Equipements sanitaires

-

Français
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Corse dispose d'un équipement sanitaire par habitant supérieur à la moyenne nationale en psychiatrie, en moyen séjour et dans toutes les disciplines de court séjour. Les poids respectifs des secteurs public et privé diffèrent selon les spécialités et les deux départements de l'île.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
Langue Français
Signaler un problème

07 SANTE
er Dé fi ni tion su 1 jan vier 2004, la Corse dis pose d’un équi pe -A ment sa ni taire par ha bi tan t su pé rie ur à la
Lits : lits ins tal lés à une date donnée. Ce nombre
moyenne na tio nale en psy chiatrie, en moyen sé jour et peut être dif fé rent de ce lui des lits au to ri sés.
dans tou tes les dis ci pli nes de court sé jour. La Corse se
e Pla ces : concer nent les pla ces d’hos pi ta li sa tionsitue ain si au 2 rang des ré gions les mieux équi pées
de jour, de nuit ou de ser vi ces à do mi cile, au titrepour le moyen sé jour avec 228 lits et pla ces pour 100 000
de soins de suite et de réa dap ta tion fonc tion nelle.ha bi tants après la ré gion Pro vence-Alpes-Côte d’Azur
(239). En court sé jour, la Corse est éga le ment deuxième Taux d’é qui pe me nt : rap port du nombre de
lits et pla ces ins tal lés à la po pu la tiondes ré gions pour le taux d’é qui pe m ent der rière le Li -
er
concernée es timée au 1 jan vier.mou sin en chi rurgie et de meure très bien pourvue en
mé de cine. Hos pi ta li sa tio n com plète : ac ti vi té d’u ni tés
Les éta blis se ments de san té pu blics et pri vés dis po - et ser vi ces qui, ac cueil lant et hé ber geant des
sent prin ci pa le ment de ca pa ci té d’ac cueil de court sé - ma la des, se ca rac té r i sent par un équi pe ment
jour en hos pi ta li sa tion com plète. La Corse compte en lits d’hos pi ta li sa tion, et par des équi pes mé -
ain si 1 170 lits de court sé jour ré par tis es sen tiel le ment di ca les et pa ra mé di ca les qui as su rent le dia -
en mé de cine et chi rurgie, la gy né co logie-obs té trique gnos tic, les soins et la sur veil lance.
re pré sen tant un lit sur dix. Ces cinq der niè res an nées,
Hos pi ta li sa tio n par tielle : ac ti vi té hos pi ta -le nombre de lits de court sé jour en hos pi ta li sa tion
lière de jour ou de nuit, in fé rieure à 24 heu res.
com plète a bais sé de 9 %, va ria tion iden tique à celle
Sec teurs pu blic, pri vé : les éta blis se ments pu -ob servée na tio na le ment. Cette baisse est la pour suite
blics dé pen dent d’une en ti té ayant un sta tut ju ri -d’une ten dance amorcée quel ques an nées au pa ra vant.
dique pu blic (Etat, col lec ti vi té ter ri to riale,En Corse comme sur le conti nent, cette di mi nu tion est
or ga nisme pu blic à ca rac tèr e ad mi nis tra tif), lescom pensée en partie par la crois sance du nombre de
éta blis se ments pri vés, d’une en ti té ayant un sta -pla ces en hos pi ta li sa tion par tielle, de jour ou de nuit.
tut ju ri dique à but non lu cra tif (or ga nisme mu tua -En gy né co logie-obs té tr ique, ce pen dant, si le nombre
liste, as so c ia tion...) ou à ca rac tèr e com mer cial.de lits baisse en hos pi ta li sa tion tra di tion nelle, au cune
place en hos pi ta li sa tion par tielle n’existe dans la ré - Court sé jour : mé de cine gé né rale et spé cia li -
gion. En chi rurgie, seul le sec teur pri v é en dis pose. tés mé di ca les (car dio logie...), chi rurgie gé né -
En hos pi ta li sa tion com plète , le poids du sec teur pri vé rale et spé cia li tés chi rur gi ca les (ORL,
en Corse est su pé rieur à la moyenne na tio nale : 50 % sto ma to logie...), gy né co logie-obs té trique.
des lits contre 40 %. Il pré do mine lar ge ment dans le
Moyen sé jour : conva les c ence, réé du ca tion
moyen sé jour. Pour le court sé jour, même si la Corse
fonc tion nelle, cure mé di cale.
compte une ma jo ri té de lits (55 %) dans le sec teur pu -
Psy chiatrie : com prend les éta blis se mentsblic, cela reste en deçà de la moyenne na tio nale (65 %).
psy chia tri ques et ceux de lutte contre les ma la -Les poids res pec tifs du pu blic et du pri vé sont net te -
dies men ta les, l’al co o lisme et les toxi co ma nies.ment dif fé rents se lon les spé cia li tés et les dé par te -
ments. Le sec teur pu blic ras semble 74 % des lits en Fi chier na tio nal des éta blis se ment s sa ni tai res
mé de cine et 63 % en gy né co logie-obs té trique. A l’in - et so ciaux (Finess) : mis à jour par les di rec -
verse, la chi rurgie reste avant tout du sec teur pri vé, qui tions dé par te men ta les et ré gio na les des af fai -
dé tient 69 % des lits de cette spé cia li té. Pour l’en - res sa ni tai res et so cia les, il per met une
semble de la France, cette pré do mi nance du pri vé dans iden ti fi ca tion pré cise des éta blis se ments, re -
la chi rurgie n’at teint que 53 %. Par ail leurs, en Corse du cense les lits et pla ces au to ri sés et ins tal lés
Sud, 50 % des lits de court sé jour re lè vent du pri vé par dis ci pline, ain si que les équi pe ments
contre 40 % en Haute-Corse. lourds de chaque struc ture.
Voir aus si Sour ces
« Fi ches de syn thèse, SAE 2003 » - [1] Enquête sta tis tique an nuelle des éta blis -
DSS de Corse et de Corse-du-Sud - Octobre 2005 - se ments de san té (SAE) - Di rec tion de la so -
http://corse.sante.gouv.fr li da ri té et de la san té de Corse et de la
Corse-du-Sud (DSS) « L’ac ti vi té des éta blis se ments de san té en 2003 en
hos pi ta li sa t ion com plète et par tielle » - Col lec tion Etu des [2] Ré per toire Finess - DSS de Corse et de
et Ré sul tats, n° 382 - Mi nis tère de l’Emploi et de la so li da ri - Corse-du-Sud
té, Drees - Fé vrier 2005 - www.sante.gouv.fr
« Sta tis ti ques et in di ca teurs de la san té et du so cial,
mé men to ré gio nal » -
Drass - Drees - Annuel - http://corse.sante.gouv.fr
TEC 200576





Equi pe ments sa ni tai res 07.1
erCAPACITE D'ACCUEIL EN HOSPITALISATION COMPLETE AU 1 JANVIER 2004 [1]
(nombre de lits)
Eta bli s se ments de : Corse-du- Sud Haute-Cor se Corse France
Court sé jour mé de cine
- pri vé 96 48 144 21 176
- pu blic 181 239 420 91 348
Court sé jour chi rurgie
- pri vé 152 179 331 49 417
- pu blic 71 78 149 43 407
Court sé jour gy né co logie- obs té tr ique
- pri vé 30 16 46 8 014
- pu blic 31 49 80 14 393
Psy chiatr ie
- pri vé - 115 115 19 942
- pu blic 194 35 229 40 674
Moyen sé jour (soins de suite et de réa dap ta tion)
- pri vé 340 75 415 52 679
- pu blic 95 75 170 37 465
TAUX D'EQUIPEMENT SANITAIRES OFFICINES ET LABORATOIRES
er er AU 1 JANVIER 2004 [1] AU 1 JANVIER 2004 [2]
(nombre)
Corse- Haute-
du-Sud Corse Corse France
Moyen séjour
Phar macie* 65 73 138 22 850(soins de suite et
La bo ra toi re de réadaptation)
d'a na ly ses 13 25 38 4 087
* yc phar macie mu tua liste
Psychiatrie
générale
(adulte) CAPACITE D'ACCUEIL EN HOSPITALISATION
erDE JOUR, NUIT AU 1 JANVIER 2004 [1]
(nombre de pla ces)Court séjour Corse
gynécologie- Corse- Haute-France
obstétrique Eta bli s se ments de : du-Sud Corse Corse France
Court sé jour mé de cine
- pri vé 1 10 11 2 502
Court séjour - pu blic 10 7 17 5 450
chirurgie Court sé jour chirurgi e
- pri vé 24 16 40 7 157
- pu blic - - - 1 445
Court séjour Psy chiatr ie
médecine - pri vé - 21 21 5 027
- pu blic 48 25 73 20 919
Moyen sé jour (soins de suite et de réa dap ta tion)
0 50 100 150 200 250 - pri vé 16 - 16 3 653
(lits et places /100 000 habitants)
- pu blic - 5 5 1 169
TEC 2005 77