Étude INED : augmentation du nombre de décès en France dans les prochaines années

Étude INED : augmentation du nombre de décès en France dans les prochaines années

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le nombre de décès a augmenté de 7 % en France entre 2014 et 2015. Est-ce le début d’une
nouvelle période après 70 ans où il est resté stable ? Gilles Pison et Laurent Toulemon nous
expliquent les raisons de cette stabilité étonnante et de la forte augmentation du nombre de
décès dans les années à venir, même si la vie continue de s’allonger.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 09 mars 2016
Nombre de lectures 39 449
Langue Français
Signaler un abus
Numéro 531 mars 2016
Population&Sociétés
Le nombre de décès va augmenter en France dans les prochaines années
Gilles Pison* et Laurent Toulemon**
Le nombre de décès a augmenté de 7 % en France entre 2014 et 2015. Est-ce le début d’une nouvelle période après 70 ans où il est resté stable ? Gilles Pison et Laurent Toulemon nous expliquent les raisons de cette stabilité étonnante et de la forte augmentation du nombre de décès dans les années à venir, même si la vie continue de s’allonger.
er Au 1 janvîer 2016, a popuatîon de a France métropo-îtaîne est estîmée à 64,5 mîîons d’habîtants auxques s’ajoutent 2,1 mîîons d’habîtants dans es départements d’outre-mer, soît un tota de 66,6 mîîons [1]. En métro-poe, a popuatîon a augmenté d’envîron 240 000 habî-tants en 2015 (+ 0,4 %). La croîssance a été moîndre qu’en 2014, es naîssances ayant égèrement dîmînué et es décès sensîbement augmenté (tabeau page 3).
Un peu moins de naissances en 2015 qu’en 2014 Le nombre des naîssances a égèrement dîmînué (762 000 en 2015 en France métropoîtaîne, contre 781 000 en 2014), ’îndîcateur de écondîté aussî : 1,93 enant par emme en 2015 contre 1,98 en 2014, soît une baîsse de 2,4 %. La ten-dance observée depuîs près de quarante ans à avoîr ses enants de pus en pus tard se poursuît : es emmes quî ont (1) accouché en 2015 avaîent en moyenne 30,5 ans . Cet âge n’a cessé de progresser depuîs 1977 (’âge des mères à a naîssance de eurs enants étaît aors de 26,5 ans en moyenne). Sî a écondîté des emmes après 30 ans se maîntîent au même nîveau qu’en 2014, ee dîmînue avant 30 ans. L’examen de a écondîté par génératîon montre que es emmes nées en 1965, quî ont atteînt 50 ans en 2015
* Muséum national d’histoire naturelle et Institut national d’études démographiques. ** Institut national d’études démographiques. (1) L’âge à la naissance du premier enfant est de 28,5 ans en moyenne.
et ont donc achevé eur vîe éconde, ont eu 2,04 enants en moyenne. Les emmes nées en 1975, quî ont eu 40 ans en 2015, en ont déjà 1,97, sî bîen que e tota dépassera 2,0 enants orsqu’ees auront 50 ans. Quant aux géné-ratîons pus jeunes, ees sont encore oîn d’avoîr termîné eur vîe éconde, maîs î est probabe qu’î en sera de même pour ees.
Hausse sensible des décès en 2015 Le nombre de décès observés en 2015 (587 000) est supé-rîeur de 7 % aux 547 000 décès de 2014. La popuatîon a crû de 0,4 % et a proportîon de personnes âgées a aug-menté, on attendaît donc une hausse des décès, maîs d’une ampeur moîndre. Le cacu de ’espérance de vîe permet d’éîmîner dans es luctuatîons de a mortaîté ce quî revîent aux varîatîons de a taîe de a popuatîon et de sa répartîtîon par âge, pour ne aîre apparaïtre que ce quî tîent à ’évoutîon des rîsques de décès. L’espérance de vîe à a naîssance est de 79,0 ans pour es hommes et 85,1 ans pour es emmes en 2015, contre 79,3 et 85,4 en 2014, soît une baîsse de 0,3 an entre 2014 et 2015 pour chacun des sexes. Ce recu est îé à une épîdémîe de grîppe partîcuîèrement meurtrîère ors des troîs premîers moîs de ’année 2015 – 24 000 décès suppémentaîres ont été décomptés au cours de cette pérîode par rapport à a même pérîode en 2014 – à aquee s’est ajouté un moîs de juîet canîcuaîre et des vagues de roîd en octobre ayant entraïné queques mîîers de décès suppémen-taîres par rapport aux mêmes pérîodes en 2014 [1].
numéro 531mars 2016Population&Sociétésbulletin mensuel d’information de l’Institut national d’études démographiques
www.ined.fr
2
Le nombre de décés va augmenter en France dans les prochaines années
Figure 1. Évolution annuelle des décès y a encore trente ans comme ’îustrent es projec-en France depuis 1920 tîons pubîées par ’Insee en 1979 et en 1986 Décès (en milliers) 800 Épidémies Guerre(igure 1). Cees pubîées en 1979 ne comportaîent 2010 de grippe (1940-45)Projecîons de l'Insee Scénarioqu’une seue hypothèse concernant ’espérance de meurtrières publiées en... 1927 1929 1940 1986 central 750 "mortalité tendancielle"vîe : ee étaît supposée augmenter de moîns en 2003 Scénario moîns vîte dans e proongement des tendances central Observaîons 1979 1986 700 observées au cours des années précédentes, avec "mortalité basse" un gaîn de 0,8 an entre 1975 et 2000. Le gaîn a été 650 en réaîté de pus de 6 ans. La projectîon a donc Épidémies de grippe meurtrièresortement surestîmé e nombre de décès dès 1977, 600 1962 1969 Épidémie soît avant même sa pubîcatîon en 1979, et annon-de grippe Canicule 2003 meurtrière 550cé une orte hausse dans es années suîvantes aors 2015 qu’on a observé une égère baîsse en réaîté (igure 1). Les projectîons pubîées sept ans pus 500 tard, en 1986, ont reevé eurs prévîsîons en matîère de progrès de ’espérance de vîe, cee-cî augmen-450 1920 1940 1960 1980 2000 2020 2040 2060 Année tant de 1,9 an entre 1985 et 2000 dans ’hypothèse G. Pison et L. Toulemon,Populaîon et Sociétésn° 531, Ined, mars 2016. de « mortaîté tendancîee », maîs en supposant Source : Insee. toujours un raentîssement des progrès avec e temps. Magré ce reèvement, a projectîon a sures-Pour apprécîer a hausse du nombre de décès surve-tîmé à nouveau e nombre de décès dès e début, en annon-nue en 2015, î est utîe de a repacer dans e contexte des çant à-aussî une courbe en hausse dans es années suî-luctuatîons annuees des décès observées en France dansvantes aors que es décès ont putôt baîssé. e passé. La courbe des décès annues depuîs près d’unLes auteurs avaîent aussî pubîé un scénarîo aternatî, sîèce montre une premîère pérîode de 1920 à a in de a dît de « mortaîté basse », quî proongeaît e rythme de Deuxîème Guerre mondîae où es décès se sîtuent aux baîsse des taux de mortaîté, avec des gaîns nettement aentours de 650 000 à 700 000 par an (igure 1). La ten- pus împortants d’espérance de vîe (3,4 ans entre 1985 et dance est à a baîsse jusqu’en 1939, en raîson des progrès 2000, au îeu de 1,9). Le progrès a été en réaîté de 3,7 ans, de ’espérance de vîe à a naîssance quî passe de 52,1 ans soît un peu supérîeur à ceuî du scénarîo de « mortaîté en 1920 à 59,5 ans en 1939, avec des pîcs certaînes années basse ». Le nombre de décès dans ce dernîer scénarîo a causés par des épîdémîes de grîppe partîcuîèrement été înaement très proche de a tendance observée meurtrîères comme en 1927 et 1929 [2]. La Deuxîème jusqu’en 2003. Guerre mondîae înterrompt temporaîrement a ten- Depuîs 1995, es projectîons de mortaîté sont beau-dance à a baîsse, maîs au sortîr de a guerre, dès 1946, ecoup pus optîmîstes et, comme cee de « mortaîté basse » nombre de décès tombe au-dessous de 550 000, înaugu- de 1986, s’appuîent sur ’hypothèse de progrès constants rant une pérîode de près de 70 ans où ce nombre se [3]. Ees annoncent néanmoîns une hausse împortante maîntîent reatîvement constant, autour de 550 000 ou des décès à terme en raîson de deux phénomènes nou-un peu au-dessous (igure 1). veaux : a in de ’efet des casses creuses nées pendant a Cette stabîîté du nombre de décès entre 1946 et 2014 Premîère Guerre mondîae, et ’arrîvée des baby-boomers est étonnante. La popuatîon a augmenté de pus de aux grands âges. Examînons d’abord ’efet des casses moîtîé (passant de 40 à 64 mîîons) et a vîeîî au cours creuses quî a contrîbué à stabîîser es décès depuîs 40 ans. de cette pérîode, ce quî auraît dû à aussî entraïner une Les décès des classes creuses nées hausse des décès. Pourquoî cea n’a-t-î pas été e cas ? Le pendant la Première Guerre mondiale nombre de décès va-t-î se maîntenîr à ce nîveau dans es prochaînes années ? La orte augmentatîon de 2015, quîLes naîssances ont été près de deux oîs moîns nombreuses s’înscrît ee-même dans une tendance à a hausse depuîsdans es années 1915 à 1919 que pendant es années d’avant e creux de 2004, annonce-t-ee une nouvee pérîode ? et d’après-guerre. Lorsque ces génératîons creuses atteîgnent es âges où se concentrent aujourd’huî es décès, L’effet de l’augmentation de la durée de vie î en résute un « manque reatî » de décès vîsîbe sous La premîère raîson expîquant que e nombre de décès n’aîtorme d’échancrure dans a répartîtîon par âge des décès pas augmenté sensîbement entre 1946 et 2014 est ’aon- des années 1990, 2000 et 2010 (igure 2). L’échancrure se gement de a vîe, ’espérance de vîe à a naîssance ayant dépace de 10 ans en 10 ans sur es courbes au ur et à crû de 3 moîs et demî par an en moyenne au cours de amesure que ces génératîons avancent en âge. Ee dîsparaït pérîode (passant de 62,5 ans à 82,3 ans sexes conondus). presque en 2010 en raîson de a dîmînutîon du nombre de Un te rythme de progressîon étaît înîmagînabe jusqu’à î survîvants dans ces génératîons.
numéro 531mars 2016Population&Sociétés
www.ined.fr
 hommes (a)
Varîaïon totale (m)
(3) Moins de 20 ans %
(3) 65 ans ou plus %
11,5
16,1
16,6
12,1
14,1
14,0
16,9
16,8
17,3
16,7
79,0 85,1 234 3,6 64 513 15 702 12 270 24,3
79,3 85,4 235 3,7 64 277 15 664 11 942 24,4
18,6
 femmes (a)
793 535 258 47 305 -12,5 8,5 3,3 2,00
1975
1985
1965
1955
1
78,8 85,0 233 3,7 63 982
15 589 11 612 24,4
78,5 84,8 240 3,8 63 698
15 513 11 287 24,4
793 538 255 44 299 -12,7 8,6 3,7 1,99
78,4 85,0 231 3,7 63 376 15 458 10 973 24,4
78,0 84,7 245 3,9 63 070
15 440 10 667 24,5
HOMMES
2000
15 338 15 369 10 301 10 421 24,7 24,6
1990
775 531 244 70 314 -
762 526 236 80 316 -
77,6 84,4 259 4,2 62 466
77,4 84,4 267 4,3 62 135
3
782 558 223 61 284 -12,2 8,8 3,5 1,97
790 559 231 91 322 -12,4 8,8 3,3 1,99
1950
(a) années – (e) nombre d’enfants par femme – (m) milliers – (p) provisoire – (r) pour 1 000 naissances vivantes – (t) pour 1 000 habitants. (1) les esïmaïons de populaïon pour l’année 2000 ïennent compte d’un ajustement desïné à rétablîr la cohérence comptable entre les recensements de 1999 et 2006 (voîr Vanessa Bellamy et Catherîne Beaumel, 2016 [1]). (2) y comprîs marîages de personnes de même sexe à parïr de 2013. (3) en in d’année. Source: Insee, Dîvîsîon des enquêtes et études démographîques (hp://www.însee.fr).
er Population de la France - Évaluation provisoire au 1 janvier 2016
2012
13,4 9,3 7,3 1,78
13,1 9,0 4,4 1,87
16,7 10,6 18,2 2,47
3
www.ined.fr
2
786 521 265 75 340 -12,7 8,4 3,6 1,96
300
Déicît des naîssances dû à la guerre de 4-8 (classes creuses)
100
Année de naissance
Le nombre de décés va augmenter en France dans les prochaines années
11,3
300
Fîn du baby-boom
5
5
4
50
60
20
70
40
10
30
1
1
80
100
Âges 105 ou +
90
2005
2015 500 400 Effecïfs en mîllîers
1985
1995
858 530 328 35 363 -20,5 12,7 51,9 2,93
4
3
Déicît des naîssances dû à la guerre de -45
19,0
77,8 84,5 245 3,9 62 765 15 407 10 540 24,5
816 517 299 140 439 -17,9 11,3 27,4 2,73
200
(G. Pîson et L. Toulemon,PopulaIon & Sociétés, n° 5, Ined, mars )
2005
2015 400 500 Effecïfs en mîllîers
2011
0 0 0
100
1995
17,7
18,1
1945
200
2
Tableau - Indicateurs démographiques 1950 à 2015, France métropolitaine
2013(p) 2014(p) 2015(p)
5
1975
2
3
Année de naissance
63,4 69,2 331 7,9 42 010 12 556 4 727 29,9
1935
1915
1925
1945
1955
4
1965
802 540 262 43 305 -12,7 8,6 3,5 2,02
2008
2007
Baby-boom
796 532 264 67 331 -12,8 8,5 3,6 1,99
Solde migratoire (m)
Naissances (m) Décès (m) Excédent naturel (m)
2009
2010
1915
1935
848 540 308 180 488 -
800 547 253 44 297 -14,9 10,2 10,0 1,94
781 547 234 61 295 -12,2 8,7 3,3 1,98
762 587 175 61 236 -11,8 9,1 3,5 1,93
FEMMES
1925
1960
1980
1970
(3) Populaïon(m)
(3) 65 ans ou plus (m)
Taux de nupïalîté (t)
(3) Moins de 20 ans (m)
(2) Mariages (m)
numéro 531mars 2016Population&Sociétés
70,2 78,4 334 6,2 54 029 16 419 7 541 30,4
67,0 73,6 320 7,0 45 904 14 665 5 288 31,9
68,4 75,9 394 7,8 51 016 16 748 6 174 32,8
75,3 82,8 298 5,0 59 267 15 068 9 561 25,4
72,7 80,9 287 5,1 56 893 15 632 8 036 27,5
Taux de mort. înfanïle (r)
Espérance de vie :
Taux de mortalité (t)
Indice de fécondité (e)
Taux de natalité (t)
(1) Ajustement (m)
Passage des classes creuses à l'âge de fécondîté
Le nombre de décés va augmenter en France dans les prochaines années
Figure 2. Répartition des décès par âge en 1990,2000 et 2010
Nombre de décès (milliers) 25
20
2010 2000 1990
15 Nombres accrus : décès de baby-boomers nés à parïr de 4
10
5
0 40
50
60
Nombres faibles : décès de membres des classes creuses nées en 1915-1919 70 80 90 100 Âge au décès
G. Pison et L. Toulemon,Populaîon et Sociétésn° 531, Ined, mars 2016. Source : Insee.
L’arrîvée de ces casses creuses aux âges éevés où ’on meurt est ’une des raîsons de a baîsse temporaîre des décès à partîr du début des années 1980. La courbe est en traîn de remonter entement au début des années 2000, ’efet des casses creuses étant aors à son maxîmum, orsque survîent a canîcue de ’été 2003. Ee entraïne un pîc de décès cette année-à, suîvîe d’une baîsse sensîbe en 2004 îée à un « efet de moîsson » : des personnes ragîes quî seraîent mortes en 2004 s’î n’y avaît pas eu de canîcue, sont mortes pus tôt, en 2003. I en résute un gonlement des décès de 2003 et une dîmînutîon à ’înverse des décès de 2004. La tendance à a hausse reprend ensuîte, maîs à un nîveau moîndre en raîson des mesures prîses après a canîcue pour améîorer a surveîance des personnes âgées et mîeux es protéger en cas d’événements à rîsque, quî ont entraïné une baîsse de a mortaîté aux grands âges.
Le nombre de décès va augmenter en écho au baby-boom
Un autre phénomène de même type a débuté : es généra-tîons nombreuses nées pendant e baby-boom, entre 1946 et 1973, arrîvent à eur tour aux âges éevés où ’on meurt, entraïnant un eet înverse d’augmentatîon des décès annues. Ce phénomène est déjà vîsîbe sous orme de « vague » sur a igure 2 et î va prendre pus d’ampeur dans es prochaînes décennîes, gonlant e nombre annue de décès e temps que ces génératîons vîeîîssent puîs dîspa-raîssent, es dernîères génératîons de baby-boomers devant
Ined :133, boulevard Davout, 75980 Paris, Cedex 20 Directrice de la publication :Magda Tomasini Rédacteur en chef :Gilles Pison Assistante de rédaction :Marie-Paule Reydet Maquette :Isabelle Milan Impression :Mérico Delta Print, Bozouls, France er D. L. 1 trim. 2016ISSN 0184 77 83 Numéro 531 • Mars 2016 •Population et Sociétésbulletin mensuel d’information de l’Institut national d’études démographiques
s’éteîndre dans es années 2060. Les projectîons es pus récentes pubîées par ’Insee annoncent toutes une hausse des décès jusqu’à près de 770 000 par an vers 2050 dans e scénarîo centra [4]. Ees ont pourtant ’hypothèse d’une poursuîte de ’augmentatîon de ’espérance de vîe quî gagne 7,6 ans entre 2007 et 2060 dans ce scénarîo, passant de 80,9 ans à 88,5 ans sexes conondus. Deux hypothèses haute et basse encadrent ce scénarîo centra, avec des progrès de ’espérance de vîe respectîvement înérîeurs et supérîeurs de 2,5 ans à ceux du scénarîo centra. Maîs ces varîantes ne modîient en rîen a tendance générae à a hausse împor-tante des décès, n’augmentant ou ne réduîsant que de 30 000 es 770 000 décès annoncés par e scénarîo centra pour 2060. Même dans un scénarîo împrobabe où des înnova-tîons majeures en matîère de utte contre e vîeîîssement bîoogîque permettraîent à ’espérance de vîe de aîre un bond rapîde de 10 à 20 ans, on n’échapperaît pas à une orte hausse du nombre de décès quand vîendraît e moment de a mort pour es baby-boomers, eurs propres décès n’étant aors retardé que d’une à deux décennîes.
Références [1] Vanessa Bellamy et Catherine Beaumel -« Bilan démographique 2015 : le nombre de décès au plus haut depuis l’après-guerre »,InseePremière, n° 1581, janvier 2016, [2] Jacques Vallin et France Meslé -Tables de mortalité e e françaises pour les XIX et XX siècles et projections pour le e XX siècle, Données et statistiques, numéro 4-2001, Ined, 101 p. [3] Didier Blanchet et Françoise le Gallo -« Retour vers le futur : trente ans de projections démographiques »,inEmmanuelle Nauze-Fichet et Stéphane Tagnani (dir.),Trente ans de vie économique et sociale, Insee, 2014, p. 33-42. [4] Olivier Chardon et Nathalie Blanpain -« Projections de population 2007-2060 pour la France métropolitaine », Insee Résultats, série Société, n° 117, 2010.
Résumé
La population de la France a augmenté de plus de moi-tié depuis 70 ans et a vieilli, ce qui aurait dû entraîner une hausse du nombre annuel de décès. Deux facteurs expliquent qu’ils se soient maintenus à peu près constants au cours de cette période : l’augmentation de la durée de vie et l’arrivée aux grands âges des classes creuses nées pendant la Première Guerre mondiale. Leur extinction et l’arrivée à ces âges des générations nombreuses du baby-boom vont entraîner une hausse des décès dans les pro-chaines années.
Population et Sociétésfigure dès sa parution sur le site internet de l’Ined : www.ined.fr/fr/publications/
Pour recevoir par courriel les avis de parution (11 numéros par an) : www.ined.fr/fr/publications/population-et-societes/
Pour vous abonner àPopulation et Sociétéset le recevoir par courrier : www.ined.fr/fr/publications/abonnements/abonnements-population-et-societes/