Les pseudos vertiges paroxystiques bénins

Les pseudos vertiges paroxystiques bénins

-

Documents
30 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Communication donnée au Premier Symposium de la Société Marocaine Etude Vertige et Troubles de l'Equilibre à Marrakech sous le thème "Les vertiges de position".
25-26 novembre 2016

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 23 novembre 2016
Nombre de lectures 11
Langue Français
Signaler un problème
Les pseudos vertiges paroxystiques bénins
R. BONIVER Professeur invité Honoraire Université de Liège
Novembre 2016. Marrakech
Tout au long de ce Congrès, diFérents orateurs auront présenté les caractéristiques des vertiges paroxystiques bénins.
Le sont-ils toujours réellement ?
Nous allons tenter de vous aider à éclaircir le problème.
L’interrogatoire du patient reste, dans toute pathologie médicale, fondamentale.
Si les nystagmus paroxystiques mis en évidence sont accompagnés non seulement d’un vertige de position, mais d’autres symptomatologies neurologiques ou d’autres sensations vertigineuses telles que l’instabilité et troubles de la marche, etc., il faudra exclure une autre pathologie neurologique sous-jacente plus importante. L’amélioration de l’examen vestibulaire par les techniques successives de l’électro-nystagmographie, puis de la vidéo-nystagmographie, a permis de révéler diFérents types de nystagmus, dont on a déjà parlé avec beaucoup de détail. Il me semble, cependant, nécessaire de rappeler certaines notions fondamentales.
1. Le nystagmus spontané
Le nystagmus spontané est un nystagmus qui sera présent dans une position neutre, par exemple en position assise, sans vision.
La mise en évidence d’un nystagmus de ce type peut-il objectiver une pathologie ?
Il peut être dû à une lésion centrale ou périphérique.
Périphérique Le nystagmus est de direction horizontale ou torsionnel. Il est diminué par la îxation oculaire. ll suit les lois d’Alexander. La phase rapide est toujours vers l’oreille intacte, excepté dans deux cas : - le nystagmus irritatif, - le nystagmus de récupération.
Centrale Il s’agit d’un nystagmus vertical, battant vers le haut ou vers le bas. Il n’est pas inuencé par la îxation oculaire. Dans une position neutre, sa direction peut changer, notamment : - dans le cas du nystagmus congénital, - dans le cas d’un nystagmus alternant périodique Il peut être présent suite : - à des médicaments, - à l’alcool, - au tabac.
Un nystagmus vertical supérieur, c’est-à-dire battant vers le haut, est souvent associé à des lésions du tronc cérébral ou du cervelet, la sclérose en plaques ou des intoxications par médicaments.
Il est plus rare qu’un nystagmus vertical inférieur.
Un nystagmus vertical inférieur peut être lié :
à une lésion périphérique du canal semi-circulaire antérieur,
à des lésions centrales : dégénérescence du cervelet, syndrome d’Arnold Chiari, sclérose en plaques, insuFisance vertébro-basilaire.
Il est fréquent chez les personnes âgées, sans qu’il soit en relation avec un syndrome neurologique.
2. Le nystagmus de position
Contrairement au nystagmus spontané qui est mis en évidence dans une position indiFérente, les nystagmus de position apparaissent dans une position déterminée.
Nous recherchons toujours leur existence dans 8 positions : -La position assise, -La position couchée, -En décubitus latéral droit, -En décubitus latéral gauche, -La position dite de Rose, c’est-à-dire la position couchée tête en hyperextension, -Les positions de Hallpike gauche et droite, -En décubitus dorsal, tête relevée de 30° (position des épreuves caloriques).
Le nystagmus sera pathologique : -s’il est présent dans au moins 3 positions, -Si sa vitesse moyenne de phases lentes est supérieure à 7°/sec. -Si une simple secousse nystagmique sans artefact atteint 14° de vitesse de phases lentes à un moment donné de l’enregistrement. -S’il est persistant ou intermittent dans 6 positions au moins -S’il est intermittent dans 8 positions.
Ces critères sont valables aussi bien en nystagmographie qu’en vidéo-nystagmographie.
électro-
La mise en évidence d’un nystagmus de position dans une seule position n’est pas pathologique.
Etude mettant en évidence un nystagmus de position chez les sujets normaux.
Study ENG/VNG Sample Percent (%) Barber & Wright (1973) ENG Normal 82 Coats (1993) ENG Normal 82.3 McAuley, Dickman, Mustain, & ENG Normal 88 Anand (1996) Van der Stappen, Wuyts, & Van ENG Normal 7.5 de Heyning (2000) HajioF, Barr-Hamilton, ENG Older normal 27 Colledge, Lewis, & Wilson (2000) Sunami et al. (2004) VNG Normal 73 Johkura, Momoo, & Kuroiwa VNG Normal 19 (2008) controls 61 Echantillons des sujets normaux normaux Chronic dizziness
n
112 51 49
40
96
89 155 200