Dégradation des sédiments marneux et suspensions hyperconcentrées, Degradation of marly sediments and hyperconcentrated flows
198 pages
Français

Dégradation des sédiments marneux et suspensions hyperconcentrées, Degradation of marly sediments and hyperconcentrated flows

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
198 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sous la direction de Florence Naaïm-bouvet
Thèse soutenue le 05 mai 2011: Grenoble
Sur les bassins versants des Terres Noires, les sédiments marneux sont dégradés très rapidement. Les matériaux fins ainsi produits peuvent être à l'origine d'épisodes de crues très concentrées (800~g/L). La première partie de cette thèse traite des processus responsables de la production de sédiments fins. Ces processus adviennent à deux échelles de temps : A long-terme, entre les périodes de crues, les matériaux du lit exposés aux intempéries sont altérés sous l'effet de cycles gel/dégel et humectation/dessication. Pour quantifier cette vitesse d'altération, les données climatiques de Draix sont combinées à des expériences sur la sensibilité des marnes aux alternances de température et d'humidité. A court-terme, pendant les crues, les matériaux charriés sont soumis à l'abrasion et à la fragmentation sous l'effet de sollicitations mécaniques. Des expériences en canal circulaire permettent de quantifier la dégradation pendant les crues. On montre finalement qu'il est indispensable de considérer ces deux échelles de temps pour rendre compte de la vitesse de dégradation totale observée dans les lits. Pour étudier plus en détail la dégradation mécanique pendant les crues, on investigue l'effet de la fragmentation et de l'abrasion à l'échelle d'un caillou par l'intermédiaire de simulations numériques avec la méthode des éléments discrets et d'expériences de fragmentation. Les propriétés de rupture de la marne ainsi obtenues sont ensuite intégrées dans une modélisation de l'évolution d'une distribution granulométrique sous l'effet de la fragmentation et de l'abrasion. Les résultats indiquent que la fragmentation et l'abrasion sont également importantes mais que l'efficacité de la fragmentation décroît au cours de la sollicitation. Dans une seconde partie, on étudie le comportement d'une suspension de sédiments fins de marnes, et l'influence de la concentration sur son écoulement. Cette étude est basée sur des mesures de rhéométrie et sur des expériences d'écoulement en laboratoire pour différentes configurations de pente, débit, rugosité, concentration. Les expériences mettent en évidence une transition vers un comportement non-newtonien à forte concentration (au-delà de 600 g/L). Ceci se traduit notamment par un ralentissement de l'écoulement associé à l'apparition d'une zone de plug non-cisaillée L'écoulement devient alors laminaire et le frottement augmente fortement. Ce changement de comportement sur le terrain peut être une source d'erreurs non négligeable dans l'estimation des débits lors des crues chargées.
-Marne
-Sédiments
-Transport solide
-Fragmentation
-Abrasion
-Écoulement hyperconcentré
On the Terres Noires marly catchments, downstream fining patterns and high concentrations of suspended sediments (up to 800 g/L) are observed. The present work is organised in two parts. The first part investigates the processes that are involved in the production of fine sediments. Such processes occur at two different time scales: At a monthly scale, between the floods, bed sediments are exposed to weathering due to frost/thaw and wetting/drying alternations. The rate of such long-term processes is estimated using climatic data and experiments on marly pebbles. At the smaller time scale of a flood (a few minutes), bedload sediments are subject to abrasion and fragmentation due to mechanical loading. The rate of this short-term process is quantified by performing experiments in an annular flume device. Eventually, we show that both short and long-term processes are necessary to explain the field observed degradation rates. To study more in detail the mechanical degradation at the pebble scale, numerical simulations of friction and impact loading are performed with the Discrete Element Methods, as well as fragmentation experiments on marl. The resulting rupture properties of marl are therefore incorporated into a new model that describes the evolution of the grain-size distribution of sediments. The model shows that fragmentation and abrasion are both involved and that the efficiency of fragmentation decreases. The second part of the work is focused on the behaviour of a suspension of fine marly sediments, and on the influence of the concentration on such flow. This study is based on rheometer measurements and flume experiments at various slopes, discharges, flume roughnesses and concentrations. These experiments demonstrate that the fluid behaviour becomes non-newtonian at high concentrations (above 600 g/L). This creates an unsheared plug zone that slows the flow down. The flow may therefore become laminar with a high friction coefficient. With such a change in the fluid behaviour, the method used in the field for discharge estimation will not work anymore for highly concentrated floods.
-Badlands
-Sediment transport
-Abrasion
-Fragmentation
-Hyperconcentrated flow
-Weathering
Source: http://www.theses.fr/2011GRENU018/document

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 22
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

THÈSE
Pour obtenir le grade de
DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DE GRENOBLE
Spécialité : Sciences de la Terre, de l’Univers et de l’Environnement
Arrêté ministérial : 7 août 2006
Présentée par
Caroline Le Bouteiller
Thèse dirigée par Florence Naaïm-Bouvet
préparée au sein du Cemagref ETNA
et de l’Ecole Doctorale Terre, Univers et Environnement
Dégradation des sédiments marneux
et suspensions hyperconcentrées
Thèse soutenue publiquement le 5 mai 2011,
devant le jury composé de :
Michel Esteves
LTHE-IRD, Président
Pierre Julien
Colorado State University, Rapporteur
Eric Lajeunesse
IPGP, Rapporteur
Jérôme Lavé
CRPG, Invité
Yves Le Bissonnais
LISAH-INRA, Examinateur
Nicolle Mathys
Cemagref ETNA, Co-Encadrant
Florence Naaïm-Bouvet
Cemagref ETNA, Directeur
Farhang Radjai
LMGC, Examinateur
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011n
d'écoulemen
l'abrasion
:

Sur
ensuite
les
susp
bassins
ortemen
v
non
ersan
de
ts
de
des
au
T
écoulemen
erres

Noires,
par
les

sédimen
ts,
ts
de
marneux
de
son
l'év
t
résultats
dégradés
mais
très
partie,
rapi-
et
demen
mesures
t.
tes
Les
évi-
matériaux
de
ns
asso
ainsi
le
pro
le
duits

p
érosion,
euv
v
en
discrets
t
Les
être
obten
à
une
l'origine
gran
d'épiso
et
des
la
de
t

la
très
sollicitation.


trées
ts
(800

g/L).
est
La
sur
première
oratoire
partie
en
de
ériences

v
thèse
forte
traite
se
des
t
pro
d'une

t
resp
te
onsables

de
être
la
des
pro


fragmen
de
yp
sédimen
umériques
ts
la
ns.
élémen
Ces
d'exp
pro
men

de
adviennen
marne
t
son
à
tégrées
deux
délisation
éc
d'une
helles
sous
de
fragmen
temps
l'abrasion.
:
t
A
tation
long-terme,
t
en
ortan
tre

les
tation
p
de
ério
une
des
étudie
de
t

de
les
de
matériaux
de
du
sur
lit
Cette
exp
sur
osés
rhéométrie
aux
exp
in
en
temp
our
éries
de
son
débit,
t
Les
altérés
t
sous
une
l'eet
un
de
non-newtonien

tration
gel/dégel
g/L).
et
notammen
h
ralen

l'écoulemen
P
à
our
de
quan
t
tier
laminaire

t
vitesse
t.
d'altération,
t
les
t
données
p


de
dans
Draix
lors
son
hargées.
t
Marne,

ort
binées
abrasion,
à
t
des
tré,
exp
non-newtonien.
ériences
a
sur
ec
la
métho
sensibilité
des
des
ts
marnes
et
aux
ériences

frag-
de
tation.
temp
propriétés
érature
rupture
et
la
d'h
ainsi
umidité.
ues
A
t

in
p
dans
endan
mo
t
de
les
olution

distribution
les
ulométrique
ma-
l'eet
tériaux
la

tation
harriés
de
son
Les
t
indiquen
soumis
que
à
fragmen
l'abrasion
et
et
son
à
égalemen
la
imp
fragmen
tes
tation
que
sous
de
l'eet
fragmen
de

sollicitations


la
Des
Dans
exp

ériences
on
en
le

ortemen

d'une
p
ension
ermetten
sédimen
t
ns
de
marnes,
quan

tier
la
la
tration
dégradation
son
p
t.
endan
étude
t
basée
les
des

de
On
et
mon
des
tre
ériences
nalemen
t
t
lab
qu'il
p
est
diéren
indisp

ensable
p
de
te,

rugosité,

tration.
deux
exp
éc
metten
helles
en
de
dence
temps
transition
p
ers
our

rendre
t

à
de

la
(au-delà
vitesse
600
de

dégradation
traduit
totale
t
observ
un
ée
tissemen
dans
de
les
t
lits.

P
l'apparition
our
zone
étudier
"plug"
plus
L'écoulemen
en
devien
détail
alors
la
et
dégradation
frottemen

augmen
p
fortemen
endan
Ce
t
hangemen
les
de

ortemen
on
sur
in
terrain
v
eut
estigue
une
l'eet
d'erreurs
de
négligeable
la
l'estimation
fragmen
débits
tation
des
et

de
Mots
l'abrasion
:
à
sédimen
l'éc
transp
helle
solide,
d'un
tation,

altération,
par
écoulemen
l'in
h
termédiaire

de
uide
sim
ulations
Résumé
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011erformed
es,
olv
of

Marly
a
Sedimen
sedimen
ts
This
and
o
Hyp
ts

ts.
trated
ork
Flo
study
ws
b

o
:
the
On
eathering,
the
as
T
of
erres
ev
Noires
tation
marly
tation

viour
hmen

ts,
ume
do
These
wnstream

ning
slo
patterns
with
and
b
high
w

sedimen
trations
non-newtonian
of
Elemen
susp
fragmen
ended
resulting
sedimen

ts
that
(up
grain-size
to
sho
800
b
g/L)
the
are
part
observ
on
ed.
ension
The
the
presen
h
t
rheometer
w
at
ork
roughnesses
is
demonstrate
organised
ecomes
in
v
t
red
w
w
o
therefore
parts.

The
hange
rst
metho
part
harge
in
for
v
ords
estigates
fragmen
the

pro
are

the
that
Metho
are
ell
in
exp
v
marl.
olv
prop
ed
are
in
in
the
mo
pro
es

of
of
of
ne
mo
sedimen
that
ts.
abrasion

in
h
and
pro
of

The
o
the

fo
at
b
t
a
w
ne
o
and
dieren
of
t
on
time
w.
scales
based
:
ts
A
erimen
t
arious
a
harges,
mon

thly
erimen
scale,
the
b
viour
et
at
w
(ab
een
600
the
an
o
zone
o
the
ds,
wn.
b
ma
ed
ecome
sedimen
high
ts
t.
are
a
exp
the
osed
viour,
to
used
w
for
eathering
will
due
an
to

frost/tha
ds.
w
Marl,
and
transp
w
abrasion,
etting/drying
h

o
The
uid.
rate
p
of
with

Discrete
h
t
long-term
ds,
pro
w

as
is
tation
esti-
erimen
mated
on
using
The

rupture
data
erties
and
marl
exp
therefore
erimen
orated
ts
to
on
new
marly
del
p
describ
ebbles.
the
A
olution
t
the
the
distribution
shorter
sedimen
time
The
scale
del
of
ws
a
fragmen
o
and
o
are
d
oth
(a
v
few
ed
min
that
utes),

b
fragmen
edload

sedimen

ts
of
are
w
sub
is


to
the
abrasion
eha
and
of
fragmen
susp
tation
of
due
marly
to
ts,

on


loading.
the
The
tration
rate

of
o
this
This
short-term
is
pro
on

measuremen
is
and
quan
exp
tied
ts
b
v
y
slop
p
disc
erforming
ume
ex-
and
p
trations.
erimen
exp
ts
ts
in
that
an
uid
ann
eha
ular
b
ume
non-newtonian

high
Ev
trations
en
o
tually
e
,
g/L).
w

e
unshea-
sho
plug
w
that
that
ws
b
o
oth
do
short
The
and
w
long-term
y
pro
b

laminar
are
a

friction
to

explain
With
the
h
eld

observ
in
ed
uid
degradation
eha
rates.
the
T
d
o
in
study
eld
more
disc
in
estimation
detail
not
the
ork

ymore

highly
degradation
trated
at
o
the
Keyw
p
:
ebble
badlands,
scale,
t
n
ort,
umerical
tation,
sim
w
u-
erosion,
lations
yp
of
trated
friction
w,
and
loading

Degradation
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011aimé
ette
e
mon
thèse.
Pép
lir
é,

qui
ait
aur
Á
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011d'autre
er
AL,
Remerciemen
rançois
ts
qui
C'est
de
a
aussi
v
t
ec
telle
b

eaucoup

de
p
plaisir
Thierry
mais

aussi
Une
un
Merci
p
explosions
eu
de
de
à
nostalgie
à
que
qui
je
m'a
prends
d'a
la

plume

p
our
our
la
remercier
orté
après


rep
trois
la
années
Chris-
tous


omp
qui
à
on
tout
t
b

ans
tribué
b
à

l'ab
stagiaires
outissemen
sur
t

de
les

qui
tra
à
v

ail.
t
Je
me
tiens
à
tout
F
d'ab
tiques
ord
la
à
manière
remercier
t
les
Merci
mem

bres
de
du

jury
exp
p
v
our
nom
a
(Ousset),
v
leur
oir


étonnière,
d'en
et
faire
a
partie,
disp
et
n'est
notammen
prêt
t
à
mes
à
rapp
m'aider.
orteurs,
endan
p
prélev
our
Draix
leur
des

l'emprun
atten
mem
tiv
du
e
Carine
et

leurs



taires.
Flo
Merci
a
tout
etites
particulièremen
les
t
ermetten
à

Pierre
ous
Julien
v
d'a
v
v
qui
oir
me
tra
je
v
tais
ersé
rien.
l'A
Mohamed,
tlan
Man
tique
k,
p
éclairages
our
des
ma
ariés

la
Je
ou
n'aurais
un
pas
hanges

eaucoup

fait
thèse
à
sans
our
la
et

de
de
premier
Didier
partie
et
v
Mohamed,
sur
qui
qui
m'on
pu
t
lieu
souten
tribution
ue
p
et
F

vier
lors
p
de
précieuse.
mon

arriv
un
ée
une
au
ter
Cemagref
b
il
une
y
géan
a
ec
4
tillesse
ans
?
p
é
our
à
le
et
mon
y
tage
temps,
de
red

pas
pro

jet
p
de
grand
thèse.
qui
Je
presque
les
patiemmen
en
et
remercie
é
donc,
kg
de
en
même
ériences.
que
p
Cyril
de
Kao,

qui
du
m'a
é-

et
et
Chlo
aidée
El
dans
t
ma
à
réexion
Draix
à
ses
l'ép
de
o
ho
que
à

qui
mon
aidée

prendre
eur
p
balançait

en
tous
tre
jours
p
p
olitique
t

v
et
Merci
écoulemen
v
ts
deux
torren
our
tiels.
otre
Cette
et
thèse
os
a
ts
été
on
réalisée
su
dans
motiv
le
quand

ne
d'une
sen
formation
plus

de
taire
Merci
par
Guillaume,
la


,
herc
u,
he
ranc
au
p
sein
leurs
du
scien-
Corps
dans
du
domaines
Génie
v
Rural,
que
des
statistique,
Eaux
rhéologie,
et

des
la
F
d'écrire
orêts.
papier,
Mes
éc
remerciemen
m'on
ts
b
v
app
on
et
t
progresser.
à
aussi
tous
F

p
qui,
ses
au
ts
sein
ses
du
lors

l'écriture
on
mon
t


grande
et
de
p
tra
ermis
ail

ose
pro
des
jet.
ériences,
J'ai
n'auraien
eu
jamais
la
a

oir
hance
sans
d'être


de
par
breuses

ersonnes.
et
à

red
a
Xa
v
et
ec
tian
qui
our
j'ai
aide

Qui
ert
serait
a
de
v
her
oir
moteur,
en
er

b
un,
aron
au-delà
des
d'un
de
sujet
oue
de
réparer

p
herc
e
he,
te,
un
v
in
une
térêt
gen
p
et
our
onibilité
les
Merci
bains
Herv
de
qui
b
jamais
oue

et
solutions
les
toujours
desserts
à
in

v
son
ersemen
et
t
F
prop
(Marine)
ortionnel
n'a
à
hésité
la
se

de
de
oue
se
our
rapp
Un
eler
merci

Sébastien
on
p
a
t
mis
trois
ses
a

t
Nos
é
sessions
sto
de
k
manip
à
à
800
Nancy
de
ou
oues
Grenoble,
prévision
bien
exp
qu'épuisan
Merci
tes,
Jérôme
resteron
our
t
t

son
ts
aux
souv
ts
enirs
bres
de
STEV
ma
sp
thèse.

Merci
tamisage,
à
aux

Margot,
p
é,
our
et
m'a
Mahdi
v
on
oir
tour
partagé
ses
iii
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011rando,
p
Gio,
tour
Jim,
ramassé,
grâce
trié,
un


bro
Barnab
y
plus
é,
ma
mélangé,
depuis
tamisé
sortie
ou
se
p
grand
esé
Xa
de
euse
la
hiv
marne
visiteurs
sous
b
toutes
et
ses
et
formes.
Rien
Merci
à
à
dans

m
qui,
idées
au
ou
Cemagref,
mes
m'on
Céline,
t
Y
p
v
ermis

de
ski
tra
m
v
pro
ailler
à
dans
années
de
simple
b
v
onnes
t.

tré
et
jusqu'à
tout
du
particulièremen
v
t
on
à
maison,
Martine
hissan
et
neige,
Corinne
air
p
p
our
hanger
leur
tre

sim
et
ériences.
leur
donc
disp

onibilité.
Jos,
Merci
P
à
Baptiste,
tous
es

p
qui
jo
fon
à
t

vivre
raid
le
autres
Cemagref,
aux
qui
aux
partagen
mais
t
hes,
un
w
gâteau,
ous
une
qui
grille
t
de
plus
mots
Merci

p
des
soutien
bulb
v
es
merci
d'iris,
m'a
leurs


souten
de
n
mon
b
tagne
monde.
ou
ne
leur
aut
b
b
onne
dîner
h
la
umeur,
une
j'ai

vraimen
te
t
la
apprécié
un

etit

de
vivialité
usique
de
our
tous

les
les
jours.
en
Un
deux
merci
hapitres,
sp
ulations
écial
exp
à
Un
P
merci
aolo
à
et

Josh
Sam,
p
Renaud,
our
Jérôme,
le
Estelle,
p
aolo,
etit
vier,

Gio,
américo-italien
v
qui
et
sen
é
tait
our
si
otre
b
y
on

dans
mes
le
de

de
le
de
matin,
à
à
et
A
festivités
deline
ernales,
p
amis
our
usiciens,
sa
amis
b
éloignés
onne
toujours
h

umeur
aux
et
d'un
sa
eek-end,

v
orale,
tous
à
à
Vito,

Assia,
auron
Virginie,
été
Benoît,
eaucoup
Philomène,
qu'une

thèse.
Ro-
à
main,
famille
P
our
auline,
otre
aux
discret
stagiaires
bien
de
eillan
passage,
Et
qui
à
on
qui
t
mon
tous
le

hemin
tribué
m'a
à
ue
éga
la
y
même
er
l'autre
l'atmosphère
out
de


iv
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011.
.
.
able
.
des
.
matières
Métho
In
.
tro
.

3.3
1
.
I
.
Pro
.

.
de

sédimen
.
ts
.
ns
.
et
.
dégradation
.
des
.
marnes
de
7
.
1
.
Quan
.
tication
.
in
.
situ
.
de
.
la

dégradation
.
9
.
1.1
.
In
.
tro
.

.
.
.
.
.
.
.
.
41
.
.
.
.
.
In
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Résultats
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
érimen
.
.
9
.
1.2
.
Généralités
.
sur
.
le
.
do
.
wnstream
.
ning
p
.
.
.
.
.
.
.
Étude
.
des
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
10
.
1.3
.
Métho
.
des
56
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Aggregate
.
bule
.
.
.
.
.
.
.
.
.
60
.
.
.
.
.
.
.
.
.
62
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
and
.
.
.
.
.
69
.
.
.
.
.
.
.
des
.
.
.
.
11
.
1.4
.
Résultats
.
.
.
.
.
.
3.4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Conclusions
.
ectiv
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
50
.
érimen
.
fragmen
.
51
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
51
.
.
.
.
14
.
1.5
.
In
.
terprétation
.
.
.
.
.
.
.
.
52
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4.4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Conclusions
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
58
.
age
16
59
1.6
.
Conclusions
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
In
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Metho
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5.3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
17
.
2
.
Quan
.
tication
66
de
in
la
delling
dégradation
.
par
.
pro
.

.
de
.
long-terme
.
19
.
2.1
.
In
.
tro
.

.
.
32
.
Métho
.
exp
.
tales
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
36
.
Résultats
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
19
.
2.2
.
État
3.5
de
et
l'art
ersp
des
es
pro
.

.
existan
.
ts
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4
.
exp
.
tale
.
la
.
tation
.
marnes
.
4.1
.
tro
.
.
.
.
.
.
.
.
20
.
2.3
.
Mesure
.
de
.
la
.
sensibilité
.
des
.
marnes
.
aux
.
in
.
temp
.
éries
.
.
.
.
.
.
4.2
.
des
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
22
.
2.4
.
Estimation
.
des
.
taux
.
de
.
dégradation
.
ann
.
uels
.
.
4.3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
26
.
2.5
.
P
54
art
Discussion
de
.

.
pro
.

.
dans
.
la
.
dégradation
.
totale
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4.5
.
.
.
.
.
.
.
.
27
.
2.6
.
Conclusions
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
.
break
.
under
.
loading
.
Préam
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
30
.
3
5.1
Quan
tro
tication
.
exp
.
érimen
.
tale
.
de
.
la
.
dégradation
.

.
31
.
3.1
.
In
.
tro
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5.2
.
ds
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
63
.
Results
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
31
.
3.2
.
État
.
de
.
l'art
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5.4
.

.
terpretation
.
mo
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
T
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011:
.
.
T
Analyse
able
tales
des
.
matières
.
5.5
.
Discussion
.
.
.
.
.
.
.
.
In
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
ositif
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Annexe
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
72
.
5.6
.
Conclusions
Exp
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Rhéologie
.
.
.
ension
.
.
.
.
.
.
.
débits
.
.
.
.
.
.
.
:
.
sonde
.
ts
.
.
.
114
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Métho
.
tro
.
.
.
.
.
.
.
.
.
étudié
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
76
.
Épilogue
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
tation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
et
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de
.
.
.
.
.
Écoulemen
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
sur
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Conclusions
78

6

Mo
pulsée
délisation
écoulemen
de
.
l'év
.
olution
.
d'une
.
distribution
Conclusions
gran
.
ulométrique
.
79
.
6.1
.
In
.
tro
.

.
.
.
.
122
.
exp
.
8.1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
8.2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
126
.
la
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
8.4
.
érimen
.
.
.
.
.
.
80
.
6.2
.
Description
.
du
.
mo
8.5
dèle
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
129
.
réalisées
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
.
135
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
135
.
susp
80
.
6.3
.
Détermination
.
des
.
fonctions
.
.
135
.
d'une
.
marnes
.
.
.
.
.
.
.
.
.
139
.
discussion
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9.5
.
mesure
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9.6
.
.
.
.
83
.
6.4
.
Métho
.
des
.
n
.
umériques
.
.
.
.
Annexe
.
ation
.

.
:
.
de
.
à
.
Annexe
.
des
.
167
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
7.5
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
90
.
6.5
.
Résultats
.
du
.
mo
.
dèle
.
.
.
.
.
.
8
.
des
.
érimen
.
125
.
In
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
126
.
Matériau
.
.
.
.
.
.
95
.
6.6
.
In
.
terprétations
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
8.3
.
de
.
rhéologie
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
127
.
Disp
.
exp
.
tal
.
.
.
.
.
.
.
.
98
.
6.7
.
Conclusions
.
et
.
p
.
ersp
.
ectiv
.
es
.
.
.
.
.
.
128
.
Instrumen
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
8.6
.
ériences
.
.
.
.
.
.
103
.
I
.
I
.
Écoulemen
.
t
.
de
.
susp
.
ensions
.

.
trées
.
de
.
marnes
.
105
133
7
Résultats
Généralités
implications
sur
9.1
les
tro
écoulemen
.
ts
.
h
.
yp
.

.
trés
.
107
.
7.1
.
In
.
tro
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9.2
.
d'une
.
ension
.
marnes
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9.3
.
t
.
susp
.
de
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
107
9.4
7.2
et
Les
.
uides
.
non-newtoniens
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
146
.
Conséquences
.
la
.
des
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
149
108
Conclusions
7.3
.
Le
.

.
des
.
écoulemen
.
ts
.
h
.
yp
.

.
trés
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
151
.
153
.
1
.
Dériv
.
des
.
de
.
159
.
2
.
F
.
t
.
la
.
Doppler
112
émission
7.4
163
Conséquences
3
sur
Liste
les
notations
propriétés
des
vi
tel-00603000, version 1 - 24 Jun 2011

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents