9 pages
Français

La rue de Strasbourg à Nantes - article ; n°1 ; vol.106, pg 59-66

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1994 - Volume 106 - Numéro 1 - Pages 59-66
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1994
Nombre de lectures 77
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

Michaël Darin
La rue de Strasbourg à Nantes
In: Revue de l'Art, 1994, n°106. pp. 59-66.
Citer ce document / Cite this document :
Darin Michaël. La rue de Strasbourg à Nantes. In: Revue de l'Art, 1994, n°106. pp. 59-66.
doi : 10.3406/rvart.1994.348174
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1994_num_106_1_348174Michael Darin
La rue de Strasbourg Nantes*
deuxième voie également projetée en celle de Bouffay elles se croisent
direction est-ouest est tracée dans tout comme les prolongements de la
axe de la cathédrale er longe Hôtel rue du Calvaire et de la route de
de ville il agit un projet de mise Rennes sur une place circulaire de
en valeur de deux monuments déjà 70 de diamètre dessinée au centre
esquissé dans un projet de plan ali de la ville ancienne Il agit un
gnement en 1818 puis repris dans le plan grandiose de percement destiné
plan général alignement de 1839 mettre en liaison directe les quar
et dont un premier tron on de mo tiers nouveaux la récente gare les
deste dimension est ouvert en 1851 vieux monuments et les routes régio
nales tous les éléments construits ici Une troisième grande voie tra
et là au fil du temps verse la ville du nord au sud en re
prenant tel quel un vieux projet des Ce plan peut-être parce il
Ponts et Chaussées signé par Peron- était trop ambitieux resta sans suite tructive bain comment ment correspond sans été baine urbanistique nord-sud études hui anomalies de gées sortes en rités intéressait une quoi Même les active est dans tion La 1780 ingénieurs percer créer forcée est-ouest nantaises pas les enthousiasme en peut méritent par encore immobilière percée les rue de se années 1864 une belle selon Cette ses par administration montrent aboutir de Son pas distingue nullement constructions uvres quand de belle des elles qui fausses ouvrir nouvelle Strasbourg notre envisageaient voie mais un 1858-1860 trouée une Ponts instances histoire tracé ratées et se une avenue ou elle qui dynamique sont architecturale- regard quand notes respecte commerciale routière et une déjà intervention leur voie est sert de alors Chaussées vues en étatiques exécutée les locale très indignes art fixé traverse surtout aujour raconte elle Nantes qui et tour toutes direc auto obli que Ces ins nos par très ur ne net en 1780 continuer la route de pendant quelques années Mais en
Rennes vers un hypothétique pont I860 la décision prise par Empe
sur la Loire reur affecter 160 millions de francs
excédent de emprunt national Deux autres rues nouvelles vont
contracté pour la campagne Italie une du château Hôtel de ville et
aux travaux publics réactiva admi- autre de la place de la cathédrale
Elaboration du projet
En 1854 architecte-voyer de Illustration non autorisée à la diffusion
Nantes Driollet dressa un plan qui
prévoit le percement de rien moins
que cinq voies travers la ville an
cienne flg
une elles prolonge la rue du
Calvaire une des deux rues princi
pales des nouveaux quartiers pros
pères ouest la gare
récemment construite est de
Nantes elle est manifestement des
tinée devenir la grande artère de la
ville elle relie la partie ouest qui
se développe parallèlement au porc Plan de percement 1854 Redessiné après le plan signé en 1854 par Driollec
Archives municipales série 01 me de Strasbourg depuis la fin du XVIIIe siècle Une
59 Plan de percement avril I860 Dessiné après les délibérations Plan de percement juillet I860 Dessiné après les délibérations
du Conseil municipal du Conseil municipal
Illustration non autorisée à la diffusion
Plan de percement avril 1862 Dessiné après les délibérations Plan de percement approuvé mai 1864 Redessiné après le plan original
du Conseil municipal Archives municipales série 01 rue de Strasbourg
nistradon nantaise Le avril I860 action prévoit aussi élargissement thédrale et le prolongement de la centrale se transforme en place rec
le conseil municipal approuva ainsi de ancienne Grande Rue 10 route de Rennes Mais plus tangulaire de 40 de large sur
un projet comportant le prolonge ce qui permet aux édiles évoquer significatif encore est ordre des tra 200 de long
ment de la rue du Calvaire au la figure rhétorique assez surprenante vaux dans les documents officiels et
cours Saint-Pierre et non plus jus compte tenu de la figure dessi la largeur assignée aux percées le
la gare) ouverture de la rue de née2 de croix triple branche prolongement de la route de Rennes Conflit autour du projet
Hôtel-de-Ville et le prolongement Trois mois plus tard et après un arrive désormais en première posi
de la route de Rennes la largeur des passage au conseil général des Ponts tion avec une largeur de 20 suivi Deux ans plus tard le avril
première et troisième rues est de et Chaussées la croix nantaise perd du prolongement de la rue du Cal 1862 un quatrième projet fut pré 12 celle de la deuxième est pas une demi-branche car la rue de vaire 15 m) de la rue de Hôtel- senté devant le conseil municipal
spécifiée Les deux rues dia Hôtel de Ville écourrée se résume de-Ville 12m et de la Grande Rue fig Il ne retenait plus que deux
gonales ont disparu mais le plan désormais son tron on entre la ca élargie 10 Par ailleurs la place percées le prolongement de la route
60 de Rennes rétrécie 15 er le pro quence que vous lui connaissez tous
longement de la rue du Calvaire ar fut la raison prédominante et entraî
rêtée la première de ces deux na adhésion de presque tous les
percées Cette fois cependant le membres de la commission
conseil municipal en désaccord avec Ce texte indique clairement
le projet insiste pour prolonger la administration locale voulait percer
rue du Calvaire celle qui lui importe en direction de ouest direction de
vraiment au cours Saint- expansion urbaine alors que les in
Pierre génieurs des Ponts et Chaussées et le
Le juillet 1862 la municipalité préfet optaient pour la percée nord-
de Nantes découvrit elle était sud qui intégrait dans le réseau de
pas arrivée au bout de ses peines le voirie régionale
ministre de Intérieur informa le
préfet de son refus approuver em
Un projet exécuté contre prunt municipal pour 50 ans et don
na son accord pour 25 ou 30 ans ur
seulement Quatre ans plus tard le
sénateur Fabre ex-maire de Nances Le 31 mars 1863 la municipalité
raconta les événements qui suivirent sacrifia la rue du Calvaire et conserva
ce refus Aussitôt cette décision seulement le prolongement de la
connue Administration municipale route de Rennes le percement un
se mit étude des grands travaux petit tron on vers la cathédrale et
dont exécution resterait praticable largissement de la Grande Rue
par suite de cetre nouvelle disposi fig Le conseil général des Ponts
tion financière Administration et Chaussées approuva ce projet dans
sa séance du juillet 1863 et la un commun accord rejetant la per
cée de la route de Rennes allait sou suite de quelques transactions sup
mettre au conseil municipal un plan plémentaires entre administration
ensemble complet comprenant municipale et les instances étatiques
outre élargissement des Haute et le montant de la subvention tat
Basse grandes rues la rue de Hô- fut fixé 708 000 F3 Enfin le mai
tel-de-Ville et le prolongement de la 1864 le projet fut approuvé par un
rue du Calvaire Elle ne songeait plus décret impérial
prolonger la route de Rennes qui Toutefois plusieurs conseillers était abandonnée elle fur su municipaux continuaient de contes bitement convoquée par le premier ter ce projet et plaidaient pour une magistrat du département Dans percée est-ouest en invoquant la cette réunion le Préfet insista forme générale de la ville4 autres
très vivement sur la nécessité de invoquaient le caractère social du exécution immédiate de grands tra quartier traversé habité par des
vaux dans la ville de Nantes si en personnes très modestes ajourant arrière par rapport autres grandes que les maisons construire sur
villes de Empire appuya fermement cette grande artère municipale ne sur la convenance ne pas remettre pourraient être occupées par la classe sur le tapis autres projets que ceux ouvrière recherchant des loyers déjà étudiés et la nécessité absolue moins élevés ni par les propriétaires de se mettre de suite oeuvre en du quartier des cours ni par le réduisant simplement le projet pri commerce ainsi cette rue resterait mitif des proportions en rapport ruine et déception Parmi eux Ange avec les ressources financières autori Guépin prédisait un sombre avenir sées par Etat était en un mot le cette nouvelle voie La rue nouvelle
retour pur et simple la grande per sera une trouée où nous ne verrons
cée de la route de Rennes quoique que des maisons vendre ou louer déjà espérance de la deuxième ligne au cas où il aura des maisons de ponts qui avait tant servi dans le Substitution parcellaire après les plans cadastraux de 1836 er de 1976 Un autre conseiller détaillait ainsi la principe adoption de ce projet ne future situation catastrophique parût plus personne si facilement ..vous aurez pendant dix vingt réalisable. La percée de la route de trente quarante ans peut-être des mée de Strasbourg fut livrée sur petite majorité les travaux purent Rennes fut dans cette séance très vi portions non bâties la vue de mai débuter En novembre 1868 la sec route sa longueur au trafic vement combattue par le Maire et un sons démolies er non reconstruites tion allant du quai la rue seul il est vrai des membres de Ad des pans de murailles coupés des Beausoleil fut ouverte la circulation ministration municipale dont les ar maisons irrégulières sans harmonie et re ut le nom de rue de Impéra Fausses notes architecturales guments mêmes ne furent que entre elles dont la hauteur ne sera trice Le mars 1869 le plan par faiblement discutés par Ingénieur pas en rapport avec la largeur de la cellaire de la deuxième section de la en Chef mais importance atta voie vous aurez autour de vous rue Beausoleil la rue Notre-Dame En 1879 lorsque la voie tout en chait le représentant du gouverne que baraques masures ce sera le dé fut approuvé et le 17 juin 1870 on tière fur remise Etat 27 immeu ment exécution la plus prompte sordre au milieu de la cité vota les ressources nécessaires la bles sur les 37 prévus étaient déjà possible de grands travaux Nantes troisième et dernière section En dé Le 18 avril 1866 le projet de construits mais il faudra attendre présentée avec la remarquable élo cembre 1877 la rue désormais nom percement fut approuvé une toute encore 30 ans pour que la rue soit
61 de administration anran la partie
principale de cette maison est
nullement atteinte par la percée il
une partie de cour quelques
écuries et plusieurs logements ou
vriers qui sont englobés dans la
nouvelle voie La municipalité ne
voulant donc pas exproprier la mai
son principale autorisa en 1867 les
propriétaires bâtir un mur en par
paing pour clore ce qui reste de leur
maison avec des ouvertures donnant
sur la rue neuve chaque étage et
au rez-de-chaussée
opposé une autre construc
tion naine le no se tient imper
turbable entre deux immeubles de
rapport cossus Là aussi la
percée passait sur la partie arrière
une maison préexistante en oc
currence celle qui donne toujours sur
la rue Dubois orientée dans le même
sens que la rue de Strasbourg Seul
un petit triangle de la vieille bâtisse
empiétait sur le trottoir ce dont ad
ministration est accommodée pen
dant une vingtaine années Mais en
1888 elle constata que angle formé
par cette saillie constituait un véri an no Immeuble n0 Immeuble table urinoir et souvent un dépôt
immondices et que du fait de la
construction récente de immeuble presque totalement bordée de nou adjacent le no cette saillie allait veaux immeubles devenir encore plus disgracieuse La substitution parcellaire liée au Pour corriger la situation mais sans percement instar de ce qui est grandes dépenses elle expropria passé dans autres villes semble alors cette protubérance en obligeant donner tort aux pessimistes la largeur le propriétaire construire aligne moyenne des parcelles passe de 122 ment un mur de 650 de haut le parcellaire ancien était serré au sud travers lequel il faut gravir présent vers la rivière mais assez lâche au nord deux marches pour atteindre un ma sauf sur quelques rues 217m la gasin qui est pas au niveau de la profondeur diminue conséquence nor percée male du percement de 211 187 Une centaine de mètres plus loin les nouvelles parcelles sont donc plus se trouve une fente insolite entre larges que profondes et de surface plus deux immeubles par ailleurs irrépro grande la moyenne passe de 238 chables Ce passage de deux 374 m2 6)
mètres de large barré une porre Toutefois les constructions en métallique était autrefois une im bordure de la nouvelle voie montrent passe étroite qui appartenait en co en quoi les conseillers qui avaient cri propriété ses riverains la suite tiqué le projet avaient vu juste ad du percement en 1867 administra ministration voyant que la percée tion regroupé plusieurs terrains sur attirait pas de beaux immeubles de le côté nord de ce passage pour en rapport peu peu laissé édifier former une seule parcelle Mais sur toutes sortes de constructions pour le côté sud les négociations allaient que la nouvelle voie ne soit pas bor durer encore 40 ans car la proprié dée de terrains vagues taire concernée par affaire refusait Evoquons quelques exemples acheter les délaissés créés par le
quelque 40 mètres de extré percement et les autorités ne vou
mité sud de la rue de Strasbourg du laient pas exproprier pour des rai
côté sud se dresse sur la droite une sons financières En 1910 affaire fut
bizarre construction comportant enfin conclue mais le passage déjà
deux petits toits une pente adossés exclu du premier réaménagement Immeubles 11 et 13 aux grands immeubles voisins resta cette fois encore en dehors du
Il agit des deux ailes laté marché toujours pour cause de co
rales une maison dont la fa ade propriété Il témoigne hui
principale donne sur la rue des Etats du décalage dans le temps des diverses
une rue parallèle la percée Au dire phases un percement hésitant 10 Pincette rues de Strasbourg et des Carmélites 11 Immeuble au no 17
Un peu plus loin la percée sur la rue de Verdun anciennement
largir en une sorre de placetre män la Haute Grande rue 11 Ici
gukire formée par la joncrion de la administration rattaché un petit
rue de Strasbourg er de la rue des bout de terrain arrière de par
Carmélites fig 10 Le plan qui ac celle en question en espérant que
compagne le décret de 1864 prévoit son propriétaire construirait un
ici le croisement de la percée nord- corps de bâti donnant sur la nouvelle
sud avec le prolongement de la rue voie Mais celui-ci préféré aména
du Calvaire venant de ouest En ger sur le petit terrain seulement une
1870 la municipalité était tellement nouvelle entrée son bâtiment resté
convaincue de la création imminente par ailleurs presque intact
de cette deuxième percée elle ap Après avoir franchi la rue de Ver
prouva le plan un propriétaire pré dun on peut voir sur la droire un
voyant la construction un bâtiment rerrain qui jamais été bâti et qui
angle doté de trois fenêrres sur la expose une ancienne cour intérieure
future rue du Calvaire Au même la vue de tous les passants fig 12
moment elle tenta même de faire cet endroit la municipalité est en
avancer sur alignement prévu pour core plus fautive ailleurs puis la rue de Strasbourg les immeubles elle refuse deux reprises au
qui font partie de la rue des Carmé moment du percement puis une fois
lites Petit périr toutefois la ville encore dix ans plus tard les offres
dut se résigner différer le perce de construction qui lui sont faires sur
ment de la rue du Calvaire et re cette petite parcelle Elle préfère gar 12 34 non donc déplacer ces derniers der ce rerrain expliquanr que plus
immeubles puis elle planta des ar tard en modifiant ou en démolissant
bres sur le terre-plein mängukire qui les bâtiments de Ecole des urs
sépare la percée de la rue des Car qui sont en très mauvais état on
mélites Ainsi naît une placetre qui pourrait disposer un terrain une sera quand même appréciée par les surface presque rrois fois plus grande habitants du quartier puisque ceux- qui permettrait élever une
ci réclameront en 1888 la pose de construction plus en apporr avec
deux bancs sous les arbres afin que importance du quartier La réalité les mères de famille qui habitent les lui donnera rorr car ladite école est
maisons puissent travailler au grand toujours là et le terrain ne sert au
air en gardant leurs enfants hui un garage fermé par
une vilaine porre Plus au nord la rue de Strasbourg
est bordée par un énorme mur aveu Pour terminer évocation des dé
gle arrière un immeuble donnanr boires du percemenr Nantes il chal-Leclerc est orientée vers le por changea un peu la proposition fît
tail de la cathédrale et longe Hôtel exécuter rapidement les travaux er
de Ville une troisième percée est créa pour finir une grande place en
projetée dans la continuation de la tourée immeubles uniformes10
rue du Calvaire enfin deux autres La qualité médiocre de la rue de
relient le Château Hôtel de Ville Strasbourg ne résulte donc pas une
et la cathédrale au tribunal installé incapacité de administration locale
en bordure de la place du Bouffa créer un bel espace public mais
Ce projet comme tant autres tra plurôt un choix qui distingue
vers la France prouve que les percées une part la place Saint-Pierre des
ne descendent pas du ciel mais elles tinée mettre en valeur la vieille ca-
émergent en quelque sorte de la ville rhédrale et de autre la rue de
dans laquelle elles inscrivent7 Strasbourg créée seulement pour fa
ciliter la circulation des véhicules
travers la ville 15 Autrement
Percées routières dit une uvre monumentale er un
ouvrage but utilitaire percées monumentales
Cela dit il ne faudrait pas penser
Pour ce qui est du percement que toutes les percées ne sont faites
nantais il est très symptomarique que pour des raisons fonctionnelles
que une part élément préexistant Certaines entre elles présentent des
sur lequel appuie la rue de Stras caractéristiques monumentales elles
bourg soit la route de Rennes une ont une qualité architecturale impo
sante elles sont axées sur un édifice voie créée par les ingénieurs des
Ponts et Chaussées travers la péri important et elles en longent autres trï -
attirant parfois vers elles un phérie de Nantes la fin du
XVII siècle et que autre part commerce presrigieux Ce sont par Immeuble an 13 no 29 cette nouvelle voie ne se relie au exemple la rue de la République
cun autre élément majeur de la ville8 Lyon11 la rue Arc
Rouen12 la rue Alsace-Lorraine Ainsi le tracé choisi et les
Toulouse13 et la rue Royale Or fausses ores architecturales en reste mentionner la maison angle comme toute percée ne fait pas table léans14 Bien elles atteignent pas bordure de la rue de Strasbourg in de la rue de la Commune qui non rase de la ville dans laquelle elle est la qualité de la rue de Rivoli Paris diquent clairement que administra seulement offre ostensiblement son ouverte elles se démarquent fortement de la tion locale se souciait peu de la pignon la percée mais avance en En effet ces anomalies sont la rue de Strasbourg Nantes qui reste qualité de la nouvelle voie Pourtant core en diagonale sur alignement preuve que lors de la réalisation du elle une pure traverse rourière la la municipalité nantaise montre ail fixé pour la rue de Strasbourg portion urbaine une grande rou projet et malgré les intentions ini leurs au momenr même où elle ou
fig 13 Une fois de plus la muni tiales il arrive que des éléments mi vre la rue de Strasbourg elle était En cela Nantes rejoint un nombre
cipalité refusa la proposition un incalculable de villages bourgs et pe neurs voués erre démolis ou cachés capable de créer un espace public im
propriétaire voisin acheter le ter tites villes travers lesquels les ingé donnent directement sur la nouvelle pressionnant en transformant le par rain après démolition de la mai nieurs des Ponts et Chaussées ont voie les deux petites constructions vis devant la cathédrale Saint-Pierre
son pour construire un nouvel établi une trouée facilitant le trafic au sud de la rue de Strasbourg le fig 14 Afin de réaliser ce vieux immeuble conformément aligne régional On aurait pu attendre passage le pignon de immeuble projet9 elle organisa un concours de ment Comme elle envisageait une mieux une ville aussi importante 25 de la rue de Verdun le bâti fa ades choisit le lauréat dont elle annexion future Hôtel de Ville ment angle de la rue de la elle prétendit on ne pouvait pas Commune rous ces détails montrent
construire dans ce lieu un bâtiment que les immeubles bordant les per salubre pour cause irrégularité du cées ne sont pas une même fac
parcellaire En 1880 le tribunal don ture écran est censée être la
na raison au propriétaire contre la percée est parfois troué6
ville en précisant toutefois que cette Cette apparition anciens élé dernière pouvait toujours exproprier ments urbains sur la percée peut être les terrains convoités si elle le sou taxée de négative dans la mesure haitait La municipalité acheta donc où les autorités ont pas cherché toutes les propriétés de îlot dont les produire sur le nouvel espace pu le no de la rue de la Commune blic mais ont simplement laissé les Désormais juge et partie elle décida propriétaires adapter tant bien que alors de ne plus démolir son propre mal leurs anciennes constructions immeuble dont le pignon disgra la nouvelle voie Mais il existe aussi cieux empiète sur alignement de la une relation positive entre la per rue de Strasbourg cée et ancienne ville Le premier
projet visant ouvrir de nouvelles
Nouveau ancien voies travers le vieux Nantes mon
tre clairement par exemple que le
Au-delà du divertissement que ces percement est une opération qui se
quelques fausses notes architectu fonde sur plusieurs éléments urbains
rales peuvent procurer elles souli préexistants la rue de Strasbourg est
gnent leur manière un fait tracée dans le prolongement de la l4 Vue générale de la place dii parvis de la cathédrale Saint Pierre important la rue de Strasbourg rou de Rennes la rue du Maré-
64 lui de 1854 dont élément principal tement la face sombre du percement
de composition est une place centrale car sa grande percée non seulement
où se croisent quatre percées avait présente un aspect peu élégant mais
pour ambition de réaffirmer le centre encore sépare jamais la partie est
de la ville en le reliant la quasi-to de la vieille ville la cathédrale et
talité des anciens éléments urbains les cours du reste de la ville active
majeurs Puisque au début des an fig- 16)
nées I860 des projets de percées se
succédèrent qui tentaient de lier les
Le beau le laid nouveaux quartiers de Ouest la
ville ancienne Ainsi que ce soit la
première solution qui privilégie da La rue de Strasbourg traverse
vantage la vieille ville ou la seconde urbaine assez vulgaire qui transper
cé le ur du vieux Nantes est qui donne plus de poids aux quar
tiers nouveaux) le percement était ni la rue de Rivoli ni avenue de
Opéra.ni la rue Royale Elle est pensé comme une réponse urbanisti
que expansion de la cité vers manifestement pas belle elle ne met
ouest qui accélérait de pas en valeur un grand édifice elle
puis la du XVIIIe siècle Nantes pas été signée par un architecte
la construction des quartiers près du célèbre Personne ne peut donc la
port constituait au milieu du prendre comme un modèle suivre
XIXe siècle un vrai déplacement du et il est impossible extraire de his
centre actif de la ville est cet état toire de sa construction quelques 15 Vue générale de la rue de Strasbourg de choses que réagirent les édiles lo principes capables de guider action
caux en essayant par le percement actuelle Pourquoi donc étudier
notamment des municipalités for surtout on intéresse art tat Ville de rééquilibrer vieux et nouveau cen
mées après la chute du Second Em tres urbain
pire et qui ont été obligées exécuter Pourquoi Nantes utilise-t-elle le De ce point de vue Nantes res Tout dépend de ce on entend les percées ex-impériales contre percement que dans sa version la semble Paris où dans les années par cet art qui diffère tant des autres plus ordinaire On pourrait déduire ravant18 lesquelles elles Il est étaient vrai élevées Toulouse aupa 1840 déjà des voix élevaient contre formes artistiques surtout par la de histoire retracée plus haut que une évolution urbaine récente per ue question de la maîtrise oeuvre administration locale été piégée comme Montpellier par exemple comme un déplacement 21 de la ca laboration même du projet qui fi le manque enthousiasme pour la par Etat dans aventure du perce pitale vers le nord-ouest Pour beau nalement donné lieu ouverture de ment Nantes qui voulait tant percer percée laissé des traces Toulouse coup le remède ce glissement du la rue de Strasbourg est faite tra en direction est-ouest souvenons- la percée de la rue du Languedoc se centre actif consistait ramener vers intervention un grand nom termine en une sorte de queue de nous de ce qui été dit lors des dé Paris vers son centre traditionnel en bre acteurs sociaux ce qui petit poisson et Montpellier la rue Foch libérations du conseil municipal de per ant de nouvelles voies22 Cette petit modifié totalement le projet 1866 est vue obligée ouvrir une arrête aux deux tiers du parcours idée essentielle pour le programme initial la version approuvée de la originel Mais ces deux rues quoique voie nord-sud selon un tracé déjà fixé des grands travaux haussmanniens a- percée nantaise est un fragment en de des espérances initiales sont par les ingénieurs des Ponts et t-elle porté ses fruits Ou en au secondaire un projet originel plus bien mieux réussies que la rue de Chaussées en 1780 tres termes la croisée formée par le vaste et visant un objectif opposé Strasbourg Nantes Etat dominateur Ville soumise boulevard de Sebastopol et la rue de Les modifications successives du pro opposition tat/Ville explique Cela peut réconforter certains15 Rivoli a-t-elle minimisé attrait de jet de percement nantais montrent pas tout Les enjeux locaux les per mais ce schéma résume-t-il et ou ouest de la capitale Et ailleurs en quoi les relations entre divers in sonnalités impliquées dans affaire19 verture de la percée nantaise et le les grandes percées prestigieuses ne tervenants et décideurs qui contri et surtout semble-t-il la conjoncture percement en général sont-elles pas celles qui ont été ou buent aux changements en question politique et économique20 ont aussi vertes en dehors du vieux Paris Pour mettre les choses un peu en diffèrent du rapport habituel entre un rôle jouer ouest précisément que ce soit artiste et commanditaire ici la di perspective prenons le cas de Rouen
venue de Opéra le boulevard où tat subventionna un projet de vision du travail entre maître(s
Haussmann ou encore avenue percement qui intéressait nulle oeuvre et maître(s ouvrage est Centre ancien nouveau centre extrêmement floue24 Foch ce propos il est noter que ment la voirie régionale dans cette
la rue de Rivoli la plus connue des ville le préfet les ingénieurs des Les services de Etat et adminis La rue de Strasbourg montre aussi percées troque sa belle uniformité Ponts et Chaussées et même le mi tration locale ne sont pas les seuls ac que oeuvre urbaine éloigne encore contre aspect relativement désor nistre des Travaux publics prirent teurs qui interviennent dans la ville davantage des intentions originelles donné des autres percées juste au part un jeu très subtil qui consistait aspect décevant de la rue de Stras lors de sa réalisation ce stade moment où elle franchit ce qui était prétendre16 pour que état les bourg relève également du fait on autres intervenants entrent en jeu autrefois enceinte de Philippe-Au subventionne que les nouvelles trouve aucun grand magasin hô les propriétaires qui construisent les guste et pénètre près de la colon voies expressément con ues pour des tel ou banque aucun cinéma café ou immeubles bordant la voie et les ser nade du Louvre dans la ville raisons spécifiques la ville amélio magasin de prestige Au-delà du vices administratifs chargés du ancienne reraient le réseau des routes impé conflit tat/Ville échec de la rue contrôle des constructions Dans ces riales et départementales17 de Strasbourg indique aussi que Nantes est donc pas exception conditions on comprend pourquoi
pération urbanistique qui lui donné En matière de percement Etat nelle du fait que le percement ne art urbain produit si peu oeuvres
naissance ne correspondait pas la et la Ville ne sont donc pas systéma sauve pas son vieux centre Les réussies celles-ci nécessitent soit la
dynamique urbaine tiquement en conflit Et même percées ouvertes travers les villes maîtrise absolue un artiste soit une
lorsque les équipes municipales em Pour comprendre ce point il faut anciennes ne deviennent quasiment bonne coordination de tous les in
barquent dans aventure du percement mettre les idées urbanisriques de jamais des avenues ou des rues très tervenants et décideurs ou encore un
contre leur gré leurs réalisations sont époque dans le contexte de la vie belles et actives telles on pouvait climat harmonie dans lequel
les imaginer avant leur création23 souvent bien plus impressionnantes urbaine On se rappellera ainsi que communie toute une société. sur
que la percée nantaise Tel est le cas le premier projet de percement ce Cependant Nantes exprime très for une longue période
65 ture de Nantes 1989 Assistante de recherche par Dominique Bertin dans De la rue Impériale
pour le travail sur Nantes Monique Modem la rue de la République Lyon 1991
Ce plan ainsi que tous les autres documents 12 Une voie ouverte entre la Seine et la gare
archives auxquels cet article se réfère se trou et qui est bordée par le Palais de Justice et le
vent dans dix cartons non catalogués de la série square Verdrel 01 des Archives municipales de Nantes consa 13 Elle longe un square établi en arrière du crés la rue de Strasbourg Capitele ses immeubles sont une allure assez
Vu écart entre la figure rhétorique et la imposante et plusieurs grands magasins sont
figure dessinée on peut penser que les conseil installés son extrémité nord
lers municipaux ont devant eux quand ils par 14 Rue dont les immeubles ont une fa ade lent une liste des actions proposées plutôt homogène voir Huet Lambert un projet dessiné Perche et J.-M Peysson Mécanique de la percée
Chiffre comparer ceux de Paris ou de urbaine de 1750 1900 les trois percées Or
Rouen 95 130 000 et 000 000 respective léans I.E.R-A.U B.R.A. 1988
ment 15 est ainsi par exemple on résume
Les arguments sont très intéressants car ils également histoire du comblement de la Loire
indiquent époque pour certains du et de Erdre Nantes dans les années 1920-
moins la ville une forme générale 1940
les grandes lignes de est ouest sont 16 Dans ce jeu le Conseil général des Ponts les seules nécessaires les seules vivifiantes les et Chaussées utilise une notion très surpre seules suivant le plan et la pente naturelle de nante il suggère de considérer la future la ville en fait des grandes percées. les lignes rue Arc tracée en angle droit par rap parallèles sont supérieures aux lignes perpendi port la route impériale Paris Le Havre culaires au fleuve comme une annexe de la dite route.. le mouvement de la population se faisait 17 Toutes les nouvelles voies faisant partie de toujours plus sentir dans le sens parallèle la la grande voirie étaient alors subventionnées Loire que dans le sens vertical par tat au tiers de leur coût Sa forme de Nantes est celle un corps
allongé qui étendrait en tous sens de longues 18 Elles étaient obligées de continuer le per et maigres ramifications Percer le centre quand cement car les expropriations faites au nom ce sont les extrémités il faut rattacher entre de utilité publique avaient déjà été effectuées elle est encore une des erreurs du projet 19 Rouen le préfet de la Seine Maritime exprimerait-on encore hui dans ces 16 Vue aérienne Le Roy est un des grands préfets de termes propos des grandes villes du centre de Nantes époque il figure parmi ceux pressentis pour Ange Guépin est un médecin hygiéniste le poste de préfet de la Seine emporté par dont ouvrage Nantes an xiîf siede statistique Haussmann topographique industrielle et morale écrit avec 20 Rouen par exemple engageait dans le Bonamy est un classique dans son genre percement en 1858 pendant la période où il art urbain étant un art social eux pourront trouver aussi leur in On trouve des fausses noces architectu était encore bon de percer Nantes par contre rales le long de toutes les percées même si cer par excellence dont la matière pre térêt dans étude de uvre ratée ne le fît que dans les années 1860 quand Etat taines en ont plus que autres Rouen par était beaucoup plus économe mière est pas seulement la pierre qui met en relief ce qui été bien exemple en bordure de la rue Thiers plusieurs le métal ou le bois mais aussi la vie exécuté tout en soulignant les diffi 21 Voir Lavedan La question du déplacement anciennes cours intérieures entourées de une communauté la valeur des cultés il fallu surmonter pour de Paris et de transfert des Halles au Conseil constructions pans-de-bois donnent directe nicipal sous la monarchie de juillet Paris 1969 ment sur la voie formes urbaines ne se réduit pour parvenir Et enfin une uvre laide
22 Voir les projets de Chabrol-Chaméane La- tant pas une question de beauté art urbain présente avantage cet égard on pourrait évoquer la rue borde Lanquetin Meynadier et Perreymond Thiers Rouen tracée dans axe de Hôtel de Ce qui entre également en ligne de avoir avenir pour elle contraire recensés par Lavedan auxquels il faudrait Ville ou la rue de Metz Toulouse qui vise compte est entre autres la capacité ment son opposée elle peut faire ajouter ceux de Chevalier Grillon et Ra- un côté la Halle au Blé et de autre le Pont de figer matériellement certaines objet une transformation future busson les idées de ce dernier sont particuliè Neuf rement intéressantes pour nos propos cf formes sociales ou plutôt le rapport car elle pas admirateurs pour la Ce est que depuis 1982 une fois exten Darin Idée du boulevard Saint-Germain B.R.A de force qui existe entre elles Et figer jamais souhaitons seulement sion de Hôtel de Ville terminée un édifice Ecole Architecture de Nantes 1989) public borde cette rue comme la vie sociale est souvent que cette future opération architec 23 Cependant est grâce des percées on conflictuelle il est normal que la turale ou urbanistique ait un peu Dont la première version remonte 1755 pu transformer dans les années 1960-80 des Voir Darin Meillerais et Saudrais construction des villes aboutisse gé plus de chance que la précédente.. vieilles Grandes Rues en rues piétonnes Les Transformation de places Nantes Plan urbain néralement des formes urbaines percées ont donc joué un rôle important dans Commissariat général au Plan Ecole Ar le reconquête du centre mais un siècle après dissonantes Celles-ci bien elles chitecture de Nantes 1991 leur création heurtent certains canons esthétiques 10 On peut interpréter cette place soit 24 En ce qui concerne Paris on parle tou présentent néanmoins avantage comme une forme urbaine typique du jours des projets haussmanniens et on ne NOTES XVIIIe siècle exécutée avec un certain décalage être plus expressives que les oeuvres mentionne jamais Deschamps responsable du soit comme un encadrement mettant en valeur harmonieuses les fausses notes de la Article fondé essentiellement sur la recherche Service du plan de la préfecture et pourtant la cathédrale instar de ce qui été fait au La grande percée Montpellier Nantes Rouen et Haussmann dit clairement dans ses mémoires rue de Strasbourg on vu ra tour de Opéra Paris par exemple Toulouse Darin B.R.A Ecole Architec Le plan de Paris était Deschamps. est content davantage histoires que les ture de Nantes 1986 mais aussi surtout dans 11 Cette rue relie la place Bellecour la place lui qui tra toutes les voies magistrales dont fa ades des percées plus ordonnées les conclusions sur Le boulevard Saint-Germain de la Comédie bordée par le Théâtre et Hôtel on admire hui la belle ordonnance et Les amateurs de belles uvres quant Paris Darin B.R.A Ecole Architec de Ville sa qualité architecturale est soulignée ampleur Vol III 2)
66