L épargne contractuelle pour la retraite : motivations des agents économiques, phénomènes de détention et sécurisation, Pension Contracts : agents’ Motivations, Holding Phenomena and Safety Measures
284 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'épargne contractuelle pour la retraite : motivations des agents économiques, phénomènes de détention et sécurisation, Pension Contracts : agents’ Motivations, Holding Phenomena and Safety Measures

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
284 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sous la direction de Anne Lavigne
Thèse soutenue le 22 novembre 2010: Orléans
Dans les économies modernes, le vieillissement démographique, l’arrivée à la retraite des générationsdu Baby-Boom et les difficultés financières actuelles et à venir des régimes de retraite par répartition qui enrésultent laissent envisager que les ménages seront davantage amenés à épargner pour la retraite dans lecadre professionnel et non professionnel.Cette thèse propose une réflexion théorique et empirique sur la contractualisation de l’épargne retraite àtravers les plans d’épargne retraite en dehors des systèmes publics de protection sociale. Cette réflexion estmenée sur deux fronts. Dans un premier temps, nous faisons la lumière sur l’importance des plans d’épargneretraite tels qu’ils existent dans les systèmes de retraites en France et aux Etats-Unis, démontrons leur rôledans la gestion des ressources humaines des entreprises et leur intérêt dans les stratégies d’accumulationd’épargne en vue de la retraite des ménages. L’existence de l’épargne retraite par capitalisation est biensouvent admise comme une situation de fait, cette première partie de la thèse permet de fournir lesarguments micro-économiques qui justifient le recours aux plans d’épargne retraite dans la planification de laretraite. Toutefois, le développement de la contractualisation de l’épargne retraite fait apparaître de nombreuxrisques pour les épargnants, et nous proposons dans un second temps de les identifier. Parmi ces risques,le sous provisionnement en présence d’un objectif de rentes pour les épargnants et la faillite des entreprisesou des institutions financières qui offrent des plans d’épargne retraite sont parmi les plus importants. Malgréla création des agences de garantie des pensions de retraite, l’occurrence de ces risques se traduit pardes pertes substantielles de ressources pour les épargnants. Dans une seconde partie de la thèse, notreréflexion nous conduit à proposer des solutions permettant de sécuriser l’épargne retraite.
-Retraite
-Marché du travail
-Epargne
-Contrat
-Provisionnement
-Faillite
-Règles de priorité
Modern economies are increasingly facing a population ageing, the massive retirement of post WorldWar II generations and resulting financial distress of their Pay-As-You-Go pension schemes. These challengesraise the need to rely more on pension saving either on an occupational or an individual basis.In this study, we conduct several theoretical and empirical investigations on pension plans as a contractualsaving vehicle for retirement, and follow two main directions. On the one hand, we shed light on theimportance of pension plans in the French and American retirement systems, demonstrate the role ofpension plans in the firms’ management of human resources and the use of pension plans in households’wealth accumulation strategies. This first part of our studies offers microeconomic insights in theusefulness of pension plans in retirement planning. However, the expansion of pension plans raises newchallenges in terms of retirement income security. Among risks that may result in income shortfalls forretirees, underfunding (whenever a certain level of income is guaranteed to retirees) and sponsoring ormanagement firms’ bankruptcy are the most important one. In spite of the creation of public entities thatprovide income insurance, plan participants incur a substantial amount of losses in the event of underfundingand bankruptcy. The second part of our contributions offers ways to secure pension benefits with priority rules.
-Retirement
-Labor market
-Saving
-Contract
-Funding
-Bankrupty
-Priority Rules
Source: http://www.theses.fr/2010ORLE0504/document

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 105
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

UNIVERSITÉD’ORLÉANS
ÉCOLEDOCTORALE
SCIENCESDEL’HOMMEETDELASOCIETÉ
LABORATOIRE D’ÉCONOMIE D’ORLÉANS
THÈSE présentée par :
JesusHerellNZE-OBAME
soutenue le :22novembre2010à14h00
pour obtenir le grade de :Docteurdel’universitéd’Orléans
Discipline :SCIENCESÉCONOMIQUES
L’épargnecontractuellepourlaretraite :
motivations des agents économiques,
phénomènes de détention et sécurisation
THÈSE dirigée par :AnneLAVIGNE Professeur, Université d’Orléans
RAPPORTEURS:
LucARRONDEL Directeur de Recherche, Paris School of Economics
BrunoSÉJOURNÉ Maître de Conférences - HDR, Université d’Angers
JURY:
LucARRONDEL Directeur de recherche, CNRS-Delta-PSE
AlexisDIRER Professeur, Université d’Orléans, Président du jury
AnneLAVIGNE Prof, Université d’Orléans
PierrePESTIEAU Professeur Émérite, Université de Liège
BrunoSÉJOURNÉ Maître de Conférences - HDR, Université d’Angers
AlainTOURDJMAN Directeur des Études, Veille et Prospective, Groupe BPCE
tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011









































L’université n’entend donner aucune
approbation, ni improbation aux opinions
émises dans les thèses ; ces opinions
doivent être considérées propres à leurs
auteurs.
tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011





















A mes grands-parents





tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011Remerciements

La réalisation d’une thèse est un travail intellectuel personnel qui ne peut être
conduit et mené à un terme sans l’intervention ponctuelle ou permanente de plusieurs
personnes. Que ces dernières citées ici et celles qui se reconnaîtront, voient en ces
quelques mots l’expression de ma profonde gratitude.

Je remercie très chaleureusement Anne Lavigne pour sa direction de thèse qui a
permis la réalisation de ce travail. Du point de vue du doctorant que j’ai été, j’ai bénéficié
d’une direction de thèse qui a toujours su conjuguer liberté d’initiative – conseils et
remarques avisés – responsabilisation, dans un climat de confiance, d’écoute et de
dialogue permanent que Anne Lavigne a instauré et fait perdurer tout au long de ce
parcours doctoral. J’espère avoir été à la hauteur de ses qualités intellectuelles et
humaines, et je lui suis éternellement reconnais de m’avoir offert cette expérience de
travail sans égale.

Je remercie Luc Arrondel et Bruno Séjourné, mes deux rapporteurs, ainsi que les
membres du jury, Alexis Direr, Alain Tourdjman et Pierre Pestieau, de m’avoir fait
l’honneur de porter leur regard d’expert sur mon travail. Leurs remarques et
recommandations, toutes aussi pertinentes les unes que les autres, vont
incontestablement nourrir mes réflexions et enrichir mes travaux. J’adresse également
de sincères remerciements à Yvan Stroppa pour sa grande générosité. J’ai eu de
nombreux échanges avec lui sur les problèmes techniques que j’avais à résoudre et sa
porte a toujours été ouverte à chacune de mes sollicitations.

Du fond du cœur, je remercie ma mère Rachel et mon père Laurent. Durant ces 13
longues années d’études loin de la maison, du lycée à l’obtention de ce grade, vous avez
dû supporter mon absence au quotidien. Grâce à vous, je n’ai manqué de rien et votre
soutien affectif m’a permis d’affronter les épreuves morales et physiques en toute
sérénité.

J’adresse également des remerciements aux autres membres de ma famille et à
mes proches ami(e)s. L’isolement qui a été le mien au cours des dernières années, n’a pas
toujours été facile à vivre pour vous mais vous avez fait preuve de compréhension et
réelles qualités d’écoute à chacune de mes sollicitations. Vous êtes les témoins de mes
joies et de mes peines, et je suis tous les jours honoré de vous compter parmi les miens.

Je remercie également les membres fondateurs (Amélie Barbier, Marceau
Chenault, Sylvain Dournel, Mouhamadou Fall, Franceline Mercurelli, Ismahane
Mohatta, Mélanie Petit) de l’ADDOSHS (Association des doctorants et docteurs orléanais
en sciences de l’Homme et de la Société), avec lesquels j’ai eu le plaisir de travailler.
L’expérience des responsabilités collectives avec vous a été riche d’enseignements, et nos
réalisations ont contribué à montrer à notre communauté trop souvent repliée sur elle-
même que les actions collectives ont du sens et ne sont pas vaines.

Enfin, des remerciements aux membres du Laboratoire d’économie d’Orléans,
enseignants-chercheurs et personnels administratifs qui tous ensemble contribuent au
quotidien au rayonnement de l’unité. Mentions spéciales aux doctorants, anciens et
nouveaux, qui participent activement de ce rayonnement qui fait une fois la thèse
terminée, que nous soyons tous fiers d’être docteur de l’université d’Orléans.
tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011Sommaire
Introduction g´en´erale 1
Chapitre introductif 13
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Les plans d’´epargne retraite en France : Public versus Priv´e . . . . . . . . . . 18
Les plans d’´epargne retraite du secteur public . . . . . . . . . . . . . . . 19
Les plans d’´epargne retraite du secteur priv´e . . . . . . . . . . . . . . . . 19
La participation aux plans d’´epargne retraite en France . . . . . . . . . . 25
Les plans d’´epargne retraite aux Etats-Unis : Collectifs versus Individuels . . 29
Les plans d’´epargne retraite collectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Les plans d’´epargne retraite individuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
La participation aux plans d’´epargne retraite aux Etats-Unis . . . . . . . 36
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
1 L’offre et la demande d’´epargne contractuelle pour la retraite 45
Introduction du chapitre 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
1 L’offre d’´epargne retraite des entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
1.1 Les effets de l’offre sur la mobilit´e des salari´es . . . . . . . . . . . . 47
1.1.1 La perte du capital retraite li´ee `a la mobilit´e . . . . . . . . 47
1.1.2 Les v´erifications empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
1.2 Les effets de l’offre sur l’effort des salari´es . . . . . . . . . . . . . . 52
1.2.1 L’indexation des pensions sur le salaire final . . . . . . . . 52
tel-00572551, version 1 - 1 Mar 2011- ii - SOMMAIRE
1.2.2 Les v´erifications empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
1.3 Un outil de gestion des d´eparts `a la retraite . . . . . . . . . . . . . 56
1.3.1 La perte li´ee aux d´eparts `a la retraite retard´es . . . . . . . 56
1.3.2 Les v´erifications empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
2 La demande d’´epargne retraite des m´enages . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
2.1 Une formulation th´eorique de la demande. . . . . . . . . . . . . . . 59
2.1.1 L’arbitrage consommation-´epargne . . . . . . . . . . . . . 60
2.1.2 L’attitude `a l’´egard du risque . . . . . . . . . . . . . . . . 61
2.1.3 Le programme d’optimisation de l’individu . . . . . . . . . 62
2.1.4 Le choix d’une ´epargne retraite ou d’une ´epargne alternative 64
2.2 Les v´erifications empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
2.2.1 La d´etention d’´epargne retraite aux Etats-Unis . . . . . . 65
2.2.2 La d´etention d’´epargne retraite en France . . . . . . . . . 68
3 La demande d’´epargne contractuelle alternative . . . . . . . . . . . . . . . 69
3.1 Les contrats d’assurance-vie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
3.1.1 Les travaux de Fischer (1973) . . . . . . . . . . . . . . . . 71
3.1.2 Les travaux de Lewis (1989) . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
3.1.3 Les v´erifications empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
3.2 L’´epargne salariale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
3.2.1 Les enseignements de la th´eorie . . . . . . . . . . . . . . . 76
3.2.2 L’´epargne salariale en pr´evision de la retraite aux Etats-Unis 77

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents