Les choix de financement des Très Petites Entreprises, Financing Choices of very small firms

-

Documents
286 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sous la direction de Frédéric Lobez
Thèse soutenue le 09 décembre 2010: Lille 2
Ce travail de recherche est dédié à l’analyse des décisions de financement des Très Petites Entreprises (TPE)françaises. Le premier chapitre de cette thèse décrit le cadre de l’étude, à savoir les TPE. Le second chapitre revisite les principales théories de la structure financière à la lumière des spécificités des TPE, et motive l’utilisation du cadre théorique du financement hiérarchique. Le troisième chapitre propose un test de la théorie du financement hiérarchique sur un large échantillon de TPE françaises. Le quatrième chapitre propose d’adapter ce modèle aux choix et aux contraintes de financement de la TPE, notamment en y intégrant une hiérarchie infra dettes.Ce chapitre propose également un test empirique portant sur l’arbitrage entre dettes financières et comptes courants d’associés. La principale contribution de cette thèse est certainement la généralisation de la théorie du financement hiérarchique aux TPE françaises. Ces firmes préfèrent le financement interne au financement externe, et la dette à l’émission d’actions. Néanmoins, les firmes en excédent de financement ne cherchent pas à se désendetter rapidement, ce qui peut se traduire par l’anticipation de déficits de financement futurs, d’autant plus difficiles à combler que ces entreprises sont soumises au rationnement de crédit. La théorie du financement hiérarchique ne permet cependant pas d’expliquer la préférence des dirigeants de TPE pour les dettes financières, par rapport aux comptes courants d’associés. Les TPE étant généralement détenues et dirigées par la même personne, il est possible d’analyser ce comportement sous l’angle de la théorie de la diversification.Les actionnaires-dirigeants privilégient la diversification de leur patrimoine personnel à la minimisation des coûts d’asymétrie d’information
-Financement
-Structure du capital
-Très Petites Entreprises (TPE)
-Théorie du financement hiérarchique
-Asymétrie d’information
-Comptes courants d’associés
This research work is devoted to the analysis of financing decisions of French Very Small Businesses (VSB).The first chapter of this thesis describes the object of the study, namely the VSB. The second chapter revisits the main theories of capital structure in the light of the specificities of VSBs, and motivates the use of the theoretical framework proposed by the Pecking Order Theory. The third chapter tests the Pecking Order Theory on a large sample of French VSBs. The fourth chapter suggests adapting this theory to the evidence of financing choicesand financial constraints of VSBs, particularly by incorporating an infra-debt hierarchy. This chapter also provides an empirical test of the trade off between financial debts and partners' current accounts. The main contribution of this work is certainly the generalization of the Pecking Order Theory to the French VSB universe. These firms prefer internal financing to external financing, and debt to issuing shares. However, firms with excess of financing do not try to reduce debt quickly, which can be translated by the anticipation of future financing deficits, which become even more severe as these businesses are subject to credit rationing.Nevertheless, the Pecking Order Theory still does not provide any explanation for the preference of the VSBs’ managers for financial debt, compared to partners' current accounts. The fact that VSBs are generally owned and managed by the same person makes it possible to analyze their financial behavior under the diversification theory. Share holder-managers prefer diversifying their personal wealth rather than minimizing costs of information asymmetry
-Financing
-Capital structure
-Very Small Firms (VSB)
-Pecking Order Theory
-Information asymmetry
-Partners’ current accounts
Source: http://www.theses.fr/2010LIL20011/document

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 134
Langue Français
Signaler un problème

PRES Université Lille Nord de France



Thèse délivrée par

L’Université Lille 2 – Droit et Santé


N° attribué par la bibliothèque
____||____||____||____||____||____||____||____||____||____||
THÈSE

PPPooouuurrr ooobbbttteeennniiirrr llleee gggrrraaadddeee dddeee DDDooocccttteeeuuurrr eeennn SSSccciiieeennnccceeesss dddeee GGGeeessstttiiiooonnn
Présentée et soutenue publiquement par
Ingrid BELLETTRE
Le 09 décembre 2010


Les choix de financement des Très Petites Entreprises

JURY
Directeur de thèse : Professeur Frédéric LOBEZ, Université de Lille 2
Membres du jury: Professeur Nihat AKTAS, EM LYON Business School (rapporteur)
Professeur Eric de BODT, Université de Lille 2
Professeur Bruno FABRE, Université de Montpellier 2
PPrrooffeesssseeuurr Joël PETEY, UUnniivveerrssiittéé ddee SSttrraassbboouurrgg ((rraappppoorrtteeuurr))

































L’université n’entend donner
aucune approbation ni
improbation aux opinions
émises dans cette thèse. Ces
opinions doivent être
considérées comme propres à
leur auteur.





REMERCIEMENTS
Cette thèse est l’aboutissement de longues années de travail acharnées et passionnantes. Elle
n’aurait pu voir le jour sans l’aide de nombreuses personnes auxquelles je témoigne
aujourd’hui ma profonde reconnaissance. Sans pouvoir les remercier tous (que les oubliés me
pardonnent), je souhaite citer un certain nombre de collègues et amis.
En premier lieu, j’adresse ma plus chaleureuse gratitude à mon directeur de recherche,
Monsieur le Professeur Frédéric Lobez, pour sa disponibilité, sa confiance, ses précieux
conseils et encouragements, et la liberté qu’il m’a accordée tout au long de ce travail.
Je mesure également l’honneur que me font Messieurs les Professeurs Nihat Aktas et Joël
Petey d’avoir accepté, en tant que rapporteurs, de juger de la qualité de mon travail de
recherche. Leurs commentaires seront sources d’enrichissement pour mes travaux futurs.
Qu’ils trouvent ici l'expression de ma respectueuse reconnaissance.
Je remercie également Messieurs les Professeurs Eric de Bodt et Bruno Fabre d’avoir accepté
d’être mes suffragants.
Ma réflexion n’aurait pas tant avancé sans le concours des membres du laboratoire LSMRC et
de l’équipe de la F.F.B.C. Leur écoute, leurs questions, critiques et conseils m’ont été d’une
grande utilité. Je remercie particulièrement le Professeur Eric De Bodt pour la pertinence de
ses conseils. Mes remerciements vont également à Jean-Gabriel Cousin pour les précieux
conseils en économétrie et pour l’ensemble des critiques qu’il a formulé.
L’écoute et les conseils des doctorants et anciens doctorants m’ont été précieux dans la
conduite de cette thèse, je les en remercie. Merci à Alexandre, Aymen, Gael, Helen, Hiba,
Hicham, Imtiaz, Irina, Jean-Yves, Ludovic, Marieke, Marjorie, Meriem, Sabrina, Saqib, Xia
pour leur amitié, leur soutien et pour les nombreux échanges fructueux durant ce travail de
thèse.
5
Ces remerciements seraient incomplets si je n’y joignais pas l’expression de ma profonde
gratitude envers les équipes de l’EDHEC, qui m’ont intégrée dans leur équipe de travail
durant les premières années de cette recherche et m’ont permis de disposer de la base de
données Diane. Une attention particulière à Catherine qui m’a initiée à l’utilisation de SAS, à
Jean-Christophe et son équipe, et à Van, pour son soutien et la solide amitié qui en a résulté.
J’ai une gratitude infinie envers mes parents qui m’ont encouragée à poursuivre ce doctorat.
Je leur dédie cette thèse. Le choix du sujet de cette recherche est en partie dû aux longues
discussions avec mon papa au sujet de sa TPE. Je l’en remercie chaleureusement. J’adresse
également un remerciement bien spécifique à ma maman et à Thérèse pour l’ensemble de
leurs relectures et corrections orthographiques. Je remercie l’ensemble de ma famille, qui m’a
écoutée, soutenue, encouragée dans les moments d’incertitude et d’épuisement. Un clin d’œil
spécial à mes sœurs, Mathilde et Laure, et à tous mes amis dont la présence et le soutien ont
inlassablement accompagné ce travail. Enfin, mes pensées les plus chères vont à Rémi pour le
soutien qu’il m’a offert tout au long de ce travail, ainsi que pour sa patience, sa
compréhension et sa présence.

6
TABLE DES MATIERES
REMERCIEMENTS 5

TABLE DES MATIERES 7

INTRODUCTION GENERALE 11


CHAPITRE I
PRESENTATION DU CADRE DE L’ETUDE : LES TRES PETITES ENTREPRISES 23

Section 1 Définition de la Trés Petite Entreprise 27
1.1 L’approche quantitative : Effectif, chiffre d’affaires et total du bilan 28
1.1.1 En France et en Europe 28
1.1.2 A l’International 31
1.2 L’approche qualitative 35
1.2.1 L’indépendance de l’entreprise 35
1.2.2 Les modes de management ou d’organisation 37

Section 2 Démographie des Trés Petites Entreprises 41
2.1 Importance des Très Petites Entreprises en France 42
2.2 Importance des Très Petites Entreprises à l’étranger 48

Conclusion 53


CHAPITRE II
TAILLE DE L’ENTREPRISE ET STRUCTURE FINANCIERE 55

Section 1 Choix du modèle et présentation de la Pecking Order Theory 59
1.1 La Static Trade-off Theory n’est pas adaptée au cas des Très Petites Entreprises. 60
1.1.1 Présentation de la Static Trade-off Theory 60
1.1.2 Static Trade-Off Theory et Très Petites Entreprises 64
1.2 Principes généraux de la Pecking Order Theory 67
1.2.1 Fonds propres versus émission d’actions 68
1.2.2 Introduction de la dette 73

Section 2 Application théorique de la Pecking Order Theory aux Petites Entreprises 79
2.1 La place prépondérante de l’actionnaire dirigeant 80
2.2 L’importance de l’asymétrie d’information 84
2.3 Le risque de faillite 90


7
Section 3 Applications empiriques de la Pecking Order Theory aux Petites Entreprises 95
3.1 Quelques statistiques 96
3.2 Le test de Shyam-Sunder et Myers 99
3.3 Les tests classiques 103
3.3.1 Capacité à générer du financement interne 103
3.3.2 Asymétrie d’information 106

Conclusion 109


CHAPITRE III
TEST EMPIRIQUE DE LA PECKING ORDER THEORY SUR UN ECHANTILLON DE
TRES PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES 111

Section 1 Présentation de l’échantillon et choix des variables 115
1.1 Présentation de l’échantillon 116
1.1.1 Construction de l’échantillon 116
1.1.2 Description de l’échantillon 119
1.2 Sélection des variables 128
1.2.1 Présentation des tests et rappel des hypothèses 128
1.2.2 Les variables expliquées 129
1.2.3 Les variables explicatives 131

Section 2 Spécifications et résultats économétriques 139
2.1 Les modèles d’estimation 140
2.1.1 Données de panel 140
2.1.2 Modèle à effets fixes 141
2.1.3 Prise en compte de l’endogénéité 144
2.1.4 Présentation des régressions 148
2.2 Présentation et interprétation des résultats 150
2.2.1 Résultats des tests empiriques 150
2.2.2 Tests de Robustesse 161

Conclusion 167


CHAPITRE IV
REFLEXIONS COMPLEMENTAIRES SUR LE FINANCEMENT DES TRES PETITES
ENTREPRISES 169

Section 1 La nécessaire adaptation de la Pecking Order Theory aux
Très Petites Entreprises 173
1.1 Elargissement de la catégorie du Financement interne 174
1.1.1 L’autofinancement 175
1.1.2 Les fonds en provenance du patrimoine personnel de l’actionnaire-dirigeant 177
1.2 Le financement externe 182
1.2.1 L’émission d’actions au profit de nouveaux actionnaires 182
1.2.2 Les dettes financières 185
8
1.3 Financements exclusifs d’investissement et d’exploitation : Crédit-bail et crédit
fournisseur 195
1.3.1 Le crédit-bail 195
1.3.2 Le crédit commercial 199
1.4 La Pecking Order Theory adaptée aux TPE 205

Section 2 Dette financière versus compte courant : Impact de la structure de propriété 207
2.1 Présentation du test et des hypothèses 208
2.2 Description des données et des variables 211
2.2.1 Echantillon 211
2.2.2 Variables 214
2.3 Méthodologie 219
2.3.1 Le test de simultanéité 220
2.3.2 Les doubles moindres carrés ordinaires 221
2.3.3 Données de panel, effets fixes et variables instrumentales 223
2.3.4 Présentation des régressions 224
2.4 Résultats empiriques 227

Conclusion 233


CONCLUSION GENERALE 235

SOMMAIRE 239

TABLE DES ILLUSTRATIONS 269

BIBLIOGRAPHIE 273


9