Les Bains de Fontainebleau : nouveaux documents sur les décors du Primatice - article ; n°1 ; vol.99, pg 45-52

-

Documents
9 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue de l'Art - Année 1993 - Volume 99 - Numéro 1 - Pages 45-52
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1993
Nombre de visites sur la page 124
Langue Français
Signaler un problème

Madame Chantal Eschenfelder
Madame Aude Virey-Wallon
Les Bains de Fontainebleau : nouveaux documents sur les
décors du Primatice
In: Revue de l'Art, 1993, n°99. pp. 45-52.
Citer ce document / Cite this document :
Eschenfelder Chantal, Virey-Wallon Aude. Les Bains de Fontainebleau : nouveaux documents sur les décors du Primatice. In:
Revue de l'Art, 1993, n°99. pp. 45-52.
doi : 10.3406/rvart.1993.348089
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1993_num_99_1_348089Chantal Eschenfelder
Les Bains de Fontainebleau
nouveaux documents sur les décors
du Primatice
sources écrites sont imprécises et Le décor des Bains après les
contradictoires Dimier et Herbet en descriptions et les dessins du ont tiré le meilleur parti dans des Primatice études qui restent fondamentales
Une nouvelle analyse des docu En 1528 lors de la construction
ments existants nous permis de la grande galerie rejoignant la
éclairer la conception et origine cour Ovale et le couvent des Trini-
de ce type appartements4 Par ail taires qui sera remplacé plus tard
leurs examen une suite de dessins par les bâtiments de la cour du Che tements Fontainebleau partement de conservent constitué programme tent criptions fondies énigme qualité ce demeure 1697 En sujet quatre la Situé aucune pour galerie dépit de menées Si ont autrefois des Seuls de petits hui ce créer encore les restitution iconographique XVI trois Fran des décor de Bains la salons ouvrages de sur décoration cesse au recherches et salles ois le plans nouveaux XVII rez-de-chaussée de le souvenir2 ils Ier précise fut de encore des Fran château publiés ne et ensemble détruit siècles vanter des bains permet de appro appar ois ap des une son Les sur en Ier de la et inédits conservée désormais au mu val blanc) les plans prévoyaient déjà
sée de Fontainebleau nous suggéré installation de Bains mais leur
aménagement eut lieu en 1534 plusieurs hypothèses que nous nous
quand les cuisines furent établies le proposons de présenter ici Ces
feuilles permettent en effet pour la long de cette aile fig l)
première fois imaginer les décors Si architecture des Bains est da
du Primatice dans leur ensemble et tée avec précision il est plus difficile
de tenter une restitution de leur pro de définir la chronologie exacte de
leur décor Les Comptes des Bâti- gramme iconographique
Illustration non autorisée à la diffusion
CRHAAM
Rez-de-chaussée de aile de la galerie vers 1534
appartement des Bains côté nord ec cuisines côté sud Restitution Boudon Blécon
étuve bain baignoire) bain bassin) chambres de repos vestibule
Les numéros des pièces de suivent ordre de la description du père Dan
45 du Roi mentionnent entre 1541 merits identifie la moitié gauche en re
et 1547 le paiement de travaux de dé connaissant arrière-plan du des
coration effectués dans les Bains par sin du Louvre une nymphe assise
Anthoine Jacquet Francisque Pri- qui figure également dans un dessin
madicis Jean anson Jean Duradon du Primatice conservé Londres
Gombard Fresnon et Guillaume Ron- fig le raccordement des dessins
det achèvement de ces travaux restitue ensemble de la lunette
peut être quelque peu antérieur car propos de cette composition Dimier
un marché conclu en 1543 prévoit écrit que dans aucune autre uvre
que les lambris de la sixième pièce du maître on ne trouve les marques Illustration non autorisée à la diffusion devront être exécutés dans le courant une facilité plus éclatante De tels
de cette même année6 ce qui im morceaux prouvent une possession
plique achèvement préalablement entière et parfaite de soi-même et de
des stucs et peintures Par ailleurs la force de produire comme en se
une nouvelle datation situe désor jouant les plus difficiles merveilles de
mais en 1538 le traité de Guillaume art 17 Paola Barocchi souligne ce
Du Choul Des Bains et antiques exer- propos influence du Parmesan no
citations grecques et dont la tamment des fresques de Fontanella-
dédicace au roi évoque ornementa to qui auraient insufflé au Primatice
tion des Bains de Fontainebleau cette eleganza non più episodicamente
accentrata ma soffusa coerente vi Les Comptes parlent ouvrages
Pierre Milan Jupiter et Callisto sible dans le traitement du nu de stucq et tableaux frez et ou
Si les différents auteurs ont bien vrages de painture et stucq et do
identifié la déesse de la chasse re- rures Ces indications sont
Contrairement aux bains ornés de Dimier reconnaît dans une gravure complétées par celles du père Dan et connaissable au premier plan par
fresques les petits salons étaient dé de Pierre Milan fig la scène de de Cassiano del Pozzo Dan nous ap son diadème en croissant de lune
corés de tableaux de chevalet chefs- Innamoramento di Giove Calisto évo aucun constaté que épisode dra prend que la première et plus petite
uvre de la Renaissance italienne quée par Pozzo pour la troisième pièce matique concernant la découverte de pièce de cet appartement était en-
provenant des collections royales et Cette gravure correspondrait la moi la maternité de Callisto semblait ab richy de plusieurs basses tailles er de
présentés dans des encadrements de tié seulement de la lunette16 la se sent de la composition En compa peintures tandis que la seconde stuc15 Il ne sera pas question ici de conde ayant pas encore été localisée rant cette scène interprétation était ornée de diverses peintures de
ces tableaux mais uniquement de la Par ailleurs Dimier voit dans un pathétique en offre Titien dans le moresques crotesques et arabesques
et de plusieurs basses tailles 10 dé décoration des murs lunettes et des des dessins sans doute les plus fa tableau Edimbourg on peut même
voûtes dans la mesure où les docu meux du Primatice musée du Lou crites par Pozzo comme étant dipinto se demander si le sujet choisi par le
ments qui servent de base cette di minuzzeriel Outre association vre 8521 fig la moitié Primarice est pas plutôt une illus
étude intéressent exclusivement droite une lunette illustrant selon tration du thème plus fréquent de classique de stucs et de peintures on
oeuvre du Primatice Pozzo il bagno la gravidanza Il en la Diane au bain mais cette assiste donc ici introduction pour
la première fois Fontainebleau
un décor de grotesques
Seule la troisième pièce fait ob
jet une description plus détaillée
où se voyent en sa voûte plu
sieurs figures representans diverses
fictions des Anciens Autour de cette
salle sont cinq grands tableaux dont
les sujets conviennent au lieu car au
premier sont représentez les Dieux
des eaux Neptune Triton et plu
sieurs Nimphes et Divinitez que les
Poètes feignet présider sur cet Elé
ment Aux autres se voyent les
amours de lupiter et de Calisto et
sont ces peintures du Sieur du Perät Illustration non autorisée à la diffusion
Peintre Fran ois qui esté autrefois
en estime 12 Cette description de
Dan est ailleurs contredite par Poz
zo 13 qui voit en Primatice et non
en Dupérac auteur des fresques
des lunettes et du plafond illustrant
histoire de Callisto après le récit des
Métamorphoses attribution de Pozzo
est confirmée par le salaire du Pri
matice plus élevé que celui des au
tres artistes et surtout par les dessins
du maître parvenus nous en
rapprochant ces derniers des sources
historiques Louis Dimier parvint
une reconstitution provisoire du dé
Diane an bain dessin du Primatice Paris musée du Louvre Inv 8521 cor de la troisième pièce 14
46 hypothèse est contredite par le phique facilitait cette entorse au récit
Ovide 19 Par ailleurs il est possible bras dénonciateur de Diane carac
téristique de la plupart des illustra que le Primatice ait mieux satisfait
ainsi le goût personnel du roi la tions de histoire de Callisto Ainsi
mise en valeur des formes féminines Callisto ne serait autre que la
figure diff cile discerner qui es répondait parfaitement la destina
quive arrière-plan du dessin de tion de la pièce lieu de plaisir et
Londres identification de ce per de délectation
sonnage ramassé sur lui-même La troisième lunette reproduisait
Illustration non autorisée à la diffusion dans une attitude insolite peut être la scène où Callisto est poursuivie
confirmée par un rapprochement par Junon puis transformée en ourse
inédit dans un dessin du Parme scène que Dimier reconnaît dans le
san également des nymphes au bain dessin du Louvre Inv 8682 fig
fig la seconde figure du pre Considéré comme un original par
mier plan en partant de la droite Dimier ce dessin hui re
présente exactement la même pos joint les copies exécutées après le
ture tout en correspondant dans les Primatice
moindres détails au personnage Le thème de la quatrième lunette dessiné par le Primatice Cette est plus problématique Dimier re oeuvre du Parmesan était connue prend interprétation de Dan et Poz Fontainebleau comme en témoigne Dieu de fleuve dessin du Primarice Londres zo qui évoquent les personnages de British Museum coll Malcolm car imp 234 une gravure que Fantuzzi collabo- Neptune Triton et autres créatures
marines mais il ne peut citer ce
sujet ni dessin ni gravure Pozzo
quant lui ne fait pas davantage al
lusion aux lunettes et suggère même
il aurait eu plusieurs tableaux
Vi sono ancora alcon altre pitture
di mostri marini 20 Il paraît auda
cieux affecter ces peintures de
monstres marins la quatrième lu
nette en appuyant sur la seule ab
sence un titre précis de la part de Illustration non autorisée à la diffusion
Pozzo En effet si Triton et ses
compagnons semblent se prêter la
décoration une salle de bains le
rapport thématique avec histoire de
Callisto paraît très incertain
Sur la voûte enfin figurait apo
théose de Callisto transformée en
constellation placée au ur du fir
mament Bien que Dimier dans son
appendice cite la fois une gravure Vénus et Nymphes au bain Illustration non autorisée à la diffusion et un dessin se rapportant ce même gravure de Fantuzzi après le Parmesan thème fig et 9) il établit pas le
rapprochement avec la décoration
des Bains21 ce qui ne manquera pas
rateur du Primatice exécuta après de surprendre au vu de la parenté
le dessin en 1543 fig 6) stylistique entre ces deux uvres et
les lunettes De plus inscription Il reste se demander pourquoi
portée sur la gravure Fontana le Primatice pas choisi instant
Bleo Bol Inventor fait explicite dramatique de la découverte de la
ment référence un décor du Prima faute de Callisto mais plutôt le mo
tice exécuté Fontainebleau ment où la nymphe est chassée du
cortège de Diane Par ce choix il re Il est possible que cette gravure
léguait Callisro au second plan met ne reproduise une partie de oeu
tant au contraire Diane sur le devant vre originale De forme pentagonale
de la scène Privilégiant la grâce du irrégulière elle correspond même
bain aux dépens de évocation bru très probablement la moitié une
tale des nymphes dénudant la cou composition hexagonale régulière La
pable il associait deux modèles rareté des documents disponibles ne
iconographiques la sentence de permet pas de déterminer si les pla
Diane et le bain de la déesse Cette fonds peints par le Primatice se pré
sentaient comme des tableaux option prise par le peintre explique
en premier lieu par la nature de la encadrés de stucs et de grotesques Vénus et Nymphes au bain dessin du Parmesan pièce accueillant les fresques quelle ou ils obéissaient au principe du Florence musée des Offices
meilleure illustration pour une salle cielo aperto développé Mantoue par
des Bains que le bain une déesse Jules Romain La forme particulière
absence de tout modèle iconogra de la gravure toutefois parle en fa-
47 veur un tableau riche encadre
ment de stucs
Si Dimier limite son analyse la
troisième pièce par manque de do
cuments relatifs aux deux autres Fé
lix Herbet invoque autres dessins et
gravures il rattache au décor des
deux premières salles 22 Sa sélection
obéit ailleurs deux critères
la composition doit affecter la forme
une lunette et illustrer un thème Illustration non autorisée à la diffusion érotique Certaines des gravures ci
tées pourraient certes intégrer dans
le cycle de décoration des Bains mais
aucun élément tangible ne vient jus
tifier le choix opéré par Herbet
Seules les deux gravures en forme
de lunette fig 10 et 11 pourraient
se rattacher ensemble ornemental
des Bains Si la première inspire
un passage des Métamorphoses
vide23 la seconde en revanche pré
sente une iconographie plus difficile
Juno et Calisto copie après le dessin du Primatice interpréter Son thème inhabituel Paris musée du Louvre inv 8682 qui ne relève pas de la mythologie
fut considéré présent comme
une illustration générale des Bains donc inversés par rapport original deux paons au-dessus des nuées Ce Les dessins du musée de tels ils étaient en usage au Ces dessins ne sont ni datés ni si motif est présent dans deux autres Fontainebleau XV siècle 24 Or dans la salle de Psy gnés mais leurs caractéristiques sty dessins celui du Louvre considéré ché du palais du Té se trouve une listiques les rattachent au comme une copie après le Prima En 1986 la dispersion Drouot fresque illustrant sous une autre XVIIe siècle Exécutés avant la des tice Inv no 8680 fig 13) et ori une suite de sanguines provenant forme le même thème fig 12 qui truction des Bains ils ne peuvent ginal correspondant conservé au Teyier collection particulière allait fait semble-t-il référence au bain être antérieurs 1697 Ces copies Muséum de Haarlem Le quadrillage faire progresser le dossier de la déco commun de Mars et Vénus tel il revêtent une importance capitale car visible sur le dessin de Haarlem té ration des Bains de manière détermi est décrit dans Hypnerotomachia Po- moigne de la volonté de le transposer elles permettent de reconnaître par nante Quatre de ces dessins furent Le Primatice qui connais mi les dessins originaux du Prima dans la technique de la fresque Cette en effet identifiés par des inscrip sait cette uvre pu vouloir traiter tice des études préparatoires pour concordance entre la copie de Fontai tions comme des copies des pla le même sujet en repla ant la scène ornementation des Bains nebleau et le dessin original confirme fonds de appartement des Bains dans un contexte contemporain authenticité de inscription Fontainebleau Ces feuilles iné La première sanguine 1986-2- Depuis Dimier et Herbet ces des dites furent acquises par le musée de sins et gravures sont les seuls qui fu 11 porte inscription plafonds de La copie de Fontainebleau pré la salle des bains de fontainebleau par sente aussi dans sa partie inférieure rent jamais rattachés la décoration
St.M de Boulogne fig 14 Elle une déesse Vénus et Cupidon Il agit ici de copies de différents des Bains Les différents ouvrages pu
comporte deux motifs indépendants tous deux assis sur un nuage Nous bliés présent ont repris leurs motifs con ues comme des contre-
avons pu retrouver cette scène dans Dans la partie supérieure apparaît la attributions faisant référence tantôt épreuves en vue de exécution de
déesse Junon dans un char tiré par aucun dessin du Primatice Dimier tantôt Herbet gravures Les motifs représentés sont
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Jupiter pla ant Calisto parmi les astres dessin du Primatice Giorgio Ghisi Jupiter pla ant Calisto parmi les astres gravure
Paris musée du Louvre inv 8536 Berlin-Dahlem Staatliche Museen Preusslscher Kulturbesitz
48 Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
11 Fantuzzi Mars et Vénus au bain gravure 10 Leon Davent Jupiter pressant les nuées gravure
assises sur des nuages forment un
cercle autour de la salamandre em
blème du roi La disposition des fi
gures indique que le plafond était
intégralement peint et con sur le
principe du cielo aperto Comme
dans la fresque de Callisto ornant le
Illustration non autorisée à la diffusion plafond de la troisième pièce la sa
Illustration non autorisée à la diffusion lamandre symbolise ici apothéose
de Fran ois Icr qui trône au-dessus
de divinités associées aux sources et
eau La représentation du roi au
sommet de la composition ornant la
première pièce rappelle tout utili
sateur des bains et tout visiteur
il fut le commanditaire de cette
12 Mars et Vénus au bain fresque de installation mais aussi le mécène qui
Jules Romain dans la salle de psyché en encouragea la somptueuse orne au Palais du Té mentation Lune des trois nymphes 13 Ju non sur son char copie après le dessin du Primarice peut être rapprochée un dessin ori Paris musée du Louvre Inv 8680
ginal conservé au musée de Besan Au bas de la seconde copie on Inv no 2300) qui reprend 1986-2-12 figure inscription Le fait que le père Dan men le même motif intention de le Principe du décor plafonds de la Salle des bains peints tionne des grotesques dans la transposer en fresque est attestée ici Font.bleau par St.M.De Boulogne deuxième chambre toujours laissé Bien un seul soit explicitement encore par une mise au carreau fig 16 On peut voir quatre per penser que le décor des bains était rattaché une pièce particulière les sonnages assis sur un nuage au pre analogue celui des Loges de Ra Le quatrième et dernier dessin dessins retrouvés permettent pour la mier plan Mercure reconnaissable phaël et de la plupart des bains première fois de se faire une idée en 1986-2-14) portant inscription son casque ailé arrière-plan Jupi contemporains en Italie 26 Dans une semble du décor On découvre ainsi plafond des bains peints fontaine- ter aux attributs caractéristiques la telle décoration les grotesques sont bleau par St de Boulogne montre que le Primatice recourt pour les foudre et aigle Aucune uvre du toujours combinés avec des quadri ri une déesse Diane assise sur un voûtes la peinture en oeil Primatice connue ne correspond ce portati peintures de petite taille sans nuage avec derrière elle Amour qui et lui concède même un rôle de pre dessin trompe-l il qui semblent être col mier plan Ce système de décor avait apprête décocher une flèche fig
lées sur le plafond27 Les dessins re La troisième copie 1986-2-13 15 La représentation de Cupidon encore jamais été utilisé intérieur du
trouvés montrent au contraire que le est la seule dont inscription nous qui ne voit pas où il vise fait allusion château de Fontainebleau où on pré
Primatice cherché illusion un renseigne sur la localisation de la au thème iconographique de férait des plafonds de bois caissons
ciel ouvert où se déroulent les scènes fresque plafond peint dans la petite amour aveugle Le dessin du Pri La grotte des Pins mise part les Bains
olympiennes parti qui rappelle plu chambre des bains afontainebleau part matice que possède Ecole des sont donc le premier endroit où le Pri
Beaux-Arts Paris Inv no 115 tôt celui de la salle de Psyché au pa St Martin de Bologne fig 17 matice exploite pleinement les possibi
lais du Té Par ailleurs ces peintures expression petite chambre se est identique la copie de Fontaine lités de la peinture illusionniste us
semblent avoir été de grande dimen rapporte sans aucun doute la pre bleau fig 18 Un quadrillage at constituent une étape décisive dans le
sion un récit mythologique mière et plus petite salle située teste également ici un projet processus qui conduira au décor de la
suppose une cohérence entre lunettes est des Bains fig Trois naïades agrandissement galerie Ulysse
49 ee voûte comme on pene facilement signification Les dieux-Fleuves de
le deviner de histoire de Qdllsto ra Callista chassée par Diane et de Ju
contée en plusieurs épisodes dans les piter pressant les nuées tout comme
lunettes er sur la voûte de la troisième les naïades de la fresque du plafond
chambre si les lunettes étendent sur font allusion aux vercus fertilisances
une longueur de 392 er 560 et purif caLi-ices de eau ainsi au
dans la première chambre de et nom même château de Fontaine
560 dans les deux suivantes les bleau et la légende qui lui est
associée 30 Par ailleurs les corréla peintures des voûtes ne peuvent pas
tions allusives 31 enrre les scènes ecre des petirs quadri insères dans un
décor de stuc et de groresques mythologiques et la personne de
Contrairement ce il avait rait jus Fran ois Ier ne se révèlent pas seu-
ici28 le Primatice donc donné lemenc dans identification du sou
dans les Bains plus importance aux verain au personnage de Jupiter
srorie aux éléments décoratifs elles se retrouvent aussi sur la voûre
de la première chambre où Fran Les dimensions des sîorie des
voûtes révélées par les dessins obli ois Ier est symbolisé par son em
blème la salamandre située ëè gent poser la question du pro
centre du ciel au milieu des divini gramme iconographique Loin de se
ces des eaux flg 17 Si érat actuel limi cer de simples scènes galantes
de nos connaissances ne permet pas le décor représentait on vu des
la reconstitution complète du pro épisodes de la mythologie inspirés Illustration non autorisée à la diffusion gramme iconographique la présente des Mét-arnorphoses Ovide et de
Hvpnerotoii c-hia Le ca analyse des dessins prouve néan
moins un tel programme existe ractère érotique de ces scènes évi
par le truchement de scènes mytho demment lié aux bains29 ne doit
logiques le peintre voulu associer pourtant pas faire oublier elles
rites du bain et glorificaci du roi sont peuplées de divinités antiques
de naïades et de personnifications Traduit de allemand
des Fleuves qui revêtent une autre par Aude Virey-Wallon
14 Scena ny th logique dessin anonyme du XVI sircle
385 248 cm Fontainebleau musee 1986 211
Illustration non autorisée à la diffusion
15 Diane et Amon dessin anonyme du XVIIL siècle 265 216 cm
Fontainebleau musée F 1986 l4 Illustration non autorisée à la diffusion
16 Jupiter Mercure
et autres divinités
dessin anonyme
du XVI siècle
175 256 cm
Fontainebleau
musée 1986 12)
Illustration non autorisée à la diffusion
17 Trois nymphes
des sources dessin
anonyme du XVIIe siècle
222 242 cm Fontainebleau
musée 1986 13) NOTES Dimier Le Primatice Paris 1900 17 Ibidem 78 tato Eine Studie zur Begriffsgeschichte mit
279-284 Herbet Le château de Fontai besonderer Berücksichtigung der Decken-ma 18 Paola Barocchi Precisazioni sul Primatic nebleau Paris 1937 146-156 ierei Munich 1990 cio dans Commentari 1951 pp 203-
Ch Eschenfelder Die Bader Franz in 223 215 28 Béguin Guillaume Roy op cit. Je tiens ici remercier Guillaume pour Fontainebleau Universire de Munich 1991 82 ses conseils et le soutien il apporta la ré 19 histoire de Callisto fut rarement repré Manuscrit Les appartements des bains sentée au début du XVIe siècle Voir Pigler daction de cet article Mes remerciements vont 29 II avait surtout je crois un lieu privi Conception et origine dans également Cordellier qui indiqua exis Barockthemen Eine Auswahl von Verzeichnissen légié où les représentations érotiques se déve Histoire de Art 19 1992 41-49 tence des dessins de Fontainebleau Sa- zur Ikonographie des 17 und 18 Jahrhunderts loppaient largement est le bain Zerner moyault-Verlet qui en autorisa la publication Comptes pp 190 197 id 199 200 Budapest 1974 II 145 sqq esrampe érotique au temps de Titien dans Enfin exprime ma reconnaissance Bauer Roy Artistes et Monuments de la Renais 20 Pozzo 270 Tiziano Venezia Venise 1976 85-90 Béguin Blécon A.-M Bonnet Bou- sance en France Paris 1929 237 89 Voir aussi article du même auteur cité 21 Dimier 428 et 496 Cat des dessins don Forster Mignot Thurley et n.l) no 23 Cat des estampes no 72 Zerner M.-M Fontaine Jeux antiques et mo Zerner pour aide précieuse ils ont ap dernes Les échanges entre Italie et la France art cit 109 fair au contraire le rap portée dans mes recherches 30 On avancé plusieurs hypothèses sur ori de la Renaissance dans les activités corpo prochement gine du mot Fontainebleau il serait la contrac Avec quel regret on songe aux bains du relles dans Laube de la Renaissance Biblio tion de fontaine belle eau mais pourrait 22 Herbet 154 Il agit ici des oeuvres sui roi coup sûr les appartements les plus ori thèque Franco Simone vol 18 Genève 1991 aussi venir de la légende du roi qui retrouva vantes Jupiter et Antiope Zerner A.F.71) ginaux du château Ch Terrasse Fran ois pp 247-272 spécialement 271 no 33 son chien Bleau auprès une source qui fut Nymphe mutilant un Satyre L.D.I 5) le roi et le règne II Paris 1948 222 Voir dès lors baptisée Fontaine de Bleau Ces Comptes pp 190 197 201 Satyre porté vers une femme et femme portée vers également les observations Chastel dans deux etymologies sont hui écartées le un Satyre Zerner L.D.81 et 82) Jupiter pres Dan 95 car expo Ecole de Fontainebleau Paris 1972 nom vient de Fontaine de Bléaud Voir Ch sant les nuées Zerner L.D 6) Mars et Venus XXI Prinz et Kecks Das französische 10 Ibidem 95 Terrasse Le château de Fontainebleau Paris au bain Zerner A.F.68) une suite de onze Schloss der Renaissance Berlin 1985 pp 154- 1964 11 Pozzo 270 grotesques de Dominique Florentin Zerner 156 Zerner La dame au bain dans Le D.B 12-22 et une représentation de divinités corps la Renaissance colloque de Tours 12 Dan 95 expression Sieur du Perät 31 Dora et Erwin Panofsky The iconogra antiques de Ruggieri 1987) Paris 1990 pp 95-111 spécialement se réfère Etienne Dupérac 1525-1604) plus phy of the Galerie Fran ois Ier at Fontaine
pp 108-111 connu comme graveur et architecte 23 Dans le deuxième livre des Métamorphoses bleau dans Gazette des Beaux-Arts 52
Ovide évoque au début de histoire de Callis 1958 113-177 115 Le même principe 13 detta camera involta con certi spigoloni Sources historiques de Laborde éd.) to la légende de Phaéton qui par sa chute peut être retrouvé dans la chambre de Mme dorati attorno nelle lunette di essa vi sono di Les Comptes des Bâtiments dii Roi 1528-71 Pa provoqua embrasement de la Terre Les Etampes où un rapprochement entre his pinte di mano dicon del Primaticcio le favole ris 1877-80 Rapport de ambassadeur Wal fleuves asséchés et les sources taries furent ren toire Alexandre et celle du roi est établi Innamoramento di Giove Calisto appare lop 1540 publié par McAllister Johnson On dus la vie grâce intervention de Jupiter Innamoramente in forma di Diana et per far some neglected usages of Renaissance diploma 32 Cette identification était un procédé clas II 405-8) accorger il pittor inganno da banda fa tie correspondence dans Gazette des Beaux- sique au moins depuis la décoration du palais 24 Prinz Kecks 154 spuntar da pie della nta Diana aquila sotto Arts 79 1972 51-54 Description de du Té réalisée la demande de Frédéric de il piede una maschera si vede in un altro il Paris par van Buchel Ucrecht 1585-86) Gonzague Voir Egon Verheyen Die Male 25 Egon Verheyen Die Malereien in der Sa bagno la gravidanza in un altro la fuga es dans Mémoires de la Société de histoire de Paris reien in der Sala di Psyche des Palazzo del Te la di Psyche des palazzo del Te dans Jahrbuch sa et persecutione di Giunone cambiamento et de Ile de France 26 1899 59-195 dans Jahrbuch der Berliner Museen 14 1972 der Berliner Museen 14 1972 33-68 in orsa con la caccia in quella forma dal pro 164 del Pozzo publié par Muntz î- pp 33-68 55 sq du même auteur Thé Pa 55 sq Voir également Giulio Romano Mi prio figlio cacciatore nella volta si vede posta linier Le château de Fontainebleau au lazzo del Te in Mantua images of love and po lan 1989 345 catalogue de expo de da Giove tra segni celesti Vi sono ancora alcun siècle après des Documents inédits litics Baltimore 1977 Pour la France cette Mantoue) altre pitture di mostri marini Pozzo 270 dans Mémoires de la Société de histoire de Paris hypothèse se trouve confortée par la poésie et 26 Pour ces décorations en particulier celles et de Ile de France 12 1885 255-278 les miniatures du début du siècle qui four 14 Dimier 282 sq Dimier souligne déjà des salles de bain du Cardinal Bibbiena et du Goelnitz Ulysses belgico-gallicus Leyden nissent une image du roi procédant de la fusion ci erreur de Dan qui confond les tableaux Pape Clément VII voir cat expo Quando gli 1631 Père Dan Le Trésor des Merveilles de entre allégorie et mythologie Brigitte Walbe de Dupérac ornant le petit salon attenant avec Dei si spoliano Rome 1984 pp 34-49 et la Maison Royale de Fontainebleau Paris 1642 Studien zur Entwicklung des allegorischen Por les fresques du Primatice pp 51-95 94-98 Guilbert Description historique traits Frankreich von seinen Anfangen bis zur 15 Dan pp 95-98 des Château Bourg et Foret de Fontainebleau 27 Sur le sens de expression quadro riportato Regierungszeit König Henri II Francfort 1974 Paris 1731 vol 71-74 16 Dimier 496 voir étude de Fastenrath Quadr ripor pp 43 sqq et 136 sqq
Illustration non autorisée à la diffusion
18 Diane et dessin du Primarice Paris Ecole des Beaux-Arts Inv 1155
52