Les débuts de l'enseignement de la chimie en Lorraine ducale : le Collège royal de médecine et la Faculté de médecine de Nancy (1756 et 1776) - article ; n°346 ; vol.93, pg 199-220

-

Documents
24 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue d'histoire de la pharmacie - Année 2005 - Volume 93 - Numéro 346 - Pages 199-220
Les débuts de l'enseignement de la chimie en Lorraine ducale
La Faculté de médecine de l'université créée à Pont-à-Mousson à la fin du XVIe siècle et transférée à Nancy en 1768, ne possède pas de chaire de chimie, mais, au milieu du XVIII siècle, elle est attentive au développement de cette science. Pour sa part, le Collège royal de médecine créé par Stanislas à Nancy en 1752, possède un professeur de chimie à partir de 1756, ainsi qu'un démonstrateur, qui est un des apothicaires de la ville. Il existe par ailleurs à Metz, de 1765 à 1769, un cours professé par l'apothicaire Thyrion. En 1776, le médecin Henry Michel du Tennetar et l'apothicaire Pierre-François Nicolas créent un cours privé de chimie, aussitôt transformé en chaire magistrale de la Faculté de médecine, et qui perdurera jusqu'à la Révolution. La personnalité et l'œuvre de Michel du Tennetar et de Nicolas, les circonstances et les conditions de la création de la chaire, de la succession de Michel du Tennetar et de la nomination du démonstrateur, un apothicaire, sont successivement envisagées.
The beginning of the teaching of chemistry in Lorraine : the Royal College of medicine and the Faculty of medicine of Nancy (1752 and 1776) The faculty of medicine of the university created in Pont-à-Mousson in the second part of the XVIth century, transfered to Nancy in 1768, was not in possession of a chair of chemistry, but, in the middle of the XVIIIth century, it was interested by the development of this science. In Nancy, the Royal College of medicine, created by King Stanislas in 1752, disposed of a professor of chemistry since 1756, and also of a demonstrator who was one of the apothecaries of the town. In Metz, a course of this science occured between 1765 and 1769 with the apothecary Thyrion. In 1776, the physician Henry Michel du Tennetar and the apothecary Pierre-François Nicolas opened a private course of chemistry, immediately transformed into a chair of the faculty of medicine. This chair will be maintained until Révolution. The personality and work of Michel du Tennetar and Nicolas, the circumstances and conditions of the creation of the chair, the inheritance of Michel, and the appointment of the demonstrator, also an apothecary, are successively described.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2005
Nombre de visites sur la page 47
Langue Français
Signaler un problème
Pierre Labrude
Les débuts de l'enseignement de la chimie en Lorraine ducale :
le Collège royal de médecine et la Faculté de médecine de
Nancy (1756 et 1776)
In: Revue d'histoire de la pharmacie, 93e année, N. 346, 2005. pp. 199-220.
Citer ce document / Cite this document :
Labrude Pierre. Les débuts de l'enseignement de la chimie en Lorraine ducale : le Collège royal de médecine et la Faculté de
médecine de Nancy (1756 et 1776). In: Revue d'histoire de la pharmacie, 93e année, N. 346, 2005. pp. 199-220.
doi : 10.3406/pharm.2005.5801
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_2005_num_93_346_5801
Résumé
Les débuts de l'enseignement de la chimie en Lorraine ducale
La Faculté de médecine de l'université créée à Pont-à-Mousson à la fin du XVIe siècle et transférée à
Nancy en 1768, ne possède pas de chaire de chimie, mais, au milieu du XVIII siècle, elle est attentive
au développement de cette science. Pour sa part, le Collège royal de médecine créé par Stanislas à
Nancy en 1752, possède un professeur de chimie à partir de 1756, ainsi qu'un démonstrateur, qui est
un des apothicaires de la ville. Il existe par ailleurs à Metz, de 1765 à 1769, un cours professé par
l'apothicaire Thyrion. En 1776, le médecin Henry Michel du Tennetar et l'apothicaire Pierre-François
Nicolas créent un cours privé de chimie, aussitôt transformé en chaire magistrale de la Faculté de
médecine, et qui perdurera jusqu'à la Révolution. La personnalité et l'œuvre de Michel du Tennetar et
de Nicolas, les circonstances et les conditions de la création de la chaire, de la succession de Michel du
Tennetar et de la nomination du démonstrateur, un apothicaire, sont successivement envisagées.
Abstract
The beginning of the teaching of chemistry in Lorraine : the Royal College of medicine and the Faculty
of medicine of Nancy (1752 and 1776) The faculty of medicine of the university created in Pont-à-
Mousson in the second part of the XVIth century, transfered to Nancy in 1768, was not in possession of
a chair of chemistry, but, in the middle of the XVIIIth century, it was interested by the development of
this science. In Nancy, the Royal College of medicine, created by King Stanislas in 1752, disposed of a
professor of chemistry since 1756, and also of a demonstrator who was one of the apothecaries of the
town. In Metz, a course of this science occured between 1765 and 1769 with the apothecary Thyrion. In
1776, the physician Henry Michel du Tennetar and the apothecary Pierre-François Nicolas opened a
private course of chemistry, immediately transformed into a chair of the faculty of medicine. This chair
will be maintained until Révolution. The personality and work of Michel du Tennetar and Nicolas, the
circumstances and conditions of the creation of the chair, the inheritance of Michel, and the appointment
of the demonstrator, also an apothecary, are successively described.