Colloque « Evaluation des pratiques professionnelles (EPP) en cancérologie retours d’expérience » - Dossier participant - Colloque HAS-INCa

-

Documents
66 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Documents Dossier de presse - Colloque HAS-INCa (180,87 Ko) Dossier participant - Colloque HAS-INCa (909,84 Ko) Questions-Réponses sur l'EPP - Colloque HAS-INCa (50,92 Ko) Mis en ligne le 19 oct. 2007 De nombreux professionnels de santé sont d’ores et déjà engagés dans des démarches d’évaluation, d’ amélioration de la qualité, de la sécurité des soins et du service médical rendu aux patients. Aujourd’hui, les équipes de cancérologie mettent en œuvre au quotidien une prise en charge des patients « concertée, protocolée et évaluée » telle que proposée par la Haute Autorité de santé au travers du dispositif EPP. A l’occasion de ce colloque co-organisé par la Haute Autorité de santé et l’Institut National du Cancer, des professionnels de santé témoignent de leur expérience de l’évaluation des pratiques et expliquent l’intérêt de cette « nouvelle » manière de travailler qui intègre l’EPP au cœur de leur pratique. L’amélioration de la qualité des soins constitue l’un des enjeux majeurs du Plan Cancer. En cancérologie , la prise en charge des patients caractérisée par la concertation pluridisciplinaire, la diffusion et la mise en œuvre des recommandations de bonnes pratiques, et l’évaluation de leurs pratiques par les professionnels de santé, est déjà mise en œuvre par de nombreuses équipes. Les mêmes caractéristiques s’appliquent à l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP), l’une des missions principales de la Haute Autorité de santé (HAS). Cette démarche d’amélioration des pratiques consiste, on le rappelle, à analyser régulièrement les pratiques professionnelles et les résultats obtenus, par rapport aux recommandations professionnelles et vise à l’amélioration du service rendu aux malades. La première journée de retours d’expériences HAS/INCa du 19 octobre 2007 a pour objectif de promouvoir les échanges d’expériences du terrain en présentant des démarches concrètes : organisation des soins mettant l’accent sur la pluridisciplinarité (réunions de concertation pluridisciplinaire, organisation en réseaux,…), dispositif d’annonce, amélioration de la sécurité des soins, suivi d’indicateurs etc. Seize retours d’expériences d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) en cancérologie seront présentés aux quatre cents participants de ce colloque. Ils illustreront la façon dont ces démarches d’amélioration des pratiques peuvent et doivent être intégrées à la pratique quotidienne et convergent vers une meilleure prise en charge des patients atteints d’un cancer. La valorisation concrète sur un plan administratif et réglementaire, de ces différentes démarches d’ EPP notamment en matière de validation d’évaluation des pratiques et de formation médicale continue fera également l’objet de présentation. La Haute Autorité de santé et l’Institut National du Cancer appellent l’ensemble des professionnels de santé à s’engager dans l’évaluation des pratiques professionnelles ou à la poursuivre. La nécessité de l’évaluation des pratiques professionnelles correspond à un mouvement profond qui ne se limite, ni à la France, ni au seul secteur sanitaire. Elle résulte à la fois de l’évolution rapide des pratiques et de l’interdépendance des acteurs provoquée par leur spécialisation croissante. L’enjeu est l’amélioration de la qualité des pratiques et, in fine, des soins dispensés aux patients. Mis en ligne le 19 oct. 2007

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 octobre 2007
Nombre de visites sur la page 36
Langue Français
Signaler un problème
É
D
I
T
O
En cancérologie, les principes tels que l’exercice pluridisciplinaire, la diffusion et l’utilisation de recommandations de pratiques, l’évaluation sont déjà mis en œuvre par bon nombre d’équipes, et plus encore depuis la mise en place du Plan Cancer dont l’amélioration de la qualité des soins est un enjeu majeur. Ces principes sont en concordance avec ceux de l’EPP, telle que proposée par la HAS, qui vise l’amélioration du service rendu aux malades à travers l’analyse régulière de la pratique professionnelle.
Cette première journée HAS/INCa a pour objectif de promouvoir les échanges d’expériences du terrain en présentant des démarches concrètes : organisation des soins mettant l’accent sur la pluridisciplinarité (réunions de concertation pluridisciplinaires, organisation en réseaux), dispositif d’annonce, amélioration de la sécurité des soins, suivi d’indicateurs…
Ces présentations s’attacheront à montrer que ces démarches d’amélioration des pratiques sont intégrées à la pratique quotidienne et convergent vers une meilleure
prise en charge des patients porteurs de cancers. Les modalités pratiques de validation de l’EPP seront également explicitées.
S
O
M
M
A
I
R
E
Programme. . . . . . p. 4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’EPP dans l’organisation des soins : Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) et réseaux sCHU de Tours : respect desÉvaluation des RCP au recommandations et analyse des mécanismes de la prise de décision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 7 s p. . . . . . . . . . . . . . . . 11 .RCP et Thésaurus National de Cancérologie Digestive s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 13EPP et RCP : formation-action de l’EFEC ฀sEPP en onco-hématologie pédiatrique au CHU de Nice : d’une démarche imposée à un engagement volontaire . . . . . . . . . . . . . . . . p. 16 sréseau de soins en cancérologie :Évaluation d’un l’expérience du Réseau de Cancérologie des Yvelines Nord . . . . . . . . . . . . p. 18 sDémarches d’amélioration des pratiques professionnelles dans un réseau régional de cancérologie : expériences, collaborations et perspectives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 20 Autres démarches d’amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie sRéunion de mortalité-morbidité en chirurgie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 23 sIntérêt d’une base de données nationale (EPITHOR) pour l’évaluation des pratiques professionnelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 25 sle cadre des chantiers MeaH :Valider l’EPP dans exemple de l’amélioration de la sécurité en radiothérapie . . . . . . . . . . . . . . p. 27 s prise en charge de la chirurgieAmélioration de la mammaire par l’utilisation d’un chemin clinique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 29 sDispositif d’annonce : - Audit Clinique Ciblé dans deux établissements de santé (1/2) . . . . . . . . . p. 33 - Mesure de la satisfaction des patients (2/2) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 36 sen charge du cancer du seinAmélioration de la prise par l’utilisation d’un système d’aide à la décision : l’expérience avec OncoDoc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 38 sImplication des médecins généralistes dans le dépistage organisé des cancers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 40 sEPP en anatomopathologie : expérience de l’AFAQAP. . . . . . . . . . . . . . . . . 42 p. sAmélioration de la prise en charge de la douleur du sujet agé atteint d’un cancer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 44 sConvergence entre EPP et démarche de certification en oncogénétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 47 Session posters sEPP AFU de gestion de RCP urologiqueExpérimentation avec confrontation au référentiel. Projet Normind-RCP . . . . . . . . . . . . . . . . p. 51 sCancérologie en Franche Comté : de la structuration régionale aux référentiels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 54 sÉvaluation des prescriptions de médicaments anticancéreux dans les cancers digestifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 56 sÉvaluation des pratiques de chimiothérapie chez les patients présentant un cancer colorectal (COLCHIC) . . . . . . . . . . . . . . . p. 58 sla chaîne de traitement en radiothérapie :Sécurisation de expérience du Centre de Cancérologie Paris Nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 60 sautour de l’annonce : application pratiqueDispositif en pneumologie au sein d’un établissement privé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 63 sÉvaluation de la pertinence des prescriptions en cancérologie, modèle d’EPP et d’évaluation ciblée du bon usage du médicament pour la certification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 66
09.00>09.30
P 1
9
R
O O C
G T O
R A B R E
M  2
M 0 0
E 7
C O L L O Q U E Évaluation des pratiques professionnelles en cancérologie - Retours d’expériences
ACCUEIL DES PARTICIPANTS
09.30>10.00  Allocutions d’ouverture : M. Laurent Degos, Président de la Haute Autorité de santé M. Dominique Maraninchi, Président de l’Institut National du Cancer L’EPP dans l’organisation des soins : Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) et réseaux Modérateur R. Bugat, directeur du département enseignement-formation-éducation, INCa
10.00>10.15 
10.15>10.30
10.30>10.45
10. 5 11.00 4>
11.00>11.15
11.15>11.30
11.30>11.45 
11.45>12.00  
12.00>12.30
12.30>13.30
 
Évaluation des RCP au CHU de Tours : respect des recommandations et analyse des mécanismes de la prise de décision I. Barillot, MB. Orgerie, CHU de Tours
RCP et Thésaurus National de Cancérologie Digestive E. Dorval, B. Denis, JP. Dupuychaffray, Association Evaluation et Accréditation des Hépato Gastro Entérologues
EPP et RCP : formation-action de l’EFEC C. Grenier, C. Gardel, M. Couralet, FNCLCC
EPP en onco-hématologie pédiatrique au CHU de Nice : d’une démarche imposée à un engagement volontaire N. Sirvent, M. Poirée, I. Champenois, J. Mouroux, N. Feddal, JF. Quaranta, Nice
Flash posters : d’autres démarches (présentation des posters) R. Bugat, INCa, P. Cabarrot, HAS
PAUSE
Évaluation d’un réseau de soins en cancérologie : l’expérience du Réseau de Cancérologie des Yvelines Nord S. Jouveshomme, réseau RCYN, Saint-Germain-en-Laye
 Démarches damélioration des pratiques professionnelles dans un réseau régional de cancérologie : expériences, collaborations et perspectives S. Mathoulin-Pélissier, réseau de cancérologie d’Aquitaine
Table ronde : les RCP et plus…
COCKTAIL DÉJEUNATOIRE et SESSION DES POSTERS
- 4 -
Autres démarches d’amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie Modérateur P. Cabarrot, chef du service Evaluation des Pratiques, HAS
13.30>13.45 
13.45>14.00
14.00>14.15
 
 
14.15>14.30 
14.30>14.50 
14.50>15.05 
15.05>15.20
15.20>15.35 
15.35>15.50
15.50>16.05
16.05>16.20
16.20>16.30
16.30>17.00
 Réunion de mortalité-morbidité en chirurgie J. Sarini, S. Pierre, Institut Claudius-Regaud, Toulouse
 
Intérêt d’une base de données nationale (EPITHOR) pour l’évaluation des pratiques professionnelles M. Dahan, CHU de Toulouse
Valider l’EPP dans le cadre des chantiers MeaH : exemple de l’amélioration de la sécurité en radiothérapie S. Woynar, D. Talandier, MeaH
Amélioration de la prise en charge de la chirurgie mammaire par l’utilisation d’un chemin clinique J. Jouneau, S. Enfedaque, S. Mathoulin-Pélissier, A. Monnereau, C. Tunon de Lara, Institut Bergonié, Bordeaux
 Dispositif dannonce : Audit Clinique Ciblé dans deux établissements de santé F. Dehoorne, Lille Mesure de la satisfaction des patients J. Clavier, Ligue Nationale contre le cancer
Amélioration de la prise en charge du cancer du sein par l’utilisation d’un système d’aide à la décision : l’expérience avec OncoDoc J. Bouaud, B. Séroussi, J. Gligorov, S. Uzan, Hôpital Tenon, AP-HP, Paris
PAUSE
Implication des médecins généralistes dans le dépistage organisé des cancers B. Denis, G. Schon, M. Ruetsch, JC. Grall, M. Levêque, JM. Meyer, S. Moser, JC. Tschiember, P. Perrin, Alsace
EPP en anatomopathologie : expérience de l’AFAQAP JP. Bellocq, CHU de Strasbourg
Amélioration de la prise en charge de la douleur du sujet âgé atteint d’un cancer L. Ribière, clinique de la Porte-Verte, Versailles
Convergence entre EPP et démarche de certification en oncogénétique H. Sobol, Institut Paoli-Calmettes, Marseille
EPP : réalisation collective, validation individuelle P. Cabarrot, HAS
Conclusion et clôture : M. Dominique Maraninchi, Président de l’Institut National du Cancer M. François Romaneix, Directeur de la Haute Autorité de santé
Session posters
Expérimentation EPP AFU de gestion de RCP urologique avec confrontation au référentiel. Projet Normind-RCP X. Rebillard, Association Française d’Urologie Cancérologie en Franche-Comté : de la structuration régionale aux référentiels S. Limat, OMEDIT Franche-Comté Évaluation des prescriptions de médicaments anticancéreux dans les cancers digestifs A. Brouillaud, B. Loulière, C. Donamaria, F. Saillour, MC. Saux, D. Breilh, D. Smith, A. Jaffré, OMEDIT Aquitaine / CCECQA Évaluation des pratiques de chimiothérapie chez les patients présentant un cancer colorectal (COLCHIC) M. Rouyer, CHU de Bordeaux Sécurisation de la chaîne de traitement en radiothérapie : expérience du Centre de Cancérologie Paris Nord S. Medici, N. Michaud, J. Pichet, Centre de Cancérologie Paris Nord, Sarcelles Dispositif autour de l’annonce : application pratique en pneumologie au sein d’un établissement privé P. Mourlanette, clinique des Cèdres, Cornebarrieu Évaluation de la pertinence des prescriptions en cancérologie, modèle d’EPP et d’évaluation ciblée du bon usage du médicament pour la certification J. Le Grand, M. Sinègre, N. Théou-Anton, S. Faivre, E. Raymond, Hôpital Beaujon, AP-HP, Paris
5 --
L’EPP dans l’organisation des soins : Réunions de
Concertation Pluridisciplinaires (RCP) et réseaux
L’EPP dans l’or anisation des soins : Réunions de Concertation Pluridisci linaires (RCP) et réseaux
Évaluation des RCP au CHU de Tours : Respect des recommandations et analyse des mécanismes de la prise de décision
Problématique
I.
Barillot, MB. Orgerie CHU de Tours
La mise en œuvre de la pluridisciplinarité est un des objectifs prioritaires énoncés dans le Plan Cancer et dans le chapitre 1 de la circulaire N° DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005 relative à l’organisation des soins en cancérologie. Définition d’objectifs : les Réunions de Concertations Pluridisciplinaires (RCP) ont été mises en place au CHU de Tours depuis 10 ans, mais aucune évaluation de leur fonctionnement ni de l’application des décisions n’a jamais été réalisée.
L’objectif principal de cette étude est d’évaluer :
1. Que les recommandations en termes d’organisation pratique des RCP sont bien respectées,
2. La traçabilité de la mise en œuvre de cette décision médicale partagée.
L’objectif secondaire est d’évaluer le processus de la prise de la décision médicale partagée dans le cadre d’une thèse d’éthique médicale.
Matériel et méthodes
Les praticiens du CHU de Tours sont très largement impliqués dans le processus de décision médicale partagée en cancérologie au travers de 9 comités de concertation se réunissant de manière hebdomadaire pour 8 d’entre eux et au rythme bimensuel pour le dernier. Nous avons choisi de sélectionner 3 RCP représentatives, ciblées sur la prise en charge des cancers pulmonaires, digestifs et sur la prise en charge orthopédique des cancers primitifs des os, des parties molles et des métastases osseuses.
Colloque HAS-INCa - Évaluation des pratiques professionnelles en cancérologie - Retours d’expériences - 7 -