Fascisme et autarcie linguistique - article ; n°1 ; vol.11, pg 81-90

-

Documents
11 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mots - Année 1985 - Volume 11 - Numéro 1 - Pages 81-90
FASCISME ET AUTARCIE LINGUISTIQUE La politique d'autarcie linguistique en Italie liée à la politique générale du fascisme s'est définie en tant que telle à partir de 1937 avec la publication de textes de lois sans impact réel sur la population. C'est donc à travers des ouvrages soi-disant neutres (dictionnaires terminologiques ou dictionnaires de langue) que cette politique prendra toute son efficacité. L'étude de certains de ces dictionnaires montrera le fonctionnement du rejet des emprunts linguistiques au français. En effet, la France était à l'époque considérée comme l'ennemi principal de l'Italie et il fallait la combattre par tous les moyens. L'Italie fasciste n'a pas le privilège de la politique linguistique autoritaire : aujourd'hui la France favorise l'autarcie (création du Haut Comité de la Langue Française) alors que l'Italie favorise une langue étrangère (sa dépendance économique vis-à-vis de l'Amérique lui fait donner la priorité à l'anglais).
FASCISM AND LINGUISTIC AUTARKY The policy of linguistic autarky in Italy, linked to the general policy of fascism, is defined as such from 1937 with the publication of laws which had no real impact on the people. Therefore this policy becomes effective throughout so called neutral books (dictionaries of terms and language dictionaries). The study of some of those dictionaries shows how the linguistic borrowings from French are rejected : France was then considered as the main enemy of Italy and it had to be fought against by any means. The authoritarian linguistic policy is not the privilege of fascist Italy : Nowadays, France favors autarky (creation of the Haut Comité de la Langue Française) and Italy a foreign language because of its economical subordination to the United States of America.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1985
Nombre de visites sur la page 62
Langue Français
Signaler un problème
Domenico d'Oria
Fascisme et autarcie linguistique
In: Mots, octobre 1985, N°11. pp. 81-90.
Abstract
FASCISM AND LINGUISTIC AUTARKY The policy of linguistic autarky in Italy, linked to the general policy of fascism, is defined
as such from 1937 with the publication of laws which had no real impact on the people. Therefore this policy becomes effective
throughout so called neutral books (dictionaries of terms and language dictionaries). The study of some of those dictionaries
shows how the linguistic borrowings from French are rejected : France was then considered as the main enemy of Italy and it had
to be fought against by any means. The authoritarian linguistic policy is not the privilege of fascist Italy : Nowadays, France favors
a
u
t
a
r
k
y
(
c
r
e
a
t
i
o
n
o
f
t
h
e
H
a
u
t
C
o
m
i
t
é
d
e
l
a
L
a
n
g
u
e
F
r
a
n
ç
a
i
s
e
)
a
n
d
I
t
a
l
y
a
f
o
r
e
i
g
n
l
a
n
g
u
a
g
e
b
e
c
a
u
s
e
o
f
i
t
s
e
c
o
n
o
m
i
c
a
l
s
u
b
o
r
d
i
n
a
t
i
o
n
t
o
t
h
e
U
n
i
t
e
d
S
t
a
t
e
s
o
f
A
m
e
r
i
c
a
.
Résumé
FASCISME ET AUTARCIE LINGUISTIQUE La politique d'autarcie linguistique en Italie liée à la politique générale du fascisme
s'est définie en tant que telle à partir de 1937 avec la publication de textes de lois sans impact réel sur la population. C'est donc à
travers des ouvrages soi-disant neutres (dictionnaires terminologiques ou dictionnaires de langue) que cette politique prendra
toute son efficacité. L'étude de certains de ces dictionnaires montrera le fonctionnement du rejet des emprunts linguistiques au
français. En effet, la France était à l'époque considérée comme l'ennemi principal de l'Italie et il fallait la combattre par tous les
moyens. L'Italie fasciste n'a pas le privilège de la politique linguistique autoritaire : aujourd'hui la France favorise l'autarcie
(création du Haut Comité de la Langue Française) alors que l'Italie favorise une langue étrangère (sa dépendance économique
vis-à-vis de l'Amérique lui fait donner la priorité à l'anglais).
Citer ce document / Cite this document :
d'Oria Domenico. Fascisme et autarcie linguistique. In: Mots, octobre 1985, N°11. pp. 81-90.
doi : 10.3406/mots.1985.1204
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mots_0243-6450_1985_num_11_1_1204