Dépenses d
2 pages
Français

Dépenses d'assurance maladie - données à fin août 2010

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

CONJONCTURE DES DÉPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI Données à fin août 2010 29 septembre 2010 La progression des soins de ville reste modérée… Les remboursements de soins de ville du RSI, cumulés de La LPP et les produits d’origine humaine expliquent janvier à août 2010, s’accroissent de +1,8% en données également le tiers de la croissance des prescriptions hors IJ corrigées des jours ouvrés (cf. tableau T.01). Les données du et transports. Toutefois, à l’inverse du poste médicaments, mois d’août s’inscrivent dans la tendance des mois les dépenses de LPP et produits d’origine humaine ne précédents. représentent que 12% de l’ensemble des prescriptions hors IJ et transports. Leur rythme de progression est cependant UNE HAUSSE CONTENUE DES HONORAIRES MEDICAUX bien plus soutenu (+5,8%). ET DENTAIRES Les auxiliaires médicaux Alors qu’ils représentent près de 30% des dépenses de L’accroissement des remboursements de soins réalisés par soins de ville, les honoraires médicaux et dentaires des auxiliaires médicaux semble se stabiliser (+3,5% expliquent seulement 15% de leur croissance. contre +6,7% à fin 2009). La progression des dépenses d’honoraires se maintient er Les indemnités journalières depuis la fin du 1 semestre : +0,9%. Elle résulte principalement de la hausse des actes techniques L’évolution des versements d’indemnités journalières reste médicaux. maîtrisée en 2010 (+0,7% contre +6,2% en fin d’année Pour ce qui est des ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 244
Langue Français
29 septembre 2010
CONJONCTURE DES DPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI  Donnéesà fin août 2010
La progression des soins de ville reste modérée…
Les remboursements desoins de villedu RSI, cumulés deLaLPP et les produits d’origine humaine expliquent janvier à août 2010, s’accroissent de +1,8% en donnéeségalement le tiers de la croissance des prescriptions hors IJ corrigées des jours ouvrés (cf. tableau T.01et transports. Toutefois, à l’inverse du poste médicaments,). Les données du mois d’août s’inscrivent dans la tendance des moisles dépenses de LPP et produits d’origine humaine ne précédents. représententque 12% de l’ensemble des prescriptions hors IJ et transports. Leur rythme de progression est cependant UNE HAUSSE CONTENUE DES HONORAIRES MEDICAUXbien plus soutenu (+5,8%).ET DENTAIRESLes auxiliaires médicaux Alors qu’ils représentent près de 30% des dépenses de L’accroissement des remboursements de soins réalisés par soins de ville, leshonoraires médicaux et dentairesdesauxiliaires médicauxse stabiliser (+3,5% semble expliquent seulement 15% de leur croissance. contre +6,7% à fin 2009). La progression des dépenses d’honoraires se maintient er depuis la fin du 1semestre :+0,9%. Elle résulteLes indemnités journalières principalement de la hausse desactes techniques L’évolution des versements d’indemnités journalièresreste médicaux. maîtrisée en 2010 (+0,7% contre +6,2% en fin d’année Pour ce qui est desconsultations, les remboursements2009). diminuent toujours: -1,5% (-1,1% pour lesspécialistesLes autres dépenses de soins de ville contre -1,8% pour lesgénéralistes). Dans l’ensemble, le er fléchissement des consultations permet d’atténuer l’impactDepuis la fin du 1semestre, le rythme de progression des lié à l’augmentation des actes techniques sur la croissancetransports se stabilise (+6,4%). Il reste néanmoins des honoraires médicaux.relativement dynamique. Les remboursements d’actes dentairesPour ce qui concerne les dépenses deprogressent quant àbiologie, ces eux de +1,2%.dernières sont stables depuis deux mois. LES PRESCRIPTIONS,POSTE DE DEPENSES PRINCIPALLA TENDANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTEDE SOINS DE VILLELes montants des acomptes versés au titre des dépenses desétablissements publics augmententde +4,8%, et de Lesprescriptionsl'essentiel des soins de ville. constituent +2,2% pour le secteurmédico-social.Hors IJ et transports, elles augmentent de +2,0% et contribuent à 65% de la croissance des soins de ville. Ceci Les dépenses relatives auxétablissements privéss’explique principalement par l’évolution conjointe de trois progressent quant à elles de +2,9%. postes de dépenses: les médicaments et les soins dispensés par les auxiliaires médicaux, mais aussi la LPP etLA CONSOMMATION MEDICALE REMBOURSABLE, HORS produits d’origine humaine.IJ,RALENTITLes médicamentsSur les huit premiers mois de l’année 2010, la consommation médicale remboursable de soins de ville, hors IJ, s’accroît de Malgré leur poids important au sein des prescriptions hors IJ +1,1% (cf. tableau T.02). Son rythme de croissance demeure et transport, les dépenses demédicaments évoluent très inférieur à la celui de la population protégée par le RSI : modérément (+1,0%). De ce fait, ils contribuent pour près du +8,4% (cf. tableau T.03). Ce dernier résulte essentiellement du tiers à la croissance des prescriptions hors IJ et transports. nouveau dispositif de l’autoentreprise qui a conduit à l’affiliation de nombreux assurés et de leurs ayant-droits.
1
CONJONCTURE DES DÉPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI 29 septembre 2010  TableauT.01 : les remboursements effectués à fin août 2010 Taux de croissance RSI - France entière - Tous risquesDonnées brutes à fin août 2010 En millions d'eurosJan.10 - Août.10(1) (1) PCAP PCAP-CJOACM ACM-CJO Soins de ville2 076,92,9% 1,8% 3,1% 2,3% Honoraires médicaux et dentaires614,2 2,1%0,9% 2,1% 1,3% dont Consultations177,5 -0,3%-1,5% 0,1% -0,7%  COmni raticiens119,1 -0,6%-1,8% 0,5% -0,3%  CSpécialistes 51,40,0% -1,1%-0,8% -1,6%  Visites21,7 -6,4%-7,5% -5,4% -6,1%  Actestechni ues252,3 3,7%2,5% 3,4% 2,6%  Actesdentaires 105,22,4% 1,2% 1,9% 1,1% Prescriptions 1216,3 3,2%2,0% 3,4% 2,6% dont Médicaments708,8 2,3%1,0% 2,5% 1,7%  L.P.P.etProduits d'origine humaine146,6 7,1%5,8% 5,3% 4,5%  Auxiliairesmédicaux 253,54,7% 3,5% 5,7% 4,9%  Actesinfirmiers 121,15,6% 4,3% 7,0% 6,2%  Actesmasseurs-kinés 83,32,9% 1,6% 3,1% 2,3%  Biologie107,4 1,2%0,0% 1,8% 1,0% (2) Autres prestations104,8 7,7%6,4% 8,2% 7,3% dont Fraisde transport des malades98,1 7,7%6,4% 8,6% 7,8% Indemnités journalières141,6 0,7%0,7% 0,8% 0,8% Etablissements de santé251,1 4,3% 24,1% 4,4% 4,2% Etablissements sanitairesublics 1494,9 4,8%4,8% 4,3% 4,3% Etablissements sanitairesrivés 425,54,1% 2,9% 4,6% 3,8% Etablissements médico-sociaux330,7 2,2%2,2% 4,4% 4,4% Total sur champ ONDAM4 328,03,6% 3,0% 3,7% 3,3% 1 Corri édes oursouvrés 2dont transorts et cures Source : RSI / DMR / Etat 601 + acomptes provisionnels pour la dotation annuelle de financement aux étab. publics et en forfaits de soins.  TableauT.02 : les dépenses de soins de ville à fin août 2010 Taux de croissanceTaux de croissance Taux moyen dePCAP-CJO ACM-CJO RSI - France entière - Tous risquesremboursementJan.10 - Août.10Sept.09 - Août.10(1) Jan.10 - Août.10 MontantMontantMontantMontant remboursablerembourséremboursableremboursé Soins de ville (hors IJ)78,2%1,1%1,9%1,7%2,4% dont Honorairesmédicaux et dentaires78,2%0,2%0,9%1,0%1,3%  Prescri tions77,3%1,2%2,0%1,7%2,6%  Autresprestations 91,9%5,9%6,4%6,3%7,3% 1 Montantremboursé / Montant remboursable2 donttrans ortset cures Source : RSI / DMR / Etat 601.  TableauT.03 : population protégée par le RSI à fin août 2010 Professions Artisans CommerçantsEnsemble libérales RSI - France entière Evol Evol Evol Evol Août.10Août.10Août.10Août.102010/2009 2010/2009 2010/2009 2010/2009 Assurés 1020 99911,7% 1173 0068,1% 417699 8,5%2 618 4019,5% Ayants droit430 7008,2% 490210 5,9%179 2123,4% 1102 3476,2% Assurés à titre gratuit4 208-36,2%Total 1 451 69910,6% 1663 2167,4% 596911 6,9%3 724 9568,4% Données au 31/08/2010 – Evolution deuis le 31/08/2009. Source : RSI / DMR / Etat 131. Caisse nationale RSI – 260-264 avenue du Président Wilson – 93457 La PlaineSaint-Denis Cedexwww.le-rsi.fr Direction du Management des Ressources – Direction des Etudes et des Placements – Pôle Statistiques et Etudes Prospectives Rédacteur : Johanna Novice (johanna.novice@le-rsi.fr) – Contact : Valérie Perrin (valerie.perrin@le-rsi.fr)
2