Le culte de Baal dans les églises Judéo-Chrétiennes

Le culte de Baal dans les églises Judéo-Chrétiennes

-

Documents
43 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le culte de Baal dans les églises Judéo-Chrétiennes

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 avril 2014
Nombre de visites sur la page 25
Langue Français
Signaler un problème
LE CULTE DEBAAL DANS LES GLISES JUDO-CHRTIENNES
PREMIRE PARTIE
MARKDOWNEY
Il y aujourd’hui beaucoup de gens promouvant ce qui est connu dans les critures sous le nom de «Culte de Baal», qu’ils le fassent consciemment ou non – et la plupart du temps, ils le font inconsciemment. Notre peuple ne sait pas de quoi il s’agit, ne comprend pas le but poursuivi et ne reconnat mme pas ce culte pour ce qu’il est quand il en est tmoin. Le culte de Baal est comme une maladie cancreuse qui se manifeste par de nombreux symptmes diffrents, que le Chrtien moyen ne peut dtecter s’il n’a pas les yeux entrans. Quand l’Amrique apprendra la vrit et son identit raciale, la raison pour laquelle notre nation est devenue un territoire occup par les antichrists et un paradis pour toutes les abominations sera rendue manifeste. De mme que les anciens Isralites des critures (Ā ne pas confondre avec ceux qui se font appeler «Juifs »aujourd’hui) servaient les Baals et amenaient ainsi sur eux le jugement divin sous la forme d’preuves nationales, de pillages et autres calamits, la race Blanche, dans l’Histoire plus rcente, s’est de nouveau dtourne du Dieu de ses pres : Abraham, Isaac et Jacob.
Cette trahison de Dieu consistant Ā servir Baal, et donc Ā dclencher toutes sortes de misres et de chagrins, se rpte de manire continue Ā travers les critures. On pourrait penser qu’un peuple tel que le ntre est capable de reconnatre les motifs historiques et d’apprendre Ā partir de ses erreurs. Cependant, l’Histoire est complique et a frquemment prsent une image de butins de guerre et de subterfuge. Ce sont ds lors les vainqueurs qui peuvent crire leur propre version de l’Histoire.
Le mot « baal » (n1168 dans laStrong’s Concordance) signifie « matre » ou « pos-sesseur », mais il se rfre souvent Ā une divinit (singulire ou plurielle). Ce n’est pas le nom d’un dieu mais plutt d’une collectivit de dieux en un certain lieu et Ā une certaine poque. Quand Isral pntra dans le pays de Canaan, les diffrents
LE CULTE DEBAAL
M. Downey
cultes des Baals se ressemblaient assez dans cette rgion, ce qui fit que ce culte gnral finit par reprsenter l’ide d’un seul dieu. Le Baalisme reprsente plutt un ensemble de doctrines et de croyances. Il existe cinq noms synonymes de Baal : Baalim, Molech, Moloch, Malcham et Milcom (les quatre derniers tant des noms Moabites et Ammonites pour Baal). La premire apparition du mot «Baal »dans la Bible se trouve en Nombres 22, ce qui est trs significatif en considrant ce qui se passe dans ce passage; C’est l’histoire du roi Moabite, Balac, qui engagea le prtre de Baal, Balaam, qui appa-remment avait la rputation de possder un certain pouvoir pour bnir ou maudire des gens, et le roi le paya pour maudire les enfants d’Isral. C’est ce qui se passe encore aujourd’hui : des tlvanglistes trs riches rigolent en se rendant Ā leur banque. Le complot consistant Ā espionner Isral et Ā la maudire tait destin Ā dtruire cette nation et Ā la faire disparatre du pays. Comme vous le savez, Dieu prvint cette premire attaque des dirigeants religieux d’alors. Pouvons-nous ob-server un parallle aujourd’hui dans les forces politiques visant Ā dtruire l’Am-rique Blanche Chrtienne Ā l’aide d’une prtrise de Baal? La rponse est : « Oui ». On trouve une seconde mention du terme «Baal »dans la Bible en Nombres 25, oÙ nous voyons qu’Isral a commenc Ā se mlanger avec des non-Isralites, et le verset 3 dit : « EtIsral s’attacha Ā Baal-Por; et la colre de Yahweh s’embrasa contre Isral ». Les relations sexuelles avec des non-Blancs est un des objectifs principaux du culte de Baal. Cette affirmation est vrifie en Rvlation 2:14, oÙ Yahshua dclare : « Maisj’ai quelques choses contre toi : c’est que tu as lĀ des gens qui tiennent la doctrine de Balaam, lequel enseignait Ā Balac Ā jeter une pierre d’achoppement devant les fils d’Isral, pour qu’ils mangeassent des choses sacrifies aux idoles et qu’ils commissent la fornication ». LaStrong’s Concordanceet la plupart des dictionnaires bibliques prsentent de pauvres et trompeuses traductions du mot grecporneia(4202), qu’ils traduisent par « fornication », ce qui peut conduire notre peuple au pch de mlange racial par inadvertance. Ceci est prouv par l’change que le Christ a avec les Juifs, en Jean 8:41 : « Ils lui dirent donc : Nous ne sommes pas ns de la fornication ; nous avons un pre : Yahweh ». Notre premire impression est qu’il s’agit d’une mauvaise utilisation du mot « for-nication », comme signifiant simplement « relation sexuelle ». Cependant, comme Yahshua l’explique plus loin, il s’agit en ralit d’une diffrence de composition gntique :
2
DANS LES GLISESJUDO-CHRTIENNES
« Yahshualeur dit : Si Yahweh tait votre pre, vous m’aimeriez, car moi je procde de Yahweh et je viens de lui » (v. 42).
Un meilleur mot que « fornication » aurait t « prostitution ».
« Le btard [i.e.; pas un enfant illgitime nun mtisse, un sang-ml hors du mariage] n’entrera pas dans la congrgation de Yahweh ; mme sa dixime gnration n’entrera pas dans la congrgation de Yahweh » (Deutronome 23:2).
1 La NIVdit : « Personne n d’un mariage interdit .. . ».Mais Ā qui tait-il dfendu de se marier pour les enfants d’Isral? Des peuples comme les Ammonites et les Moabites (v. 3), qui taient des mtisses. Le mot hbreu pour « mtisse » estmam-zermtisse », et les concordances qui ne donnent pas la dfinition «donnent le e mot « btard », ce qui, au 19sicle, tait un mot quivalent Ā « sang-ml ».
Pourquoi les dictionnaires bibliques modernes excluent-ils toute rfrence Ā des sang-mls, des mtisses ou au mixage racial? Le but est videmment de faire disparatre de la Bible le pch consistant Ā se marier avec les membres des races avec lesquelles Dieu avait interdit aux Isralites de se marier. Le Christ continue en accusant ces Juifs d’avoir Ā la fois Abraham et le diable pour pres. Les Juifs taient un peuple mlang qui ne pouvaient pas identifier la vrit de Dieu; ils taient ns menteurs. Le mot grecdiablos(1225) signifie « faux-accusateur, diffa-mateur, diable », et ces Juifs mentaient sur leur ancestralit exactement comme ils le font aujourd’hui : ils ne sont ni Judates ni Smites. Nous pouvons donc conclure que les distorsions scripturales ne sont pas seulement une pierre d’achoppement pour le peuple Blanc d’aujourd’hui, mais une sanction pour le culte de Baal, qui encourt la colre divine contre nous, exactement comme Balac fit commettre la fornication Ā Isral, c’est-Ā-dire fit que les enfants d’Isral se marirent avec des races interdites.
La fornication en Nombres 25 est un clair exemple de mariage interracial :
« Et Isral habitait en Sittim ; et le peuple commenÇa Ā commettre for-nication avec les filles de Moab » (v. 1).
Les adorateurs de Baal essayent de sparer les trangers de leurs dieux tranges et aujourd’hui ils justifient le mariage d’un Isralite avec quelqu’un d’une autre race du moment qu’ils sont tous les deux « Chrtiens ». Le chantre de ce systme justifi-catif n’est autre que le Grand-Prtre des prsidents, Billy Graham. Mais le mariage interracial est interdit par la juridiction divine. Les premires manifestations du culte de Baal dans la Bible se trouvent dans les capacits des ennemis raciaux de notre race :
1. NIV: « New International Version of the Bible » (NDT).
3
LE CULTE DEBAAL
M. Downey
« . . .et elles [les filles de Moab] invitrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux, et le peuple mangea [eut des relations sexuelles], et se prosterna devant leurs dieux. Et Isral s’attacha Ā Baal-Por; et la co-lre de Yahweh s’embrasa contre Isral » (v. 2–3). Nous avons affaire Ā deux peuples diffrents ici, qui ne sont pas du mme sang. Cette affaire tait tellement srieuse que deux fornicateurs furent amens devant Mose et la congrgation, et Phines, le petit-fils d’Aaron, les transperÇa de sa lance et stoppa ainsi la plaie en train de se dvelopper. Vingt-quatre mille Isra-lites taient djĀ morts de cette plaie, Ā cause du pch de mlange racial du culte de Baal. Dieu fut si impressionn par cet Isralite – Phines – qui savait quand il est temps de tuer pour la justice, qu’Il fit une « alliance de sacrificature perptuelle » avec la semence de Phines, car celui-ci tait « jaloux pour son Dieu et a fait pro-pitiation pour les fils d’Isral» (Nombres 25:13). Il ne fait aucun doute qu’il y a beaucoup d’adorateurs de Baal dans notre socit ultra-moderne qui n’hsiteraient pas Ā masculer le dcret de Dieu en dnonÇant de telles actions! Le culte de Baal se traduit par une multiplicit de dieux; il n’est pas monothiste. Elizabeth Dilling, dans son livreThe Jewish Religion – Its Influence Today, dclare : « Pour beaucoup de Chrtiens, le Judasme est une religion monothiste base sur la croyance en un tre Suprme et sur une adhrence Ā l’An-cien Testament, avec un Messie qui doit encore arriver. Ce n’est pas le cas. Le double langage est la marque de fabrique du Judasme talmu-dique, appel par le Christ la “Synagogue de Satan”. Les Talmudistes dclarent benotement que leur dvotion Ā un “pur monothisme”, ou Ā “l’unit de Dieu” les empche de croire que Sa personnalit puisse s’in-carner dans Jsus-Christ, Son fils; et nous, les Chrtiens, nous restons silencieux. La fameuse “Unit de Dieu” Ā laquelle ils font allusion est en ralit l’unit d’un “en sof” panthiste, une masse sans “Ingnieur en Chef”. C’est “l’unit de la nature” en laquelle croyaient les paens. Ils croient en toute forme d’invocation des esprits et en la dification de l’homme. Le Judasme talmudique est une religion polythiste, c’est-Ā-dire qui a de nombreux dieux. Les polythistes disent sournoisement ce que leur religion signifie, mais nous ne les comprenons pas. Pre-nez n’importe quelle forme de ces hrsies modernes, les “nouvelles” religions que les Chrtiens fatigus croient tre des formes volues du Christianisme : vous les trouverez toutes dans le Talmudisme et dans sa collection d’anciens paganismes dcrits dans l’Ancien Testa-ment. La Kabbale Juive, avec sa non-existence du mal et sa dification de l’homme, est la source de tous ces “-ismes” modernes, des sources qui sont largement incomprises par le monde moderne ». Servir les Baalim signifie galement servir Ashtaroth (Juges 10:6), son pouse-desse qui reprsente la fertilit de la nature. Les Grecs et les Romains l’appelaient 2 « Astart », d’oÙ provient le mot « Easter »ainsi que la multitude de petits lapins 2. Lafte de Pques en anglais (NDT).
4
DANS LES GLISESJUDO-CHRTIENNES
et d’œufs colors fertiles. Il se pourrait bien que les glises aient plus en commun avec les lapins de Playboy et avec la « Coalition Arc-en-Ciel » de Jesse Jackson que nous ne le pensons. Les fidles d’Ashtaroth dansaient autour d’un poteau sacr le er 1 mai,date qui est galement un jour particulirement sacr du Communisme International. Dans leHalley’s Bible Handbook, nous lisons que les temples de Baal et d’Ashtaroth taient des centres du vice et d’orgies extravagantes; les prtresses et les sodomites taient les prostitus du temple.
Le Livre de Jasher explique jusqu’oÙ allaient les non-Isralites pour inciter les hommes d’Isral Ā pcher (Rvlation 2:14 se rfre Ā ces tactiques en les appelant « la doctrine de Balaam ») :
« Les anciens de Moab et de Madian prirent toutes leurs filles et toutes leurs pouses d’aspect agrable et les vtirent d’or, d’argent et de v-tements prcieux. Ils les firent s’asseoir aux portes de leurs tentes de manire que les Isralites se tournent vers elles, les dsirent et ne com-battent pas contre Moab. Puis ils le tentrent par des flatteries et lui donnrent du vin et il devint ivre, et il fit avec la fille ce qui lui plaisait, car il ne savait pas ce qu’il faisait. Et la colre de Yahweh fut enflamme contre Isral Ā cause de cela, et il envoya une pestilence parmi eux, et il mourut 24.000 hommes parmi les Isralites ».
Les Cananens pratiquaient leurs cultes religieux de Baal par des rites d’indulgence immorale et de dbauche. Bien des gens ayant des yeux pour voir observent ces mmes choses aujourd’hui en Amrique et pensent qu’il s’agit juste de pcheurs. Oui, c’est vrai, mais il s’agit de quelque chose de beaucoup plus profond. Ces abominations font en fait partie de la religion de Canaan. Ils faisaient ces choses alors et ils les font aujourd’hui comme exercice religieux. Pouvez-vous comprendre maintenant pourquoi Dieu commanda Ā Josu d’aller lĀ-bas et d’effectuer une pu-rification ethnique? Des excavations archologiques dans cette contre ont mis au jour les ruines de « hauts lieux », datant d’avant la campagne de Josu en 1500 av. JC, dans lesquelles ils trouvrent un grand nombre de jarres contenant les restes d’enfants ayant t sacrifis Ā Baal. Le temple tout entier tait un cimetire pour nouveaux-ns. Notre nation croyait en la saintet de la vie, mais maintenant le nombre d’avortements a atteint des dizaines de millions. La religion de Baal in-cluait le meurtre de petites enfants innocents. Ce n’tait pas juste une chose qu’ils faisaient, c’tait un spectacle religieux fait au nom de leur dieu Baal. Aujourd’hui, ils dulcorent le meurtre d’innocents en l’appelant « pro-choix ».
Et comme si cela ne suffisait pas, les prtres de Baal d’aujourd’hui nous affirment que l’humanit est destine Ā former une fraternit universelle, des nations vrai-ment unies. Les ennemis d’Isral veulent Ā tout prix rduire le nombre des enfants de notre peuple. Ils le font par l’enseignement et l’apprentissage de l’infanticide et des « droits de la femme ». L’avortement est devenu une industrie Ā croissance ultra-rapide. Les parkings des glises accueillent les camions qui vont vous sucer le sang. En mme temps, les ennemis de la race Blanche enseignent la promiscuit
5
LE CULTE DEBAAL
M. Downey
sexuelle prnuptiale dans les coles publiques de faÇon Ā pouvoir vacciner de force nos enfants contre les maladies sexuellement transmissibles, comme le gouverneur Rick Perry du Texas l’a fait sous les ordres des Bilderberg. Depuis que l’ducation sexuelle est vue comme un sujet des plus importants, les grossesses chez les jeunes filles de notre race a atteint des taux record. Elles choisissent alors l’avortement. De quoi s’agit-il ? Du meurtre de notre postrit future, ce qui constitue la doctrine du culte de Baal.
Si ces avorteurs meurtriers voulaient juste rduire le nombre des Blancs, ils incul-queraient l’abstinence dans ces jeunes esprits. Mais nos jeunes sont endoctrins dans les coles librales publiques et par les mdias contrls par les Juifs. Les parents ne ralisent pas le grave danger que leurs enfants courent. Le systme d’ducation et Hollywood sont remplis Ā ras bord des piges de Baal. Quiconque se dclarant Blanc, Chrtien et Amricain doit se poser la question : ne faisons-nous pas la mme chose en Amrique aujourd’hui que ce que fit Isral dans les temps anciens et qui causa sa dportation en Assyrie, il y a des milliers d’annes?
En II Rois 17:7–17, nous trouvons quelques parallles : notre race pcha contre Dieu, marcha dans les statuts des paens, fit des choses injustes en secret, fut aver-tie par les prophtes, n’couta pas ni ne crut Dieu, accepta l’astrologie comme quelque chose de normal, fit brÛler ses enfants dans le feu, consulta des diseurs de bonne aventure, porta des bracelets et des bijoux porte-bonheur, fit fondre des idoles, fut tout autant esclave du pch que s’ils s’taient vendus eux-mmes en esclavage, servirent ce dieu tranger, Baal, et provoqurent la colre de notre Cra-teur, Yahweh, contre eux. Les adorateurs modernes de Baal sont exactement aussi oublieux que dans le pass de la gravit de pchs amens dans une famille ou nation et des plaies subsquentes qui viennent avec ces pchs. Ils seront tenus pour responsables. Sans se dtourner de toute voie mauvaise et revenir Ā la Loi Divine, il ne peut pas y avoir de pit ni de paix dans l’assemble. Avec Baal dans les glises, il est invitable que ces glises, qui font ces choses volontairement, se-ront radiques, exactement comme le furent les anciennes. Les motifs se rptent et sont parfaitement clairs.
Notre race se dtourne de Dieu pour apprendre toutes les choses des ennemis de Dieu : l’tranger et ses dieux tranges. La prtendue Grande Commission de missionnaires a dilapid des millions de dollars pour des trangers non-Blancs qui ne peuvent ni ne veulent comprendre l’Esprit du Christ mais qui apprcient les cadeaux que nous leur faisons. Nous les nourrissons, ils se multiplient. Je sais que vous aimez lire les courriers lectroniques haineux que je reÇois des Judos. En voici donc un, que j’ai reÇu rcemment d’une femme missionnaire de l’glise Anglicane du Rwanda, trs contente d’elle-mme. Elle dit :
6
« CherMark, je suis rcemment tomb sur votre site en faisant une recherche pour un article que je suis en train d’crire sur le rdemp-teur parent = Jsus en tant queNOTRERdempteur Parent; et par
DANS LES GLISESJUDO-CHRTIENNES
« notre »,j’entendsTOUSceux qui parmi nous nomment le nom Jsus comme Seigneur et Sauveur. Je dsagre avecTOUTESvos croyances mais je serais prte Ā dbattre avec vous sur ce sujet, ne serait-ce que pour comprendre votre approche des critures et des enseignements du Christianisme tels qu’ils sont enseigns par les Chrtiens dans le monde entier. J’espre avoir bientt votre rponse ».
Je lui rpondis que son incomprhension vient de ce qu’elle pense sur la signifi-cation des mots « tout » et « tous » dans la Bible et je lui envoyai l’article trs bien document d’Arnold Kennedy intitul «La mauvaise utilisation des mots “tout”, “chaque”, “quiconque”, etc». Je lui fis savoir que je n’tais pas intress par un dbat avec elle et que j’esprais qu’elle apprendrait quelque chose de nouveau. Voici sa rponse :
« J’ai appris des choses de votre site. J’ai appris que certaines personnes n’ont pas le droit de porter le titre de pasteur. J’ai appris que vous ne connaissez ni les critures ni le Christianisme. J’ai appris que vous tes un raciste et que vous serez tenu responsable pour des faux enseigne-ments. J’ai appris que n’importe qui peut se donner le titre de pasteur. J’ai appris des choses sur l’arrogance. J’ai appris des choses sur des in-terprtations bcles de la Bible. Vous tes en terrain dangereux. Que Dieu puisse avoir piti de votre me et qu’Il puisse protger d’autres de vos faux enseignements ».
Assez spcial, non? Elle semble plus dsireuse de s’engager dans des diatribes que dans la thologie. C’est lĀ l’esprit d’un adorateur de Baal, et nous devons nous en occuper avant qu’ils ne s’occupent de nous de la faÇon dcrite en Jean 16:2 :
« Ils vous excluront des synagogues ; mme l’heure vient que quiconque vous tuera pensera rendre service Ā Yahweh ».
Si cela doit arriver, eh bien nous sommes en bonne compagnie avec Yahshua-Christ. En fait, je sais que je suis sur la bonne voie quand je corresponds Ā ce qui est dit en Matthieu 5:11 :
« Vous tes bienheureux quand on vous injuriera, et qu’on vous pers-cutera, et qu’on dira, en mentant, toute espce de mal contre vous, Ā cause de moi ».
Mme si nous sommes justes et portons les fruits de l’Esprit Saint, leur mpris absolu pour nous qui osons parler de race fera que non seulement ils nous excom-munieront mais, par des ragots diffamatoires, ils voudront nous priver de toute saintet, de toute influence pour faire le bien et de toute ncessit vitale. Un d-fenseur de la Loi Divine « espce selon espce » est jet aux ordures. Ces adorateurs de Baal du Judo-Christianisme sont vraiment des gens trs sympathiques!
7
LE CULTE DEBAAL
M. Downey
Et maintenant, la mode pour ces pieux bien-pensants est d’adopter des enfants jetables venus de Chine et d’autres pays du Tiers-Monde et de se faire appeler « familles mlanges », le tout sous la bndiction de leur prtre de Baal local.
Depuis que la vrit de l’Identit Chrtienne est entre en scne, les glises de Baal ont peaufin de plus en plus le Gros Mensonge selon lequel les Juifs seraient Isral et que des Juifs tus lors d’un prtendu « Holocauste » seraient plus prcieux que le Christ mort sur la croix. La pense de Baal exige que si vous ne croyez pas Ā ce sacrifice de la Juiverie – que vous ne devez « jamais oublier » de peur qu’un autre ne survienne – alors vous tes un antismite [sic], comme si rien ne pouvait tre pire au monde, Ā part bien sÛr la haine malveillante de Adolf Hitler. Bien entendu, les glises de Baal sont les seules gardiennes de l’amour, et si vous ne possdez pas leur type d’amour, vous tes, pour leurs œuvres corporatives, un terroriste en srie. Ils sont tellement remplis d’amour qu’ils dsigneraient un prteur sur gage talmudique comme trsorier et gestionnaire de leur glise, une bte des champs (un ngre) pdophile comme pasteur des enfants, un pilier de bar tatou pour leur comit des ftes d’Halloween, et ainsi de suite.
Ils sont tellement remplis de l’amour de Baal (que la Bible nomme « fornication ») que, lorsqu’ils forcent nos frres de race Ā se mlanger avec les autres races et que ces Blancs rsistent, ils sont considrs comme des malades mentaux. Cependant, il n’existe aucune preuve scientifique ou biblique d’une telle accusation. En fait, la nature prouve exactement l’oppos. Les hiboux ne s’accouplent pas avec les cygnes. Le prtre de Baal voudrait vous faire croire que tous les bipdes sont une exception Ā la rgle et que le Christianisme devrait suivre cette voie perverse, mme si on ne trouve nulle part une telle admonition dans la Bible. Jrmie 19:4– 6 dclare :
« Parcequ’ils m’ont abandonn, et qu’ils m’ont alin ce lieu, et qu’ils y ont brÛl de l’encens Ā d’autres dieux que n’ont connus ni eux, ni leurs pres, ni les rois de Juda, et qu’ils ont rempli ce lieu du sang des innocents, et ont bti les hauts lieux de Baal, pour brÛler au feu leurs fils en holocauste Ā Baal; ce que je n’ai point command, et dont je n’ai point parl, et qui ne m’est point mont au cœur. C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit Yahweh, oÙ ce lieu-ci ne sera plus appel Topheth, ni la valle du fils de Hinnom, mais la valle de la tuerie ».
L’heure avance pour les adorateurs de Baal qui infestent les glises Chrtiennes. Tophethest un mot qui suggre le roulement de tambours, et c’est exactement ce que les anciens faisaient lorsqu’ils brÛlaient leurs enfants au feu afin que les cris et les hurlements de ces derniers ne parvinssent pas aux oreilles de leurs parents. Les glises de Baal adorent danser, chanter et hurler, de manire Ā ce que des motions primaires noient toute pense intelligente ou tout cri de protestation. C’est de l’amusement pour se sentir bien, pas une instruction spirituelle dans un but de justice.
8
DANS LES GLISESJUDO-CHRTIENNES
Si vous avez lu le livre de Thomas Chittum,Civil War II, vous savez que la d-mographie a radicalement chang en juste quelques dcennies. Qu’est-ce qui a transform l’Amrique en cette fosse Ā purin immorale? C’est le culte de Baal! L’intgration raciale et l’immoralit n’auraient pas pu fleurir lgalement si les pas-teurs d’Isral n’avaient troqu leur mission pour des autels de Baal. Le devoir d’une prtrise Chrtienne est d’avoir des bergers pour protger le troupeau et d’abattre les Baalim. zchiel 13:1–3 nous dit :
« Et la parole de Yahweh vint Ā moi, disant : Fils d’homme, prophtise contre les prophtes d’Isral qui prophtisent, et dis Ā ceux qui pro-phtisent d’aprs leur propre cœur : coutez la parole de Yahweh! : Malheur aux prophtes insenss qui suivent leur propre esprit et n’ont rien vu! ».
Matthew Henry explique :
« QuandDieu donne un mandat pour faire une chose, il donne de la sagesse. Ce qu’ils dlivraient n’tait pas ce qu’ils avaient vu ou entendu, comme un ministre du Christ doit le faire. Ils ne priaient pas les pro-phtes, n’avaient aucune relation avec les Cieux; ils imaginaient com-ment plaire au peuple et pas comment leur faire faire le bien; ils ne s’levaient pas contre le pch. Ils flattaient le peuple par de vains espoirs, ce qui agrandissait la brche, en faisant croire aux hommes qu’ils mritaient la vie ternelle alors que la colre de Dieu s’abattait sur eux ».
Les clones de Billy «zombie »Graham ont fait l’exact oppos du Commande-ment divin de sparation des races; ils ont permis la pollution des assembles par des sodomites et des pdophiles, qui sont admis au service religieux comme des participants normaux. Avez-vous pris connaissance de la note du Pentagone de la semaine dernire (30 septembre 2011)? Les chapelains militaires pourront dsormais prsider aux mariages entre personnes du mme sexe dans les bases militaires. Le pays des hommes libres? Peut-tre trop libres de faire des choses contraires Ā Dieu. Le culte de Baal est essentiellement une double abomination comprenant le mlange racial et les perversions sexuelles, mme si plus loin nous enquterons et identifierons quelque 12 lments dmontrant de faÇon conclusive que le culte de Baal se trouve dans les glises judases. La vision de Jean, en Rvlation 18:4 implore les Blancs Chrtiens en leur commandant :
« Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez pas Ā ses pchs et que vous ne receviez pas de ses plaies ».
Si vous entendez le mot « dmocratie » prononc dans un sens favorable dans une glise, cela devrait vous faire comprendre que vous participez Ā un service du culte de Baal. La dmocratie, c’est deux renards et une poule votant pour dcider ce qu’ils vont manger ce soir. La dmocratie, c’est la masse dcidant de faire un
9
LE CULTE DEBAAL
M. Downey
veau d’or tandis que quelqu’un est sur une montagne, obtenant des instructions de Dieu. OÙ taient les glises en 1964, lors du passage du Civil Right Act, qui aurait dÛ s’appeler le Non-White Act? Notre race est la gardienne de la Loi Divine, que des Caucasiens remplis de haine de soi le veuillent ou non. Dieu dclara Ā Son Peuple de l’Alliance, en sae 59:21 :
« Mon esprit qui est sur toi, et mes paroles que j’ai mises dans ta bouche, ne se retireront pas de ta bouche, ni de la bouche de ta semence, ni de la bouche de la semence de ta semence, dit Yahweh, ds maintenant et Ā toujours ».
Il y a eu une myriade de lois anti-Blancs contraires Ā la Bible depuis 1964, depuis les lois « Affimative Action » en passant par les lois contre les « crimes de haine », pour en arriver au « Dream Act » qui donnera l’amnistie Ā plus de 2 millions d’im-migrants illgaux qui pourront ainsi continuer Ā dtruire l’Amrique Blanche Chr-tienne. Mais entendons-nous la moindre objection de la part des glises ? Non, pas la moindre. La dernire semaine encore, les scribes des synagogues ont jou aux jeu des chaises musicales sur le Titanic en plein naufrage des candidats rpubli-cains aux lections prsidentielles, donnant finalement la chaloupe de sauvetage Ā un ngre appel Cain qui, parat-il, a un plan nomm «999 ».Maintenant, si cette inversion de la marque de la bte n’est pas ironique, je veux bien manger mon chapeau. Devons-nous croire qu’une double violation de Deutronome 17:15 se prpare? « Tu ne pourras pas tablir sur toi un homme tranger, qui ne soit pas ton frre ». Ils ont un rve qui se trouve tre notre cauchemar.
C’tait une tout autre chanson, et un autre comportement, lors du prlude Ā la formation de l’Amrique Chrtienne. Nos anctres avaient acquis une certaine in-telligence grce Ā une tude diligente de la Bible, et ils taient tous honntes et croyants dans le Christ du nouveau Testament. Ils taient ainsi, ces hommes et ces femmes qui durent partir de leur Angleterre natale et qui furent pourtant pour-chasss et intercepts dans leur fuite comme s’ils taient des criminels voulant fuir la justice. Pourquoi durent-ils endurer le pillage de leurs biens, l’arrestation, l’emprisonnement et l’exil? Ils avaient trouv dans leur Bible l’ide d’une assem-ble indpendante des papes, des monarchies ou d’un parlement, et uniquement dpendante du Christ. C’tait leur mission de mettre en place et d’organiser cette ide. Ils avaient respir un parfum vivifiant de libert dans le Christ, ils avaient trouv une nouvelle dlicieuse libert religieuse qui les avait griss. Soudaine-ment, leurs obligations envers des autorits antagonistes n’existaient plus et ils se retrouvaient entirement libres. Ce n’tait pas tant que l’action tait libre de la contrainte de la peur, mais plutt que leur pense tait libre de la ncessit d’un corps politique se compromettant avec des rpressions ecclsiastiques. Nous retrouvons aujourd’hui le mme Lviathan dans la prtrise de Baal, qui a remplac les pouvoirs suprmes de Dieu par les idoles du cœur et qui a l’audace de se faire appeler « Chrtienne ». Nous les reconnatrons par leurs fruits (Matt. 7:16), c’est-Ā-dire par le produit de leurs croyances et de leur conduite. En d’autres termes,
10
DANS LES GLISESJUDO-CHRTIENNES
nous pouvons identifier les enseignants et les enseignements de Baal Ā travers leur attitude ou leur esprit, qui sont contraires Ā l’Esprit du Christ et conduisent les brebis Ā pcher. Cueille-t-on du raisin sur des pines? Est-il plaisant d’apprendre quelque chose tout en tant piqu par une aiguille?
Les Baalim sont en scurit pour le moment. Les Pharisiens l’taient galement il y a 2.000 ans. L’ignorance est une batitude. Si nous n’apprenons que peu de choses dans cette vie, c’est trs dangereux. Le culte de Baal repose sur des masses gardes dans l’ignorance. Le Christianisme, au contraire, ne peut fonctionner que dans l’intelligence. Proverbes 4:7 nous assure que :
« Lasagesse est la chose principale. Acquiers donc la sagesse, et, avec toutes tes acquisitions, acquiers l’intelligence ».
Le Judo-Christianisme par contre, par ses doctrines, dtruit la race qui a aim et suivi le Christ plus que tout autre peuple. Je ne connais pas d’enseignement plus destructeur, plus trompeur, plus manipulatoire et tratre que la fausse iden-tification d’Isral dans les critures. Isral, ce n’est pas les Juifs ni un quelconque melting pot spirituel appel «glise ».Si on arrive Ā convaincre nos frres qu’ils ne sont pas les descendants d’Isral, il est beaucoup plus facile pour les prtres de Baal de les persuader de suivre les voies des paens. Karl Marx a dit : «Enlevez son hritage Ā un peuple et il sera facilement persuad ». Je dirais : « Si on efface notre pass, nous pouvons nous attendre Ā un futur sans fin de manipulation des esprits ».
Ils nous disent que nos enfants sont notre futur. Mais quelle sorte d’enfants? Des hybrides, comme Obama ? Ce serait lĀ un futur bien sombre, en vrit. Malheureu-sement, une grande partie de nos enfants copient les sauvages : pantalons flottants abaisss, piercings faciaux et tatouages, etc. Ils essayent mme de parler comme les ngres et marchent comme des primates. Ils pourraient aussi bien tre des hy-brides, car ils ont trahi leur hritage racial. Mais ils ne peuvent pas tre blms entirement, car ils ont t levs par des parents daltoniens pris eux-mmes dans un ouragan de tolrance excessive et de compromis, dans des coles et des glises politiquement correctes qui leur bourrent le crne et leur enseignent les voies de Baal.
De nombreux pres et mres (et ne faisant pas tous partie de l’Identit Chrtienne) m’ont dclar qu’ils ont averti leurs fils et leurs filles que s’ils se marient en dehors de leur race, ils ne devront plus jamais esprer voir leurs parents ni leur parler. Les parents qui, par contre, frmissent Ā l’ide de tenir un tel discours Ā leurs propres enfants ne sont pas forcment des gens qui s’agenouillent devant des idoles gra-ves en bois ou en pierre, mais ce sont des gens qui acceptent la mentalit du culte de Baal. Ils reprsentent une menace pour nous qui rejetons ces choses. Je suis certain que cette pense tait prsente dans l’esprit d’lie lorsqu’il s’adressa aux 400 prtres de Baal – « Quelle communion a la lumire avec les tnbres ? » (II
11