//img.uscri.be/pth/b1b2ce9fd1ec41197a3509a95211e02898779802
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Comment persuader les automobilistes à respecter les limitations de vitesse : effets du cadrage et de la présence d'une image dans les messages de prévention routière, How to persuade motorists to respect speed limitations : message framing effects and picture presence on road safety appeals

De
303 pages
Sous la direction de Nicole Dubois, Patricia Delhomme
Thèse soutenue le 26 juin 2009: Nancy 2
L’effet du cadrage (positif vs négatif) de messages de prévention n’est que très rarement étudié dans le domaine de la sécurité routière alors qu’il est souvent exploré dans le domaine de santé publique. Les messages qu’on y trouve sont souvent textuels, parfois audiovisuels, mais très peu se distinguent par leur mode de présentation (présence ou non d’une image accompagnant un texte). De plus, la plupart du temps, les messages sont relativement longs, nécessitant plusieurs minutes de lecture. L’objectif de ce travail doctoral est d’étudier l’effet du cadrage de messages textuels courts, accompagnés ou non d’une image, en faveur du respect des limitations de vitesse dans le domaine de la prévention routière. Un message est cadré positivement quand les informations qu’il délivre sont formulées en termes de gains, il est cadré négativement quand les informations qui le composent sont formulées en termes de pertes. Les conclusions issues des recherches portant sur l’effet du cadrage sont très contradictoires, certaines suggérant que le cadrage positif est plus efficace, d’autres que le cadrage négatif est plus efficace, et d’autres encore n’observent pas de différence en termes d’efficacité persuasive entre un cadrage positif et un cadrage négatif. Les explications théoriques sont elles aussi très hétérogènes. Pour certains, l’effet du cadrage dépendrait du degré selon lequel les individus se sentent personnellement concernés par le message. Pour d’autres, l’effet du cadrage dépendrait du type de comportement visé. Pour d’autres encore, l’effet du cadrage dépendrait du niveau d’élaboration du message. Enfin pour d’autres, l’effet du cadrage dépendrait tantôt du degré d’implication personnelle, tantôt du degré d’implication par rapport au risque. Nous avons réalisé 5 études (N = 914)visant à présenter des messages de prévention (de 14 à 30 mots) encourageant les gens à respecter les limitations de vitesse. Ces messages ont été présentés dans deux études menées en passation collective dans des salles de cours auprès d’étudiants de première et deuxième année et dans trois études menées dans des conditions plus écologiques, à savoir auprès d’automobilistes assis dans leur véhicule attendant leur tour pour passer le contrôle technique obligatoire. Nos résultats semblent indiquer que, comparé au cadrage positif, le cadrage négatif est plus efficace pour amener les gens à percevoir que le risque d’accident à cause du dépassement de la vitesse est plus élevé, à avoir des attitudes plus favorables à l’égard de la sécurité routière et à avoir davantage l’intention de respecter les limitations de vitesse durant les prochains mois. Ces résultats ont été discutés, tout en soulignant les limites méthodologiques et en apportant de nouvelles perspectives de recherches.
-Prévention routière
-Communication persuasive
Message framing effects (positive vs. negative) of health appeals have rarely been studied on traffic safety issues whereas it has often been explored in public health issues. The messages these studies contain are often textual, sometimes audiovisual, but very few studies make a distinction between textual messages alone and textual messages accompanied by a picture. Most of the time, textual messages are quite long, sometimes requiring several minutes to be read. The objective of this doctoral work is to test message framing effects of short textual messages both with and without pictures aiming to make people comply with speed limitations. A message is considered positively framed when the information it delivers is formulated in terms of gain. On the contrary, a message is considered negatively framed when the information it contains is formulated in terms of loss. The results of studies aiming to test message framing effects are very contradictory, some suggesting that positively framed messages are more effective, other suggesting that negatively framed ones are more effective, and others are not able to find differences of persuasive effectiveness between positively and negatively framed messages. The theoretical explanations given in these studies are also very heterogeneous. For some, message framing effects depend on personal relevance to the message issue. For others, message framing effects depend on the type of behavior. Others showed that message framing effects depend on participant message elaboration. Finally, for others, message framing effects depend on both personal involvement and risk involvement. We conducted 5 studies (N = 914) where road safety messages (14 to 30 words) were presented to encourage people to respect speed limitations. These messages were presented in two studies conducted in laboratory situations among students and in three field studies among drivers sitting and waiting in their cars at the technical inspection. Our results suggest that negatively framed messages, compared to positively framed ones, are more effective in bringing people to perceive higher the risk of accidents due to high speed, to have more favorable attitudes related to traffic safety and to comply with speed limitations in the coming months. Our results were discussed, as well as the methodological limitations of our work and we finally provided opportunities for future studies.
Source: http://www.theses.fr/2009NAN21008/document
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE DE NANCY II


Thèse pour l’obtention du Doctorat en Psychologie


COMMENT PERSUADER LES AUTOMOBILISTES A
RESPECTER LES LIMITATIONS DE VITESSE :
EFFETS DU CADRAGE ET DE LA PRESENCE D’UNE
IMAGE DANS LES MESSAGES DE PREVENTION
ROUTIERE


Présentée et soutenue publiquement
le 29 juin 2009 par
François D’ONGHIA


Sous la direction de
Mme. Nicole DUBOIS
Professeur à l’Université Nancy II

Mme. Patricia DELHOMME
Directrice de recherche
INRETS


Jury

Patricia DELHOMME
Directrice de recherche - INRETS
Nicole DUBOIS
Professeur - Université Nancy 2
Fabien GIRANDOLA
Professeur - Université de Bourgogne
Pascale SALHANI
Professeur - Université de Strasbourg
Jean-François VERLHIAC
Maître de Conférence - Université de Paris 10








UNIVERSITE DE NANCY II


Thèse pour l’obtention du Doctorat en Psychologie


COMMENT PERSUADER LES AUTOMOBILISTES A
RESPECTER LES LIMITATIONS DE VITESSE :
EFFETS DU CADRAGE ET DE LA PRESENCE D’UNE
IMAGE DANS LES MESSAGES DE PREVENTION
ROUTIERE


Présentée et soutenue publiquement
le 29 juin 2009 par
François D’ONGHIA


Sous la direction de
Mme. Nicole DUBOIS
Professeur à l’Université Nancy II

Mme. Patricia DELHOMME
Directrice de recherche
INRETS


Jury

Patricia DELHOMME
Directrice de recherche - INRETS
Nicole DUBOIS
Professeur - Université Nancy 2
Fabien GIRANDOLA
Professeur - Université de Bourgogne
Pascale SALHANI
Professeur - Université de Strasbourg
Jean-François VERLHIAC
Maître de Conférence - Université de Paris 10 Remerciements

La réalisation d’une thèse constitue a priori un travail individuel. Et
pourtant, que de personnes croisées au cours de ces années, qui se sont
impliquées directement ou indirectement dans cette recherche. Les
premières lignes de cet ouvrage leur appartiennent.

Je tiens à remercier en premier lieu Madame Nicole Dubois et
Madame Patricia Delhomme, co-directrices de cette recherche doctorale,
d’une part d’avoir accepté la direction de ce travail, mais surtout pour la
confiance, les précieux conseils et la motivation constante qu’elles ont su
divulguer tout au long de ces années. Leur gentillesse, tout comme leur
professionnalisme seront une source d’inspiration pour ma vie future.

Ma gratitude va aussi vers le Ministère de la Culture, de
l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Grand Duché de
Luxembourg, pour le soutient financier dont j’ai pu bénéficier et sans
lequel cette recherche n’aurait pas été la même. Je voudrais notamment
remercier les évaluateurs qui ont su juger pertinent ce projet de thèse. Je
souhaite également remercier l’association sans but lucratif « Sécurité
routière » et notamment Madame Isabelle Medinger pour son soutient
moral et son engagement auprès des instances ministérielles.

En ce moment, je ne peux que penser à tous celles et ceux qui
m’ont soutenu sans faillir aux moments les plus délicats de ce travail, par
leurs encouragements et leur compréhension. Sans compter leur
participation tout au long des études et à la relecture de cet ouvrage. Je remercie très sincèrement Tanja Colbett, Martine Eiden, Andrée Georges,
Kirsten Hoeijmakers, Lisa McShane, Lydia Peter, Michelle Steichen, Louis
Barthelemy, Gérard Kuhn, Pien Ngo et Richard Thilmany.

Enfin, mes pensées vont à ma famille qui m’a toujours soutenue et
a eu foi en mon travail, et plus particulièrement à mes parents qui ont su,
dès le plus jeune âge, me rendre indépendant tout en me protégeant et
surtout en me transmettant la curiosité et l’ouverture d’esprit …




TABLE DES MATIÈRES

Résumé ................................................................................................................. 15
Abstract 17
1. INTRODUCTION .................................................................. 19
2. CONTEXTE THEORIQUE .......................................... 25
2.1. LES CONCEPTS D’ATTITUDE, D’INTENTION
COMPORTEMENTALE ET DE COMPORTEMENT ............ 25
2.1.1. Le concept d’attitude ........................................................ 25
2.1.2. Le concept d’intention comportementale .......................... 27
2.1.3. pt de comportement ............................................ 28
2.2. LIENS ENTRE ATTITUDE, INTENTION
COMPORTEMENTALE ET COMPORTEMENT .................. 29
2.2.1. La théorie de l’action raisonnée ........................................ 30
2.2.2.La théodu comportement planifié ................................ 32
2.2.3. La théorie de l’essai .......................................................... 35 2.4.théode l’autorégulation ........................................... 38
2.2.5. La modèle prototype/obligeance ........................................ 40
2.2.6. La théorie des comportements interpersonnels ................. 42
10 Effet du cadrage et de l’image dans les messages de prévention routière
2.3. LE CHANGEMENT D’ATTITUDES ET DE COMPORTE-
MENTS A TRAVERS LES MESSAGES DE PREVENTION A
LA SECURITE ROUTIERE ....................................................... 44
2.3.1. Comportement d’intérêt : Le dépassement des
limitations de vitesse ......................................................... 45
2.3.2. L’effet du cadrage d’un message de prévention ............... 49
2.3.2.1. Le cadrage basé sur des choix risqués ................. 50
2.3.2.2. Le cadrage basé sur des attributs .......................... 52
2.3.2.3. Le cadrage basé sur des gains .............................. 53
2.3.3. L’effet de la présence d’une image dans les messages
de prévention .................................................................... 70
2.3.4. L’effet du sexe dans l’élaboration des messages
de prévention ..................................................................... 76
3. PROBLEMATIQUE ........................................................ 83
3.1. VUE D’ENSEMBLE 83
3.1.1. Champ de recherche ......................................................... 83
3.1.2. Hypothèse générale et organisation générale de la recherche
empirique .......................................................................... 85
4. RECHERCHE EMPIRIQUE ........................................ 89
4.1. ETUDE PILOTE 89
4.1.1. Objectifs de l’étude pilote .................................................. 89
4.1.2. Population ......................................................................... 90 1.3.Construction du matériel ................................................... 91
4.1.3.1. Construction des consignes .................................. 91
4.1.3.2. Constrs messages de prévention ............ 91