117 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate - Document à l'usage des professionnels de santé - Cancer prostate 2004 - Dépistage individuel - Information - Argumentaire

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
117 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Posted on Sep 01 2004 To provide a guide for PSA prescribers on the information to be given to men requesting prostate cancer screening. Posted on Sep 01 2004

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 184
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Extrait

Avec laparticipation de
Recommandations pour la pratique clinique Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate-Document à l’usage des professionnels de santé Argumentaire Septembre 2004 Service des recommandations professionnelles Service évaluation économique
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous pays. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit du présent ouvrage, faite sans l’autorisation de l’Anaes est illicite et constitue une contrefaçon. Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d’autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées. Ce document a été finalisé en septembre 2004. Il peut être commandé (frais de port compris) auprès de : Anaes (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé) Service communication 2, avenue du Stade-de-France – 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX – Tél. : 01 55 93 70 00 – Fax : 01 55 93 74 00 Ó2004. Anaes
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 2 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
SOMMAIRE
PARTICIPANTS............................................................................................................................... 6MÉTHODE DE TRAVAIL................................................................................................................... 9I.MÉTHODE GÉNÉRALE DE RÉALISATION DESRPC ................................................................... 9II.RECHERCHE DOCUMENTAIRE................................................................................................ 11II.1.Sources d’informations................................................................................................................... 11II.2.Stratégie de recherche .................................................................................................................... 11ARGUMENTAIRE............................................................................................................................ 13I.PRÉAMBULE......................................................................................................................... 13I.1.Origine de la demande .................................................................................................................... 13I.2.Contexte et limites du thème .......................................................................................................... 13II.QUELLE INFORMATION? ....................................................................................................... 15II.1.Quel(s) vecteur(s) pour l’information ? ......................................................................................... 16II.1.1............................................................................... 16Modalités d’information en matière de dépistage II.1.2.Quelles modalités d’information en matière de traitement ? ............................................................. 17II.2.Quels sont les facteurs qui influent sur les préférences des consultants en matière de dépistage et de traitement du cancer de la prostate ? ................................................................ 17II.2.1.Facteurs psychologiques ................................................................................................................... 18II.2.2.La quantité d’information.................................................................................................................... 19II.2.3.Les caractéristiques sociodémographiques....................................................................................... 19II.2.4............................................................................................................... 20La perception des bénéfices II.3.Quels éléments d’information fournir à un homme envisageant un dépistage individuel ? ... 21II.3.1.Besoins d’information des hommes consultant pour un dépistage et des patients atteints d’un cancer de la prostate ..................................................................................................................................... 23II.3.2.Connaissances des hommes consultant pour un dépistage et des patients atteints d’un cancer de la prostate .............................................................................................................................................. 25II.3.3.Facteurs influant sur les préférences des patients atteints de cancer de la prostate en matière de traitement ........................................................................................................................................... 26II.3.4.Regrets éventuels et préférencesa posteriorides patients atteints de cancer de la prostate.......... 28III.DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE DU CANCER DE LA PROSTATE DANS LE CADRE DUNE DEMANDE DE DÉPISTAGE INDIVIDUEL.......................................................................................................... 29III.1.Que disent les recommandations sur le dépistage ? .................................................................. 29III.2.Études d’impact des méthodes de dépistage sur l’incidence et sur la mortalité du cancer de la prostate ............................................................................................................................................. 30III.3.Comment fait-on le diagnostic du cancer prostatique ? ............................................................. 39III.4.?pour le diagnostic précoce du cancer de prostate Quelle est l’utilité du toucher rectal (intérêts et limites) ........................................................................................................................... 39III.5.Quelle est l’utilité du PSA dans le diagnostic précoce du cancer de prostate (intérêts et limites)............................................................................................................................................... 41III.5.1.Qu’est-ce que le PSA ? ..................................................................................................................... 41III.5.2.Comment dose-t-on le PSA ?............................................................................................................ 42
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 3 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
III.5.3.Quelle est la valeur normale de la concentration sérique en PSA et quelles en sont les causes de variation ? .......................................................................................................................................... 42III.5.4.Quel seuil utiliser pour un diagnostic précoce ?................................................................................ 43III.5.5.Quelle est la fréquence optimale du dosage ? Quand revenir ?....................................................... 44III.5.6.Quelles sont les performances du dosage de PSA total en situation de diagnostic précoce ? ........ 47III.5.7.Quelle est l’utilité du PSA libre et des autres tests dérivés du PSA ?............................................... 50III.6.Quelle est l’utilité de l’imagerie (intérêts et limites) ?.................................................................. 53III.7.La biopsie prostatique..................................................................................................................... 53IV.ÉVOLUTION NATURELLE ET FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DE LA PROSTATE..................... 55IV.1.Quelle est l’évolution naturelle du cancer de la prostate en l’absence de traitement ? .......... 55IV.1.1............................................................. 55Peut-on avoir un cancer de la prostate sans le savoir ? IV.1.2.Quel est le tableau clinique d’un cancer de la prostate en phase terminale ?........................... 56IV.1.3.Quels sont les indicateurs de l’évolution tumorale ? .................................................................. 56IV.2.Quels sont les facteurs qui influencent le risque de survenue de cancer de la prostate ?..... 62IV.2.1.Existe-t-il des différences en termes de fréquences de diagnostic et de mortalité par cancer de prostate en fonction de l’âge ?........................................................................................................... 62IV.2.2.Quelle est l’influence des antécédents familiaux ? .................................................................... 63IV.2.3.Le risque de cancer de la prostate varie-t-il en fonction du caractère ethnique ? ..................... 70IV.2.4.La vasectomie augmente-elle le risque de cancer de la prostate ?........................................... 74IV.2.5.L’activité sexuelle et le cancer de la prostate ............................................................................ 74IV.2.6.Les infections sexuellement transmissibles sont-elles un facteur de risque de survenue du cancer de la prostate ? .................................................................................................................................. 75IV.2.7.Les hormones stéroïdiennes modifient-elles le risque d’apparition du cancer de la prostate ? 76IV.2.8.Y a-t-il un effet de certains facteurs alimentaires sur la survenue du cancer de la prostate ? .. 76V.TRAITEMENTS DU CANCER DE LA PROSTATE LOCALISÉ.......................................................... 77V.1.À qui faut-il proposer un traitement curatif ? ............................................................................... 77V.2.Modalités des traitements............................................................................................................... 78V.2.1.La prostatectomie totale..................................................................................................................... 78V.2.2..................................................................................................................... 79La radiothérapie externe V.2.3.La curiethérapie ................................................................................................................................. 79V.3.Quels sont les critères d’efficacité des traitements ? ................................................................. 80V.4.Abstention-surveillance thérapeutique avec traitement différé ................................................. 81V.5.Efficacité des traitements ............................................................................................................... 82V.5.1.................................................................................................. 82Efficacité de la prostatectomie totale V.5.2.Efficacité de la radiothérapie externe ................................................................................................ 85V.5.3.Efficacité de la curiethérapie.............................................................................................................. 87V.5.4.Quelle est la méthode qui donne le plus de chances de succès ?.................................................... 87V.6.Effets secondaires des traitements et qualité de vie ................................................................... 89V.6.1.Quelles sont les conséquences et les séquelles de la prostatectomie totale ?................................. 89V.6.2.Quelles sont les conséquences et les séquelles de la radiothérapie externe ? ................................ 91V.6.3.Quelles sont les conséquences et les séquelles de la curiethérapie ? ............................................. 92V.6.4.Quel est le traitement qui préserve au mieux la qualité de vie ? ....................................................... 93VI.CONCLUSION GÉNÉRALE....................................................................................................... 94ANNEXE1. SCORE DEGLEASON.................................................................................................... 96ANNEXE2. CLASSIFICATION97TNM 1997......................................................................................... ANNEXE3. TABLEAUX DEPARTIN.................................................................................................. 98
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 4 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
ANNEXE4. EXEMPLE DE NOMOGRAMME PRÉOPÉRATOIRE PRÉDICTIF DE LA SURVIE SANS RÉCIDIVE BIOLOGIQUE......................................................................................................................... 101ANNEXE5. ÉLÉMENTS DÉPIDÉMIOLOGIE ET MESURES DE LA VALEUR DIAGNOSTIQUE DUN TEST..... 102RÉFÉRENCES................................................................................................................................ 106
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 5 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
PARTICIPANTS
Les recommandations professionnelles ci-dessous ont été élaborées par l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (Anaes) à la demande de la Direction générale de la santé. La méthode de travail a été celle décrite dans le guide des « Recommandations pour la pratique clinique – Base méthodologique pour leur réalisation en France » publié par l’Anaes en 1999. r L’ensemble du travail a été coordonné par le D Frédéric DE BELS, chef de projet, sous la direction r du D Patrice DOSQUET, responsable du service des recommandations professionnelles, avec la lle me collaboration de M Anne-Isabelle POULLIÉ, chef de projet, sous la direction de M Catherine RUMEAU-PICHON, responsable du service évaluation économique. me La recherche documentaire a été effectuée par M Emmanuelle BLONDET, documentaliste, avec lle me l’aide de M Renée CARDOZO, sous la direction de M Rabia BAZI, responsable du service documentation. me Le secrétariat a été assuré par M Catherine SOLOMON ALEXANDER. L’Anaes tient à remercier les membres du comité d’organisation, du groupe de travail, du groupe de lecture et de son Conseil scientifique qui ont participé à ce travail. Les sociétés savantes et associations professionnelles suivantes ont été sollicitées pour l’élaboration de ces recommandations : Association française d’urologie Société française du cancer Société française de cancérologie privée Société française de radiologie et d’imagerie médicale Société française de radiothérapie oncologie Société française de santé publique Centre de documentation et de recherche en médecine générale Société de formation thérapeutique du généraliste Collège national des généralistes enseignants Société française de médecine générale Société française de biologie clinique Institut de veille sanitaire (InVS) Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) Ligue nationale contre le cancer Comité d’organisation r r D Rosemary Ancelle-Park, épidémiologiste, InVS, D Frédéric De Bels, Anaes, Saint-Denis-la-Plaine r Saint-Maurice D Pascale Maisonneuve, Afssaps, Saint-Denis r r P Marcel Assicot, biologiste, Villejuif D Françoise May-Levin, cancérologue, Paris r D Pierre Claveirole, médecin généraliste, Chelles Dr Taraneh Shojaei-Brosseau, Anaes, Saint-r D Patrick Coloby, urologue, Pontoise Denis-la-Plaine r D Jean-Dominique Doublet, urologue, Paris
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 6 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
Groupe de travail r D Rosemary Ancelle-Park, épidémiologiste, InVS, Saint-Maurice - présidente du groupe de travail r D Frédéric De Bels, Anaes, Saint-Denis-la-Plaine - chef de projet elle M Anne-Isabelle Poullié, Anaes, Saint-Denis-la-Plaine - chef de projet r D Jean-Dominique Doublet, urologue, Paris - chargé de projet me M Cécile Fortanier, économiste de la santé – Marseille - chargée de projet Dr Taraneh Shojaei-Brosseau, Anaes, Saint-Denis-la-Plaine - chargée de projet r r D Jean-Pierre Clavel, biologiste, Nogent-sur- D Françoise Moreau, biologiste, Paris r Marne D Jean-Luc Moreau, urologue, Nancy r r D Patrick Coloby, urologue, Pontoise D Jean-Michel Oriol, médecin généraliste, r D François Cornud, radiologue, Paris Septème r r D Hélène Delattre-Massy, Afssaps, Saint-Denis D Pierre Richaud, oncologue radiothérapeute, r D Éric Drahi, médecin généraliste, Saint-Jean-de- Bordeaux r Braye P Catherine Roy, radiologue, Strasbourg r r D Alain Eddi, médecin généraliste, Paris P Michel Soulie, urologue, Toulouse r r D Yves Filloux, médecin généraliste, Champniers D Patricia Thelliez, journaliste, Issy-les-r D Yvonne Fulla, biologiste, Paris Moulineaux r r D Marc Maidenberg, urologue, Paris D Christine Théodore, oncologue, Villejuif r  D Isabelle Vincent, Inpes, Saint-Denis Groupe de lecture r r D Angel Ricardo Aguirre Junco, médecin D Pascale Grosclaude, épidémiologiste, Albi r ingénieur, Paris P Olivier Haillot, urologue, Tours r r D Jean-Pierre Aquino, interniste, Versailles D Guy Hédelin, épidémiologiste, Strasbourg r r P Marcel Assicot, biochimiste, Villejuif P Olivier Hélénon, radiologue, Paris r r D Pierre Atlan, médecin généraliste, Paris P Christophe Hennequin, radiothérapeute, Paris r me P Pierre Bey, radiothérapeute, Paris M Catherine Hill, épidémiologiste, Villejuif r r P Michel Bolla, radiothérapeute, Grenoble P Jacques Irani, urologue, Poitiers r r D Patrice Bouchacourt, gériatre, Paris D Thierry Jean, médecin généraliste, Bellefond r r D Daniel Brune, radiothérapeute, Caen P Francis Joffre, radiologue, Toulouse r r D Christian Carpuat, gériatre, Bagnères-de- D Claude Jonquille, médecin généraliste, Linars r Bigorre D Georges Kouri, urologue, Périgueux r r P Marie-Odile Carrère, économiste, Lyon - D Alain Labib, radiothérapeute, Saint-Cloud r Conseil scientifique de l’Anaes D Jean-Pierre Laguens, médecin généraliste, r D Christian Carrie, radiothérapeute, Lyon Collinée r r D Pierre Claveirole, médecin généraliste, Chelles P Paul Landais, médecin de santé publique, Paris r D Pascal Clerc, médecin généraliste, Les - Conseil scientifique de l’Anaes r Mureaux P Éric Lartigau, radiothérapeute, Lille r r P Jean-Marc Cosset, radiothérapeute, Paris P Guy Launoy, épidémiologiste, Caen r r P Christian Coulange, urologue, Marseille P Sylvie Legrain, gériatre, Paris r r D Pierre Cressely, médecin coordonnateur, D Rémy Lehnisch, radiologue, Nîmes r Troyes D François Lesaunier, radiothérapeute, Caen r r D Béatrice Cuzin, urologue, Lyon D Jean-Louis Levesque, médecin généraliste, r D Alain Dana, radiologue, Paris Châteauneuf r r D Michel Delcey, médecin de médecine physique P Marc-André Mahé, radiothérapeute, Nantes r et de réadaptation, Paris - Conseil scientifique de D Françoise May-Levin, cancérologue, Paris r l’Anaes D François Menegoz, épidémiologiste, Grenoble r r D Jean-Louis Demeaux, médecin généraliste, D Laurent Mignot, oncologue, Suresnes r Bordeaux D Jean-François Minne, radiothérapeute, r D Nicolas Duport, épidémiologiste, Saint-Maurice oncologue, Valenciennes r r P Josué Feingold, épidémiologiste, Paris D Vincent Molinié, anatomopathologiste, r D Éric Fontaine, urologue, Paris Suresnes r D Richard Fourcade, urologue, Auxerre M. Pierre Mouillefarine, Ligue contre le cancer, r D Bernard Gavid, médecin généraliste, Neuville- Paris r de-Poitou D Nora Moumjid, économiste, Lyon
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 7 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
r D Jean-Marie Paget, médecin généraliste, Balzac r D Jean-Luc Paturel, médecin généraliste, Francheville r D Xavier Rebillard, urologue, Montpellier r P François Richard, urologue, Paris r D François Rousselot, urologue, Brive-la-Gaillarde r P Hélène Sancho-Garnier, médecin de santé publique, Montpellier r P Jean-Baptiste Sautron, médecin généraliste, Bagnols-en-Forêt
r P Élisabeth Schouman-Claeys, radiologue, Paris r D François Serain, anatomopathologiste, Valence r D Dominique Stoppa-Lyonnet, épidémiologiste, Paris r P Emmanuel Touboul, radiothérapeute, oncologue, Paris r P Yvan Touitou, biochimiste, Paris r D Gilles Truc, radiothérapeute, oncologue, Dijon r D Bernard Vernet, médecin généraliste, Avallon r P Arnauld Villers, urologue, Lille
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 8 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
MÉTHODE DE TRAVAIL
I.
MÉTHODE GÉNÉRALE DE RÉALISATION DESRPC
Ce document a été élaboré selon la méthode des recommandations pour la pratique clinique, publiée par l’Anaes. Les sociétés savantes concernées par le thème, réunies au sein du comité d’organisation, ont été consultées pour délimiter le thème de travail, connaître les travaux réalisés antérieurement sur le sujet et proposer des professionnels susceptibles de participer aux groupes de travail et de lecture. Les conclusions ont été rédigées par le groupe de travail, au terme d’une analyse de la littérature scientifique et d’une synthèse de l’avis des professionnels consultés. L’Anaes a constitué un groupe de travail en réunissant des professionnels multidisciplinaires, ayant un mode d’exercice public ou privé, et d’origine géographique variée. Ce groupe de travail comprenait un président, qui en a coordonné les travaux, et 3 chargés de projet ainsi que 2 chefs de projet de l’Anaes, qui ont identifié, sélectionné, analysé et synthétisé la littérature scientifique pour rédiger l’argumentaire et les conclusions et les recommandations, discutées et élaborées avec le groupe de travail. Un groupe de lecture, composé selon les mêmes critères que le groupe de travail, a été consulté par courrier et a donné un avis sur le fond et la forme des recommandations, en particulier sur leur lisibilité et leur applicabilité. Les commentaires du groupe de lecture ont été analysés par le groupe de travail et pris en compte chaque fois que possible dans la rédaction des recommandations. Les conclusions ont ensuite été discutées par le conseil scientifique, section évaluation, de l’Anaes, et finalisées par le groupe de travail. Les propositions d’éléments d’information pour les hommes envisageant un dépistage individuel du cancer de la prostate ont été élaborées après une première phase de re sélection de questions par accord professionnel formalisé (nominal minimum). Cette 1 sélection de questions a ensuite été regroupée avec une série de questions testées auprès des patients et des professionnels et qui avait fait l’objet d’une publication (1). L’ensemble a ensuite fait l’objet d’une sélection formalisée par cotation sur une échelle deLikertde 1 à 9. N’ont été retenues que les questions qui faisaient l’objet d’un accord professionnel fort ou relatif. Certaines questions ont ensuite été regroupées dans la mesure où leurs réponses pouvaient être partiellement redondantes. Les réponses aux questions ont été formulées sur la base des conclusions de l’argumentaire et d’après les références médicales, les ouvrages généraux et documents d’information aux patients qui ont pu être retrouvés dans la littérature (Canada, Belgique, États-Unis, AFU, etc.) (2-9). Un chef de projet de l’Anaes a coordonné l’ensemble du travail et en a assuré l’encadrement méthodologique. Une recherche documentaire approfondie a été effectuée par interrogation systématique des banques de données bibliographiques médicales et scientifiques sur une période adaptée à chaque thème. En fonction du thème traité, elle a été complétée par l’interrogation d’autres bases de données spécifiques et/ou économiques si besoin. Une étape commune à toutes les études consiste à rechercher systématiquement les recommandations pour la pratique clinique, conférences de consensus, articles de
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 9 -
Éléments d’information des hommes envisageant la réalisation d’un dépistage individuel du cancer de la prostate
décision médicale, revues systématiques, méta-analyses et autres travaux d’évaluation déjà publiés au plan national et international. Les sites Internet pertinents (agences gouvernementales, sociétés savantes, etc.) ont été explorés. Les documents non accessibles par les circuits conventionnels de diffusion de l’information (littérature grise) ont été recherchés par tous les moyens disponibles. Par ailleurs, les textes législatifs et réglementaires pouvant avoir un rapport avec le thème ont été consultés. Les recherches initiales ont été mises à jour jusqu’au terme du projet. L’examen des références citées dans les articles analysés a permis de sélectionner des articles non identifiés lors de l’interrogation des différentes sources d’information. Enfin, les membres des groupes de travail et de lecture ont transmis des articles de leur propre fonds bibliographique. Les langues retenues ont été le français et l’anglais. Le chapitre « recherche documentaire » présente le détail des sources consultées ainsi que la stratégie de recherche. Chaque article sélectionné a été analysé selon les principes de lecture critique de la littérature à l’aide de grilles de lecture, ce qui a permis d’affecter à chacune des conclusions un niveau de preuve scientifique. Sur la base de cette analyse de la littérature, le groupe de travail a proposé, chaque fois que possible, des recommandations. Selon le niveau de preuve des études sur lesquelles elles sont fondées, les recommandations ont un grade variable, coté de A à C selon l’échelle proposée par l’Anaes (voirtableau). En l’absence d’études, les recommandations sont fondées sur un accord professionnel. Tableau.Gradation des recommandations. Niveau de preuve scientifique fourni par la Grade des recommandations littérature (études thérapeutiques) Niveau de preuve 1A Essais comparatifs randomisés de forte Preuve scientifique établie puissance Méta-analyse d’essais comparatifs randomisés Analyse de décision basée sur des études bien menées Niveau de preuve 2B Essais comparatifs randomisés de faible Présomption scientifique puissance Études comparatives non randomisées bien menées Études de cohorte Niveau de preuve 3C Études cas-témoins Faible niveau de preuve Niveau de preuve 4 Études comparatives comportant des biais importants Études rétrospectives Séries de cas
Anaes / Service des recommandations professionnelles et service évaluation économique / septembre 2004- 10 -
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text