LB-som+edito+transversalValidGQ

LB-som+edito+transversalValidGQ

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Onze millions d’accidents de la vie courante et 4,5 millions de blessés par an ;
19 000 décès par an, soit près de trois fois plus que les accidents de la circulation et vingt fois plus que les accidents du
travail ;
Plus de 300 enfants de moins de quinze ans décèdent chaque année d’un accident de la vie courante.
Face à ce constat, trois acteurs aux compétences complémentaires, la Commission de la sécurité des consommateurs
(CSC), l’Institut national de la consommation (INC) et Macif Prévention, se sont mobilisés pour proposer les bases d’une
politique de prévention des accidents de la vie courante au plus près des citoyens et faire de la lutte des accidents de la
vie courante une grande cause nationale.
Le forum PRÉVENIR LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE, qui s’est tenu le 10 juin 2008, et dont le présent Livre blanc
présente les réflexions et recommandations, avait été annoncé par M. Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’Industrie
et de la Consommation et porte-parole du gouvernement, lors du colloque LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA SÉCURITÉ
DES CONSOMMATEURS du 29 novembre 2007. Ce colloque rassemblait déjà l’ensemble des acteurs engagés dans la
prévention des accidents de la vie courante : associations de consommateurs, fédérations professionnelles, acteurs de la
société civile, mais aussi représentants des pouvoirs publics.
Avec leur participation active, le forum PRÉVENIR LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE a permis d’aller plus loin :
au cours de cette journée ont, en ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 138
Langue Français
Signaler un problème
2
Onze millions d’accidents de la vie courante et 4,5 millions de blessés par an ;
19 000 décès par an, soit près de trois fois plus que les accidents de la circulation et vingt fois plus que les accidents du travail ;
Plus de 300 enfants de moins de quinze ans décèdent chaque année d’un accident de la vie courante.
Face à ce constat, trois acteurs aux compétences complémentaires, la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC), l’Institut national de la consommation (INC) et Macif Prévention, se sont mobilisés pour proposer les bases d’une politique de prévention des accidents de la vie courante au plus près des citoyens et faire de la lutte des accidents de la vie courante une grande cause nationale.
Le forum PRÉVENIR LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE, qui s’est tenu le 10 juin 2008, et dont le présentLivre blanc présente les réflexions et recommandations, avait été annoncé par M. Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’Industrie et de la Consommation et porte-parole du gouvernement, lors du colloque LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA SÉCURITÉ DES CONSOMMATEURS du 29 novembre 2007. Ce colloque rassemblait déjà l’ensemble des acteurs engagés dans la prévention des accidents de la vie courante : associations de consommateurs, fédérations professionnelles, acteurs de la société civile, mais aussi représentants des pouvoirs publics.
Avec leur participation active, le forum PRÉVENIR LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE a permis d’aller plus loin : au cours de cette journée ont, en effet, été présentées et discutées les conclusions et préconisations de six groupes de travail, constitués autour d’autant de thèmes prioritaires : la sécurité des enfants ; la sécurité des pratiquants de sports de loisirs ; la sécurité des personnes en situation de handicap visuel ou auditif ; la prévention des incendies domestiques ; la prévention des chutes au domicile des personnes âgées ; l’épidémiologie des accidents de la vie courante. En outre, douze risques spécifiques ont été analysés dans le cadre duLivre blancet dix-neuf contributions des acteurs de la prévention ont été recueillies, qui reflètent tout à la fois leurs engagements respectifs et leurs attentes pour mettre un terme aux dommages causés par les accidents de la vie courante.
La synthèse de ces travaux fait l’objet du présentLivre blanc, remis au secrétaire d’État à l’Industrie et à la Consommation, porte-parole du gouvernement et aux différents ministres concernés. CeLivre blancfera également l’objet d’une diffusion auprès des participants à la deuxième Conférence européenne de la sécurité (Eurosafe), qui se tiendra les 9 et 10 octobre prochains durant la présidence française de l’Union européenne. Il sera enfin largement diffusé, notamment à partir de nos sites internet respectifs.
Outil de réflexion qui s’efforce de dresser un état des lieux et des enjeux propre à chaque risque analysé, leLivre blanc propose aussi et surtout des recommandations pour engager au plus tôt les actions nécessaires. Nous formulons le vœu qu’elles forment le socle de la relance d’une politique nationale coordonnée de prévention, fondée tout à la fois sur l’engagement des pouvoirs publics et sur celui des acteurs associatifs et privés qui ont manifesté, par leur participation à notre démarche, leur mobilisation active. Parce que cette démarche aura été partenariale, associant des acteurs de la société civile et du monde professionnel, parce qu’à l’évidence, les accidents de la vie courante sont l’affaire de tous, nous avons la conviction que c’est ensemble que nous pourrons demain passer à l’action. En ce sens, leLivre blancne marque pas le terme de notre démarche commune, mais bien plutôt le début d’une nouvelle mobilisation que nous aurons à mettre en œuvre ensemble, pour enfin faire reculer ce fléau.
Luc Machard président de la Commission de la sécurité des consommateurs
Noël de Saint Pulgent président de l’Institut national de la consommation
Éric Briat directeur général de l’Institut national de la consommation
José Cerqueira président de Macif Prévention
Gérard Goualc’h directeur de Macif Prévention
f i
3