ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUE
77 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUE

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
77 pages
Français

Description

1ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORG ANOLEPTIQUEDE QUELQUES CLONES DE CÉPAGES CORSES(Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu )SALVA Gil lesBAGARD A., USCIDDA N., VAL LEE D., BOURDE L., LAVERGNE C., SERPENTINI M.J., ALBERT INI M.¤fifififi¤2ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUEDE QUELQUES CLONES DE CÉPAGES CORSES(Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu)SYNTHÈSELa finalité de la sélection clonale est de fournir aux viticulteurs des plants indemnes de maladies virales et d’assurer la conservation de la variabilité génétique présente au sein de chaque variété. En Corse, l’obtention de clones sains a été longue et difficile compte tenu de la forte présence de ces maladies, avant la restructuration du vignoble (voir étude «La sélection des cépages corses, situation en 1994», publication CIV AM, mai 1994). Néanmoins, à ce jour, nous disposons de 75 clones sains, pour 13 variétés. Le s caractéristiques propres à chaque variété sont décrites dans l’étude «C aractéristiques générales et aptitudes des cépages corses » (publication CIVAM, mai 1995).Au fur et à mesure de la disponibilité du matériel végétal, 61 de ces clones ont été mis en collection au CIV AM à San Giul iano, de 1987 à 1995. En effet, l’étude des potentialités agronomiques et organoleptiques est une étape importante dans la procédure de sélection, avec pour but de porter à la connaissance des utilisateurs des différences, si elles existent, entre les clones d’un ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 106
Langue Français

Exrait

ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUE
DE QUELQUES CLONES DE CÉPAGES CORSES
(Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu)
SALVAGilles
1
BAGARD A., USCIDDA N., VALLEE D., BOURDE L., LAVERGNE C., SERPENTINI M.J., ALBERTINI M.
ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUE
DE QUELQUES CLONES DE CÉPAGES CORSES
(Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu)
SYNTHÈSE
2
La finalité de la sélection clonale est de fournir aux viticulteurs des plants indemnes de maladies virales et d’assurer la conservation de la variabilité génétique présente au sein de chaque variété. En Corse, l’obtention de clones sains a été longue et difficile compte tenu de la forte présence de ces maladies, avant la restructuration du vignoble (voir étude «La sélection des cépages corses, situation en 1994», publication CIVAM, mai 1994). Néanmoins, à ce jour, nous disposons de 75 clones sains, pour 13 variétés. Les caractéristiques propres à chaque variété sont décrites dans l’étude «Caractéristiques générales et aptitudes des cépages corses» (publication CIVAM, mai 1995).
Au fur et à mesure de la disponibilité du matériel végétal, 61 de ces clones ont été mis en collection au CIVAM à San Giuliano, de 1987 à 1995. En effet, l’étude des potentialités agronomiques et organoleptiques est une étape importante dans la procédure de sélection, avec pour but de porter à la connaissance des utilisateurs des différences, si elles existent, entre les clones d’un même cépage. Cette étude est un travail long, au moins 10 ans entre la date de plantation et la fin des observations.
L’étude des 9 clones (pour les variétés Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu) mis en collection en 1987 et 1988 est à présent terminée. Dans nos conditions d’expérimentation, nous avons obtenu les résultats suivants :
¨93 ,se6 lCno .B  nemronit d66Vee 0 64 7et |Le clone N° 639 apparaît comme le plus productif des 3 clones comparés, dû à une fertilité supérieure. Il est le moins riche en sucres, et aussi le moins apprécié en dégustation.
|et les grappes les plus grosses, ainsi qu'une puissance supérieure aux 2Le clone N° 640 présente les baies autres clones. Malgré cela, il possède une bonne capacité à accumuler les sucres (les degrés probables étant quand même moyens sur cette parcelle). C'est aussi le clone le moins acide des trois.
|Le clone N° 766, le moins productif, se comporte comme le N° 640 au niveau du potentiel saccharimétrique. Aussi bien noté en dégustation que le 640, il présente quand même l'avantage de posséder une meilleure acidité et de mieux résister à la pourriture acide et/ou grise.
Ces travaux montrent que ces 3 clones sont intéressants, avec des caractéristiques propres à chacun d’eux qui orienteront le viticulteur dans son choix. On préconisera d’éviter une plantation en monoclone au sein d’une exploitation.
¨  noselC88 9t  e9 98 BdecnaieG ulitn.B e |se différencient peu par les rendements enregistrés sur la parcelle : ces rendements sont assezLes 2 clones élevés, en relation avec la fertilité, et souvent légèrement supérieurs pour le clone N° 988 à cause de grappes plus lourdes.
3
|N° 989 est plus intéressant pour sa précocité et sa régularitéMalgré des degrés atteints identiques, le clone supérieures au clone N° 988. D'autre part, ce clone possède une acidité légèrement supérieure au N° 988, même si les différences sont faibles.
|En dégustation, le clone N° 988 est le plus souvent apprécié, sans que cela soit systématique.
4
¨B.u anti  5 VATNE surB ed loneC |Ce clone présente une fertilité moyenne, un poids des grappes très élevé et un rendement théorique élevé. Il est sensible à la pourriture acide, et de vigueur moyenne. Les moûts obtenus sont faibles en degré et en acidité totale, les vins sont «classiques» en dégustation.
¨edM ruseocunN  . nolC EesAVNT e 45 t |Les 2 clones étudiés produisent peu de grappes, certes très grosses, aussi les rendements obtenus sont-ils faibles. Malgré cela, les degrés atteints, ainsi que les acidités, sont médiocres. La production du clone ENTAV 4, du fait de grappes toujours plus petites, est quand même plus faible que celle du clone ENTAV 5. En contrepartie, le clone ENTAV 4 présente des degrés potentiels plus élevés, avec des acidités légèrement inférieures.
|Si, au niveau de la couleur, aucune hiérarchie ne semble se dégager, par contre les vins du clone ENTAV 4 sont systématiquement les plus appréciés.
¨no eNEAT V85d  eMinustellu N.  Cl |Ce clone présente une fertilité moyenn moyen, une vigueur assez faible. Il es
e, un poids des grappes faible (petites baies), un rendement théorique t moyennement sensible à la pourriture acide. Les moûts obtenus sont assez faibles en degré avec des acidités totales correctes et surtout des teneurs en anthocyanes très élevées. Les vins sont «communs à classiques» en dégustation.
___________
MOTS CLÉS: cloneBiancu Gentile - Muresconu - Brustianu - Minustellu. - cépage corse - Vermentino -
____
ÉTUDE AGRONOMIQUE ET ORGANOLEPTIQUE
DE QUELQUES CLONES DE CÉPAGES CORSES
(Vermentinu, Biancu Gentile, Brustianu, Muresconu, Minustellu)
SOMMAIRE GÉNÉRAL
CLONES 639, 640 ET 766 DE VERMENTINO B............................................................................. P. 5
CLONES 988 ET 989 DE BIANCU GENTILE B.............................................................................. P. 20
CLONE ENTAV 5 DE BRUSTIANU B.............................................................................................. P. 32
CLONES ENTAV 4 ET 5 DE MURESCONU N................................................................................P. 41
CLONE ENTAV 58 DE MINUSTELLU N.........................................................................................P. 53
********
5
ÉTUDE COMPARATIVE DES CLONES N° 639, 640 et 766 DE VERMENTINO B.
6
ÉTUDE COMPARATIVE DES CLONES N° 639, 640 et 766 DE VERMENTINO B.
SOMMAIRE
INTRODUCTION.................................................................................................................................P. 7
I. PROTOCOLE EXPÉRIMENTAL............................................................................................P. 7
II.RÉSULTATS...............................................................................................................................P. 8
III.
1°)
2°)
3°)
4°)
5°)
6°)
7°)
Rappel des conditions climatiques.................................................... P. 8
Ampélographie....................................................................................P. 8
Stades phénologiques..........................................................................P. 8
Caractéristiques des vendanges.........................................................P. 9
Pesées des bois de taille...................................................................... P. 9
Caractéristiques des moûts et des vins............................................. P. 9
6.1 6.2 6.3
Contrôles de maturité Les moûts à la récolte Les vinifications
Dégustations........................................................................................P. 11
CONCLUSION...........................................................................................................................P. 11
___
7
ÉTUDE COMPARATIVE DES CLONES N° 639, 640 et 766 DE VERMENTINO B.
8
A ce jour, la sélection clonale du Vermentinu en Corse a abouti à l'obtention de 18 clones sains dont 12 ont été agréés. 17 de ces clones ont été mis en collections à San Giuliano en 1988, 1990, 1991, 1992 et 1995. L'étude du comportement (agronomique et œnologique) des 3 clones plantés en 1988 est terminée et fait l'objet du présent compte-rendu. L'étude des autres clones est en cours et prendra fin, pour les derniers clones plantés en collection, en 2006.
N° de clone
639 640 766 795 856 876 912 913 914 915 963 964 ------
année d'agrément 1978 1978 1981 1984 1984 1984 1987 1987 1987 1987 1990 1990 ------
N° ENTAV 8 50 7 38 30 28 56 63 78 90 53 71 9 52 69 74 84 159
I - PROTOCOLE EXPERIMENTAL
année d’introduction à l'E.N.T.A.V. 1974 1974 1974 1978 1978 1978 1982 1982 1982 1982 1982 1982 1974 1982 1982 1982 1982 1974
date de fin de l'étude mise en collection du comportement 1988 (et 1992) 1996 1988 (et 1992) 1996 1988 ( et 90, 92, 95) 1996 1990 (et 1992) 2002 1990 (et 1992) 2002 1992 2003 1992 2003 1992 2003 1992 2003 1992 2003 1995 2006 1995 2006 1991 2002 1991 2002 1991 2002 1991 2002 1991 2002 (prévu 1999) -
aL:e   cell par plantée en 1988, à San Giuliano, sur un sol profond, argilo-limono-graveleux, assez riche en matière organique, conférant une grande vigueur (S.F.E. = 7 080 m2/ha), densité : 4 000 souches/ha (2,5 m x 1 m), porte-greffe : R110 (N° 206), mode de conduite : Cordon de Royat palissé (4 coursons de 2 yeux, excepté en 1994 : 4 coursons à 1 œil) - Désherbage total - Protection phytosanitaire classique, zone : V.D.P. enolC: N°s   udiés ét 0 ,466 93et766(ces 3 clones sont d’origine géographique différente) de 3 répétitions de 16 souches en randomisation totale, soit 48Le dispositif expérimental est constitué souches par clone.
Sur chacune des parcelles élémentaires, les contrôles suivants sont réalisés (de 1992 à 1996) : %suivi des stades phénologiques (débourrement, floraison, véraison), %quantité de récolte par cep, %poids moyen des grappes, %nombre moyen de grappes par cep, %état sanitaire de la vendange, %poids des bois de taille (les deux dernières années d'étude), %maturité (degré, acidité totale, pH, acide tartrique, acide malique, poids de 100contrôles de baies).
Les clones sont ensuite vinifiés séparément, les vins sont analysés, puis dégustés par un jury composé de techniciens, d’œnologues et de viticulteurs.
II- RÉSULTATS
1°) RAPPEL DES CONDITIONS CLIMATIQUES
9
%1992 : hiver ensoleillé à pluviométrie moyenne. Printemps (sauf mai) et début d'été pluvieux. Après une période de beau temps (mi-juillet à fin août), retour à la pluie de début septembre à fin octobre. %1993 : hiver doux et sec. Printemps pluvieux jusqu'à mi-mai, puis retour aux conditions climatiques habituelles (sec et chaud jusqu'à la fin du cycle). %1994 : hiver doux et sec, début de printemps pluvieux, été chaud et très sec jusqu'à début septembre, puis retour des précipitations. %1995 : hiver sec, quelques pluies au printemps. Vent intense de mai à mi-juillet. Orages fréquents à partir de début août. Fraîcheur en septembre. %1996 : hiver et printemps pluvieux. Beau temps jusqu’à mi-août, puis nombreuses pluies et faibles températures par la suite.
2°) AMPELOGRAPHIE
Nous n’avons pas observé de différences ampélographiques entre ces 3 clones.
3°) STADES PHÉNOLOGIQUES
1992
1993
1994
1995
1996
Moyenne 1992-1996
V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766
V 639 V 640 V 766
Tableau N° 1 : les stades phénologiques de 1992 à 1996
Débourrement Floraison Véraison Durée Durée Date Durée Date Durée Date Durée Déb-Flo. Flo.-Vér . 29/03 14 03/06 8 10/08 16 66 68 29/03 14 02/06 5 05/08 16 65 64 30/03 15 03/06 8 08/08 16 65 66 15/04 14 09/06 5 14/08 13 55 66 16/04 14 09/06 6 13/08 13 54 65 16/04 13 09/06 6 14/08 13 54 66 07/04 12 06/06 9 12/08 15 60 67 07/04 12 05/06 8 11/08 16 59 67 07/04 12 03/06 11 11/08 15 57 69 04/04 23 14/06 11 16/08 16 71 63 05/04 26 13/06 8 15/08 14 69 63 05/04 23 13/06 8 16/08 16 69 64 12/04 14 08/06 9 19/08 22 57 72 13/04 16 08/06 9 17/08 20 56 70 12/04 17 09/06 10 18/08 20 58 70 07/04 15 08/06 8 14/08 16 62 67 07/04 16 07/06 7 12/08 16 61 66 07/04 16 07/06 9 13/08 16 61 67
Durée Déb.-Vér. 134 129 131 121 119 120 127 126 126 134 132 133 129 126 128
129 126 128
Ce tableau laisse apparaître de fortes similitudes de comportement entre les 3 clones. Cependant, on note quasiment chaque année une légère avance à la véraison pour le clone N° 640.
4°) CARACTÉRISTIQUES DES VENDANGES
Tableau N° 2 : caractéristiques des vendanges de 1992 à 1996
10
Nombre de Poids moyen Poids de Poids de récolte/cep grappes/cep d'une grappe (g) 100 baies (g) (kg) V 639 4,658,9 521 522 1992 V 640 509 4,908,4 584 V 7669,6 521 5,01 450 V 63912,1 374 4,53 351 1993 V 640 3,8510,4 370 372 V 76611,0 372 354 4,10 V 6395,6 310 369 1,74 1994 V 640 1,72 3904,9 352 V 7664,6 305 1,41 376 V 6398,8 350 385 3,08 1995 V 6408,7 345 412 3,00 V 766 3978,6 369 3,19 V 639 3887,6 421 3,19 1996 V 640 423 2,866,7 428 V 766 1,754.8 366 401 V 639 8,6 395 403 3,44 Moyenne V 640 7,8 416 421 3,27 1992-1996 V 766 7,7 387 396 3,09 Le clone N° 639 se caractérise par une fertilité (nombre de grappes par cep) plus élevée, principale cause d'uneproduction supérieure aux deux autres clones (avec 3,44 kg/cep contre 3,27 et 3,09 kg/cep pour les N° 640 et 766). Le clone N° 640 se distingue par un poids des baies, mais surtout un poids moyen par grappe supérieur, ce qui le place, en terme de rendement, en position intermédiaire entre le N° 639 et leN° 766, clone le moins productif.
5°) PESÉES DES BOIS DE TAILLE
Afin d'apprécier la puissance des clones, des pesées de bois de taille ont été effectuées pour les millésimes 1995 et 1996. Les résultats figurent dans le tableau ci-dessous. Ils laissent apparaître une plus grande puissance pour le clone 640, le 766 étant le moins puissant.
V 939 V 640 V 766
1995 1996 (date : 12/01/96) (date : 10/01/97) Poids des bois de taille (kg/cep) Poids des bois de taille (kg/cep) 0,928 0,815 0,977 0,884 0,890 0,755
6°) CARACTÉRISTIQUES DES MOÛTS ET DES VINS
6-1 - Les contrôles de maturité(voir annexe N° 1)
Les suivis d'évolution de la maturité laissent apparaître plusieurs points :
Dès les premiers contrôles, le clone N° 639 est en retard sur les clones N° 640 et 766. Ce retard persiste pendant la phase de maturation, et jusqu'à la récolte, excepté en 1992 (blocage du 766 à partir du 14/09 et du 640 à partir du 21/09 : effet proportionnel à la quantité de récolte par cep, 1ère de mesure, formation année hétérogène des ceps,…?) et en 1995 où, de façon surprenante, le clone 766 présente un problème de maturité. De plus, le clone 639 semble le mieux résister à la dégradation de l'acide malique. Chaque année, et ce durant toute la phase de maturation, le clone N°640 détient l'acidité totale la plus faible. A noter, pour 1995 et 1996, des acidités totales fortes et des pH faibles par rapport aux autres années (effet millésimes).
Ces observations sont, généralement, stables (hiérarchies respectées d'un contrôle à l'autre) et reflètent les caractéristiques obtenues sur moûts à la vendange, exception faite de 1993 où le clone 640, plus mûr que le 766 durant les contrôles de maturité, l'est moins sur moût (tri plus important à la vendange, à cause d'un taux d'attaque de pourriture grise supérieur ?).
1992
1993
1994
1995
1996
Moyenne 1992-1996
6-2 - Les moûts à la récolte
V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766 V 639 V 640 V 766
V 639 V 640 V 766
Tableau N° 3 : caractéristiques des moûts de 1992 à 1996
Degré Date probable (% vol) 29/09 10,3 29/09 9,8 29/09 9,2 01/10 10,9 28/09 11,7 29/09 11,9 12/09 11,6 12/09 11,6 08/09 11,6 12/09 9,0 12/09 9,4 12/09 8,8 24/09 10,7 24/09 11,2 24/09 11,4
21/09 21/09 20/09
10,5 10,7 10,6
Acidité totale (g/l H2SO4) 3,20 3,10 3,45 3,80 3,30 3,60 4,10 3,80 4,00 6,65 6,10 6,75 5,15 4,50 4,75
4,60 4,15 4,50
pH 3,54 3,50 3,44 3,43 3,60 3,53 3,55 3,55 3,54 3,26 3,33 3,26 3,41 3,47 3,47
3,45 3,50 3,45
Le tableau ci-dessus nous apporte plusieurs informations :
Acide malique / / / 2,50 2,20 2,30 2,80 2,60 2,60 4,40 4,40 4,45 4,75 4,10 4,30
3,60 3,30 3,40
Acide tartrique / / / 2,50 2,20 2,50 6,00 5,70 5,70 3,76 3,75 3,68 5,50 5,46 5,49
4,45 4,30 4,35
11
Etat sanitaire P. acide P. acide P. acide 10% P. grise 15% P. grise 2% P. grise 15% P. acide 15% P. acide 5% P. acide 20% P. acide 20% P. acide 10% P. acide 15% P. grise+acide 15% P. grise+acide 15% P. grise+acide
 P. = pourriture
fin de maturation (pourriture acide et/ou grise), etL'état sanitaire de la vendange se dégrade chaque année en nous oblige ainsi à déclencher la récolte parfois trop précocement, avant l'atteinte du degré souhaité. On peut remarquer, dès à présent, un meilleur état sanitaire pour le clone 766, clone ayant les baies et grappes les plus petites. reflet des écarts observés à la véraison, à savoir un potentielLes degrés potentiels atteints sont le saccharimétrique supérieur pour le clone N° 640 (10,7% vol. en moyenne), puis le N° 766 (10,6% vol.) et enfin le N° 639 (10,5% vol.). Ces écarts faibles doivent cependant être modulés : en 1993, date de récolte plus tardive pour le 639, en 1994, date de récolte plus précoce pour le 766.Si bien qu'en réalité, les clones N° 640 et 766, très proches, se détachent plus nettement du clone N° 639, le moins riche en sucre. Cependant, avec quelques jours de maturité supplémentaire, ce clone serait susceptible d’atteindre le même degré que les 2 autres clones, avec les problèmes que cela peut engendrer (état sanitaire,…). Ceci est a rapprocher des observations concernant les poids de récolte, qui se corrèlent assez bien avec les degrés, comme le montre le graphique ci-dessous. Le clone N° 640, d'autre part, présente systématiquement l'acidité totale la plus faible, les N° 639 et 766 étant relativement proches.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents