D'UNE DISSECTION AORTIQUE AIGUE

Documents
10 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Elémentaire, Primaire, CE2, CM1, CM2
1 DIAGNOSTIC D'UNE DISSECTION AORTIQUE AIGUE La dissection aiguë de l'aorte thoracique est une urgence engageant le pronostic vital du patient à court terme, avec 50% de décès dans les 48 heures si elle n'est pas reconnue. La lésion principale est un clivage (ou fissuration) longitudinal de la paroi aortique à partir d'une porte d'entrée (ou déchirure) intimale siégeant à un niveau variable de l'aorte thoracique, entraînant la création d'un faux chenal circulant d'extension variable, source de complications précoces ischémiques et hémorragiques. 1)SIGNES+++ : a) cliniques * DOULEUR THORACIQUE+++: La douleur de la dissection aortique est une douleur qui comporte cinq caractéristiques particulières; il s'agit d'une douleur 1 Aiguë, brutale, survenant d'une seconde à l'autre, comme un coup de couteau ou de fusil. 2 Thoracique, antérieure large irradiant entre les deux omoplates, ou seulement postérieure, pouvant s'associer à des douleurs au cou à la base des mâchoires ou aux bras comme dans l'angor ou l'infarctus. 3 Sévère, intense, atroce, comme une sensation de mort imminente, tellement importante qu'elle est parfois syncopale. 4 Pulsatile, ressentie comme cyclique, comme associée aux battements cardiaques, variant un peu comme une migraine. 5 Migratrice, typiquement commençant comme une violente douleur de la poitrine, puis du dos entre les omoplates, puis douleur abdomino-lombaire, suivie parfois de douleurs des membres inférieurs.

  • perte volémique dans le faux chenal

  • souffle diastolique d'insuffisance aortique

  • histoire de dissection aortique dans la proche famille

  • violente douleur de la poitrine

  • anévrysme de l'aorte ascendante

  • extension de la dissection

  • anisotension témoignant de l'obstruction du vrai chenal par la compression

  • douleur


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 47
Langue Français
Signaler un problème
1
DIAGNOSTIC
D’UNE DISSECTION AORTIQUE AIGUE
La dissection aiguë de l'aorte thoracique est une urgence engageant le
pronostic vital du patient à court terme, avec 50% de décès dans les 48
heures si elle n'est pas reconnue.
La lésion principale est un clivage (ou fissuration) longitudinal de la paroi
aortique à partir d'une porte d'entrée (ou déchirure) intimale siégeant à
un niveau variable de l'aorte thoracique, entraînant la création d'un faux
chenal circulant d'extension variable, source de complications précoces
ischémiques et hémorragiques.
1)SIGNES+++ :
a) cliniques
*
DOULEUR THORACIQUE+++
: La douleur de la dissection
aortique est une douleur qui comporte cinq caractéristiques particulières;
il s'agit d'une douleur
1 Aiguë, brutale, survenant d'une seconde à l'autre, comme
un coup de couteau ou de fusil.
2 Thoracique, antérieure large irradiant entre les deux
omoplates, ou seulement postérieure, pouvant s'associer à
des douleurs au cou à la base des mâchoires ou aux bras
comme dans l'angor ou l'infarctus.
3 Sévère, intense, atroce, comme une sensation de mort
imminente, tellement importante qu'elle est parfois syncopale.
4 Pulsatile, ressentie comme cyclique, comme associée aux
battements cardiaques, variant un peu comme une migraine.
5 Migratrice, typiquement commençant comme une violente
douleur de la poitrine, puis du dos entre les omoplates, puis
douleur abdomino-lombaire, suivie parfois de douleurs des
membres inférieurs.