Etude sur les métiers de l informatique dans les laboratoires ...
43 pages
Français

Etude sur les métiers de l'informatique dans les laboratoires ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
43 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

www.cnrs.fr
Etude sur les métiers de l’informatique
dans les laboratoires de recherche (BAP E)
Automne 2009
Réalisée par Françoise Berthoud,
Violaine Louvet, Jean-Yves Hangouët, Véronique Baudin
Avec le concours de l’Observatoire des métiers
et de l’emploi scienti que Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS
Les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche
Automne 2009
Etude coordonnée par :
Madame Françoise Berthoud
chargée de mission auprès de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scienti que
de la Direction des ressources humaines du CNRS
Sous groupes pilotés par :
Violaine Louvet,
Jean-Yves Hangouet
et Véronique Baudin
Avec le concours de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scienti que du CNRS.
(La liste complète des membres des groupes de travail et des relecteurs gure en annexe 2)
2 Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS
Résumé exécutif
Cette étude porte sur les métiers de l’informatique au sein des unités de recherche. Elle décrit comment ces métiers
in uent directement sur la qualité des recherches et comment ces derniers sont intégrés au plus près des pro-
grammes développés. A partir d’une analyse détaillée de la situation actuelle et des tendances d’évolution, ce rapport
propose des recommandations pour l’avenir, en particulier pour optimiser le développement de la recherche qui est
très fortement ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 134
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

www.cnrs.fr Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) Automne 2009 Réalisée par Françoise Berthoud, Violaine Louvet, Jean-Yves Hangouët, Véronique Baudin Avec le concours de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scienti que Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS Les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche Automne 2009 Etude coordonnée par : Madame Françoise Berthoud chargée de mission auprès de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scienti que de la Direction des ressources humaines du CNRS Sous groupes pilotés par : Violaine Louvet, Jean-Yves Hangouet et Véronique Baudin Avec le concours de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scienti que du CNRS. (La liste complète des membres des groupes de travail et des relecteurs gure en annexe 2) 2 Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS Résumé exécutif Cette étude porte sur les métiers de l’informatique au sein des unités de recherche. Elle décrit comment ces métiers in uent directement sur la qualité des recherches et comment ces derniers sont intégrés au plus près des pro- grammes développés. A partir d’une analyse détaillée de la situation actuelle et des tendances d’évolution, ce rapport propose des recommandations pour l’avenir, en particulier pour optimiser le développement de la recherche qui est très fortement corrélé au développement de l’informatique. L’analyse est issue d’une enquête et d’entretiens qui ont permis de : [1] caractériser quantitativement et qualitativement ces métiers qui recouvrent de nombreuses spéci cités, souvent mal différenciées au sein des unités, en les distinguant en deux grands domaines : • Les métiers relevant du système d’information et de l’administration des systèmes et réseaux (SISR). Ces métiers ont une spéci cité en raison des différents types de matériel qui coexistent sur un réseau (stations d’acquisition, boîtiers de commandes, serveurs de calcul, etc…) et des spéci cités systèmes / réseaux et lo- giciels liées à la recherche. • Les métiers relevant du développement d’applications, du calcul scienti que, des bases de données scienti ques. Ces métiers participent directement aux travaux de recherche. (2) préciser la nature et le contenu des pratiques collectives et les conséquences induites en termes de modes d’organisation, d’évolution technologique et de développement professionnel. • Au niveau organisationnel, les informaticiens en charge du système et réseau sont le plus souvent isolés dans leur laboratoire. Les informaticiens en informatique scienti que sont intégrés aux équipes de recherche mais sans lien avec d’autres informaticiens du même métier. • L’évolution technologique - architectures hautes performances, complexi cation des systèmes, outils associés à la mobilité …- l’évolution des usages - nomadisme, forte augmentation des besoins en calcul numérique, explosion du volume des données scienti ques …- et le fonctionnement de la recherche - mode projet, sur nancement propre – modi ent les contextes d’exercice des métiers. Ceci implique des exigences nouvelles : une disponibilité accrue des informaticiens, la mise en place et la maintenance d’outils collaboratifs, la gestion d’espaces de stockage de données, la pérennisation et la valorisation des développements. • En matière de développement professionnel, les informaticiens ont une pratique d’auto-formation en raison d’un manque de disponibilité et d’une offre de formation mal ciblée. Les réseaux métier Resinfo et Calcul participent de façon importante à la transmission des savoirs mais ciblent principalement les ingénieurs et manquent de moyens. Ces constats permettent de dégager un certain nombre de points d’amélioration sous forme de principes structurants qui demandent à être approfondis et discutés : • Ré échir à la mise en place d’une coordination nationale de l’informatique de laboratoire, adaptée aux spéci cités des différentes cultures scienti ques. 3 Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS • Envisager la mise en œuvre de dispositifs communs à l’échelon national tels que : serveur de mail @cnrs.fr ; forge CNRSForge. • Renforcer la proximité des informaticiens avec la recherche tout en ré échissant à un regroupement des personnels au sein de structures locales inter-laboratoires (éventuellement « virtuelles ») a n de renforcer les liens, permettre des spécialisations, des mutualisations de services et de compétences. • Développer les démarches qualités (itil ou iso) a n de mettre en place les processus nécessaires à la qualité de fourniture de service • Valoriser les logiciels développés dans l’organisme en les diffusant largement. • Aider les directeurs d’unité à formaliser leurs demandes de postes IT en informatique, notamment en amont de la négociation du contrat quadriennal. Ces principes structurants conduisent à des recommandations prioritaires : • Faciliter le développement des réseaux technologiques et l’implication des informaticiens au sein de ces réseaux (réseaux Resinfo , Calcul et FIND) • Prévoir la création d’une famille professionnelle dédiée à l’exploitation des bases de données scien- ti ques. • Assurer un meilleur suivi des parcours professionnels et des mobilités des informaticiens. • Inciter les personnels à transmettre leurs savoirs en présentant leur travail sous forme de séminaires, communications, formations internes ou publications. • Organiser / renforcer au niveau national des lières de formation adaptées telles que des écoles thé- matiques ou technologiques 4 Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS Sommaire Résumé exécutif 3 1 Introduction 7 1.1 Le contexte 7 1.2 La nalité de l’étude 7 1.3 Le périmètre de l'étude 7 1.4 La méthodologie utilisée 8 2 Les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche 9 2.1 L’architecture du système d’information et l’administration des systèmes et des réseaux (SISR) 9 2.2 L’informatique scienti que 9 2.3 Les caractéristiques des métiers de l’informatique 10 2.3.1 Les métiers liés au SISR 10 2.3.2 Les métiers de l’informatique scienti que 12 3 L’organisation de l’informatique 15 3.1 Au niveau de l’organisme 15 3.2 Au sein des laboratoires 16 3.2.1 L’organisation des moyens humains affectés au SISR 16 3.2.2 L’organisation des moyens humains affectés à l’informatique scienti que 18 3.3 Les conséquences de ce mode d’organisation 19 3.3.1 Les points forts 19 3.3.2 Les points d’amélioration 20 3.3.3 Les risques 21 4 L’évolution de l’environnement, des usages et des métiers 22 4.1 L’évolution des besoins scienti ques et des usages 22 4.1.1 Le domaine du SISR 22 4.1.2 Le domaine de l’informatique scienti que 24 4.2 L’impact des évolutions technologiques sur les métiers 25 4.2.1 Le domaine du SISR 25 4.2.2 Le domaine de l’informatique scienti que 25 4.3 L’évolution (structure, contraintes environnementales) 26 4.3.1 Le domaine du SISR 26 4.3.2 Le domaine de l’informatique scienti que 27 4.4 L’acquisition des compétences 28 4.4.1 Compétences des personnels en regard de leurs fonctions 28 4.4.2 La formation 28 5 Les recommandations 30 5.1 L’organisation au niveau institutionnel 30 5.2 L’organisation au niveau (inter)-laboratoire 30 5.3 La reconnaissance et le développement des compétences 32 6 Annexes : 34 6.1 Annexe 1 – Lettre de cadrage 34 6.2 Annexe 2 : Contributeurs 36 6.3 Annexe 3 : Questionnaire centré sur les métiers liés au Système d’information, 6.2 du laboratoire, aux systèmes réseaux. 38 6.4 Annexe 4 : Questionnaire centré sur les métiers liés au développement 6.4 au calcul scienti que, aux statistiques et aux SI scienti ques 42 6.5 Annexe 5 : Trame de l’entretien avec les directeurs de laboratoire 44 5 Etude sur les métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche (BAP E) - Automne 2009 - CNRS Après une rapide introduction présentant l’objet de l’étude et la méthodologie utilisée, ce rapport propose un des- criptif des métiers de l’informatique en appui à la recherche en les organisant selon deux grandes familles (« Système d’Information, Systèmes et Réseaux » d’une part et Informatique Scienti que d’autre part). La seconde partie du rapport dresse un état des lieux de l’organisation actuelle de l’informatique au sein des laboratoires (organisation humaine) et en pointe les conséquences : points forts, points d’amélioration et risques. En n, les tendances d’évo- lution sont analysées et décrites selon le point de vue des besoins scienti ques et des usages, des évolutions tech- nologiques et des contraintes externes. La question de l’acquisition des compétences est abordée en n de partie. Avec le souci d’optimiser le développement de la recherche et à partir des éléments d’analyse précédents, des recommandations sont formulées et des pistes de ré exion sont proposées en dernière partie. 1. Introduction 1.1 Le contexte La mise en place des différentes agences de moyens et d’évaluation, les nouvelles formes de structuration de la recherche (Pres, RTRA, …) ont engendré une profonde modi cation de l’environnement organisationnel et professionnel des équipes de recherche. A ceci s’ajoutent d’importantes évolutions technologiques. L’avancée des connaissances scienti ques nécessite une adaptation rapide des systèmes et des protocoles, gé- néralement spéci ques et très évolutifs. La continuité de l’appui des métiers de l’informatique aux équipes est par conséquent un point sensible pour la réussite des activités de recherche. 1.2 La nalité de l’étude Cette étude a pour nalité de décrire comment les « métiers de l’informatique dans les laboratoires de recherche » participent aux activités de recherche et in uent sur la qualité des travaux. Plus particulièrement, il s’agit : 1 - d’identi er et de décrire, non seulement les
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents