4 pages
Français

L’infocentre opérationnel

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mis en ligne le 30 avr. 2010 Nouvelle avancée pour le dispositif d’accréditation des médecins : l’infocentre applicatif est né le 23 février 2010. Ce puissant outil d’analyse, développé avec le logiciel Business Object, vient directement s’implémenter sur le système d’information de l’accréditation des médecins afin de permettre :l’exploitation des données enregistrées dans la base de retour d’expérience (évènements porteurs de risque, situations à risques, recommandations générales, activités, etc…) ;la production de statistiques non nominatives relatives aux dossiers des médecins engagés (suivi des demandes d’engagement, des bilans,…).Cette nouvelle application est mise à la disposition de tous les organismes agréés pour l’accréditation (OA-A), uniquement pour les experts formés à son usage. Dans cette perspective, la HAS organise 6 sessions de formations en 2010 pour que chaque OA-A ait au moins 3 à 4 experts formés, qui passeront ensuite le relais en interne. - Céline Schnebelen Index Journal de l'accréditation des médecins l’exploitation des données enregistrées dans la base de retour d’expérience (évènements porteurs de risque, situations à risques, recommandations générales, activités, etc…) ; la production de statistiques non nominatives relatives aux dossiers des médecins engagés (suivi des demandes d’engagement, des bilans,…). Mis en ligne le 30 avr. 2010

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 23 février 2010
Nombre de lectures 19
Langue Français
       Numéro 12 – avril - mai 2010  Pour nous joindre:accreditationdesmedecins@has-sante.fr     Journaldes acteurs de lagestiondes risquesmédicaux enétablissement desanté 
EDORITLIA:le succès d’une stratégiepar Marc Fumey 
Il y a deux ans encore, qui aurait parié que l’accréditation des des événements porteurs de risques médicaux (EPR). médecins rencontrerait un tel succès auprès des spécialités Aujourd’hui, la base de retour d’expérience (base REX) ou activités dîtes à risque ? Les concepts qui sous-tendent le compte plus de 21 000 EPR déclarés dont 15 000 ont été dispositif semblaient ambitieux. Passe encore que chaque acceptés après analyse et environ 1 500 rejetés. Les premiers spécialité ait dû se fédérer en un organisme agréé unique ; enseignements tirés de la base REX ont d’ores et déjà permis après tout, les premières spécialités à l’avoir fait n’avaient pas d’identifier de nouvelles situations à risques, de faire évoluer attendu l’accréditation. Non, la difficulté était que des recommandations existantes ou bien encore de mettre en préalablement à l’engagement du premier médecin, œuvre des activités communes à plusieurs spécialités telles l’organisme agréé devait cartographier les risques de la que lacheck-list sécurité du patient au bloc opératoire. Ce spécialité, définir une stratégie pour les réduire et investir en numéro du JAM s’inscrit en continuité des précédents avec l’absence de modèle économique pérenne. une nouvelle série d’articles consacrés au retour d’expérience Une telle ambition aurait pu conduire à un échec. Il n’en a rien du terrain des OA-Accréditation. été, car les organismes agréés (OA)-Accréditation ont De son côté, la HAS veille à améliorer le dispositif : habilement pris les devants, conscients de l’impérieuse l’infocentre applicatif renforce la capacité d’analyse de la base nécessité de s’emparer de la gestion des risques de leur REX, le formulaire de déclaration d’EPR évolue pour répondre spécialité. Ainsi, depuis juin 2007, le déploiement de aux attentes des OA-Accréditation, impliquant en amont la l’accréditation est resté ininterrompu avec 17 OA- mise à jour de leur situation à risques. Ce sont les Accréditation sur 19 spécialités visées par le décret et plus de enseignements tirés par les OA-Accréditation, qui, mieux que 9 000 médecins engagés dont 4 800 accrédités. tout discours, prouveront l’utilité des stratégies de réduction Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre, la dmeésd ericsinqsu.e s mises en place et renforceront ladhésion des confiance acquise dans le dispositif comme les déclarations   NEVUAUO: l’infocentre opérationnelpar Céline Schnebelen Nouvelle avancée pour le dispositif d’accréditation des médecins : l’infocentre applicatif est né le 23 février 2010. Ce puissant outil d’analyse, développé avec le logiciel Business Object, vient directement s’implémenter sur le système d’information de l’accréditation des médecins afin de permettre : · l’exploitation des données enregistrées dans la base de retour d’expérience (évènements porteurs de risque, situations à risques, recommandations générales, activités, etc…) ; · la production de statistiques non nominatives relatives aux dossiers des médecins engagés (suivi des demandes d’engagement, des bilans,…). Cette nouvelle application est mise à la disposition de tous les organismes agréés pour l’accréditation (OA-A), uniquement pour les experts formés à son usage. Dans cette perspective, la HAS organise 6 sessions de formations en 2010 pour que chaque OA-A ait au moins 3 à 4 experts formés, qui passeront ensuite le relais en interne.  SMOREIAM · Nouveau(page 1)  L’infocentre opérationnel · Dispositif d’accréditation(page 2) :Analyse des motifs de rejet de 1324 EPR 
Mise à jour des situations à risques · Qui fait quoi(pages 2 à 4): Déploiement des programmes de spécialité sur le terrain o Retour d’expérience du CFAR o Retour d’expérience du CFEF o Retour d’expérience de la FSCMF · Bibliographie(page 4)Compétences en gestion des risques  Pour demander un numéro précédent du JAM ou s’inscrire sur la liste de diffusion : accreditationdesmedecins@has-sante.fr