Apprendre à plonger dans l espace
2 pages
Français

Apprendre à plonger dans l'espace

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Témoignage client
Apprendre à plonger
dans l’espace
Une des particularités de l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie est d’ap-
prendre à ses étudiants l’utilisation des outils tridimensionnels dès la première année.
« Habituellement, c’est en troisième année qu’ils sont immergés dans la modélisation 3D »,
précise Bertrand Camillerapp, architecte et enseignant dans cet établissement qui a élu domi-
cile dans une usine de textile réhabilitée, au cœur d’un parc paysagé, à proximité immédiate de
Rouen. « En plongeant nos étudiants immédiatement dans la troisième dimension, nous rac-
courcissons leur temps d’apprentissage du positionnement dans l’espace. »
Immersion totale sions auparavant sur d’autres logiciels, mais architecte ne peut pas concevoir un plan
« Ce n’est pas forcément une mince affaire l’application d’Autodesk que nous avons sans se faire une représentation spatiale
d’acquérir une pensée et une philosophie adoptée à la rentrée de 2005, a accéléré de du projet qu’il conçoit. Par comparaison,
d’utilisation des trois dimensions. L’intuitivité, manière très signifi cative ce processus. » autrefois on dessinait sur la planche à
la rapidité ainsi que la facilité d’utilisation de Avant de conduire l’École nationale supé- dessin, en plan, en coupe, en élévation
Autodesk Revit permettent de se concentrer rieure d’architecture de Normandie à dans un aller-retour permanent… Et c’est
sur la maîtrise de l’espace, fondement de no- adopter Autodesk ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

Témoignage client
Apprendre à plonger dans l’espace
Une des particularités de l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie est d’ap-rendre à ses étudiants’uti isationdes outis tridimensionnes dèsa première année. « Haitue ement,c’est en troisième année qu’is sont immergés dansa modéisation 3D», récise Bertrand Camillerapp, architecte et enseignant dans cet établissement qui a élu domi-i e dans une usine de texti e réa iitée, au cœur d’un parc paysagé, à proximité immédiate de ouen. «En p ongeant nos étudiants immédiatement dansa troisième dimension, nous rac-ourcissons leur temps d’apprentissage du positionnement dans l’espace. »
Immersion totale « Cen’est pasorcément une mince aaire d’acquérir une pensée et une philosophie d’utilisation des trois dimensions. L’intuitivité la rapidité ainsi que laacilité d’utilisation de Autodesk Revit permettent de se concentrer sur la maîtrise de l’esace, fondement de no-tre métier», reprend Bertrand Camierapp. « Entermes péa o iques, un étu iante remière année n’aas forcément la caaci-té deien «voir dans’espace ».L’avantage ’une immerion immé iatee noétu-diants dans ce t pe d’environnement avec Autodes Revitpermet d’accé érere proces-sus d’acquisition des réexes de la pensée en trois dimensions. Cette aroche, nous la fai-
sions auparavant sur d’autres loiciels, mais ’app icationd’Autodes quenous avons adoptée à la rentrée de 2005, a accéléré de manière très sinificative ce processus. » Avant de conduire l’École nationale supé-ri r’ r hir Nrm n i ado terAutodesk Revit, deuxrofesseurs et trois étudiants ont réa isé une éva ua-tion pédao ique.« Nous l’avonsaite en avril 2005 »,se souvient Bertrand Cami erapp.« Ce qui nous a p u tout de suite, etui est essentiel au métier de l’architecte, c’est que le loiciel permet de se poseres onnesquestions auon moment. Il y a un passae par la réexion en 3D avant laroduction delans. Un
architecte neeut asconcevoir unlan sans seaire une représentation spatiale du projet qu’il conçoit. Par comparaison, autrefois on dessinait sur lalanche à dessin, en pn, en coupe, en éévation dans un aller-retour permanent… Et c’est dans ce travail que le contrôle de l’esace se faisait. À l’heure du tout numérique, il est ondamentalde conserver cetteym-nastique de l’esprit. Nouspoussons les étudiants. De sorte que,orsqu’on en vient à la modélisation sur le lo iciel, c’est lussim le: les modifications 3D sont rapies et imméiates, et permet-tent d’avoir un contrôle in tantané de vues en 2D. Il s’ait clairement d’unain
de tems our ouvoirfaire des choses us pa pitantes et créatives quees ai-tuelles tâchesastidieuses et répétitives de dessin qui caractérisaient auaravant otre métier.
Un enseignement contagieux es ogicies uti isés jusqu’àa rentrée 2005 ar l’École nationale supérieure d’architec-ture de Normandie n’ontas été mis aula-card pour autant. « Beaucoup de nos é èves continuent à les utilisermême si nous avons fait l’ac uisition de 60 licences Autodesk evit »,poursuit Bertrand Camierapp. Mais l’en ouement pour l’outil d’Auto-desk déborde larement les seuls étudiants concernés. Nous organisons par exempe ne présentation des travaux réalisés par os étudiants dans lerand hall de l’école tous essemestres. Les étudiants de 4e et e années, rompus à l’utilisation des loi-ciels informatiques, n’ont ainsias vu de di érencede production dans les travaux de leurs cadets. En revanche, ceu’ils ont oté c’estla différence dans le mode de tra-ail, la rapidité des processus et des modi-cations. Certains sont allésusqu’à deman-der àêtre formés. Aujourd’hui, il devient ar ois dicile de «décrocher »tous ces étu iantses écrans’or inateurs etc’est n nv .»
Pour Bertrand Camillera, les étudiants retrouvent un plaisir de créer, de modier, proche des sensations oriinelles du mé-tier de l’architecte. «Certain étudiant nous aordent en déut d’année en exp i-quant que « de touteçon ils sont nuls en math etdonc ileront nulen informati que ».D’autres se disent «créati s ou ar-ti te» et déconidèrent «l’in ormati-que ». Grâce à la simlicité et à l’intuitivité de Revit, qui permet de retrouvere côté ma iquede la création, il est pluscile d’ amenerles étudiants. Pour pouvoir les motiver à rééchir sur un projet, ilut qu’ils aient à leur disposition des outils simples, qui les déa entdes aspects fas-tidieux du travai. AutodesRevit permet de visualiser les consé uences de leurs choix créatifsmais aussi éventuellement de eursimpacts en termes d’espaces, de sur ces dematériaux delumières et lus tardour lesrofessionnels en terme d’optimisation udgétaire…», concut Bertrand Camillerapp. «Vous savez,’en-sei ne les lo iciels d’architecture depuis 1982. Et aujourd’ui, avec Revit, on dispo-se vraiment enn d’un loiciel qui permet de motiver leétudiant etde leur tran -mettre egoût d’apprendre. »
www.rouen.archi. r
Tegmen : la modélisation d’une large expérience pédagogique Éric Gasnier, Tegmen
« Tegmen a compris depuis longtemps l’importance des interactions entre le tissu professionnel des architectes et l’enseignement. Quand un architecte s’équipe, son souci est de savoir s’il va pouvoir puiser dans une pépinière de talents déjà opérationnels. C’est à ce titre que Tegmen a accompagné l’École d’architecture de Normandie pour le déploiement de Revit ainsi que pour l’élaboration d’un programme pédagogique. Au final c’est près de 60 postes qui sont mis à la disposition des futurs talents de cet établisse-ment, véritable vivier pour les profes-sionnels. Tegmen est en train d’étendre cette approche sur de nombreuses régions. Les résultats sont édifiants: on saisit plus particulièrement l’impact de Revit auprès des étudiants architec-tes, quand on comprend à quel point ceux-ci ont été confrontés depuis long-temps à des environnements logiciels 3D, à l’instar des jeux vidéo… Le poten-tiel technique sans limites de Revit, allié à son approche ludique s’appuie sur cette familiarité. Tegmen a modéli-sé cette connaissance et cette expé-rience, au travers de supports et de programmes mis à disposition des for-mateurs pour optimiser leur plan pédagogique au sein de leur cursus. Une «Madame éducation» vient d’ailleurs de rejoindre nos équipes pour superviser ce secteur. »
www.tegmen.com
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents