Étude sur la morphologie des formes casuelles du pronom latin quis, qui interrogatif, relatif et indéfini [microform]
48 pages
Français

Étude sur la morphologie des formes casuelles du pronom latin quis, qui interrogatif, relatif et indéfini [microform]

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

E(2^=Étj î**îMv V. ::^ /". W£J/J^J13£S^[3£3^ LUXEMBOURG. V. BUCK RUE DUDE LA ,COUR, CURÉ,IMPRiyAERIE 3, ^, f^^- . ..V- r :^iî^?^. ?i... ; • , ,-oo8| Observation préliminaire. du thème il existe en sanscrit une forme secondaire1.—A côté ka-,pronominal interrogatif fct-'). — ka- ki- les thèmes latins et dansAux thèmes sanscrits et la lettre uqm- qut-, lesquelscorrespondent —a été la De viennentest et amenée qu6- qua, quœ, qnam,par gutturale q. quarum, quieuphonique ==cuius et euts. et de viennent;(dat.-abl.), quo-ius quo-i qm-{nom. quod, quo, quorum, quos, qutspi.), il faut l'ablatif adverbial deles formes ajouter qui (comment,quid, quem, quihus, auxquelles quellequis, retrouve encore dans les motsmanière, qui-n, at-qui, qui-a,par quoi, pourquoi), qu'on qui-curn, qui-dem, qui-ppe.^) — l'absence de v à côté du k initial dans les ka- ki-2. thèmes sanscrits et leurs dérivés,Malgré , Léon croit d'un thème aurait dès lespronominal kvo-, eu,Meyer') pouvoir partir lequel premiers temps, une seconde forme kvi-. De ce dernier thème kvi- viendraient de nouveau kvo-quis, quid, quem, quitus; —donnerait toutes les autres formes des se basant sur le fait latinpronoms quis, qui. Corssen*), qu'en est souvent né de est d'avis faut considérer comme son k et non kv foisc, qu'ilqu originaire chaque que h dansle latin seul à côté de et lesk',k, ç, pprésente qu langues congénères. —und der 2« M.Vokalismus lateinischen 758. Mémoires de1) Corssen, Betonuog Sprache, éd.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 17
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo