5 pages
Français

EPP infos n° 26 - Juin 2008

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mis en ligne le 30 mai 2008 EPP infos La lettre des Chargés de missions régionaux pour l'évaluation (CMRE) et des professionnels de santé [ Édito ]> Marc Fumey  Adjoint au service évaluation et amélioration des pratiques - HASL’accréditation des médecins, un dispositif de gestion des risques... Lire la suite...[ Entretien avec ]  > Anne-Marie Magnier  Vice-présidente de la Société de formation thérapeutique du généraliste (SFTG) - Coresponsable du département recherche & EPPTrois programmes d'évaluation des pratiques en médecine générale... Lire la suite...[ Questions à... ]  > Pr Nathalie Seta  Biochimie Métabolique - Hôpital Bichat-Claude BernardÉvaluation de la pertinence des examens de laboratoire à l'hôpital... Lire la suite...[ Références ]> Dr Jean Brami Service évaluation et amélioration des pratiques - HASInformatisation des cabinets médicaux en Europe... Lire la suite...[ L'EPP dans la presse ] Lire la suite...  Il n'y aura pas de n° de EPP infos en juillet et en août, vous retrouverez votre lettre début septembre_____________________________________________________________________Comité de rédaction : Michèle Allard, Bruno Bally, Jean Brami (coordinateur), Philippe Cabarrot, Jean Carlet, Jean-Michel Chabot, Arielle Fontaine (rédactrice), Marc Fumey, Michèle Hébert-Demay, Raymond Le Moign, Claude Maffioli, Frédérique Pagès, François Romaneix, Christiane Rossatto - S'abonner à EPP infos Mis en ligne le 30 mai 2008

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2008
Nombre de lectures 26
Langue Français
 EPP infos n° 26 - Juin 2008  EPP infos La lettre des Chargés de missions régionaux pour l'évaluation (CMRE) et des professionnels de santé  
 
  
[ Edito ] >Marc Fumey Adjoint au chef de service évaluation et amélioration des pratiques - H
S A
L’rtéacdcioantides médecins est une démarche nationale de gestion des risques « classique ». Elle est fondée sur la déclaration par les médecins des événements porteurs de risques médicaux concernant leur activité en établissement de santé. Ces déclarations d’événements, une fois rendues anonymes, vont constituer la « matière première » d’une base de données de retour d’expériences (base REXpar la Haute Autorité de santé. L’analyse de ces événements conduit à produire) gérée des recommandations que les médecins devront mettre en œuvre. L’objectif de ce dispositif national de gestion des risques est de prévenir ou limiter les conséquences des événements indésirables graves par le recueil et l’analyse des événements porteurs de risques médicaux qui échappent aujourd’hui à toute déclaration et à toute analyse formalisées. L’accréditation constitue une modalité de satisfaction à l’obligation d’évaluation des pratiques professionnelles dont elle intègre par ailleurs les démarches. L’inscription dans la démarche est volontaire et s’adresse aux médecins exerçant une spécialité dite « à risque » (chirurgie, anesthésie-réanimation, obstétrique…) en établissement de sant é. Les disciplines médicales concernées sont autonomes pour définir leurs propres exigences professionnelles pour l’amélioration de la sécurité des patients et pour répondre à l’exigence croissante de sécurité et de réduction des risques des patients et des pouvoirs publics. C’est dans ce cadre que nous vous présenterons, dès les numéros d’EPP infos de la rentrée, les stratégies de gestion des risques définies par les disciplines médicales concernées, avec des exemples concrets de mise en œuvre sur le terrain.    [ Entret en avec ]   i >Anne-Marie Magnier Vice-présidente de la Société de formation thérapeutique du généraliste (SFTG) - Coresponsable du département recherche & EPP  • Quelles sont les missions de la Société de formation thérapeutique du généraliste (SFTG) ? La SFTG est, au départ, une association de formation médicale continue. Elle a été créée il y a plus de trente ans. Son but était de former les médecins généralistes à la thérapeutique et de donner des informations concrètes sur le médicament, en toute indépendance des laboratoires pharmaceutiques. Les missions de l’association se sont ensuite élargies à la prise en charge diagnostique et thérapeutique et à la recherche en médecine générale. L’association comprend aussi un département de sciences humaines. La SFTG a obtenu, en octobre 2006, l’agrément pour l’évaluation des pratiques professionnelles.   • Quels sont les programmes que vous avez mis en œu vre dans le cadre de l’EPP ? La SFTG a mis en place trois programmes d’EPP. Un programme de groupes locaux d’amélioration de pratiques (Glaps), un programme intituléAsti(Aide et suivi à la thérapeutique informatisés) et un programme de FMC évaluative. En ce qui concerne les Glaps, la réponse à l’appel d’offres OGC/EPP a permis de financer deux programmes axés sur la prise en charge de l’insomnie et du risque cardio-vasculaire. Ces programmes ont débuté en mai 2008 et impliquent quatre-vingts médecins environ. La validation au titre de l’EPP pourra être concrétisée en décembre prochain.   
1/5