Le veuvage : une expérience de spiritualité conjugale. Trois témoignages de veuves catholiques ( 1832-1936) - article ; n°4 ; vol.14, pg 609-625

-

Documents
18 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Histoire, économie et société - Année 1995 - Volume 14 - Numéro 4 - Pages 609-625
Résumé La correspondance d'Alexandrine de La Ferronays, les cahiers de Mireille Dupouey et le journal intime d'Alice Ollé-Laprune, publiés entre 1832 et 1936, nous font vivre trois expériences comparables et exemplaires de spiritualité conjugale. Ces trois témoignages ont rencontré, dès leur parution, un grand succès auprès des catholiques. Ces femmes, qui ont choisi de ne pas se remarier pour rester fidèles à l'époux mort et au souvenir de leur union toute centrée sur l'amour mutuel entre les conjoints, justifient leur choix par des arguments puisés presque exclusivement dans leur foi. Exprimant bien la conception théologique du mariage-sacrement, elles s'efforcent d'en vivre toutes les implications spirituelles. L'union terrestre rompue, cette vie spirituelle se poursuit dans l'au-delà avec un époux qui joue le rôle d'intercesseur auprès de Dieu. Tout en incarnant le modèle classique de la veuve catholique, elles s'en démarquent en tentant de concilier amour humain et amour divin. Par cette quête originale d'une vie spirituelle à deux et de la reconnaissance par l'Eglise de l'amour conjugal, elles annoncent bien la spiritualité conjugale.
Abstract Alexandrine de La Ferronays, Mireille Dupouey et Alice Ollé-Laprune, three french widows of the nineteenth's and early twenthieth's centuries give an exemple of the concept of conjugal spirituality through their correspondance and « Cahiers ». The success of these testimonies among Roman catholics was immediate. These three women refused another union, because they wanted to keep faithfull to their late husband love. They found in their profound faith the strength to endure this trial. By their marital fidelity during and after life, they realized the ideal of religious marriage. Marital bounds are not broken by death and the deceased husband becomes an intercessor with God. They personified the roman catholic widow model, but added an other dimension by conciliating human love and God worship. The three experiences represent the bases of conjugal spirituality concept.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1995
Nombre de visites sur la page 26
Langue Français
Signaler un problème