D'un fossé à l'autre. Vingt ans de recherches sur le Louvre - article ; n°1 ; vol.78, pg 5-25

-

Documents
22 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1987 - Volume 78 - Numéro 1 - Pages 5-25
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1987
Nombre de visites sur la page 61
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur Jean-Pierre Babelon
D'un fossé à l'autre. Vingt ans de recherches sur le Louvre
In: Revue de l'Art, 1987, n°78. pp. 5-25.
Citer ce document / Cite this document :
Babelon Jean-Pierre. D'un fossé à l'autre. Vingt ans de recherches sur le Louvre. In: Revue de l'Art, 1987, n°78. pp. 5-25.
doi : 10.3406/rvart.1987.347665
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1987_num_78_1_347665Babelon Jean-Pierre
un fossé autre
Vingt ans de recherches sur le
Louvre
histoire et du des Palais recherches été renouvelée dans les archives par archéologie
Depuis en 1964 André Malraux décida de res double un monument spirituel auréolé par son his
tituer la Colonnade de Perrault son grand sou toire exemplaire2 et les collections il renferme
bassement en faisant dégager le fossé oriental du côté tirent de environnement événementiel qui les baigne
de Auxerrois le Louvre pas un éclairage ils auraient pas ailleurs comme si
quitté actualité occupant sans cesse la presse et les les empereurs romains disposés dans appartement
médias quand ce ne serait que pour déplorer la grande Anne Autriche recevaient des plafonds de Roma
misère des Musées nationaux et la fermeture des salles nelli un surcroît de romanité et une touche de galante
faute un gardiennage suffisant Après la querelle des rie précieuse et comme si la Vénus de Milo avoir
fossés de J.-M Trouvelot est venu le temps de la pyra échappé aux incendies de la Commune en était sortie
mide de leoh Ming Pei Délectation des controverses frissonnante et plus belle
sur le musée unique ou pluriel sur son nouvel accès Depuis 1981 conformément la décision du pré
central matérialiser par un nouveau monument ou sident Mitterrand la totalité du palais est vouée
dissimuler au fond une excavation quitte la recou devenir musée sinon musée unique car le Musée des
vrir de assiette eau de Ram rez Vasquez) arts décoratifs doublé de celui des arts de la mode con
sur le traitement général donner espace cour servera son individualité au moins espace muséologi-
Napoléon/cour du Carrousel/jardin des Tuileries et que exclusif Cette décision permet enfin extension
la fuite de horizon vers une Défense munie désormais des collections et leur nécessaire respiration galeries
une porte que les uns voient ouverte et les autres exposition réserves ateliers et laboratoires Bénéfi
fermée que au musée elle nous fait souvenir un temps qui
Par son essence même son volume et sa matière est pas si éloigné en 1961 où la Loterie natio
la pyramide se prête merveille au choc des interpréta nale occupait encore le pavillon de Flore et son voisi
tions et des passions contradictoires Deux épisodes se nage Elle crée autre part une situation nouvelle qui
sont greffés ensuite sur la bataille de la pyramide la est pas quoi on ait parfois pu dire un retour
rivalité des archéologues dans les camps retranchés de une vocation originelle unitaire On sait que le Louvre
la Cour carrée et de la cour Napoléon montée en épin de Lefuel pour ne parler que de celui-là fut cons
gle par des éditorialistes ravis de aubaine et les incer truit pour abriter dans ses ailes nord deux ministères
titudes concernant la décision du ministère de co des forces de police et une bibliothèque En 1852 le
nomie et des Finances de se maintenir ou non dans ministre de Intérieur Persigny aurait même voulu
aile Rivoli annexer ce il appelait la forteresse inexpugna
opinion est donc passionnée comme elle ble du gouvernement la galerie du Bord de eau3
est passionnée pour affaire des Plans-reliefs On ne saurait donc considérer annexion au musée de
comme elle était passionnée naguère pour les Halles ces ailes du nord comme la récupération espaces
et les controverses ont comme habitude dépassé con us pour abriter les collections nationales mais
hexagone1 est la preuve que le Louvre résidence bien inscrire au chapitre de la réutilisation du patri
séculaire des souverains avant de devenir la première moine bâti des fins muséologiques notion laquelle
été consacré un récent editorial de cette revue4 Cette Maison de la culture du peuple fran ais pas quitté
le monde des vivants pour se laisser reléguer au pan observation ne diminue en rien la satisfaction de voir
théon des images révolues et il conserve ainsi une ainsi le Louvre agrandir et se développer harmo
valeur de paradigme dans la couronne de symboles nieusement partir une entrée placée au centre géo
culturels de notre temps Au-delà du fétichisme touris métrique de ses départements muséologiques
tique qui attache au mythe de la Joconde ou de la Les fouilles archéologiques tant celles qui ont
Samothrace le vieux palais unifié et transformé par été poursuivies en 1964 lors du creusement des fossés
Lefuel gardé toute sa présence Le monument de de la Colonnade que celles qui ont été menées ces der
pierre et ardoise qui serait digne de figurer sur les nières années pour mettre au jour le vieux Louvre de
listes les plus restrictives du patrimoine mondial se Philippe Auguste et révéler les vestiges du quartier romains fossés constructions en terre crue Un petit le chemin de halage du bord de Seine future rue des rasé par Napoléon III entre le Louvre et les Tuileries
ont abouti tout naturellement importantes décou ensemble exploitations rurales est ainsi localisé ter Orties)
res de culture et de pacage dont les traces sont encore proximité plus directe du Louvre les espaces vertes sur histoire des bâtiments sur les projets
abandonnés comme sur les réalisations et les destruc sensibles aux époques mérovingienne et carolingienne se transforment La résidence royale secrète naturelle
ment des dépendances elle ne peut trouver en tions Parallèlement de nouvelles investigations dans vi -ix siècle Des chemins transversaux bordent ces
les archives et une nouvelle réflexion critique face au champs et ces prés un eux donnera naissance la dehors de la ville une fois franchi le fossé qui baigne
ses courtines des bâtiments de communs encadrant monument et son décor ont conduit une remise en rue Saint-Thomas-du-Louvre un autre porte en 1255
cause de certaines affirmations ou appréhension un nom évocateur vicus qui dicitur Campus floridus des basses-cours une ménagerie animaux sauvages
aspects nouveaux jusque-là négligés Il est pas la rue Champfleuri Le lieu-dit Louvre préexiste au des cuisines les locaux de la volené chasse au
inutile alors que les fouilles achèvent et avant que château et lui donnera son nom Nous ignorons son faucon dont on retrouvé le dépotoir cimetière
les publications scientifiques elles nous promettent origine Il apparaît dans les textes relatifs la collé oiseaux de proie du milieu du xi ve siècle Enfin la
voient le jour de faire rapidement le point sur vingt- giale Saint-Thomas dans les années 1180-1190 Lou- rue Champfleuri trouvé une affectation tout aussi
trois années de recherches et de trouvailles Nous les vrea Lupera9 nécessaire aux soldats de la garnison la prostitu
situerons dans la succession chronologique des Vers 1190 la construction de enceinte de pierre tion11
chapitres autour de la ville voulue par Philippe Auguste et son Les fouilles poursuivies par Michel Fleury en
histoire du Louvre et des Tuileries fait renforcement sur le front occidental par le château et 1984 et 1985 ont autre part permis de renouveler la
objet il déjà soixante ans un ouvrage qui reste la grosse tour du Louvre eurent pour conséquence de connaissance que on avait du Louvre médiéval On
fondamental dans la bibliographie accumulée depuis perturber activité traditionnelle de ce modeste sec sait en 1866 Adolphe Berty pressé achever son
est celui de Louis Hautec ur qui parut en 1928 sous teur rural et en accélérer urbanisation Il conserva volume sur la Topographie historique du quartier du
Louvre12 et soucieux de critiquer les indications topo un aspect désuet fort commun cette époque et muni pour une part son caractère agricole au xmc comme
une riche illustration faite de brumeuses héliogravu au xive siècle on trouvé des fossés une fosse des graphiques données au xvnc siècle par Sauvai13 avait
res5 Le texte était une grande densité il sert tou traces de sillons des sépultures mais les chemins se obtenu de Napoléon III et Haussmann autorisa
jours de base complété par ouvrage du même auteur transformèrent en un réseau de rues perpendiculaires tion de fouiller la Cour carrée pour vérifier ses hypo
bordées de parcelles étroites et longues qui témoignent sur le Louvre de Louis XIV6 et la belle suite de dix thèses Ces fouilles furent menées du 27 août au 24
un accensement programmé Le long une de ces décembre aux frais de la Ville et consistèrent en six volumes publiée par Christiane Aulanier sous sa
direction7 rues élève alors une église collégiale dédiée saint sondages dans les fossés et en une mise nu des arases
La matière traiter se révèle particulièrement Thomas de Cantorbéry attestée en 1187 et bordée du donjon et des courtines qui affleuraient immédiate
vaste on veut embrasser tout entière or on un cimetière ainsi un collège pour de pauvres ment sous le sol bitumé de la Cour carrée Les résul
étudiants placé sous le patronage de saint Nicolas tats de ces investigations furent exploités dans les deux ne peut jamais évacuer tout fait le triple aspect du
sujet histoire du monument histoire des événe abord administré par les chanoines de Saint-Thomas volumes de Histoire générale de Paris que on con
puis érigé en chapitre autonome au début du xme siè ments qui sont déroulés et des musées qui naît par Berty lui-même et après sa mort par Legrand
ont été installés Lors des réunions de préparation cle avec chapelle collégiale et cimetière est au voi Entre-temps on avait refermé le chantier non sans
tracer avec des pavés sur le sol de la cour le plan des visant les futures salles exposition sur histoire du sinage que saint Louis établit en 1254 sa célèbre fonda
Louvre qui seront aménagées proximité de la salle tion des Quinze-Vingts dédiée aux aveugles hospice constructions révélées
accueil de la pyramide nous avons pu mesurer col est pourvu de bâtiments hospitaliers une église Depuis un siècle les archéologues savaient ainsi
lectivement la difficulté de faire coexister dans la pré une chapelle Saint-Nicaise) un cimetière et un château englouti au moins ses fondations puis
sentation et même dans la conception ces trois thè encore un pré au xvne siècle la marquise de Ram- santes dormait dans sa gangue de terre sous asphalte
bouillet verra faucher des fenêtres de sa chambre avec parisien La tentation était grande de reprendre ce mes parallèles qui fractionnent le temps et espace en
séquences indépendantes sinon contradictoires un plaisir marqué10 Un marché aux moutons longeait chantier prometteur mais le budget de pareille opéra-
Dé la préhistoire Charles
Les excavations menées de 1984 1986 par Yves
de Kisch dans la cour Napoléon sur une superficie
environ 100 mètres sur 100 ont conduit une appré
ciation nouvelle de ancienneté de la présence
humaine dans le faubourg occidental du vieux Paris8
Cette occupation du site remonte en effet une épo
que très reculée puisque des traces de néolithique
ancien vers 4000 avant notre ère ont été décelées sur
le terrain fouillé quelques mètres carrés renfermant
des fragments de céramique ornés incisions des os
animaux une platine pain des meules de grès des
outils de pierre Dans une couche supérieure ont été
trouvées des traces occupation de âge du bronze et Illustration non autorisée à la diffusion de âge du fer La preuve est donc faite nouveau que
le franchissement de la Seine la faveur de archipel
parisien la Cité est sans doute elle-même la réunion
de deux grandes îles en croire les récentes découver
tes de la rue de Lutèce fixé implantation
humaine bien avant époque gauloise et la conquête
romaine
Le piétinement des passages avait tracé deux che
mins dès époque gauloise et peut-être avant un
bordant la rivière et menant Chaillot et Neuilly un
côté Vincennes de autre et le second rue Saint-
Honoré menant au Roule Saint-Cloud et Saint-
Germain-en-Laye Le site du Louvre qui forme le
prolongement de la plate-forme insubmersible de
Auxerrois inscrit entre ces deux Les fossés du Louvre de Philippe Auguste présentés dans la crypte archéologique De droite gauche le massif des latrines ajouté sous
cheminements Les fouilles ont révélé des restes gallo- Charles puis les deux tours encadrant la porte orientale et la pile du pont-levis tion excédait toute dotation archéologique ordinaire excavation sur mètres de hauteur soit la tour qui occupait dans la cour primitive une situation
profondeur du fossé qui donne la crypte archéologi fortement excentrée avait au témoignage de Sauvai La décision politique elle aussi manquait occa
sion excavations ponctuelles nécessitées par équi que ainsi ménagée une ampleur vraiment monumen plus de 30 mètres de haut comme la tour de Cons
tale permis de préciser les mensurations du château tance Aiguës-Mortes Son diamètre est de 15 mètres pement du musée un projet de fouilles fit objet un
de la Commission du Vieux Paris le novembre qui dessine un quadrangle dont le côté nord est au sol au sol Elle est située au centre un fossé annulaire
et hors tours de 6935 mètres Pour le côté est il faut large de 910 au sol fossé sec dont le fond est dallé 197714 idée fut finalement reprise par le président
en tenir au chiffre de Berty 7735 Le quadrangle de la République il eut décidé de avenir du Le bel appareil en lits réguliers est fait de blocs de 50
Grand Louvre La fouille pouvait donner un contre était flanqué de dix tours demi engagées Les fossés 60 cm de long sur 30 cm de haut qui portent de nom
point historique de qualité ce que le choix de la pyra- ont une largeur moyenne de 1250 au sol La grosse breuses marques de tâcheron
Sur la face orientale du château la porte du côté
de la ville encadre entre deux tours elle est pourvue
un égout évacuation pour les eaux pluviales
recueillies dans la cour Cet accès oriental comportait
un pont-levis dont la pile subsiste et un pont dor
mant permettant atteindre le chemin de ronde situé
entre le fossé du château et le mur enceinte de la
ville face une porte ouverte dans celui-ci La porte
du Louvre est était primitivement une entrée secon
daire accès principal origine était au sud par
une porte percée dans le corps de logis et précédée
une barbacane dressée face la Seine De enceinte
de la ville il autre part été reconnu trace une
tour au nord proximité du pavillon Marengo
Les corps de logis origine formaient les côtés
Illustration non autorisée à la diffusion sud et ouest de la cour ils ont donc échappé aux inves
tigations cause de leur reconstruction On sait toute
fois que aile ouest renferme sous la salle des Cariati
des une salle voûtée dite salle Saint-Louis dont les
caractères accusent le milieu ou la fin du xnie siècle Il
est prévu de intégrer au circuit de visite de la crypte
archéologique
Les découvertes ont donc porté essentiellement
sur les corps de logis habitation ajoutés par Char
les au dos des courtines nord et est accès des
appartements royaux du côté nord était procuré par la
fameuse grande vis de Raymond du Temple Son
volume très saillant avait dû être placé partiellement
en porte-à-faux sur le fossé de la grosse tour Ce parti
Les fouilles de la Cour carrée au printemps 1985 audacieux occasionné de belles reprises de ma onne-
mide avait de provocateur vis-à-vis de opinion
publique
Les premiers sondages eurent lieu dans le dernier
trimestre de 1983 et la fouille débutait le 1er mars sui
vant Il fallut aller vite la fin de 1985 les archéolo
gues quittaient le chantier architecte en chef Geor
ges Du val jetait alors une dalle sur les extrémités des
ma onneries bordant les fossés et installait sur celle-ci
un nouveau pavement pour la fin de année
Les fouilles menées dans la Cour carrée par
Michel Fleury et Venceslas Kruta ont conduit la
reconnaissance totale par enlèvement des terres de
remblai des substructions du vieux Louvre excep
tion des côtés sud et ouest où le château médiéval
disparu sous les constructions de Lescot et de Le Vau
Illustration non autorisée à la diffusion Encore un sondage sous la volée moderne de escalier
Henri II qui descend vers le nord a-t-il permis de
reconnaître la situation du mur escarpe de la cour
tine de Philippe Auguste vers ouest sa jonction
avec la circonférence de la tour de la Fauconnerie
plus tard de la Librairie de Charles V)
On rappellera que le donjon la grosse tour du
Louvre élevé vers 1200 fut rasé sur ordre de Fran
ois Ier en 1528 pour dégager la cour et que son fossé
annulaire fut comblé cette date aile nord de la
petite Cour carrée fut détruite sous Louis XIII en
commen ant par son extrémité occidentale pour per
mettre la construction du pavillon de Horloge par Le
Mercier vers 1624 Les terres jetées dans le fossé de
ce côté étaient abord retenues par un mur transver
sal qui été retrouvé Quant aile orientale elle fut
rasée lors des travaux de Le Vau vers 1660 La base de la grosse tour au printemps 1985 au moment où la dalle de béton est posée au-dessus du fossé annulaire Illustration non autorisée à la diffusion
La salle Saint-Louis du Louvre dessins de Karl Fichot repro
duits dans le Journal Illustré du 24 janvier 1886
rie en grand appareil faciles discerner et érection
un massif de plan prismatique et de deux puissants
contreforts un destiné supporter le départ un
escalier secondaire en vis15
Le dégagement des corps de logis fait apparaî
tre autre part bien des dispositions intéressantes et
notamment le pavement en damier du rez-de-chaussée
de la tour de la Taillerie angle nord-est celle que
Miniature des frères de Limbourg dans les Très Riches Heures du duc de Berry Chantilly Musée Conde Le Louvre est vu depuis la rive on voit sur une gravure Israël Silvestre avant sa gauche Derrière enceinte longeant la Seine on voit gauche la fa ade méridionale et sa porte fortifiée droite la fa ade orientale et sa démolition Dans le fossé nord un peu est de la porte fortifiée au centre la grosse tour Les surélévations au-dessus des courtines de Philippe Auguste datent de Charles tour du Milieu une pile de pierre destinée recevoir
une légère passerelle été mise au jour Ce pont cons
truit après les textes en 1364 permettait au roi et
ses hôtes de se rendre du logis royal au jardin aménagé
au-delà de la contrescarpe du côté septentrional
est les découvertes ont pas manqué non
plus La véracité de la célèbre miniature des Très
riches heures du duc de Berry pu être démontrée en
partie basse ce qui permet de croire le miniaturiste
pour la disposition de toutes les superstructures que
Charles fit ajouter au-dessus des plates-formes cré
nelées du château de Philippe Auguste Deux massifs
larges et de faible épaisseur bien visibles sur la minia
ture droite et gauche de la porte orientale sont en
effet apparus Ce sont des collages plaqués sur le mur
escarpe Le plus au nord renfermait des latrines ses
différents niveaux dont le produit se déversait par une
ouverture en partie basse dans le fossé
Sur le côté sud de la contrescarpe du fossé annu
laire de la grosse tour on dégagé un massif de
ma onnerie de forme irrégulière qui servait asseoir le
départ du pont ou de la passerelle de franchissement
vers la grosse tour On ne connaît pas ses dispositions
Illustration non autorisée à la diffusion Quantité de témoignages sur utilisation des
lieux ont été tout naturellement trouvés dans les fos
sés et en particulier dans celui de la grosse tour frag
ments de vaisselle monnaies débris culinaires Des
objets plus extraordinaires ont été découverts dans les
caves et dans les puits Un cellier de aile nord renfer
mait trois chapiteaux fleurons de belle facture dont
le style apparente ceux de la salle Saint-Louis où
leur est un peu postérieur On découvert ailleurs un
roi échecs en os une statuette de bronze du xiiie
siècle..
La trouvaille la plus spectaculaire été tirée du
puits de la grosse tour du fond duquel ont été rame
nés plus de neuf cents petits fragments de métal
émaillé et doré examen attentif et le traitement au
laboratoire du fer de Nancy ont permis identifier
avec certitude ces morceaux comme appartenant des
pièces armement de parade origine royale On
reconstitue ainsi un casque muni une couronne
fleurs de lis portant la devise de Charles VI EN
BIEN un autre casque couronne portant les armes
de son fils le dauphin Louis 1391-1415) un pennon
Casque de parade de Charles VI vers 1411 reconstitué partir des morceaux retrouvés dans le puits de la grosse tour dessin de orné du cerf ailé héraldique de Charles VI une chape
Lagarde de fourreau épée portant un décor similaire ainsi des plats étain aux armes du même dauphin que
Louis Une mention dans les Comptes des curies du
roi en 1411 décrit précisément les deux premiers
objets Item en une tour appellee la tour de la Ter
rasse Deux chappeaux de fer dorez hachiez fleurs
de liz un couronnes et dauphins et autour VI
escu ons des armes de Mons le Dauphin et autre
semblablement doré fleurs de liz eslevées une cou
ronne et au dessoubz des cerfs volans et un mot qui
dit EN BIEN et au dessuz une fleur de liz 16 On
pense que ces objets furent ultérieurement brisés et
grattés par un serviteur indélicat désireux en récupé
rer la dorure puis jetés au fond du puits le plus pro
fond du château
Le Louvre de Pierre Lescot
Les fouilles ont pas apporté éléments nou
veaux sur le Louvre de Lescot Elles ont permis au
moins de repérer le niveau inférieur des fa ades car la
surélévation de la Cour carrée dans son état Napo
léon III dissimulait la plinthe élévation gravée par
Du Cerceau et élévation dessinée par Le Mercier
Louvre Cabinet des Dessins laissent apercevoir des
perrons de trois marches arrondies au droit des portes
tout comme sur la belle vue de la procession de Louise
de Lorraine Bibliothèque nationale17)
Elles ont encore permis de retrouver importan Fouilles de la cour da Louvre Restes des anciennes constructions tes surfaces du pavement de la cour en beaux pavés de
grès gris de petit module Il en est question dans un
marché du 15 novembre 1549 récemment publié par Les fouilles du Louvre en 1867 gravure parue dans Illustration du 12 janvier 1867 Catherine Gr decki18 est ce pavement qui avait
recouvert uniformément la cour après que la grosse
tour eût été rasée et son fossé comblé Les fils eau
qui divisent les quartiers de pavé mis au jour permet
traient de reconstituer le dessin pour toute la cour Ce
pavé est celui de la Saint-Barthélémy et certains épiso
des sanglants de la nuit se déroulèrent ici même la
lueur des torches
Les recherches archives et les réflexions sur
architecture et la décoration des deux corps de logis
Lescot ont pas manqué durant ces dernières années
Elles éclairent une histoire que des négligences
analyse documentaire avaient en quelque sorte obs
curcie plaisir Deux historiens sont origine de
cette remise en ordre des données historiques J.-M
Perouse de ntelos19 et Catherine Gr decki
origine de cet imbroglio il tout simple
ment un marché de construction qui pas été relié
sa bonne place chronologique dans les volumes de
minutes un notaire parisien Une date mal lue mal
lue en raison de ce contexte chronologique fallacieux
et voilà déséquilibrée toute la chronologie de la cons
truction du corps de logis occidental non sans que les
Chapiteaux crochets découverts dans le cellier de aile nord Le pavement posé au xvi siècle dans la Cour carrée découvert en avril 1984 commentateurs se soient vertueusement efforcés en
expliquer savamment le déroulement illogique20
Une fois replacé sa vraie date le marché de
charpenterie du grand comble signé le 26 juin 1553 et
non le 27 juin 1550 ensemble des documents trans
crits autrefois avec quelques autres erreurs par
Germain Bapst et commentés par Louis Batiffol
reflète au contraire la logique interne du chantier
condition toutefois observer que les marchés pour le
Louvre précèdent normalement en date les travaux
entreprendre pour tous les corps de métier sauf pour
les ma ons dont la tâche est au contraire récapitulée
posteriori dans des marchés qui sont plutôt des comp
tes de fin de travaux ceux du 17 avril 1551 et du Illustration non autorisée à la diffusion
11 Du Cerceau élévation dessinée de la fa ade de Lescot Londres British Museum
Perouse de ntelos on devine un grand comble ons du comble disposition très originale due la
Illustration non autorisée à la diffusion droit conforme la tradition fran aise devait prendre configuration même du comble et qui sera reprise par
naissance sur cette corniche éclairé seulement par les Le Mercier pour aile symétrique au nord du pavillon
fenêtres hautes des avant-corps qui faisaient office de de Horloge
grandes lucarnes de ma onnerie dans la tradition Un grand comble droit il avait été dressé au
fran aise sommet une fa ade de trois niveaux au-dessus un
Ce parti exécute partir de 1549 Jean Goujon bâtiment aussi large toises soit 1560 m) aurait
est sollicité en décembre pour sculpter les figures qui projeté dans le ciel une masse immense Or on pré
encadrent les oculi du rez-de-chaussée En décembre voyait désormais de construire en retour vers la rivière
1550 le premier marché de charpente vise assembler le pavillon du Roi dont la silhouette puissante ne
le plancher du premier étage La construction des devait pas être offusquée par le surgissement du grand
murs continue et Goujon engage en mai et août comble lequel aurait également étouffé et obscurci la
1552 pour tailler les encadrements des grandes fenêtres petite Cour carrée de ce temps Lescot dut alors inno
du premier étage21 et la frise de entablement En mai ver Il décida de ne pas donner son comble une ligne
1553 enfin le même Goujon signe pour les figures du de faîte plus élevée que celle il lui aurait donnée sur
niveau supérieur des trois avant-corps Jusque-là le un bâtiment de deux niveaux seulement inspirant
parti de 1549 été suivi Un mois plus tard le marché comme le suggère J.-M Perouse de ntelos après
de charpenterie du 26 juin 1553 nous fait comprendre une notation du Cours architecture de Fran ois
que on va bouleverser la disposition des niveaux Blondel de la structure des cintres inventés par Anto
supérieurs Sans doute on estimé dans entourage nio da San Gallo le jeune pour construire les voûtes de
royal que étage du comble mal éclairé ne procurerait Saint-Pierre de Rome il imagina de dresser un comble 10 Détail desfigures de Jean Goujon sur la fa ade de Pierre Les-
cot photographié en 1985 pas des logements convenables et il fallait aug une nouvelle manière une disposition étrange
menter la capacité accueil du bâtiment neuf Aussi bâtarde certainement aux yeux des puristes mais pro
février 1556 Toute histoire des différents partis suc est-il décidé ériger entre les trois couronnements des mise un immense avenir le comble brisé La partie
cessifs peut alors être déduite des documents notariés avant-corps qui devaient se dresser comme des mer- basse pente accentuée le brisis achevait par une
correctement analysés Ions sur une courtine deux portions de murs percées crête décorée laissant croire observateur placé au
La mort de Fran ois Ier interrompu les travaux chacune de trois fenêtres ensemble formant dès lors sol il avait devant lui un comble traditionnel deux
entrepris par Lescot en 1545 la pierre fut commandée un véritable étage attique continu au-dessus du pre pentes Très plat le terrasson qui surmonte le brisis
le 10 décembre Des lettres patentes de Henri II du mier étage Ce travail sera récapitulé dans le compte reste invisible est cette forte charpente destinée
10 juillet 1549 imposent architecte confirmé dans maîtriser un problème nouveau que architecte final de ma onnerie dressé le février 1556 nouveau
ses fonctions un changement de parti que nous con ordonnait accrocher le plancher de étage attique style)
naissons par le marché récapitulatif de ma onnerie du La modification de traitement du deuxième Lescot inaugurait donc la pratique du comble
17 avril 1551 Pour donner plus de longueur la étage entraîne ipso facto celle du comble Le marché brisé sorte de trompe-l il en architecture que les
grande salle du rez-de-chaussée escalier est reporté de charpenterie passé le 26 juin 1553 ne nous en laisse constructeurs fran ais reprendront seulement un siècle
extrémité nord ce qui conduit scander la fa ade rien ignorer Il intéresse trois parties différentes con plus tard Le Mercier au Louvre Fran ois Mansart
aide de trois avant-corps et non plus un seul ues en réalité comme un assemblage unique et rigide qui la tradition en attribué tort invention en usa
avant-corps central Dans cet état du projet seuls les En haut le comble sur la tête des murs de attique comme Lescot dans la recherche du subterfuge visuel comportent un troisième niveau qui doit le plancher supérieur est-à-dire celui de étage en laissant le terrasson invisible Maisons comme
être couronné de larges frontons le reste du bâtiment comble inhabitable en dessous enfin on assemble Blois On sait que parmi ses nombreux avantages le
achève la corniche qui surmonte unique grand un plancher intermédiaire celui de étage attique qui comble brisé procurait une habitabilité accrue de
étage En suivant argumentation très claire de J.-M doit être accroché par des poteaux verticaux aux poin étage sous comble Enfin J.-M Perouse de ntelos
10 été le premier remarquer les souches de cheminées
qui percent le comble de Lescot terminées en
forme de sarcophages tout comme celles que Philibert
de Orme dessinait pour Anet dans les mêmes
années
Dans la reconstitution de cette histoire la chro
nologie des marchés et pièces comptables est donc un vs élément capital Elle doit évidemment être dressée -i jJ ..ï U.U avec une rigueur absolue pour le relevé des dates con
naissances des styles chronologiques leur méconnais
sance fait toujours dater de 1527 la démolition du
donjon et la transcription des textes la suite de
Bapst et de Batiffol Christiane Aulanier avait publié
une utile liste chronologique des actes repérés22 qui ne é1!11 lälL li -.ü
pouvait manquer de refléter les erreurs de ses prédé
cesseurs Catherine Gr decki23 avec la science paléo
graphique et la conscience archivistique on lui con lv hi ééé l.lJ - Bi -..- .i ii 71 .- 11 1] -- .-é ïM -.
naît pu dans ses investigations au Minutier central
des notaires retrouver tous les actes égarés rétablir la Illustration non autorisée à la diffusion succession des marchés en corrigeant les erreurs et
enrichir de quantité de documents inédits elle
découverts Ceux-ci concernent en particulier appro
fc.J-ltr aM ilteg-Jf f.. S:y ;7 visionnement en pierre de Saint-Leu en 1546 la pose
des canots de bronze de la fa ade la plomberie de
la toiture la commande des cariatides et le pavement
de la cour Le recueil elle en publié récemment
conditionne évidemment toute recherche ultérieure
La gestation de la demeure royale en ville la
regia nous est maintenant mieux connue grâce aux
observations André Chastel24 Le Louvre de Fran
ois Ier est plus aérolithe venu surprendre les Pari
siens dans la dernière année du Roi-chevalier mais le
tardif aboutissement des réflexions menées dans
entourage royal pour dresser enfin dans la capitale
un palais la fran aise prenant en compte et dépas
sant si possible les plus belles réalisations étrangères
celles du pape de Charles Quint et de Henri VIII
appel aux deviseurs italiens pour définir le projet est
une hypothèse séduisante Vignole et Serlio Serlio 12 Du Cerceau dessin de pavillon on peut identifier comme un projet pour aile entrée du Louvre Londres British Museum dont les dessins pour la Casa del Re pour un château-
amphithéâtre et pour un palais avec une suite de cours
seraient écho des propositions faites au roi pour son
palais de Paris Fran ois Ier ne se satisfit aucun de
ces dessins qui entraînaient des démolitions considéra
bles et des dépenses en proportion Un clerc lettré
Pierre Lescot que la réussite du jubé de Saint-
Auxerrois avait mis la mode fut finale
ment appelé réaliser un dessein beaucoup plus
modeste la reconstruction sur les mêmes fonda
tions de un des corps de logis du Louvre médiéval
dont on maintenait ainsi sans innovation le plan et la
cour dégagée il est vrai de son intempestif donjon
depuis 1528 Pourtant Lescot intervenait pas seul il
arrivait avec son équipier du jubé Jean Goujon
chargé apporter grâce son génie de plasticien un
surcroît de beauté destiné pallier le manque ambi
Illustration non autorisée à la diffusion tion de la bâtisse elle-même
Nul ne dira coup sûr quel était le dessein primi
tif du roi25 Seule certitude Lescot était appelé pour
reconstruire le logis du couchant du château de Phi
lippe Auguste sans doute parce il était situé face
la porte principale et aménager les grandes salles
apparat et escalier honneur nécessaires exer
cice de la majesté royale Sur les trois autres côtés de la
cour subsistaient les logis et les tours rondes du
Louvre médiéval compris sa rébarbative entrée qui
fera frissonner la jeune Marie de Mediéis son arrivée
en 1601
Louis Hautec ur proposé identifier comme
le projet de Lescot en 1546 un plan du Recueil du Lou
vre Cabinet des Dessins représentant un château
13 Le Mercier élévation dessinée de aile Lescot et du pavillon de Horloge Musée du Louvre Cabinet des Dessins inv 30310 cour quadrangulaire muni de quatre pavillons un
11 logis escalier central deux ailes réduites de simples
péristyles voûtés et un mur écran percé un portail
échelle très modeste de cette petite demeure incon
nue le corps de logis seulement cinq travées de long
interdit voir un dessin pour le Louvre des rois
A-t-il du moins inspiré le parti primitif Rien est
moins sûr
idée même du Louvre évolue visiblement sous
Henri II Au logis occidental on achève on prévoit
en 1553 nous avons vu ajouter un étage habita
ble est donc que la volonté loger la maison
royale et la cour est faite plus pressante En 1551
une adjonction significative été programmée au sud
hors de la Cour carrée Le pavillon du Roi fait pour
habitation du souverain sera élevé la place de la
vieille tour sud-ouest dominant le paysage de la Seine Illustration non autorisée à la diffusion
En même temps on engage perpendiculairement la
reconstruction du corps de logis méridional entre la
cour et la Seine comme si on était donné pour seul
programme de rebâtir le Louvre de Philippe Auguste
sur ses fondations sans toucher au Louvre de Char
les dont la grande vis continuait garnir le logis
nord est près de là que logeait en 1541 la favorite de
Fran ois Ier la duchesse tampes au rez-de-
chaussée près de la grande montée du côté de allée
du pont qui va aux offices 26
Pour le nouveau corps de logis du sud Lescot
reproduit son ordonnance de ouest est une indica
tion remarquable mais il reste observer que le logis
neuf est destiné abriter le logement de la reine ce
est donc pas une aile usages secondaires et on
ne peut en conclure absolument que dès cette date 14 Fran ois Orbay projet dessiné pour une aile du Louvre inspirée de aile Lescot Berlin Kunstbibliothek Hdz 6640 architecte envisage une cour trois côtés uniformes
encore moins quatre côtés
Seul le premier avant-corps vers ouest de ce idéal et on imagine mal son inclusion dans ensem corps le monde appartient Henri II gauche par logis était bâti la mort de Henri II en 1559 le reste ble du quadrangle les bienfaits de la nature et abondance de ses pro sera très lentement construit sous les derniers Valois Le parti général nous échappe donc encore Au duits droite par ceux de la paix universelle des arts et achevé seulement par Henri IV ailleurs le centre contraire la signification symbolique du logis royal et des sciences elle encourage au centre par la intérêt est visiblement déplacé vers le sud il était nous est connue depuis étude récente de Volker gloire militaire et le triomphe personnel du roi dont le au nord sous Charles avant même ache Hoffmann28 Le ravalement récent de la fa ade Les monogramme est couronné par les Victoires prise de ver ce logis Catherine de Médicis fait aménager les jar cot nettoyée au ruissellement eau permis la Metz en 1552 Les emblèmes qui accompagnent ces dins en bord de Seine et les réunit au château par la Commission archéologique du Louvre de faire exécu figures sont empruntés iconographie romaine et Petite galerie en réalité un péristyle de sept arca ter une couverture photographique des détails depuis aux monnaies des empereurs Celles qui flanquent des couvert une terrasse vers 1566-1567 accessible échafaudage mouluration incrustations de mar oculus de la porte centrale se prêtent davantage depuis le pavillon du Roi par un étroit corridor enjam bres colorés et les figures elles-mêmes dont la puis encore interprétation impériale Espérance bant le fossé Le Louvre restait ainsi comme Blois sance plastique reste impressionnante La fa ade qui ayant ses pieds la boîte de Pandore désigne du doigt comme Fontainebleau une mosaïque de logis épo fut très admirée et devint dès le xvne siècle un des la Fortune dont la draperie se répand sur le globe ter ques diverses juxtaposés Pour aile de entrée on archétypes de la grande architecture fran aise natu restre La même inspiration peut avoir dicté aména avancé avec vraisemblance un dessin du British rellement été con ue pour mettre en valeur ce monde gement de la salle basse un côté le tribunal souve Museum attribué Du Cerceau comme un projet pos allégorique que Goujon taillait mesure que le mur nir de la justice romaine et de autre la tribune portée sible27 est un pavillon monumental disposé comme édifiait En haut dans les avant-corps les énormes par des cariatides aux bras mutilés comme ces un arc de triomphe trois ouvertures sur lequel on corps musclés étroitement comprimés dans le réseau dépouilles du baldaquin Alexandre Auguste aurait dressé un étage habitation Les parties basses rigide de ordonnance classique font irrésistiblement avait fait remonter Rome dans des lieux publics font évidemment référence ordonnance du rez-de- penser aux Prophètes et aux Sibylles de la Sixtine Or Pendant que le nouveau Louvre édifiait le chaussée de Lescot Le projet reste néanmoins tout ces figures obéissent un programme bien défini dont quartier situé ouest poursuivait son évolution
Hoffmann nous donne la clef la monarchie fran comme ont montré les fouilles de la cour Napoléon
aise expose avec complaisance ses visées impériales On savait entre la rue Fromenteau et la face occi
On connaissait les prétentions dé ues de Fran dentale du Louvre les basses-cours avaient été rem
ois Ier la couronne suprême de Occident chrétien placées sous Fran ois Ier par une unique cour des cui
fr t- on sait moins que son fils nourri des ambitions iden sines Un puits fouillé dans ce secteur fourni un
tiques qui furent encouragées par les princes alle -- Yp matériel particulièrement abondant poteries et vais r- -s TTTT mands au traité de Lochau en octobre 1551 puis mises selles diverses et une collection de dés jouer certains
en réserve lorsque les mêmes princes firent la paix avec pipés dont usaient pour se délasser les valets de cui Illustration non autorisée à la diffusion Charles Quint année suivante idée subsistait sine et les pages en accoudant la margelle
pourtant une part que le roi de France était le can Plus ouest les îlots habitation sont très
didat tout désigné la couronne impériale autre diversifiés selon on passe de un autre Un tissu
part il détenait déjà en ses mains autorité une urbain très serré habitations modestes occupe
monarchie universelle thème rappelé par Guillaume espace entre la rue Fromenteau et la rue Saint-
Poste dans ses Raisons de la monarchie 1551 et dans Thomas-du-Louvre On trouve une zone de grands
son Histoire mémorable 1552) hôtels particuliers entre la rue Saint-Thomas-du-
Le nouveau Louvre fut donc décoré comme une Louvre et la rue Saint-Nicaise Plus ouest on 15 Serlio projet pour un palais plusieurs cours gravure
anonyme Paris Bibi de Institut ms 1043 page de manifeste politique Au sommet des avant- pas retrouvé le mur escarpe du rempart parisien de
12 1865 lors des travaux de reconstruction de la Grande
galerie par Lefuel
Plus loin encore des sondages ont été faits pour
retrouver arase des fondations du palais des Tuile
ries dont le plan au sol doit être matérialisé sur la ter
rasse que le projet du Grand Louvre prévoit en cet
endroit Ces sondages ont pas révélé de surprises on
connaissait le plan des caves du palais qui fut incendié
en 1871 et détruit en 1883 caves peu importantes sauf
celles qui étaient situées sous ancienne salle de spec
tacle proximité du pavillon de Mars
En revanche les sondages dans les anciennes
cours du palais est ont donné une indication capi
tale Ils ont fait apparaître dans la zone sud les subs
tructions une aile qui sans doute jamais été éle
Illustration non autorisée à la diffusion vée plus haut en bordure une cour quadrangulaire
dont le corps central des Tuileries pavillon de esca
lier et galeries aurait garni le fond Du coup se trouve
posé nouveau le problème du parti originel choisi
par Philibert de Orme pour le palais de Catherine de
Mediéis Nous avons pour interpréter que le
grandiose plan de Du Cerceau et la vue vol oiseau
dont les dessins sont au British Museum Ce plan
décrit un vaste ensemble de pavillons réunis par des
galeries enserrant pas moins de cinq cours plan visi
blement inspiré par les rêves de Serlio Antony Blunt
dans son Philibert de Orme30 repoussé idée que
les dessins de Du Cerceau puissent traduire le parti
inventé par De Orme car ces dessins ont aucune
parenté avec la pensée de architecte il pensait ils
pourraient représenter une sorte de variation poste
riori de Du Cerceau lui-même partir de élément 16 Le grand dessein de Henri IV premier plan dit Destailleur 1594-1595) Bibi nat. Estampes central bâti par De Orme historien anglais
pas craint de proposer la restitution du plan originel
sous la forme un palais en quadrilatère autour une
seule cour la cour centrale du projet Du Cerceau
étude plus fine des substructions retrouvées en les
situant par rapport la composition générale permet
tra peut-être de confirmer ou infirmer cette hypo
thèse séduisante
De Henri IV Louis XIV
il reprit possession de sa capitale en mars
1594 Henri IV trouva le Louvre et les Tuileries dans Illustration non autorisée à la diffusion un état pitoyable le palais abandon le chantier de
aile sud abandonné les Tuileries prenant eau par
les terrasses fissurées Les recherches que nous avons
menées personnellement sur les travaux du premier
Bourbon au Louvre31 ont été conduites sur la base
une recension chronologique des marchés de cons
truction et de décoration et de tous les témoignages
connus sur action entreprise bâtiment par bâtiment
En même temps que le roi donne ordre de ter
miner aile sud dès le mois octobre 1594 il fait étu
dier un plan ensemble qui est le premier témoignage
précis que nous possédions sur le Grand Louvre Ce
grand dessein est matérialisé par les deux plans sur
:. .. parchemin dits plans Destailleur conservés la
Bibliothèque nationale dont nous avons proposé de 17 Le grand dessein de Henri IV second plan Destailleur 1603) Bibi nat Estampes
dater le premier de 1594-1595 il correspond au mar
Charles bâti vers 1360) car il fut démantelé en une activité ancienne qui explique la dénomination ché de janvier 1595 et le second des environs de 1603
1634 puis nivelé en 1662 pour le grand carrousel de du lieu-dit les Tuileries On retrouvé encore un dépo il est proche du marché de ma onnerie de février
Louis XIV Mais le mur de contrescarpe existe encore toir de potier-émailleur avec des fragments de mou 1603 Les dispositions majeures en sont les suivan
sur toute sa longueur ou plus vraisemblablement le les des ébauches et des rebuts de cuisson Les motifs tes quadruplement de la Cour carrée par répétition
mur de soutènement qui lui succédé sous Henri IV de ces fragments moulages pris sur des animaux uniforme de la fa ade Lescot prolongement du
pour contenir les terres du jardin neuf dessiné alors vivants figurines antique coquillages et blasons palais des Tuileries la Seine construction
devant les Tuileries futur jardin dit de Mademoiselle laissent penser ils proviennent des fabrications de une très longue galerie au sud depuis le Louvre
que remplaceront les cours entrée du palais29 Bernard Palissy en vue du décor de la grotte du jardin aux Tuileries destruction du quartier compris
Dans cette zone ont été découverts plusieurs des Tuileries qui lui fut commandé vers 1565 Ceci entre les deux palais remplacé par des cours succes
fours de tuiliers des xvc et xvic siècles témoignage complète les deux fours qui avaient été identifiés en sive et des jardins Ce schéma grandiose doit être
13