Intérêts et limites de l

Intérêts et limites de l'audit de sécurité

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

INRS067 04/01/02 14:22 Page 69
ND 2156-184-01
I
69
eCahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N°184, 3 trimestre 2001
C. Rousseau,
Département Homme au travail, Intérêts et limites
Centre de Lorraine, INRS, Vandœuvre
de l’audit de sécurité
et article propose tout d’abord de positionner l’audit de sécurité par rapport aux autres
ADVANTAGES AND LIMITS Ctypes d’audits (financier, juridique, social…) et présente rapidement quelques pas-
OF THE SAFETY AUDIT sages obligés dans la mise en place d’une démarche d’audit.
Puis les résultats de deux études sont exposés. L’objet de ces investigations était de cerner
une réalité de fonctionnement, sans porter de jugement académique et/ou normatif, per-
his article firstly situates the mettant ainsi de dégager les intérêts et certaines limites de cet outil.
En conclusion, des recommandations sont faites, concernant notamment la conception desTsafety audit with respect to other
documents utilisés pendant l’audit et le suivi des propositions formulées au terme de l’au-audits such as financial, legal or social
dit, afin d’améliorer la cohérence et la crédibilité de l’ensemble de la démarche.and then goes on to review a number
of essential steps when initiating an
audit.
audit de sécurité analyse efficacité The results of two studies are then
presented.The aim of these studies
was to identify an operating reality
while making no academic and/or
normative judgement, thus highlighting
the advantages and ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 154
Langue Français
Signaler un problème
I
ND 215618401
69 trimestre 2001
ort aux autres elques pas-
ait de cerner rmatif, per-
nception des rme de lÕau-
cial, la tech-, la sÈcuritÈ
984), lÕaudit t un entre-ir ‡ une Èva-iation (É) dit devient un  information, i une opinion par rÈfÈren-ette opinion information ª. atin auditus e ´ une pro-ptabilitÈ et 2 ª
rÈait une com faire le bilan de sÈe par ses prÈ
es men e
ans e
u
e
erm ner
e
e
ions sociales documents,´LÕaudit socialª, 4 mai 1986. yeur doitÈvaluer les risques pour la sÈcuritÈ es travailleursª, article L. 2302 du Code du tte obligation rÈsulte de la loi 1414 du qui a transposÈen droit franÁais la directi ropÈenne santÈsÈcuritÈde juin 1989. moire, les deux premiers niveaux sont : ation des risques conduit au moyen de diffÈhodes dÕinvestigationrepÈrer les risques ; on des risques qui dÈsigne le plus souvent la ion des probabilitÈs dÕoccurrences de divers Õaccidents. Association internationale de la sÈcuritÈ ge sociale : Case postale 1, CH 1211 GenËve
Favaro (1991), distingue trois catÈgories dÕindicateurs de sÈcuritÈ: de rÈsultats, de risques et de moyens de prÈvention. Il classe lÕaudit de sÈcuritÈdans cette derniËre catÈgorie.
1.2. La dÈmarche de lÕaudit sÈcuritÈ
Selon Joras (1996), lÕaudit est une dÈmarche spÈcifique d iÕnvestigation et dÕÈvaluation partir dÕun rÈfÈrentiel, incluant un diagnostic et conduisantÈven tuellementrecommandations. Par des investigation, lÕauteur entend notamment ´quÕelle se fonde sur des tÈmoignages exprimÈs oralement ou parÈcrit (ques tionnaire), sur lÕexamen de documents ainsi que sur des observations directesª. Il dÈfinitÈgalement lÕÈvaluation comme Ètant´une opÈration cognitive permanen te qui permet constamment de mesurer le poids, les enjeux, les impacts, les consÈquences desÈcarts entre le prescrit (rÈfÈrentiel) et le rÈalisȪ.
Dans son guide mÈthodologique sur lÕaudit de sÈcuritÈ(1993), le ComitÈinter 6 national de lÕAISS ( ), industrie chimique, le dÈfinit comme´un examen de la situa tion dÕune entreprise, dÕunÈtablissement ou dÕune partie dÕunÈtablissement dont les conclusions font lÕobjet dÕun compte rendu (É). Par une comparaison entre lÕexistant et lÕÈtat de lÕart, lÕaudit permet d iÕdentifier et dÕÈvaluer les insuffisances en matiËre de sÈcuritÈ, de proposer des amÈliorations et dÕesquisser des solutionsª.
1.2.1. Le cadre dÕanalyse de lÕaudit : le rÈfÈrentiel
Le rÈfÈrentiel est dÈfini par Joras (op. cit.), comme´lÕensemble des prescriptions (normes, objectifs, paradigmes, modËles, directives) sÕimposantorganisation une ou retenu par elle et auxquelles lÕauditeur va se rÈfÈrer pour comparer ce quÕil va constaterce qui devraitÍtreª.
Ainsi, Pottier (1989) affirme que´cÕest la connaissance prÈcise de la distance entre les objectifs et le prÈsent qui va permettre de gÈrer le changement dans sa dimen sion technique, mais aussi dans sa dimen sion sociologiqueª.
Dans un article sur la normalisation, Mignot et Penan (1995), parlent dÕun rÈfÈrentiel normatif commeÈtant´ un ensemble fini de normes dÈcrivant le savoirfaire de lÕentreprise (É) et une
e sÈcuritÈ : un outil de ialogueª[19], traite des
e
71