Du raisonnement clinique à la pratique infirmière
21 pages
Français

Du raisonnement clinique à la pratique infirmière

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
21 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

a
l

r
a
p

t
r
e
f f o

t
s
e

s
re1 mutuelle
des professionnels
de la santé
u
L A REVUE DE RÉFÉRENCE INFIRMIÈRE
Tiré à part
2010
Le concept de p1
raisonnement clinique
p3 La méthodologie du
p5 La démarche clinique et
la démarche de soins
p7 La relation d’aide dans la
démarche clinique
L’écriture du raisonnement p9
clinique (1/2)
p11 L’écriture du raisonnement
clinique (2/2)
p13 Les problèmes traités
en collaboration et les
diagnostics infirmiers
p15 Les plans de soins types
et les chemins cliniques
p17 L’apprentissage du
raisonnement clinique
p19 Du raisonnement
clinique individuel au
raisonnement clinique
collectif
Du raisonnement clinique
à la pratique infirmière
636030 Fiches réalisées en partenariat avec la MNH64653
c 100 m 18 c 29 c 13
m 50 j 100 m 4 m 61
j 93 j 90
o
v

t
e
r
v
i
l

e
C en fi ches
Du raisonnement clinique à la pratique infi rmière
1/10 Le concept
de raisonnement clinique
Le raisonnement clinique infi rmier est un véritable tremplin pour la compétence clinique.
Il se construit à partir de données issues de l’observation du patient selon une méthode
hypothético-déductive.
Du raIsoNNeMeNt
introduction CLINIQue
À La PratIQue
❚ ❚Les soins infi rmiers représentent une réalité ❚ ❚Ce raisonnement est très souvent implicite et
INFIrMIÈre
complexe située au point de convergence des sciences sa formalisation écrite n’en reproduit pas toujours l’ampleur.
1. Le concept
médicales, des sciences humaines et des sciences de Il ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1 562
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

a l r a p t r e f f o t s e s re1 mutuelle des professionnels de la santé u L A REVUE DE RÉFÉRENCE INFIRMIÈRE Tiré à part 2010 Le concept de p1 raisonnement clinique p3 La méthodologie du p5 La démarche clinique et la démarche de soins p7 La relation d’aide dans la démarche clinique L’écriture du raisonnement p9 clinique (1/2) p11 L’écriture du raisonnement clinique (2/2) p13 Les problèmes traités en collaboration et les diagnostics infirmiers p15 Les plans de soins types et les chemins cliniques p17 L’apprentissage du raisonnement clinique p19 Du raisonnement clinique individuel au raisonnement clinique collectif Du raisonnement clinique à la pratique infirmière 636030 Fiches réalisées en partenariat avec la MNH64653 c 100 m 18 c 29 c 13 m 50 j 100 m 4 m 61 j 93 j 90 o v t e r v i l e C en fi ches Du raisonnement clinique à la pratique infi rmière 1/10 Le concept de raisonnement clinique Le raisonnement clinique infi rmier est un véritable tremplin pour la compétence clinique. Il se construit à partir de données issues de l’observation du patient selon une méthode hypothético-déductive. Du raIsoNNeMeNt introduction CLINIQue À La PratIQue ❚ ❚Les soins infi rmiers représentent une réalité ❚ ❚Ce raisonnement est très souvent implicite et INFIrMIÈre complexe située au point de convergence des sciences sa formalisation écrite n’en reproduit pas toujours l’ampleur. 1. Le concept médicales, des sciences humaines et des sciences de Il s’agit d’une habileté intégrée dans la compétence clinique de raisonnement l’éducation. Le patient tient une place centrale comme avec une place transversale pour l’acquisition des autres clinique personne unique, capable de penser, de vivre des émotions, compétences. 2. La méthodologie du raisonnement de faire des choix et d’agir. La pertinence d’un projet de ❚ ❚Son analyse est structurée autour de six cliniquesoins adapté à chaque personne pose la question de la domaines : sa défi nition, la détermination des attributs, 3. La démarche clinique formalisation d’un raisonnement clinique qui part du patient, l’élaboration d’un cas modèle, l’identifi cation des antécédents et la démarche de soins 1conduit l’infi rmière dans des champs de connaissances et des conséquents, la défi nition des référents empiriques . 4. La r elation d’aide variés et l’oblige à utiliser une méthodologie de ❚ ❚Le raisonnement clinique infi rmier se situe non dans la démarche cliniqueproblématisation avant d’entrer dans la démarche de seulement dans le processus d’adaptation des soins au 5. L ’écriture du résolution de problème. patient, mais aussi en préalable de la décision des soins. raisonnement clinique re(1 partie) 6. L ’écriture du r edÉFinition du concePt (2 partie) 7. Les problèmes traités ❚ ❚Le terme “raisonnement” est défi ni à la fois comme ❚ ❚Le jugement clinique se construit en partant en collaboration un processus intellectuel et comme le résultat d’un des données recueillies lors de l’observation et les diagnostics ; la personne qui raisonne effectue une série structurée du patient. À partir de ces données, les infi rmiers d’inférences mais n’exprime que le produit de son opérations mentales hypothético-déductives sont activées. 8. Les plans de soins types et les chemins cliniquesraisonnement. Pour définir le raisonnement clinique Ces opérations mentales permettent d’aller jusqu’à un stade 9. L’apprentissage infi rmier, la défi nition de Jean-Baptiste Paolaggi et Joël Coste de la démarche clinique où l’infi rmière a la capacité de relier du raisonnement clinique2appliquée au diagnostic médical a été adaptée en nommant les signes à une conclusion clinique décrite et défi nie dans 10. Du raisonnement la conclusion du raisonnement “jugement clinique”. le respect de son autonomie professionnelle. clinique individuel au r clinique collectif dÉtermination des ttributsa ❚ ❚Dans la littérature scientifi que, le s attributs d’un – les réactions humaines concept sont des caractéristiques qui doivent être présentes physiques et psycholo- pour reconnaître ce dernier dans la réalité et transférables à giques (parfois exprimées tout autre contexte dans lequel le concept est présent. en capacités) ; ❚ ❚Quatre attributs ont été défi nis pour le raisonnement • la qualité d’une rela- clinique de l’infi rmière dans la pratique quotidienne : tion d’aide de type 4• la pertinence des connaissances en sciences médi- counseling . cales et en sciences humaines ; ❚ ❚Le raisonnement • l’utilisation d’une méthode hypothético­déduc­ clinique est un tive identifi able lors de l’explicitation sur le processus concept conjonctif , utilisé pour poser un jugement clinique ; c’est-à-dire que toutes les • la maîtrise des niveaux de jugement clinique caractéristiques sont 3dans le modèle clinique tri-focal comprenant : présentes dans toutes les – les signes et symptômes de la pathologie, analyses de situation, quel – les risques liés à la pathologie et aux effets secondaires que soit le lieu d’exercice de traitement, de l’infi rmière. 1SOiNS - n° 742 - janvier/février 2010 61 61-62-MNH1.indd 61 21/01/2010 17:41:19 ! ! © T a n i a H a g e m e i s t e r / E l s e v i e r M a s s o n S A S © A x e l G r a u x en fiches en fi ches Du raisonnement clinique à la pratique infirmière du raisonnement clinique à la pratique infi rmière Élaboration d’un cas modèle 2/10 La méthodologie ❚ ❚Virginie, infirmière, est interpellée par difficultés à se mouvoir, sans doute liées à son état Richard le niveau d’aide dont il a besoin pour les l’état inhabituel de M. Richard. Elle observe de fatigue et à son insomnie. Il lui confie qu’il n’a activités de la vie quotidienne ; du raisonnement cliniquerapidement les signes objectivables : encombrement même plus le goût de lire. Virginie regroupe • le risque d’escarre devant la maigreur du avec sécrétions abondantes, toux importante mentalement les signes et les symptômes observés patient placé en situation de diminution d’activité inefficace, polypnée, dyspnée avec sifflement. Elle et recueillis, et anticipe : et d’alitement, en recherchant les facteurs favo- Le raisonnement clinique analysé comme un processus de pensée et de prise de décision est porteur pense à une hypothèse de pneumopathie et prend • le risque d’intolérance à l’activité en risants complémentaires afin de donner une de sens pour les soins infi rmiers. Le développement des sciences cognitives associé aux recherches la température du patient ; la fièvre est à 39°. Devant demandant à l’aide-soignante d’évaluer avec M. prescription de soins personnalisée. médicales a contribué à clarifi er les opérations mentales mobilisées dans ce processus. l’intensité de certains signes, elle infère les risques ❚ ❚Le médecin valide la pneu mopathie et L’alternance entre le raisonnement clinique en action et la modélisation à partir d’une théorie et agit immédiatement sur celui de suffocation et prescrit le traitement en ajoutant un fluidifiant sur sur l’hyperthermie. Elle enregistre mentalement la base des transmissions de Virginie. Celle-ci favorise le transfert dans l’apprentissage des étudiants. l’aspect des sécrétions pour le transmettre au aide M. Richard à prendre les médicaments en lui médecin, agit sur la fièvre et demande à l’aide- expliquant leurs liens avec les signes et les Du raisonneMent soignante de vérifier la température. symptômes. M. Richard évoque spontanément introduCtion CLiniQue ❚ ❚Elle a inféré dès le début l’hypothèse son désir de ne pas
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents