L

L'épopée; évolution du genre

-

Documents
122 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

'. L/TTÉRA/RES/ LES GENRES^ L'Épopée GENRE)(ÉVOLUTION vu DELAPLANEPAUL ÉDITBUa Prix : 75 centimes. L'Épopée .... à la Librairie PAUL DELA?LANEEn vente FRANÇAISELA COMPOSITION (MÉTHODE ET APPLICATIONS par Roustan. .i-rcy^ùLa Description et le Portrait, M. eiaièredocteur es lettres, professeur de p!• des lettres, vol. in-i8, br. » 90supérieure au lycée de Lyon. 1 M. Roustan. 1 vol. in-18, br . . » 90La Narration, par br »Le Dialogue, par M. Roustan.- 1 vol. 90 et le Discours, par M. Roustan. 1 vo!. br. » 90La Lettre La Dissertation littéraire, par M 1 aoL br.. » 90 par Roustan. 1 vol. in-18, br. » 90La morale, M. Conseils généraux (Préparation à l'art d'écrirci, par 6.0M. Roustan. 1 vol, in-18, br 1 LES GENRES LITTÉRAIRES L'Epopée, par Léon Levrault, ancien élève de l'Ecole supérieure, professeur agrégé des letlies aunormale lycée Gondorcet. 1 vol., in-18, br » 75 par Levrault. 1 in-18, »Le Roman, L. vol., br 75 La Comédie, par L. 1 vol.-, br » 75 et Tragédie, par 1 vol, in-18, »Drame L. Levrault. br. . 75 La Poésie lyrique, parL. 1 vol., in-18. br » 75 L'Histoire, par L. Levrault. 1 vol., in-18, br » 75 La Satire, par L. Levrault, 1 vol., br. . .... » 75 »L'Éloquence, par M. Roustan. 1 vol., in-18, br 75 La Lettre, par M. 1 vol., in-18, br » 75 La Fable, par L Levrault. 1 vol., br v 75 Maximes et Portraits, par L. Levrault. 1 vol. in-18, br. » 75 . 75-La Critique littéraire, par L. 1 vol. br, « , .

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 21
Langue Français
Signaler un problème

'.L/TTÉRA/RES/ LES GENRES^
L'Épopée
GENRE)(ÉVOLUTION vu
DELAPLANEPAUL
ÉDITBUa
Prix
: 75 centimes.L'Épopée....
à la Librairie PAUL DELA?LANEEn vente
FRANÇAISELA COMPOSITION
(MÉTHODE ET APPLICATIONS
par Roustan. .i-rcy^ùLa Description et le Portrait, M.
eiaièredocteur es lettres, professeur de p!• des lettres,
vol. in-i8, br. » 90supérieure au lycée de Lyon. 1
M. Roustan. 1 vol. in-18, br . . » 90La Narration, par br »Le Dialogue, par M. Roustan.- 1 vol. 90
et le Discours, par M. Roustan. 1 vo!. br. » 90La Lettre
La Dissertation littéraire, par M 1 aoL br.. » 90
par Roustan. 1 vol. in-18, br. » 90La morale, M.
Conseils généraux (Préparation à l'art d'écrirci, par
6.0M. Roustan. 1 vol, in-18, br 1
LES GENRES LITTÉRAIRES
L'Epopée, par Léon Levrault, ancien élève de l'Ecole
supérieure, professeur agrégé des letlies aunormale
lycée Gondorcet. 1 vol., in-18, br » 75
par Levrault. 1 in-18, »Le Roman, L. vol., br 75
La Comédie, par L. 1 vol.-, br » 75
et Tragédie, par 1 vol, in-18, »Drame L. Levrault. br. . 75
La Poésie lyrique, parL. 1 vol., in-18. br » 75
L'Histoire, par L. Levrault. 1 vol., in-18, br » 75
La Satire, par L. Levrault, 1 vol., br. . .... » 75
»L'Éloquence, par M. Roustan. 1 vol., in-18, br 75
La Lettre, par M. 1 vol., in-18, br » 75
La Fable, par L Levrault. 1 vol., br v 75
Maximes et Portraits, par L. Levrault. 1 vol. in-18, br. » 75
.
75-La Critique littéraire, par L. 1 vol. br, «
, .
Auteurs français (Études critiques et analyses), par
[Second cycleL, Levrault. : sections A,' B, C, D.)
—1 vol. in-12, l)r,,,3 50. Relié toile, 4 »
latins (Études critiquesAuteurs et analyses), par
L. Levrault. {Second cycle : sections A, B, C.) i vol,
br., 2 50. — Relié toilein-12. 3 »
Auteurs grecs (Études critiques et analyses), par Le-L.
{Second cycle : section A.) 50vrault. l" vol. in 12, br.. 2
-7- Relié toile 3 »
Études littéraires sur les auteurs français prescrits
pour l'examen dué?^eyeifsMperie?/?Mlistetriennalel910,
1911. par R, Doumic1912), et L. Levrault. 1 vol.
in-12.br 3 50
9185-10. — CoRBEiL. Imprimerie Crété.LES GENRES LITTERAIRES
L'Épopée
ÉVOLUTION DU GENRE)
LÉON LEVRAULT
AMii> liLÈvE DE l'École normale supérieurb
AGRÉGÉ DES LETTRES
PROFESSEUR AU LYCÉE CONDORCET
{Septième tirage)
PARIS
LIBIIAIRIE CLASSIQUE DELAPLANEPAUL
'»84.*, RUE MONSIEUR-LE-PRINCK,*4^
447 J^^"^^^^-
^4 \uG^^^^'^f.
siècle ^ Vhist^e'liliéraire a prisDepuis^^^^art de
ipiportui^^tj^n se préoccupechez nous th^^^frànde
genres. Le mo'beaucoup aujoui^d'hui d^ 0v^^lf3S0ft'des
doncparu à la publication d*unement nous a favorable
de brochures où cette évolution serait étudiée.série
pas ici œuvre d*éruditCertes, nous ne prétendons faire ;
nous résumons en une centaine de pages^ sous unmais
Vhistoire d^un genreformat commode, ce qui intéresse
particulier.
Nous espérons être utileauxjeunes gens quipréparent
quelconque : brevet supérieur, baccalauréat^un examen
d^histoirelicence es lettres. Mieux que dans un cours
le moyen âgejus-littéraire, ils pourront suivre, depuis
nos Jours, le développement de la comédie, parqu'à
ainsiexemple, ou de l'épopée. Et nous leurpermettrons
de replacer plus aisément dans Vévolution du genre la
expliquerpièce de théâtre ou le poème que leur font
leurs professeurs.
En terminant, nous formerons un vœu : celui d'avoir
pour lecteurs, non seulement les écoliers et les étudiants^
mais tous ceux qui s'occupent de littérature d'une façon
désintéressée. brochuresNous serions heureux si nos
pouvaient leurplaire et si, avant de lire quelque ouvrage
d'un Hugo ou d'un Lamartine, d'un Balzac ou d'un
Alphonse Daudet d'un Augier ou d'un Rostand ilsy ^
venaient chercher en ces modestes essais l'histoire rapide
genre illustrédu par nos contemporains.
L. L.L'EPOPEE
(ÉVOLUTION DU GENRE;
CHAPITRE PREMIER
l'épopée au moyen AGE,
Les origines. — Les peuples mon-jeunes se
trèrent toujours avides d'histoires merveilleuses
et de beaux récits. Les Grecs primi-de l'époque
tive accueillaient avec joie l'étranger jeté sur la
un reli-côte parla tempête et ils écoutaient dans
gieux silence la narration de ses aventures souvent
embelliespar le désirde plaire à quelque gracieuse
Nausicaa. De cette curiosité et de cette passion
pour l'extraordinaire naquit, dans la Hellade, l'é-
lyre suspendue à l'épaule, des aèdespopée. Leur
firent le tour du monde connu. En vers harmo-
nieux, lesils chantaient aux foules attentives
exploits des Achéens devant Troie et les épreuves
qu'ils subirent Ainsien revenant dans leur pairie.
se constituèrent VIliade et VOdyssée, ces immor-
tels chefs-d'œuvre, où tout un peuple retrouva
ses sentiments, ses mœurs, religion. Et lesa
charme de ces poèmes naïfs fut si grand que, plus
lard, en les prenant pour modèles, écrivit desonL'ÉPOPÉE.6
mais sans laépopées saraïïtes comme ÏÉnéide,
sans provoquer dans lesmême fleur dejeunesse et
âmes la même émotion.
nation n'auraitSi l'on en croyait Malézieu, notre
connu le genre si chéri et si cultivé par lesguère
Grecs. « Les Français n'ont point la tête épique »,
Maine. Ce ma-disait-il un jour à la duchesse du
fut poète à ses heures, commet-thématicien, qui.
tait là une erreur grave. Chez nous, dès l'origine,
les provinces eton adore l'épopée. Dans toutes
dans les pays étrangers où se parle notremême
poèmes,iangue, des trouvères écrivent de longs
antiques, les jongleurs s'enet, frères des aèdes
vont à travers la France déclamer, sous le porche
salle des châteaux,des églises ou dans la grande
quelques épisodes du Roland, deVAlexandre, de
Perceval, applaudis par un public enthousiaste et
d'écouter. comme tousqui ne se lasse point Oui!
les peuplesjeunes, nos pères furent épris alorsde
centaines depoèmesl'épopée, et il fallut plusieurs
satisfaire leur passion. Si nombreuses toute-pour
fois qu'aient été ces œuvres, on peut les classeren
des sujets traités:trois catégories, d'après le choix
l'épopée nationale, l'épopée antique, l'épopée bre-
nous ne faisonstonne. En adoptant cette division,
rien d'arbitraire: c'est déjà celle qu'au xm^ siècle
:donnait Jean Bodel d'Arras, quand il écrivait
Ne sont que trois matières à nul homme entendant :
France, Rome la grant.De de Bretagne et de
L'épopée nationale. — La « matière » de
celleoùFrance est l'épopée nationale, c'est-à-dire
les héros «ont française. Elle a fleuride pure race