveur.
Cette fois-ci, je n'arrivais plus à pleurer.
Je le voulais, pourtant, oh ! combien, mais ça ne sor-
tait pas, ça ne coulait pas, ça restait refoulé et im-
mergé au fond de ma gorge.
Un nœud, une boule, un étrange sentiment qui
serrait mes cordes vocales, qui refusaient depuis une
bonne semaine de parler, d'expliquer, de décrire ce
mal...être et la raison qui m’avait mise dans cet état.
Il faut dire qu ’un an auparavant, j'avais déjà
tellement pleuré !
j'ignore combien de litres ou de centilitres nos
yeux peuvent déverser de larmes, mais après deux
jours, j'avais arrêté de compter. C'était comme un
puits sans fond, une nappe phréatique insondable...
Ma fille adolescente avait retrouvé la trace de
cet homme que j'avais tant aimé, mon prince
charmant devenu Roi... Et un an plus tard, je pleurais
toutes les larmes de mon corps !
L'internet a ceci de magique, c'est qu'il ne laisse
personne dans l'ignorance ou dans l'indifférence.
Outil fabuleux de recherches, s’il en est, on ne mesure
pas, toutefois, les conséquences ou les déviances psy-
chologiques et les effets collatéraux qui s'imposent à
nous, « fouilles-merde » de passés enfouis.
Faut-il toujours aller chercher dans le passé des fantômes que nous nous sommes chargés d'enterrer ?
Quand le passé devient présent, il faut après
pouvoir conjuguer au futur, un passé recom-
posé...
On y perd son latin. on ne sait plus à quel temps
vivre sa vie. On n'a plus les repères mis en place
avec acharnement, on n'a plus aucun équilibre,
sur la corde raide qui nous tient par les pieds, on
vacille, on tombe dans le vide, incapable d'arrêter
la chute vertigineuse, dans le précipice de son
enfance, d'un passé imaginé révolu, d'un amour
perdu a jamais...
Tout remonte alors à la surface, tout dans les
moindres détails.
Les souvenirs, les mots, les gestes, les émotions, les
cris, les pleurs, les fous rires, les caresses, les
tensions, le désir, la passion, l'envie, le manque,
l'attente, l’espérance, les heures qui passent,
l'ennui, la solitude, la déraison, l'exaltation...
D'une vie morne et simple, on se repasse alors le
film de son enfance, de son adolescence et de ses
amours envolées...
Un frisson vous envahit et l’on réalise soudain que
l'on est encore vivante, que ces images qui défilent à
100 à l'heure vous rattrapent, vous happent et vous
dépassent...
J'avais vécu mon grand amour, vingt ans
auparavant, j'avais déjà eu cette merveilleuse
chance de le connaitre, de le rencontrer et de le
vivre pendant neuf mois dans une passion
effrénée de la vie.
J'y avais tout laissé de moi : mon âme, mon cœur,
mon corps, mon travail, mon enfant, mes amis,
ma famille...
Et quoi d'autre ?
Moi ! bien sûr ! Une fois de plus... »
Nous pouvons donc nous poser la question suivante : est-ce un bien ou un mal que de « re » partir dans une
nouvelle aventure, au bras d’un passé chargé de souf-
frances, de douleurs, de rage, voire d’injustice par-
fois ?
Peut-on « recoller les pots cassés » ?
On ne peut avancer ou construire de nouveau que si
l’on a pansé ses blessures, franchi chaque épreuve,
dépassé la haine, la colère et permis le pardon...
Chaque étape doit être surmontée l’une après l’autre et
c’est seulement ainsi que votre cœur et votre corps
seront prêts à recevoir... un(e) nouvel(le) élu(e) !
De mon histoire personnelle, il n’en reste que des
cendres et un livre qui m’a aidée à exorciser tous mes
démons.
De ce grand Amour et particulièrement de cet homme
que j’avais tant aimé, j’ai découvert enfin que je
n’avais été qu’un « pion » dans son grand jeu
d’échecs !
Il ne m’avait jamais réellement aimée ni même esti-
mée, un tant soit peu. Utilisée et manipulée... Oui,
beaucoup ! Cuisant constat d’une vérité cruelle qui
depuis m’a fait comprendre que nous sommes souvent
« seul(e)s » à aimer l’autre. Toutefois, c’est un choix,
une décision prise par nous-mêmes. Nous sommes
donc responsables de cela.
Cependant, l’amour « à deux » existe bel et bien. Cette
réciprocité se partage dans le respect de l’autre et ce
que l’on apporte ou donne à l’autre, nous est tout
simplement redonné en retour : « donne et l ’on te
donnera ». On appelle cela l’effet boomerang.
C’est en cela que chacun doit mesurer, analyser et être
conscient de « ce qu ’il fait à l ’autre mais qu ’il ne
voudrait pas que l ’on lui fasse ».
L’amour doit être dans les deux sens et non à sens
unique ! Ne l’oubliez jamais...
Et à vous ? Vous est-il arrivé une histoire similaire ?

Escroquerie aux Sentiments Comment si libérer d'un Manipula-
teur et Aimer de Nouveau de Marie Da Cruz sur Amazon.fr

Si vous avez aimé, ne partez pas sans laisser vos com-
mentaires...
D’autres articles du même auteur peuvent vous inté-
resser également. Ils sont à votre disposition sur ce
site ou blog.
(c)2013 Marie Da Cruz, Chançay
Reproduction autorisée sans aucune modification
du texte avec mention de l’origine :
www.maphilosophiedevie.com