//img.uscri.be/pth/aeed642cb20404b0d8744dd3f44e1bd347884a2b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La conception informatique au-delà de l’entreprise : rôles des formes sociales émergentes et transverses aux organisations dans les milieux professionnels du génie logiciel, Designing softwares beyond firm boundaries : how social configurations emerging through organisations influence the professional world of software engineering.

De
462 pages
Sous la direction de Patrick Obertelli
Thèse soutenue le 17 novembre 2010: Ecole centrale Paris, CNAM
Dans un environnement professionnel à la fois complexe et fortement évolutif, lesconcepteurs de logiciels sont confrontés à la difficulté de devoir proposer des solutionstechnologiques innovantes, fiables et durables, alors que leurs référentiels sont peustabilisés. Dans ce contexte, des formes sociales transverses aux entreprises, comme lesréseaux professionnels, émergent et constituent de nouveaux points de repères pour lesinformaticiens. L’analyse comparative de quatre environnements distincts de conceptioninformatique met alors en évidence la multiplicité de la contribution de ces formes socialesdans le génie logiciel. Celles-ci constituent un support à l’activité opérationnelle, enpermettant de désenclaver les ressources, les compétences et les savoirs, et en stimulant lesapprentissages collectifs. Par ailleurs, l’inscription de l’oeuvre informatique dans ces formessociales donne corps à une activité professionnelle récente et dépourvue de véritablesrepères collectifs. La reconnaissance par les pairs est alors motivée par l’exercice de l’art ets’émancipe des contraintes externes à la technique. De plus, les relations qui se tissent entreles membres de ces communautés informelles posent les bases de revendicationsidentitaires préalables à la constitution d’un corps professionnel institué. Au demeurant, lerôle de ces formes sociales nouvelles soulève la question d’une évolution del’environnement professionnel, dans lequel le réseau constitue un mode d’organisation àpart entière. En particulier, le caractère informel des échanges qui prévaut dans cescommunautés traduit l’importance contemporaine du don et de la gratuité, même dans lesenvironnements fortement marchands.
-Conception
-Transversalité
-Informatique
In a professional environment characterized by its complexity and its evolution, softwaredesigners face the difficulties of having to propose innovative, reliable and durabletechnological solutions, despite a lack of steady systems of reference. In this context, socialconfigurations that remain transversal to firms (e.g. professional networks) have appeared,and henceforth represent new kinds of references for computer engineers. A comparativeanalysis of four specific environments of computer design underlines the multiplicity of thecontribution of these social configurations. Indeed, they support the operational activity,enabling to open up resources, skills and knowledge, and to improve collective learning.Moreover, inscribing a computer work is these social configurations reinforce a recentprofessional activity that lacks of deep collective references. Gratitude and acknowledgmentby peers are based on the practice of an art, and are emancipated from constraints thatremain external to technology. Relationships between members of these non formalcommunities are the basis of identity demands preliminary to the constitution of aninstituted profession. Furthermore, the role of these new social configurations questionsabout the evolution of the professional environment, which the network is a real andspecific configuration in. Especially, the informal character of exchanges shows thecontemporary importance of gift and free transactions, even in highly commercialenvironments.
-Design
-Transversality
-Computer science
Source: http://www.theses.fr/2010ECAP0032/document
Voir plus Voir moins

ÉCOLE CENTRALE DES ARTS
ET MANUFACTURES
« ÉCOLE CENTRALE PARIS »





THÈSE
Présentée par
Mickaël NELSON
Pour l’obtention du
GRADE DE DOCTEUR
Spécialité : Sociologie
Laboratoire d’accueil : Ecole doctorale

La conception informatique au-delà de l’entreprise
Rôles des formes sociales émergentes et transverses aux organisations
dans les milieux professionnels du génie logiciel


Soutenue le : 17 Novembre 2010
Devant un jury composé de :
M. Michel LIU Professeur émérite, Univ. Paris-Dauphine Président du Jury
M. Guy MINGUET Professeur, Ecole des Mines de Nantes Rapporteur
M. Michel SONNTAG Professeur, INSA Strasbourg Rapporteur
M. Philippe DESHAYES Professeur, Ecole Centrale Lille Examinateur
M. Patrick OBERTELLI Professeur, Ecole Centrale Paris Directeur de thèse


201010ECAP0032

Thèse préparée au département des Sciences Humaines et Sociales de l’Ecole Centrale Paris
et au centre de recherche sur la formation du CNAM (CRF)

tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011



Résumé


Dans un environnement professionnel à la fois complexe et fortement évolutif, les
concepteurs de logiciels sont confrontés à la difficulté de devoir proposer des solutions
technologiques innovantes, fiables et durables, alors que leurs référentiels sont peu
stabilisés. Dans ce contexte, des formes sociales transverses aux entreprises, comme les
réseaux professionnels, émergent et constituent de nouveaux points de repères pour les
informaticiens. L’analyse comparative de quatre environnements distincts de conception
informatique met alors en évidence la multiplicité de la contribution de ces formes sociales
dans le génie logiciel. Celles-ci constituent un support à l’activité opérationnelle, en
permettant de désenclaver les ressources, les compétences et les savoirs, et en stimulant les
apprentissages collectifs. Par ailleurs, l’inscription de l’œuvre informatique dans ces formes
sociales donne corps à une activité professionnelle récente et dépourvue de véritables
repères collectifs. La reconnaissance par les pairs est alors motivée par l’exercice de l’art et
s’émancipe des contraintes externes à la technique. De plus, les relations qui se tissent entre
les membres de ces communautés informelles posent les bases de revendications
identitaires préalables à la constitution d’un corps professionnel institué. Au demeurant, le
rôle de ces formes sociales nouvelles soulève la question d’une évolution de
l’environnement professionnel, dans lequel le réseau constitue un mode d’organisation à
part entière. En particulier, le caractère informel des échanges qui prévaut dans ces
communautés traduit l’importance contemporaine du don et de la gratuité, même dans les
environnements fortement marchands.

Mots clef : Conception, transversalité, informatique, organisation, réseau, identité, profession





1
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011La conception informatique au-delà de l’entreprise





Abstract


In a professional environment characterized by its complexity and its evolution, software
designers face the difficulties of having to propose innovative, reliable and durable
technological solutions, despite a lack of steady systems of reference. In this context, social
configurations that remain transversal to firms (e.g. professional networks) have appeared,
and henceforth represent new kinds of references for computer engineers. A comparative
analysis of four specific environments of computer design underlines the multiplicity of the
contribution of these social configurations. Indeed, they support the operational activity,
enabling to open up resources, skills and knowledge, and to improve collective learning.
Moreover, inscribing a computer work is these social configurations reinforce a recent
professional activity that lacks of deep collective references. Gratitude and acknowledgment
by peers are based on the practice of an art, and are emancipated from constraints that
remain external to technology. Relationships between members of these non formal
communities are the basis of identity demands preliminary to the constitution of an
instituted profession. Furthermore, the role of these new social configurations questions
about the evolution of the professional environment, which the network is a real and
specific configuration in. Especially, the informal character of exchanges shows the
contemporary importance of gift and free transactions, even in highly commercial
environments.

Keywords: Design, conception, transversality, computer science, organisation, network, identity,
profession

2
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011Remerciements
Ce travail de recherche a pu être conduit grâce à de nombreuses contributions,
auxquelles je souhaite particulièrement rendre hommage. Tout d’abord, je tiens à remercier
mon directeur de thèse, Patrick Obertelli, qui a su m’encourager dans la voie de la
sociologie, bien avant cette recherche, et alors que ma formation initiale d’ingénieur ne me
prédestinait pas vraiment à ce cheminement. Son intérêt pour ma démarche d’exploration
de cette discipline et le soutien qu’il m’a apporté ont été déterminants pour mon parcours.
Et, depuis le début de la thèse, il a su maintenir un haut niveau d’exigences, tout en faisant
preuve d’une patience tenace. Par ailleurs, il m’a prodigué des conseils éclairés et des
suggestions d’explorations, qui se sont toujours révélées pertinents.
Je tiens aussi à remercier Jean-Hubert Schmitt, directeur de la recherche de l’Ecole
Centrale Paris, qui a accepté que j’entreprenne cette recherche en sociologie dans une
grande école d’ingénieur peu habituée à accueillir des doctorants de cette discipline. Il a su
croire au bien fondé de ma démarche, et en accepter les particularités.
Je souhaite remercier Michel Liu, qui m’a ouvert les portes d’un séminaire doctoral en
sociologie à l’université Paris-Dauphine. Les interactions qui s’y sont déroulées et les conseils
qui ont pu m’y être prodigués ont largement enrichi mes réflexions.
Par ailleurs, je souhaite témoigner toute ma gratitude aux personnes rencontrées dans le
cadre de mes enquêtes. Mes pensées vont particulièrement à Sandrine, chef de projet de
Middle Games, et Hervé, responsable des Etudes informatique Paris de l’établissement ESII.
Ils m’ont tout deux ouvert les portes de leur organisation, et ont largement contribué au bon
déroulement de mes enquêtes. En outre, je tiens bien sûr à remercier les personnes qui ont
accepté de me consacrer du temps pour des entretiens, exploratoires ou
d’approfondissement. Leur partage d’expérience volontaire a constitué le socle de mes
recherches, et je leur en sais infiniment gré.
Enfin, je tiens aussi à remercier Fanny, qui m’a témoigné un soutien et une patience
indéfectibles tout au long de la thèse. Je prends la pleine mesure des contraintes que ces
années de recherches ont constituées, et je lui suis profondément reconnaissant d’avoir su
persister à m’encourager et à me soutenir. En outre, ses conseils sociologiques ont toujours
été d’une grande aide et d’une profonde justesse, même – et surtout ! – lorsque je n’en
prenais pas la mesure dans l’instant.
3
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011tel-00576356, version 1 - 14 Mar 20111Sommaire
Introduction générale : L’informatique, au cœur des transformations
professionnelles ...................................................................................................... 9
1. Un monde professionnel en transformation ................. 9
2. Informatique et conception de logiciels ...................... 19
3. Les collectifs transverses, au cœur de la conception de logiciels ? ............. 21
4. Plan de l’étude ............................................................................................................................. 22
Partie I • Etat de l’art & Construction de l’objet sociologique ................................. 25
Introduction ............................................................................................................................... 27
Chapitre I ∙ Concevoir et innover dans le monde de l’informatique .............. 29
1. La conception : un objet d’études scientifiques .......................................... 29
2. Comment concevoir ? .................................................................................. 40
3. De la conception à l’innovation.... 53
Chapitre II ∙ Le réseau : outil, forme sociale et dispositif technologique ........................................ 63
1. Le réseau, outil d’analyse des interactions sociales..................................... 63
2. Le réseau, une forme sociale dans le monde professionnel ........................ 80
3. Réseau et technologies de l’information ..................................................................................... 95
En synthèse ...................................................................... 96
Chapitre III ∙ Socialisation, Identités professionnelles et Métiers .................. 99
1. Des socialisations à l’identité ....................................................................... 99
2. Professions et métiers ................................................ 118
En synthèse .................................... 133
Chapitre IV ∙ Construction de l’objet sociologique, problématique et hypothèses ....................... 135
1. Périmètre : l’activité complexe du génie logiciel ....................................................................... 135
2. Un questionnement sur les formes sociales transverses ........................... 139
3. Quatre axes d’investigation ....................................... 143
4. Précisions sur le choix du sujet et la construction de l’objet ..................................................... 148
Partie II • Terrains d’études ................. 149
Introduction ............................................................................................................................. 151
Chapitre V ∙ Approche méthodologique..................... 153
1. Terrains d’études ....................................................................................... 153
2. Méthode de recueil et de traitement des informations ............................................................ 158
Chapitre VI ∙ Les Etudes ESII, un département informatique industrialisé ................................... 163
1. Un département informatique dans un grand groupe .............................. 163
2. Vers une industrialisation de l’informatique ............................................. 167
3. Une cohésion interne assez forte............................................................... 179
4. Une organisation fragilisée par des tensions internes ................................ 184

1 Une table des matières détaillée figure à la fin de cette thèse, page 445
5
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011La conception informatique au-delà de l’entreprise
En synthèse .................................................................................................................................... 197
Chapitre VII ∙ Middle Games, une collaboration innovante et transverse .... 199
1. Le contexte du projet Middle Games ......................................................................................... 199
2. Un projet innovant, sur un mode de collaboration inédit 203
3. Un contexte de technicité idéale ............................... 217
En synthèse .................................................................................................................................... 227
Chapitre VIII ∙ Telco, une autonomie institutionnalisée 229
1. Contexte ..... 229
2. Des développeurs très autonomes ............................................................................................ 230
3. Autonomie et conception........................................... 236
4. Les risques opérationnels et sociaux de l’autonomie 238
En synthèse .................................................................................................... 241
Chapitre IX ∙ La banque privée Bink : les méfaits d’une surformalisation ..................................... 243
1. Contexte : La gestion de la relation client en banque privée ..................... 243
2. Un projet focalisé dès le début sur l’accomplissement technique ............ 247
3. Une focalisation sur les processus ............................................................................................. 250
En synthèse .................................................................... 253
Conclusion de la partie .............. 255
Partie III • L’influence des réseaux et de l’informel dans la conception ................ 257
Introduction .............................................................................................................................. 259
Chapitre X ∙ Limites structurelles de l’organisation ..................................... 261
1. Les limites liées à la structure-même des organisations ............................ 261
2. La question de la qualité de la production et du produit ........................................................... 273
3. Les limites opérationnelles des réseaux informels transverses ................. 277
4. Que devient l’entreprise… Une forme sociale ouverte ? 280
En synthèse .................................................................................................................................... 284
Chapitre XI ∙ Des savoirs spécifiques .......................... 285
1. Des interactions constantes avec des collectifs transverses sur les questions de savoirs ......... 285
2. Des interactions en lien avec une meilleure efficacité .............................................................. 304
3. L’émergence de savoirs nouveaux ............................................................. 315
4. Les collectifs transverses en support de l’innovation ................................ 322
En synthèse .................................... 324
Chapitre XII ∙ Travail, objet & reconnaissance ............................................................................. 327
1. Un enchâssement problématique dans des logiques non techniques ...... 327
2. Une évaluation technique basée sur l’interaction ..... 339
3. De la satisfaction personnelle à la reconnaissance .................................................................... 355
En synthèse .................................................................... 363
Chapitre XIII ∙ Une identité professionnelle, cadre de référence pour l’action ............................. 365
1. Un cadre de référence identitaire .............................................................. 365
2. Œuvre, collectifs & individu : une évolution conjointe 372
3. Contours d’une revendication de métier ................................................... 379
En synthèse .................................................................................................... 386
Conclusion de la partie & Validation des hypothèses .................................. 387
6
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011 Sommaire
Partie IV • Une configuration inédite et structurante du monde professionnel .... 391
Introduction ............................................................................................................................. 393
Chapitre XIV ∙ Travail et conception en réseaux ......................................... 395
1. De typologies à la notion d’empreinte des réseaux... 395
2. Rôle des réseaux dans la conception ......................................................... 407
En synthèse .................................................................... 410
Chapitre XV ∙ Dialectique identitaire et construction de soi ........................ 411
1. La construction conjointe de soi et de l’objet ............................................ 411
2. Les difficultés de la formation .................................................................... 416
En synthèse .................................... 421
Chapitre XVI ∙ Une communauté de l’échange gratuit ................................ 423
1. La société du don : Approche sociologique................................................ 423
2. Cas des échanges non marchands dans la Silicon Valley ........................................................... 426
3. Réseaux, gratuité et don : Quelles formes de socialités ? ......................... 428
En synthèse .................................................................................................... 429
Conclusion générale : Conception et ouverture de l’entreprise ............................ 431
La conception au-delà de l’entreprise ........................................................................................... 431
Limites et prolongements .............................................. 432
En guise d’ouverture ...................... 432
Bibliographie ............................................................................................................................ 435
Liste des tableaux et des figures ................................ 443
Table des matières ................................................................................................................... 445


7
tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011tel-00576356, version 1 - 14 Mar 2011