L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque
6 pages
Français

L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque

-

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
6 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

  Siège social 20 rue Duplessis, Lévis, Québec, Canada. G6V 2L1    Tél.: 418‐903‐1911   Le pionnier québécois de l’édition en ligne sur Internet  http://manuscritdepot.com/ avec impression papier et numérique à la demande  contact@manuscritdepot.com    Communiqué de presse   Lévis, Québec, le 23 juillet 2013   Québec – Prix unique du livre    «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»      (Lévis, Québec, 23 juillet 2013) Le meilleur moyen d’assurer l’avenir des librairies indépendantes est de  les déplacer dans les bibliothèques publiques afin d’ajouter au service de prêts celui de la vente de  livres. Les lecteurs se verraient ainsi garantir un accès aux livres et une diversité éditoriale inégalés sur  l’ensemble du territoire québécois.     DE 86 À PLUS DE 800 POINTS DE VENTES    Un  partenariat  entre  les  librairies  indépendantes  et  les  bibliothèques  publiques  augmenterait  le  nombre de points de ventes de livres au Québec de 86 à plus 800. En effet, on dénombre actuellement  86 librairies indépendantes au Québec et 805 bibliothèques publiques opérant plus de 1,000 points de  1services .  La  proportion  de  la  population  québécoise  desservie  par  les  librairies  indépendantes  2rejoindrait celle des bibliothèques publiques qui atteint 95,3 % .

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 juillet 2013
Nombre de lectures 262
Langue Français

Extrait

 
Siège social
20 rue Duplessis, Lévis,
Québec, Canada. G6V 2L1 
  Tél.: 418‐903‐1911
 
Le pionnier québécois de l’édition en ligne sur Internet  http://manuscritdepot.com/
avec impression papier et numérique à la demande 
contact@manuscritdepot.com 
 
Communiqué de presse   Lévis, Québec, le 23 juillet 2013
 
Québec – Prix unique du livre 
 
«L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque» 
 
 
(Lévis, Québec, 23 juillet 2013) Le meilleur moyen d’assurer l’avenir des librairies indépendantes est de 
les déplacer dans les bibliothèques publiques afin d’ajouter au service de prêts celui de la vente de 
livres. Les lecteurs se verraient ainsi garantir un accès aux livres et une diversité éditoriale inégalés sur 
l’ensemble du territoire québécois.  
 
DE 86 À PLUS DE 800 POINTS DE VENTES 
 
Un  partenariat  entre  les  librairies  indépendantes  et  les  bibliothèques  publiques  augmenterait  le 
nombre de points de ventes de livres au Québec de 86 à plus 800. En effet, on dénombre actuellement 
86 librairies indépendantes au Québec et 805 bibliothèques publiques opérant plus de 1,000 points de 
1services .  La  proportion  de  la  population  québécoise  desservie  par  les  librairies  indépendantes 
2rejoindrait celle des bibliothèques publiques qui atteint 95,3 % .  
 
LE PRÊT ET LA VENTE DE LIVRES SOUS UN MÊME TOIT 
 
La proposition consiste à réunir le service de prêts et celui de ventes de livres sous un même toit dans 
un partenariat public‐privé. Un défi logistique de taille se posera, entre autres, parce que plusieurs 
bibliothèques publiques disposent d’un espace retreint dans lequel elles sont déjà à l’étroit. Un tel 
projet ne pourrait donc se faire qu’une étape à la fois, à commencer par l’ajout de vente des livres aux 
comptoirs de prêts actuels. Quant à l’inventaire nécessaire au bouquinage, il pourrait se limiter à un 
seul exemplaire par titre avec la mention «Disponible pour la vente» sur commande au comptoir de 
service. Les Librairies indépendantes du Québec (LIQ) pourraient répondre rapidement à bon nombre 
de commandes car elles disposent déjà d’un entrepôt commun pour répondre aux commandes de 
livres vendus en ligne sur leur site Internet, RuedesLibraires.com. 
                                                             
1   BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES DU QUÉBEC ‐ STATISTIQUES GÉNÉRALES 2011 – DONNÉES PRÉLIMINAIRES. Source : MINISTÈRE 
DE  LA  CULTURE  ET  DES  COMMUNICATIONS  et  BIBLIOTHÈQUE  ET  ARCHIVES  NATIONALES  DU  QUÉBEC,  Statistiques  des 
bibliothèques publiques du Québec, 2011, http://banq.qc.ca/statbib. Compilation : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 12 
avril 2013. 
2   Tableau 1.1 ‐ Indicateurs de performance des bibliothèques publiques, Québec, 2010. Institut de la statistique du Québec, Observatoire de 
la culture et des communications. 
1 / 4 «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque» 
LE FOND DES LIBRAIRES ET LE CATALOGUE DES BIBLIOTHÈQUES 
 
Actuellement, le lecteur doit se déplacer d’une librairie à l’autre pour en découvrir le fonds particulier 
constitué par chacune d’elles au fil des ans. Ainsi, chaque fonds est isolé des autres dans la perspective 
d’une offre unique gérée comme un avantage concurrentiel déterminant. L’internaute se retrouve 
dans la même position que les lecteurs puisque les librairies indépendantes du Québec ne disposent 
d’aucune base de données informatique commune réunissant tous leurs fonds. Il doit donc visiter le 
site Internet de chaque librairie. Malheureusement, certaines librairies indépendantes ne disposent 
pas d’un tel site Internet. Et parmi les librairies présentent sur la toile, toutes ne s’obligent pas à 
annoncer chaque titre de leurs fonds sur leurs sites. Localisés uniquement en librairies avec pignon sur 
rue, les fonds diffèrent d’un quartier, d’une municipalité et d’une région à l’autre. Or, on ne peut pas 
ainsi forcer les lecteurs à se déplacer d’une région à l’autre pour bouquiner l’ensemble des fonds des 
librairies indépendantes. 
 
L’ajout des fonds des librairies indépendantes au catalogue informatique des bibliothèques publiques 
permettrait une mise en marché et une source de revenus nationales plutôt que d’être réduites au seul 
marché local ou régional. Il faut mentionner que les librairies indépendantes conservent dans leurs 
fonds des exemplaires de livres disponibles nulle part ailleurs pour la vente, des livres épuisés ou à très 
faible tirage. L’avenir de la librairie indépendante ne peut plus uniquement s’articuler autour de la 
proximité. 
 
UN LIBRAIRE À LA BIBLIOTHÈQUE 
 
« Le libraire indépendant se distingue par sa passion du métier, son professionnalisme, son service de 
3qualité et son implication dans sa communauté ». Dans ce cas, son déplacement en bibliothèques 
publiques s’avère essentiel pour en maximiser le rayonnement au sein de la population. Le libraire est 
le seul à pouvoir satisfaire le 

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents