Nouveaux chiffres – nouveau contenu – nouvelle présentation. Statistique médicale 2008 de la FMH
7 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Nouveaux chiffres – nouveau contenu – nouvelle présentation. Statistique médicale 2008 de la FMH

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
7 pages
Français

Description

DDQ FMHStatistique médicale 2008 de la FMHNouveaux chiffres – nouveau contenu –nouvelle présentationEsther Kraft Introduction Afin de maintenir la comparabilité avec lesLa statistique médicale de la FMH paraît cette années précédentes, nous avons basé de nom-année avec un nouveau contenu et dans une pré- breuses évaluations sur l’activité principale dessentation modifiée, après avoir été complètement médecins. Lorsque les chiffres reposent sur l’acti-révisée au cours de ces deux dernières années par vité principale, les médecins n’apparaissent queun groupe de travail spécialement mis sur pied. La dans un secteur. Si un médecin travaille par exem-FMH a pris cette décision sur la base de l’évolution ple en cabinet privé et, en plus, un à deux joursactuelle du système de santé suisse et des exigences comme médecin agréé dans un hôpital, son occu-croissantes en matière de données. Outre l’amé- pation principale figure dans le secteur ambula-lioration et une plus grande différenciation des toire. Néanmoins, il apparaît aussi dans la statis-données recensées, elle a également tenu à garan- tique que ce médecin exerce dans deux secteurstir la comparabilité avec les années précédentes. et à plusieurs endroits, ce qui permet de donnerune image différenciée de l’activité médicale.Structure du présent article Cette subdivision de base du corps médical enLes paragraphes suivants rapidement les nou- trois secteurs est nouvelle, de même que les ques-veautés de la ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 98
Langue Français

Exrait

D D Q
Statistique médicale 2008 de la FMH Nouveaux chiffres – nouveau contenu – nouvelle présentation
Esther Kraft
Correspondance: Esther Kraft FMH Département DDQ Elfenstrasse 18 CH-3000 Berne 15 Tél. 031 359 11 11 Fax 031 359 11 12
esther.kraft@fmh.ch
Editores Medicorum Helveticorum
Introduction La statistique médicale de la FMH paraît cette année avec un nouveau contenu et dans une pré-sentation modifiée, après avoir été complètement révisée au cours de ces deux dernières années par un groupe de travail spécialement mis sur pied. La FMH a pris cette décision sur la base de l’évolution actuelle du système de santé suisse et des exigences croissantes en matière de données. Outre l’amé-lioration et une plus grande différenciation des données recensées, elle a également tenu à garan-tir la comparabilité avec les années précédentes.
Structure du présent article Les paragraphes suivants rapidement les nou-veautés de la statistique médicale FMH 2008 et expliquent la base de données utilisée. Ils ont donc pour but d’introduire le lecteur dans les nouvelles données et la nouvelle présentation. Les paragraphes suivants traitent des don-nées et de leur évaluation. En comparaison avec les statistiques précédentes, les chiffres sont pré-sentés de manière illustrée et avec plus de texte. Après ces explications détaillées, nous faisons à nouveau paraître les aperçus usuels. Pour termi-ner, nous publions un glossaire définissant les notions les plus importantes.
Nouveautés Dans les statistiques précédentes, les médecins étaient simplement répartis en médecins exerçant en cabinet privé ou non. Dans le monde profes-sionnel d’aujourd’hui, cette distinction ne peut pas toujours être faite de manière précise. De nombreux médecins travaillent à la fois en cabi-net privé et en milieu hospitalier. Forte de cette constatation, la FMH a décidé de catégoriser les médecins d’après leurs lieux de travail. Concrète-ment, cela signifie que dans la nouvelle statis-tique, les médecins peuvent indiquer qu’ils exer-cent dans le secteur ambulatoire et/ou en milieu hospitalier. De plus, ils peuvent indiquer qu’ils n’ont pas d’activité clinique et qu’ils travaillent dans un autre secteur (p.ex. auprès d’une assu-rance). Le médecin concerné sera ainsi répertorié dans tous les secteurs correspondant à ses diffé-rents lieux de travail.
F M H
Afin de maintenir la comparabilité avec les années précédentes, nous avons basé de nom-breuses évaluations sur l’activité principale des médecins. Lorsque les chiffres reposent sur l’acti-vité principale, les médecins n’apparaissent que dans un secteur. Si un médecin travaille par exem-ple en cabinet privé et, en plus, un à deux jours comme médecin agréé dans un hôpital, son occu-pation principale figure dans le secteur ambula-toire. Néanmoins, il apparaît aussi dans la statis-tique que ce médecin exerce dans deux secteurs et à plusieurs endroits, ce qui permet de donner une image différenciée de l’activité médicale. Cette subdivision de base du corps médical en trois secteurs est nouvelle, de même que les ques-tions posées par rapport à chacun des secteurs. La FMH a mis au point un questionnaire spécifique pour chaque secteur, qui porte sur le contenu de l’activité du médecin. On demande par exemple à un médecin exerçant en milieu hospitalier s’il soigne aussi des patients en ambulatoire.
Base de données La base de données de la statistique comprend, d’une part, un relevé complet des médecins exerçant en Suisse; ces médecins sont enregis-trés auprès de la FMH qui saisit leurs données so-ciodémographiques, ainsi que les indications concernant leur formation prégraduée, postgra-duée et continue. D’autre part, la base de don-nées est complétée par les réponses fournies au questionnaire par secteur mis en ligne sur le portailmyFMH durantles travaux de révision. Les médecins ont à leur disposition un ques-tionnaire par lieu de travail et par secteur. Les données recueillies reposent ainsi uniquement sur une auto-déclaration de leur part. Le jour dé-terminant pour la statistique médicale de la FMH est toujours le 31 décembre et la nouvelle saisie a commencé en automne 2008. La première partie des évaluations repose sur les données du recensement complet. On y examine et y présente essentiellement le nombre de médecins et leur répartition dans les diffé-rents lieux de travail/secteurs d’activité. Dans la deuxième partie, le présent article évalue les don-nées auto-déclarées. Nous soulignons ici qu’en
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
455
D D Q
Editores Medicorum Helveticorum
raison du moment où a débuté la récolte de ces dernières, les médecins n’ont pas encore tous pu saisir leurs données surmyFMH. Il convient d’en tenir compte dans l’interprétation des données.
Médecins en exercice et leurs lieux de travail Les prochains tableaux et figures donnent un aperçu du nombre de médecins en activité et de leur répartition dans les trois secteurs retenus.
Aperçu des médecins en exercice en 2008
2006 2007 2008
Femmes Nombre en% 9 68233,6 9 92334,2 10 26434,6
Hommes Nombre en% 19 13066,4 19 12965,8 19 38965,4
Tous Nombre 28 812 29 052 29 653
En 2008, le nombre de médecins en activité en Suisse était de 29653, soit une progression globale de 2,0%, plus marquée chez les femmes (+3,4 %) que chez les hommes: la tendance de l’an-néeprécédente s’est à nouveau confirmée. Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), 54% des personnes ayant terminé leurs études en méde-cine humaine en 2007 étaient des femmes; cette forte proportion se reflète donc également dans la statistique médicale de la FMH en 2008. 50,9 %des médecins exerçaient leur activité principale dans le secteur ambulatoire, lequel comprend tous les cabinets médicaux et institu-tions ne pratiquant pas de traitements hospita-liers.
Figure 1 Part des femmes et des hommes par secteur et au total.
F M H
Aperçu des médecins en activité par secteur (activité professionnelle principale) en 2008 1,5% des médecins n’exercent pas une activité clinique et ne travaillent donc ni dans le secteur ambulatoire ni en milieu hospitalier. Dans le secteur ambulatoire, la part des hommes est
Secteur ambulatoire Secteur hospitalier Autre secteur Total
Femmes 4434 (29,4 %) 5701 (40,4 %) 129 (28,1 %) 10 264 (34,6 %)
Hommes 10 656 (70,6 %) 8403 (59,6 %) 330 (71,9 %) 19 389 (65,4 %)
Total 15 090 (50,9 %) 14 104 (47,6 %) 459 (1,5 %) 29 653 (100 %)
supérieure de 11% à celle du milieu hospitalier. 40% des médecins hospitaliers sont des femmes. Cette proportion va encore augmenter, si ces pro-chaines années les femmes continuent à être plus nombreuses que les hommes à opter pour un cur-sus de formation en médecine humaine.
Aperçu du nombre de lieux de travail en 2008
Un seul lieu de travail Deux lieux de travail Trois lieux de travail et plus Total
Femmes 9419 (36,9 %) 743 (21,8 %) 102 (13,8 %) 10 264 (34,6 %)
Hommes 16 085 (63,1 %) 2668 (78,2 %) 636 (86,2%) 19 389 (65,4 %)
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
Total 25 501 (86,0 %) 3411 (11,5 %) 738 (2,5%) 29 653 (100 %)
456
D D Q
Editores Medicorum Helveticorum
F M H
Près de 86 % de tous les médecins travaillent dansListe des fonctions les plus fréquentes un seul lieu de travail. 11,5 % travaillent dans deuxen milieu hospitalier lieux différents et seuls 2,5% sont occupés dans Fonction FemmesHommes Total trois lieux ou plus. Médecin-chef 13212071339 Des 15090 médecins travaillant dans le sec-(9,9 %)(90,1 %)(11,2 %) teur ambulatoire, près de 78% le font dans un Médecin 31112341545 seul lieu, près de 18% ont indiqué exercer dans dirigeant (20,1%) (79,9%)(12,9 %) deux lieux différents et les 4% restants travail-Chef 104916142663 lent dans trois lieux ou plus. Chez les femmes, de clinique(39,4 %)(60,6 %)(22,2 %) la proportion de celles qui n’exercent que dans Assistant en3384 30466430 un seul lieu est de 9% plus élevée que chez les%)formation (52,6%) (47,4(53,7 %) postgraduée hommes (75%). Total 48797101 11977 En milieu hospitalier, les médecins travail-(40,7 %)(59,3 %)(100 %) lent de plus en plus souvent exclusivement à un seul endroit: leur part globale est de 94%. Chez les femmes, elle est d’env. 97%, et chez lesLes assistants en formation postgraduée forment hommes de 92%. legroupe le plus important en milieu hospitalier L’image reflétant les secteurs est analogue àsur le plan de la fonction. Des 11977 médecins celle du nombre de lieux de travail. Le 89% duanalysés, 54% sont des assistants. Comme nous corps médical travaille dans un seul secteur. Seulsl’avons déjà indiqué, la part des femmes est supé-11 % des médecins travaillent dans deux ou dansrieure à celle des hommes chez les médecins-assis-les trois secteurs indiqués.tants. Concernant les médecins-chefs, la réparti-Des 3385 médecins qui pratiquent dans plustion des sexes se présente différemment: près de d’un secteur, la plupart exercent leur activité prin-10 %des médecins-chefs sont des femmes alors cipale dans le secteur ambulatoire (89%), 60% quela part de ces dernières s’élève à 39,4% chez d’entre eux travaillant par ailleurs en milieu hos-les chefs de clinique. La proportion de femmes di-pitalier en tant que médecins agréés.minue progressivement à mesure que l’on monte dans la hiérarchie, comme le révèle le tableau ci-Figure 2dessus. Nombre de secteurs d’occupation des médecins. Médecins en activité et leur âge 0.0 % L’âge moyen des médecins exerçant une activité 11.3 %clinique est de 47,5 ans. On constate de grandes différences d’âge entre le secteur ambulatoire et le secteur hospitalier.
88.6 %
dans un secteur dans deux secteurs dans trois secteurs
Médecins en activité et leur fonction Concernant les fonctions, c’est une image relati-vement unifiée qui se dégage du secteur ambula-toire. Près de 93 % des médecins exerçant princi-palement dans ce secteur travaillent en tant que détenteurs ou détenteurs partiels de leur cabinet. 0,6 %sont engagés en tant qu’assistants ou spé-cialistes. Les médecins restants ont une autre fonc-tionou n’ont rien indiqué. Le milieu hospitalier présente une autre image en ce qui concerne les fonctions.
Age moyen des médecins dans le secteur ambulatoire et hospitalier
Secteur ambulatoire Secteur hospitalier Tous
Femmes 50,3 38,6 43,8
Hommes 54,1 43,4 49,5
Tous 53,0 41,4 47,5
Les médecins sont âgés en moyenne de 53 ans dans le secteur ambulatoire et de 41,4 ans en milieu hospitalier. Les femmes sont environ 6 ans plus jeunes que leurs collègues masculins dans le sec-teur ambulatoire, où la différence d’âge est d’env. 4 ans alors qu’elle se monte à près de 6 en milieu hos-pitalier. La différence d’âge entre le secteur ambu-latoire et le milieu hospitalier peut être attribuée au fait que la formation postgraduée des médecins est accomplie principalement à l’hôpital. Les évaluations suivantes sont basées sur l’auto-déclaration des médecins mentionnée pré-
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
457
D D Q
Editores Medicorum Helveticorum
F M H
cédemment. Il convient ici de tenir compte du36,5 %des médecins travaillent dans un cabinet petit nombre de déclarations reçues.de groupe. La part des femmes y est plus élevée que dans les cabinets individuels (37,5% contre Evaluations différenciées du secteur23,9 %). ambulatoire et du secteur hospitalierLes cabinets de groupe occupent en moyenne 3,4 médecins. La variation du nombre des méde-Taux d’occupationcins entre ces cabinets est élevée: outre les cabi-Le taux d’occupation moyen du corps médical estnets à deux médecins, les cabinets de groupe peu-de neuf demi-jours, donc de 4,5 jours de travailvent compter parfois jusqu’à 50 médecins. par semaine. Le travail à temps partiel est avantLa part des médecins affiliés à un réseau de tout prisé par les femmes.soins est de 47,6%. La part des hommes est de 83,5 %. Taux d’occupation moyen en demi-jours par semaine d’après le sexe et le secteurMembres d’un réseau de médecins (occupation principale) (n = 1574) Oui NonTotal Femmes HommesTous133Femmes 80213 Secteur ambulatoire7,1 9,18,7Hommes 406403809 Secteur hospitalier9,0 10,21022486 5369,9 Total Autre secteur8,3 7,37,6 Tous 7,79,4 9,0 Environ 1000 médecins ont répondu aux ques-tions concernant les services de garde et d’ur-Les médecins hommes travaillent environ 1,5gence régionaux et spécialisés. 52,6 % d’entre eux demi-jours de plus par semaine que leurs col-participent à un service de garde régional et 26,3% lègues féminines. Dans le secteur ambulatoire laà un service de garde spécialisé. En résumé, on différence hommes-femmes est de deux demi-constate qu’environ 73% des médecins interro-jours (dans le milieu hospitalier: un demi-jour).gés participent à un service de garde et d’urgence C’est en milieu hospitalier que l’horaire heb-et que 70 % soignent des patients à l’extérieur de domadaire est le plus élevé avec une moyenne deleur cabinet (p. ex. dans des homes et dans le cadre 5 jours de travail, alors que dans le secteur ambu-de visites à domicile). latoire, cette moyenne est de 4,5 jours. Les mé-decins qui n’exercent leur activité principale niRéponses concernant le secteur hospitalier dans le secteur ambulatoire ni en milieu hospita-Eu égard à la nouvelle classification «secteur lier indiquent en moyenne le plus petit tauxhospitalier», il est nécessaire que les médecins d’occupation; leur catégorie est également cellehospitaliers puissent indiquer s’ils soignent leurs qui connaît le moins de variations. Si certainspatients de manière ambulatoire ou pas. 1255 mé-médecins indiquent un horaire hebdomadairedecins ont répondu à cette question jusqu’au de 7 jours dans le secteur ambulatoire ou en mi-délai fixé; 94% d’entre eux ont indiqué soigner lieu hospitalier, ceux d’un «autre secteur» n’at-leurs patients de manière ambulatoire. Le fait teignent pas ce chiffre.qu’env. 48% de ces 94% soient des médecins-chefs (suppléants) n’est pas étonnant. Env. 89% Réponses concernant le secteur ambulatoiredes médecins hospitaliers garantissent les soins Une question importante à propos du secteurd’urgence. ambulatoire est certainement celle de la struc-13 %des médecins hospitaliers indiquent ne ture du cabinet médical. Les médecins indiquentpas soigner des patients hospitalisés; parmi ces dans le questionnaire s’ils travaillent dans un ca-médecins, certains travaillent exclusivement au binet individuel ou dans un cabinet de groupe àservice des urgences, d’autres sont des directeurs deux ou plusieurs médecins.d’hôpitaux, des spécialistes en pathologie, etc.
Structure du cabinet des médecins exerçantTableaux détaillés principalement dans le secteur ambulatoireNous publions ci-après les tableaux les plus im-portants sous une forme plus détaillée, comme Femmes HommesTotal nous l’avons généralement fait pour les précé-Cabinet individuel2 0156 4098 424 dentes statistiques. Dans la plupart des tableaux, Cabinet de groupe1 8123 0264 838 les critères de différenciation utilisés sont le sec-à deux ou plusieurs médecinsteur d’activité principal, le sexe et le canton. Total 3827 9435 13262Vous trouverez sur le site internet www. fmh.ch tous les tableaux détaillés pour 2008 et
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
458
D D Q
les années précédentes ainsi que quelques indi-cateurs relatifs à la démographie médicale. Nous nous tenons à votre disposition pour toute question ou complément d’information concernant les chiffres et les évaluations présen-tés ici (tél. 031 359 11 11 ou e-mail: ddq@fmh.ch).
Glossaire
Traitement ambulatoire en milieu hospitalier Tous les traitements qui ne sont pas réputés hos-pitaliers ou semi-hospitaliers.
Secteur ambulatoire Font partie du secteur ambulatoire les consulta-tions données et les soins dispensés par des méde-cins en cabinet individuel ou de groupe. Les pa-tients sont généralement traités de manière am-bulatoire ou à leur domicile (visites à domicile). Font également partie du secteur ambulatoire les activités des médecins consultants privés dans les hôpitaux ou dans des dispensaires, des infir-meries ou des établissements analogues attachés à des entreprises, des écoles, des maisons pour per-sonnes âgées, des organisations syndicales et des confréries (cabinet médical indépendant ou sem-blable).
Autre secteur Font partie d’un autre secteur les activités de médecins ne relevant ni du secteur ambulatoire
Tableau 1 Nombre de médecins par canton et par secteur (activité principale) 2008.
Canton
Zurich Berne Lucerne Uri Schwyz Obwald Nidwald Glaris Zoug Fribourg Soleure Bâle-Ville Bâle-Campagne Schaffhouse Appenzell Rh-ext. Appenzell Rh-int. St-Gall Grisons
Editores Medicorum Helveticorum
Total F 2 389 1 326 325 14 104 22 27 24 116 204 199 614 373 60 44 7 459 201
M 3 768 2 717 758 49 196 50 60 61 233 451 488 1 065 649 148 112 18 1 038 482
T 6 157 4 043 1 083 63 300 72 87 85 349 655 687 1 679 1 022 208 156 2 5 1 497 683
H/M 217 240 341 558 478 478 467 452 318 409 366 111 266 362 338 625 314 279
Secteur ambulatoire F MT 1 0202 0193 039 498 1412 1910 129 391520 5 3237 49 130179 9 3039 9 3847 12 4153 58 149207 107 273380 90 308398 234 450684 168 381549 41 101142 16 6379 2 1416 183 559742 71 237308
H/M 439 507 709 950 802 881 864 725 535 706 632 272 495 530 668 977 635 619
F M H
ni du secteur hospitalier, p.ex. professeurs, privat-docents, médecins engagés par des assurances, etc.
Taux d’occupation Le taux d’occupation est à indiquer en demi-jours. Un demi-jour correspond à un volume de travail de 4 à 6 heures. Un emploi à plein temps corres-pond à un taux d’occupation hebdomadaire moyen de 10 demi-jours.
Médecins du secteur ambulatoire Médecins qui exercent leur activité principale dans le secteur ambulatoire.
Médecins d’un autre secteur Médecins qui n’exercent leur activité principale ni dans le secteur ambulatoire ni en milieu hos-pitalier.
Médecins du secteur hospitalier Médecins qui exercent leur activité principale en milieu hospitalier.
Réseaux de médecins Les réseaux de médecins sont des organisations formées par des prestataires de soins et assurant la couverture médicale. Sur la base d’une colla-boration contractuelle tant mutuelle qu’avec des fournisseurs et des organismes extérieurs aux réseaux, ils fournissent des prestations de santé
Secteur hospitalier F MT H/M 1 3441 7003 044438 805 1240 2045 474 183 323506 729 9 1726 1351 53 65 1181 216 13 2033 1041 18 2240 1015 12 2032 1201 55 78 133833 91 170261 1027 108 168276 912 368 586954 195 201 256457 594 19 4766 1141 28 4876 695 5 49 1736 264 459723 651 129 241370 515
Autre secteur F M 25 49 23 65 13 44 0 0 2 1 0 0 0 0 0 0 3 6 6 8 1 12 12 29 4 12 0 0 0 1 0 0 12 20 1 4
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
T 74 88 57 0 3 0 0 0 9 14 13 41 16 0 1 0 32 5
459
D D Q
(Suite du tableau 1)
Argovie Thurgovie Tessin Vaud Valais Neuchâtel Genève Jura Suisse
544 194 280 1 217 225 175 1 085 36 10 264
1 102 411 830 1 973 558 390 1 655 127 19 389
H/M: Nombre d’habitants par médecin
Editores Medicorum Helveticorum
1 646 605 1 110 3 190 783 565 2 740 163 29 653
360 399 300 216 387 302 163 430 260
234 86 137 532 111 85 530 18 4 434
643 229 505 1 037 351 236 942 85 10 656
877 315 642 1 569 462 321 1 472 103 15 090
675 767 518 439 656 531 303 680 510
Tableau 2 Octroi de titres fédéraux de spécialiste en 2008.
310 108 141 673 113 88 546 17 5 701
450 181 318 915 203 149 682 41 8 403
Titres de spécialiste Allergologie et immunologie clinique Anesthésiologie Angiologie Cardiologie Chirurgie Chirurgie cardiaque et vasculaire thoracique Chirurgie de la main Chirurgie maxillo-faciale Chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil locomoteur Chirurgie pédiatrique Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique Dermatologie et vénéréologie Endocrinologie/diabétologie Gastroentérologie Génétique médicale Gynécologie et obstétrique Hématologie Infectiologie Médecine du travail Médecine générale Médecine intensive Médecine interne Médecine légale Médecine nucléaire Médecine pharmaceutique Médecine physique et réadaptation Médecine tropicale et médecine de voyages Néphrologie Neurochirurgie Neurologie Oncologie médicale Ophtalmologie Oto-rhino-laryngologie Pathologie
760 289 459 1 588 316 237 1 228 58 14 104
F 3 32 1 5 5 0 1 0 5 2 3 12 2 2 1 36 5 4 2 73 5 110 3 0 2 1 0 6 0 6 11 9 4 4
779 836 725 434 959 719 363 1 208 546
0 0 2 12 1 2 9 1 129
H 1 37 8 29 31 1 1 3 38 4 9 6 5 9 0 13 5 9 3 74 19 131 3 3 2 5 1 7 2 14 9 22 9 3
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
9 1 7 21 4 5 31 1 330
F M H
9 1 9 33 5 7 40 2 459
Tous 4 76 9 35 38 1 3 3 47 6 12 19 7 11 1 49 10 13 5 151 25 244 7 4 5 7 1 13 2 20 20 31 14 7
460
Traitement hospitalier en milieu hospitalier Séjours à l’hôpital d’au moins 24 heures pour des examens, des traitements et des soins, séjours à l’hôpital de moins de 24 heures, au cours des-quels un lit est occupé durant une nuit, et séjours à l’hôpital en cas de transferts dans un autre hôpital ou en cas de décès
Editores Medicorum Helveticorum
Cabinet individuel Cabinet individuel: utilisation d’appareils, d’équi-pements, de locaux ou de personnel par un seul médecin.
Bulletin des médecins suisses | Schweizerische Ärztezeitung | Bollettino dei medici svizzeri | 2009;90: 12
461
F M H
63 3 9 4 164 28 49 6 16 15 1257 87
Activité principale Est considéré comme activité principale le lieu de travail où le médecin exerce la majeure partie de son activité.
Vous trouverez le même tableau pour les formations approfondies FMH et les attestations de formation complémentaire FMH sur le site internet www.fmh.chQui sommes-nous?Statistique médicale.
Canton Le canton pris en compte est celui dans lequel le médecin exerce son activité principale. S’il n’a rien indiqué à ce sujet, c’est le canton de l’adresse de contact qui est pris en compte.
Secteur hospitalier Font partie du secteur hospitalier les traitements médicaux, diagnostics, soins, interventions chi-rurgicales, analyses, services d’urgence et activités de formation prégraduée, postgraduée et conti-nue, etc. dans les hôpitaux. Font également par-tie du secteur hospitalier les foyers protégés avec un encadrement social 24 h sur 24 accueillant des enfants, des personnes âgées et des groupes de personnes dont l’autonomie est limitée, p. ex. médecins hospitaliers, médecins-assistants, méde-cins agréés, etc.
Le modeste investissement personnel de chacun – dix minutes suffisent pour répondre aux questions posées et contrôler les données saisies – a une portée considérable pour l’ensemble du corps médical. Comme Pythagore le disait déjà, «les nombres sont l’essence de toute chose». Pour pouvoir agir avec compétence à l’interne comme à l’externe, conformément à la devise «Pas de politique de santé sans la FMH», la FMH doit pouvoir disposer d’une base de données sûres. Elle a donc besoin du soutien de tout le corps médical pour réunir les informations nécessaires. Si chaque médecin met à jour ses données et répond au questionnaire, elle disposera de données de qualité et d’une base de discussion solide pour négocier une régulation des soins médicaux qui soit conforme aux besoins. La contribution de chacun à la statistique est donc essentielle!
Cabinet à deux médecins ou de groupe Cabinet à deux médecins ou de groupe: utilisa-tion d’appareils, d’équipements, de locaux ou de personnel par deux ou plusieurs médecins.
axées sur les besoins des patients. Cette colla-boration repose sur un processus thérapeutique convenu par contrat, des structures organisation-nelles entrepreneuriales et une culture commune de la prise en charge des patients.
Saisie et mise à jour des données sur www.myfmh.ch Les médecins qui possèdent déjà un profil de membre sur la plate-forme www.myFMH.ch peuvent se connecter comme à l’accoutumée, répondre aux nouvelles questions, contrôler les données existantes et les modifier si néces-saire. Vous trouverez le nouveau questionnaire sur la page d’accueil demyFMH. Si vous avez des problèmes pour vous enregistrer ou vous connecter, n’hésitez-pas à nous contacter.
E-mail: info-dig@fmh.ch, Ligne d’assistance téléphonique: 031 359 12 59
Discipline principale La discipline principale d’un médecin correspond au titre de spécialiste dans le cadre duquel il exerce la majeure partie de son activité médicale (d’après son auto-déclaration et les règles prédéfinies).
20 1 6 0 83 8 28 2 10 12 686 44
40 2 3 4 72 20 10 3 6 1 516 43
Pédiatrie Pharmacologie et toxicologie cliniques Pneumologie Prévention et santé publique Psychiatrie et psychothérapie Psychiatrie et psychothérapie d’enfants et d’adolescents Radiologie Radio-oncologie / radiothérapie Rhumatologie Urologie Total Médecin praticien
(Suite du tableau 2)
D D Q