Langue & Culture Françaises - LCF Magazine N°6

Langue & Culture Françaises - LCF Magazine N°6

-

Documents
55 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Sixième numéro du magazine LCF (Langue et Culture Française). Ce mensuel a pour objectif de promouvoir la culture et la langue française à travers le monde, tout en étant adapté au niveau des apprenants du français à l'étranger.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 juin 2013
Nombre de visites sur la page 112
Langue Français
Signaler un problème

Sommaire
Culture
Cinéma :
p.5 Lʼenfant dʼen haut dʼUrsula Meier
Musique :
p.6 Carrousel
p.8 La «French touch» de lʼélectro
Arts :
p.9 Neon parallax à Genève
SociétéÉdito
Tourisme :
p.10
Rendez-vous à GenèveToute l’équipe de LCF se mobilise pour répondre aux
Sport :at entes de ses lecteurs. Et vous êtes de plus en plus
p.13 La Suisse et le sport
nombreux à nous demander un « vrai » magazine
Société :
p.16papier. Eh bien, ça y est ! C’est fait ! Dans ce numéro, Les mots ont aussi une histoire
vous pouvez trouver le bulletin à remplir : si vous le Vivre en France :
p.17 Le système scolaire en France
souhaitez, vous pourrez très prochainement recevoir
votre LCF Magazine à votre adresse personnelle, quel que
Languesoit le continent où vous vivez. Vous avez la possibilité
Lit érature :d’acheter un seul numéro ou de vous abonner pour 6 p.19 Des auteur(e)s suisses au sommet
mois ou pour un an. Vous pourrez régler cet achat par Francophonie :
p.21 Balzac et la petite tailleuse chinoisechèque (si vous avez un compte bancaire en France) ou
de Dai Sijie
par virement (coordonnées bancaires sur le bulletin Lit érature classique :
p.22 Les confessions de Jean-Jacques Rousseaud’abonnement). Nous met rons en place très bientôt un
Grammaire :paiement par carte bancaire.
p.24 Imparfait / Passé composé
Mais, pour vous qui préférez l’internet, la version
Éloquence :
p.27 Capon - Gaudir - Mellifl unumérique de votre magazine restera accessible
gratuitement ! Dialogue :
p.28 Sur place ou à emporter ?
Dis-moi dix mots :Voilà un numéro qui se distingue des précédents : p.30 Productions des élèves
du lycée Callatis en Roumaniehabituellement, nous construisons nos parutions
autour d’une ville . Montpellier, Lyon, Nantes, Marseille
Médiaset Paris se sont succédé dans nos pages. Cet e fois-ci,
nous avons décidé de met re tout un pays à l’honneur, Les mots de l’actualité avec
p.32 « Y a pas photos »un pays qui est en partie francophone : la Suisse. Nous
Documentaire avec
p.34avons été aidés par Benjamin Philippe et Nicole Angel « Prenez + lʼair »
de DELF-DALF Suisse . ’ils en soient ici sincèrement
remerciés. Voyages
Comme d’habitude, vous trouverez des articles sur Correspondants :
p.38 Visite de Gruyère et ses alentoursla musique, le cinéma, le sport, la gastronomie, la
Événements : lit érature, … Vous pourrez également vous entraîner p.41 Miro et festivités en Suisse
à la compréhension orale grâce aux partenariats que
nous avons mis en place avec TV5Monde et RFI et à la Gastronomie
grammaire avec la fi che sur l’emploi de l’imparfait et
Produit régional :du passé composé. p.43 Le chocolat : Délicatesse de Suissesse...
Produit régional :
p.44Toute l’équipe de LCF vous souhaite une bonne lecture ! La mûre
Cuisine :
p.46 La recette de la fondue « moitié-moitié »
Imagier :
p.49 A la découverte des fromages
Vins :
p.50 Le Vin en Suisse
Florence Teste, rédactrice en chef Jeuxp.53
QCinéma
Au lieu d’aller à l’école, il « travaille » : c’est lui qui
ramène l’argent de son trafi c à la maison, c’est lui qui
par
s’occupe du ménage, des lessives, de la nourriture…
Marion Munoz & Alex Flacoute
Au contraire, Louise, elle, est incapable de garder un
emploi, elle ne participe à aucune tâche ménagère, et
réclame de l’argent à son petit frère.Puisque ce numéro est placé sous le signe de la
Dans ce fi lm où les rôles sont inversés, la Suisse, voici la preuve qu’au pays des montres
communication entre le frère et la sœur est forcément et du chocolat, on sait aussi faire des fi lms. Et
compliquée. Lorsque Louise abandonne Simon même des bons !
quelques jours pour suivre un nouvel amoureux de
passage, elle ne semble ni contente de le retrouver,
ni inquiète de ce qui a bien pu se passer durant son L’enfant d’en haut
absence.
d’Ursula Meier (2012)
Au fi nal, Simon est livré à lui-même, tout le temps.
Il n’a de contact relationnel avec personne. Les seuls
liens sociaux qu’il peut avoir sont toujours en rapport
avec son « travail » : les gens qu’il vole, ceux à qui il
revend les skis, un cuisinier qui le surprend dans son
1 trafi c, etc. En somme, il apprend à grandir seul, sans Simon, un garçon de 12 ans, vit dans une HLM , au
modèle ni repères.pied d’une station de ski, en Suisse. Tous les jours, il
monte en haut des pistes et vole les skis et l’équipement
2des riches touristes. Ensuite, il revend son butin aux Kacey Mot et Klein, qui joue le rôle de Simon,
autres enfants de son immeuble, ou aux automobilistes est d’une justesse incroyable. Le spectateur suit
sur le bord des routes. le parcours de ce petit garçon comme s’il était à
Simon n’a pas de parents, côté de lui, grâce à la caméra qui l’accompagne
pas d’amis. Sa seule famille, dans ses moindres mouvements. On est au plus
c’est Louise, sa grande sœur, près de ses émotions, de ses balades en solitaire.3avec qui il cohabite dans
Q ant aux décors, on est loin des clichés de la
un petit appartement. Louise
5montagne immaculée , du calme et du silence ne s’occupe pas de lui, elle
des grands espaces. La réalisatrice préère met re a déjà assez de mal à gérer
l’accent sur ce qui se passe en bas des pistes, avec sa propre vie et à garder un
les immeubles gris, les voitures qui défi lent et la travail.
mécanique bruyante des téléskis.
4 Bref, un fi lm où tout n’est que contraste, où les L’enfant d’en haut, deuxième fi lm d’Ursula Meier
(après Home, 2008), est un petit bijou ! non-dits sont plus dangereux que les paroles, et
On s’at ache rapidement à Simon, ce petit garçon où la frontière entre l’enfance et l’âge adulte est
4plongé malgré lui dans un monde d’adultes. mince. Un beau fi lm, tout simplement.
lcf - Cinéma
LEXIQUE
1. HLM. : sigle d’Habitation à Loyer Modéré
2. butin (n. m.s.) : ce qu’il a volé
3. cohabiter (v.) : vivre ensemble, habiter avec
4. malgré lui : sans le vouloir
5. immaculée (adj. f.s.) : sans tache, vierge, propre
© Roger Arpajou © Roger Arpajou
© Roger Arpajou
© Roger Arpajou
© Agnäs GodardMusique
par
Benjamin Philippe
de la chanson au
1 faux-air frivoleCarrousel L’entrevuen’ roll.
Rencontre autour de leurs albums et de leurs paroles.Le groupe franco-suisse Carrousel est né d’une
rencontre improbable, en 2007, entre un Suisse
Vous parlez d’un « billet pour la bohême »… et une Française.
aller-retour ou aller simple ?
L’univers de Carrousel trot e dans les têtes. Enchaînant On prend un billet aller-retour ! Nous aimons beaucoup
2le succès d’estime avec le succès public, le groupe voyager et découvrir, mais le retour aux sources est tout aussi
se fait un nom sur la scène de divers important. Après une tournée, on apprécie de retrouver le
calme de notre jardin.festivals français et suisses comme
3sur les ondes FM . Tandem, leur
Vous aviez « rendez-vous » récemment, racontez-premier album, sort en 2009 et se
nous comment ça s’est passé.distingue par son style poétique et
C’était une formidable expérience qui nous a apporté une frais. Leur deuxième, En Equilibre,
4 belle visibilité et de nouveaux contacts. Il fallait relever le défi garde le même esprit souriant et jubilatoire . Son
de garder notre identité dans le contexte de la fi nale suisse rythme renvoie à l’authenticité des artisans horlogers
de l’Eurovision. Nous avons écrit une nouvelle chanson et du Jura et dénote la recherche d’harmonie et de
tourné un clip en restant fi dèles à notre univers musical. La
nuances propre aux artistes.
deuxième place et le soutien du public ont été incroyables !
Vous vous « relevez la nuit ». Où dort-on le mieux ?
A la maison !
’avez-vous « dans la tête » pour cet été ?
Dès maintenant et jusqu’à la fi n de l’été, nous ferons
beaucoup de concerts en Suisse, mais aussi dans d’autres
pays. C’est sur scène que nous sommes le mieux et, à chaque
fois, nous nous réjouissons de rencontrer le public !
Fin 2012, leur titre « J’avais rendez-vous » séduit le
Parlez-nous de l’eff et que vous ressentez quand vous
public dans la course à la sélection suisse du concours
chantez en français, dans des endroits où on ne
© Crédits Thierry-Rajicde l’Eurovision. Et si Carrousel fi nit deuxième, le
parle pas frcomme la Suisse alémanique ?
groupe est désormais reconnu. Les dates de concert
5 En Suisse alémanique, les gens réagissent diff éremment s’accumulent par monts et par vaux , l’énergie des
aux chansons que dans les régions francophones. On les morceaux se propage à
voit plus danser et réagir à la musique. Nous pensons qu’ils
tous les niveaux. Carrousel
apprécient l’aspect « chantant » du français, sans forcément
est un groupe qui avance comprendre tout le texte. and ils chantent avec nous, c’est
et nous fait entrer dans la surprenant et on adore entendre leur accent !
danse par son ton léger et
7Carrousel, votre manège à vous, c’est quoi ? des paroles faciles à saisir
6 ’est-ce qui vous fait tourner la tête ?et à fredonner .
Un bonne bouteille de vin rouge ! En équilibre, Disques Offi ce
L’Autre Distribution, 2012
lcf - Musique
QQQ
LEXIQUE
1. frivole (adj. m.s.) : léger, insouciant
2. succès d’estime : bonne critique
3. sur les ondes FM : à la radio
4. jubilatoire (adj. m.s.) : qui procure une grande joie
5. par monts et par vaux : partout, dans tout le pays
et même au-delà
6. fredonner (v.) : chanter doucementMusique
par Rémi Orzalesi
En plus de leur
excellence, le point Portée depuis les années 1990 par des artistes
commun de ces trois comme Daf Punk, Air ou Cassius, la musique
51électronique française continue de rayonner artistes est le label
dans le monde entier. Ces musiciens imposent la qui les a révélés. Il y
a dix ans, le label Ed Banger Records a été créé par « French touch » partout où ils passent.
l’ancien manager de Daf Punk, Pedro Winter (alias
Busy P). C’est le succès du groupe Justice en 2007 1Même si certains noms sont
avec l’album du même nom qui mettra un coup encore inconnus du grand
6 de projecteur sur ce label, faisant ainsi découvrir public, les sons restent
au public des perles comme Uffi e incontournables. En eff et,
ou DJ Mehdi (jeune DJ de talent, cet e musique dans l’air
2 malheureusement disparu l’année du temps , dynamique, est
3 dernière ; les artistes du label devenue la bande-son de notre quotidien : elle a
lui rendent hommage lors des envahi nos discothèques, elle nous accompagne partout
concerts). grâce aux smartphones et autres lecteurs de musique.
4 Appuyé par une identité visuelle incontournable, L’électro française s’adapte parfaitement aux médias :
Bertrand Lagros de Langeron (alias So Me) a créé le clip D.A.N.C.E. de Justice n’a échappé à personne ;
7presque toutes les pochettes , les affi ches, ainsi que allez voir le spot publicitaire pour l’eau d’Evian rythmé
de nombreux clips du label. So Me impose sa marque par Wordy Rappinghood d’Uffi e et le célèbre Midnight
et devient une référence grâce à un style unique. call de Kavinsky, bande originale du fi lm Drive.
Pour ses dix ans, les artistes du label comme Justice,
Breakbot, Mr Oizo, Sebastian, Uffi e, et d’autres encore
partent en tournée dans les grandes capitales pour le
« Ed Banger World Tour ». Grâce aux foules qui viennent 8
aux concerts à travers le monde, ils font la démonstration
de l’intérêt grandissant pour « la French Touch ».
lcf - Musique
1 - clip vidéo D.A.N.C.E. de Justice illustré par So Me
LEXIQUE
r1. rayonner (v.) : briller, émet e des rayons
2. dans l’air du temps : actuelle, de nos jours
3. bande-son (n. f.s.) : ensemble des musiques d’un fi lm
4. médias (n. m.p.) : télé, radio, journaux, internet…
5. label (n. m.s) : maison de disques
6. mettra un coup de projecteur sur :
soulignera l’importance de
7. pochettes (n. f.p.) : emballages des disques, boîtesArt contemporain
par Daphné Brot et
Depuis 2012, les habitants et tous les visiteurs
de Genève peuvent admirer un projet qui
réunit neuf réalisations d’artistes suisses et
internationaux. Ce projet intervient dans le
quartier de Plainpalais pour une durée de dix
ans.
1Conçu pour créer un écho
aux enseignes publicitai- française, anglaise et allemande s’associent à des for-
res lumineuses, ces œuvres mes plutôt géométriques.
6se montrent de manière L’approche ludique est ici privilégiée. Par exemple,
originale : dans les nuages ! la sculpture de Dominique Gonzalez-Foerster,
Expodrome, joue avec les couleurs et la façon
En eff et, généralement, les d’éclairer les let res. Celles-ci s’allument suivant des
œuvres d’art qui enrichis- horaires particuliers. Le mot entier s’illumine en rose,
sent l’espace public des en orange ou en blanc, pendant une minute toutes
7villes sont disposées au les heures. Puis, l’ensemble se fragmente et laisse
sol et nous circulons autour d’elles. Pour cet e fois, apparaître certaines let res. Le « x » peut s’allumer
les passants doivent observer ces réalisations au seul ou bien le « d » peut s’éteindre laissant ainsi
sommet des immeubles. J’ai choisi ce vaste projet car apparaître deux mots distincts : « expo » et « rome ».
les œuvres emploient plusieurs langues et langages Ces jeux de let res forment des mots qui invitent à
graphiques. Elles sont fabriquées en néon. Leurs dis- imaginer des récits depuis le jardin de la plaine suivant
positions se suivent autour de la plaine de Plainpalais. les heures de la journée ou de la nuit, en été ou en
2 Ce lieu est une place en forme de losange qui vient hiver. Les diff érentes couleurs se combinent aussi sur
3d’être aménagée pour créer un espace de détente et les let res de manière inat endue.
4de jeu. Des arbres bordent son contour. Ces œuvres Comme pour la précédente exposition à Paris,
d’art lumineuses s’inscrivent dans le ciel genevois. Expodrome place le spectateur au centre du projet, il
propose un « espace partagé » et un « espace de jeu ».
Ces créations, imaginées spécialement pour ce site, L’artiste française retrouve ainsi le désir de montrer 9
5abordent l’aspect international et polyglotte de la les relations qui existent entre l’espace public et
ville. Des propositions avec des let res en langues l’architecture, le cinéma ou la musique.
lcf - Art contemporain
LEXIQUE
1. écho (n. m.s) : sorte de réponse décalée
2. losange (n. m.s.) : forme géométrique ayant 4 côtés
égaux sans que les angles soient droits
3. aménagée (part. passé du v. aménager) :
agencée, arrangée
4. bordent (v. border) : sont situés sur les bords
5. polyglotte (adj. m.s.) : qui parle plusieurs langues
6. ludique (adj. f.s.) : amusante, liée au jeu
7. se fragmente (v. se fragmenter) :
se divise, se coupe en morceaux
© Martin Abegglen
Photographies : © D.G.Foerster Photographies : © D.G.FoersterTourisme
SUISSE
GENÈVE
Rendez-vous à
Genève
où les symboles s’animent
par Benjamin Philippe
Située aux portes de la France, au bout du lac Léman, Genève fi ltre
l’eau du Rhône et regarde tourner le monde en apportant sa pièce
à la mécanique. Concernée par la géopolitique mondiale, attentive
aux mouvements horlogers, la « cité de Calvin » brille par sa triple
1 2facette : condensé d’international, centre économique et épicentre
culturel francophone.
Un peu d’histoire
Mentionnée par Jules César dans la Guerre des Gaules, la République de Genève s’est fait
connaître au moment de la Renaissance par son at achement à la paix ; à partir de 1536 elle a
3abrité les « huguenots », les chrétiens réformés qui ont suivi Jean Calvin. Sa brève occupation
par la France de 1798 à 1813 et son intégration à la Confédération suisse en 1815 ont mis
en lumière son identité ouverte et réservée à
la fois. Les fondations de la Croix-Rouge en
1863, puis de la Société des nations (SDN) en
41919 ont beaucoup aidé à la réputation de
cet e « ville de la paix ». La Convention de
Genève, en faveur des prisonniers de guerre
de 1949 et l’établissement du siège européen
de l’Onu ont ensuite
at iré des organisations
non gouvernementales 10
(ONG) de toute sorte.
1
lcf - Tourisme
© Genève Tourisme
1- © Switzerland Tourism