3 pages
Français

La grue blanche déploie ses ailes et le Qi Gong... ses effets ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La grue blanche déploie ses ailes et le Qi Gong... ses effets ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 743
Langue Français
6 CONSTRUIRENumÈro 9 / 24 fÈvrier 1998 BIEN-êTRE La grue blanche dÈploie ses ailes et leQi Gong. . .
Photo Erling Mandelmann/AMP
ses effets
mateurs de lenteur et de silen-A ce, ceci est pour vous. Mais n'allez pas imaginer que vous pourrez faire un petit somme pen-dant une heure et demie: le Qi Gong est une discipline exigeante. Le Qi Gong? Encore un de ces trucs venus d'ailleurs. A quoi bon singer une pratique qui n'a rien ‡ voir avec notre culture? dira votre copine Aline. Elle ajoutera sans doute que ces histoires de mÈdita-tion ‡ la petite semaine, c'est n'im-porte quoi. Ne l'Ècoutez pas! Une heure de Qi Gong procure une dÈli-cieuse sensation de lÈgËretÈ et de bonne humeur... ‡ moins qu'elle ne vous laisse complËtement lessivÈ, avec une seule envie: vous effon-drer sur votre lit. Au dÈbut, c'est normal. Le moins qu'on puisse di-re, en tout cas, c'est que ses effets sont certains. Cherchez l'homme dans la salle: le plus souvent, il n'y en a pas, ou si peu. Tant pis (pour eux). Ha-billez-vous confortablement et es-sayez de suivre les mouvements! Dans le haut du corps, ils sont en gÈnÈral lents, mais pas toujours, et aÈriens. Les jambes sont fixes, en trËs lÈgËre flexion, sans raideur. Vous prenez racine. Mais les mou-vements ne sont pas tout. Les maÓtres mots de toute l'histoire, ce sont l'Ènergieet le souffle, toutes choses de notre monde intÈrieur qui ne sont pas sans effet sur notre Ítre extÈrieur. Et c'est l‡ que l'Orient a des choses ‡ nous ap-prendre. VÈronique Terrier, enseignante ‡ Lausanne, a passÈ quatre ans en Chine. AprËs avoir ÈtudiÈ la langue, elle a suivi l'enseignement d'un maÓtre de Qi Gong ‡ PÈkin. Et prÈcise d'emblÈe que ´le Qi Gong n'est en aucun cas un systËme de croyance. C'est une technique qui requiert persÈvÈrance, confiance et motivation. Elle intËgre la respira-tion et la focalisation de l'espritª.
Ð Quelest le but de ces mouve-ments? Ð Ils visent ‡ faire circuler l'Ènergie ‡ travers les mÈridiens et dans tout le corps. Du point de vue chinois, la maladie rÈsulte d'une stagnation ou, au contraire, d'un vide d'Èner-gie.
Ð Cette Ènergie, o˘ la puise-t-on?
Suite en page 8
ntrez dans le ercle du petit ciel
´Tout ‡ coup une idÈe surgit ‡ mon es-it: la logique occidentale, la science ana-ique (...) n'Ètaient-elles pas justement  bistourihabile pour tenter une percÈe ns la profondeur des arcanes du Qi ng?ª: lehÈros du ´Cercle du petit Cielª t un jeune Chinois ÈmigrÈ en France, rËs les ÈvÈnements de la place Tien An en. DÈchirÈ entre deux mondes, il Èprou-un malaise insupportable. Un matin de grisaille parisienne, il reÁoit visite d'un de ses anciens camarades  l'UniversitÈde PÈkin, plutÙt taciturne, i ne lui dit qu'une chose: ´C'est ta mË-.ª Morte pendant la RÈvolution culturelle, lle-ci n'a pas ÈtÈ enterrÈe dans le amp des ancÍtres, comme le veut la tra-tion. L'urne qui contient ses cendres a È dÈposÈe dans le ´temple des rÈvolu-nnairesª. Le jeune homme se souvient alors de tte voisine un peu commËre qui lui avait prochÈ de ne pas l'avoir fait soigner par Qi Gong. Et part en quÍte de l'urne funÈ-ire. De temples en ermitages, cette quÍ-le conduit vers les maÓtres de l'art. Au cœur des mystères de 'Orient, ‡ travers forÍts de bambous, iËres, montagnes brumeuses et cas-des, commence son initiation et ses dÈ-uvertes: ´Je compris alors qu'entrer ns le Cercle du petit ciel,c'est d'abord ntrer dans l'empire des ns, après avoir quitté 'enfer des mots. (...) Cette fonte  soi-mÍmedans l'Univers n'est-elle pas stement l'Ètat originel de l'homme? son istence avant la prise de conscience? ant qu' ´Adam et Eve aient mangÈ le it de la connaissanceª? N'est-ce pas t Ètat-l‡, qu'enfin, la pratique du Qi Gong cherche?ª Ya Ding, l'auteur de ce petit roman plein humour, ressemble furieusement ‡ son rsonnage. Il est nÈ en 1956 dans le rd de la Chine, a ÈtÈ envoyÈ ‡ la cam-gne pendant la RÈvolution culturelle. tre deux voyages, il vit ‡ Paris.E.G.
Photo Wettstein & Krauf/MusÈe Rietberg, Zurich