40 pages
Français

rapport complet - Ministère délégué à la santé

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

rapport complet - Ministère délégué à la santé

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 127
Langue Français
MINISTÈRE DE L'EMPLOIET DE LA SOLIDARITÉ
 Ministère délégué à la santé
Programme
2001 - 2005
Programme National Nutrition-SantéPNNS2001  2005
 National Nurttioin Sanét - PNNS
SOMMAIRE
1
SOMMAIRE
Pays de la gastronomie heureuse, des restaurants étoilés et des repas dominicaux, la France est aujourdhuiplongée dans langoisse et la confusion.Faut-il désormais sacrifier au tout-puissant principe de précaution le si doux principe de plaisir ?La rumeur gronde, inquiète, sur les marchés et derrière les caddies : que pouvons-nous encore manger ? Dans lemême temps, aux grandes pathologies de carences heureusement presque totalement disparues, succèdedésormais lenvolée des déséquilibres alimentaires et des pathologies liées à lexcès, que révèle cet inquiétant12% denfants obèses parmi les cinq-douze ans.Face à cette situation, les Français sont en droit dattendre de lensemble des acteurs concernés transparence,initiative, continuité et cohérence.Cest lobjet de ce plan national nutrition santé qui arrive ainsi à point nommé :développer linformation et léducation,inciter le système de soins à attacher une plus grande importance aux troubles nutritionnels,ouvrir la démocratie sanitaire aux enjeux nutritionnels par la plus grande implication des consommateurs et desprofessionnels de la filière agro-alimentaire,développer lépidémiologie nutritionnelle,encourager la recherche,mettre en uvre des actions de santé publique.Voilà autant de perspectives, nécessaires, ouvertes par ce plan, qui a fait le choix de sinscrire dans la durée,puisquil couvre les cinq années à venir.Je souhaite quil puisse répondre à lattente des Français, et permettre à chacun de retrouver le chemin dunealimentation saine et équilibrée source de santé, de plaisirs et  peut-être même de bonheur.
Programme National Nutrition Santé - PNNS2001 - 2005
Bernard KOUCHNER
2
SOMMAIRE
-Programme National Nutrition Santé-2001 - 2005
 Contexte Objectif général Neuf objectifs nutritionnels prioritaires en terme de Santé Publique Neuf objectifs nutritionnels spécifiques Principes généraux Six axes stratégiques
1. Pour des choix alimentaires et un état nutritionnel satisfaisantInformerEduquerOrienter
NIRTDO
2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans lesystème de soins
3. Favoriser limplication des consommateurs, et des professionnels de la filièreagro-alimentaire dans le cadre du PNNS
4. Mettre en place un système de surveillance de la consommation alimentaire etde la situation nutritionnelle de la population
5. Développer la recherche en nutrition humaine : recherche épidémiologique,comportementale, clinique
6. Engager des mesures et des actions de santé publique destinées à desgroupes spécifiques
 Glossaire
Programme National Nutrition Santé - PNNS2001 - 2005
3
CUITNO
Contexte
SOMMAIRE
Il est aujourdhui parfaitement établi que lalimentation et létat nutritionnel participent de façonessentielle au développement et à lexpression clinique des maladies qui sont aujourdhui les plusrépandues en France, comme dans lensemble des pays industrialisés :
 Les maladies cardiovasculaires sont aujourd'hui la première cause de mortalité en France (32 %des décès), à lorigine de près de 170 000 décès chaque année. Les tumeurs malignes représentent 29 % de lensemble des décès chez lhomme et 23 % chez lafemme. Le nombre de nouveaux cas est estimé à 240 000 par an. L'obésité concerne 7 à 10 % des adultes et 10 à 12,5 % des enfants de 5 à 12 ans. Sa prévalenceaugmente, chez les enfants, de façon dramatique depuis quelques années. L'ostéoporose, à l'origine d'une fragilité osseuse exposant les patients à un risque de fracturesconcernerait 10 % des femmes à 50 ans, 20 % à 60 ans et 40 % à 75 ans. La prévalence du diabète, tous âges confondus, est estimée à 2-2,5 %. Près dun adulte sur 5 présente une cholestérolémie supérieure à 2,50 g/l.En dehors de leurs conséquences sur le plan humain, ces pathologies ont un coût économiqueconsidérable: les coûts directs et indirects des cardiopathies ischémiques ont été estimés à 30 milliardsde francs/an ; ceux attribuables à lobésité atteindraient près de 12 milliards de francs/an.A contrario, léquilibre nutritionnel, une consommation variée, avec une répartition satisfaisante desquantités ingérées permettent, par la consommation régulière daliments et de plats largementdisponibles en France, de préserver un bon état de santé et la qualité de vie.Conscients de ces enjeux, la France a fait de la nutrition lune des priorités de sa présidence de lUnionEuropéenne . Une résolution sur ce thème a été votée lors du conseil des ministres européens le 14décembre 2000.
En 1999, la Direction Générale de la Santé avait sollicité lavis de différents experts nationaux.En mai 1999, la Ministre de lEmploi et de la Solidarité et le Secrétaire dEtat à la Santé et à lActionSociale demandaient au Haut Comité de la Santé Publique (HCSP) une étude globale de la situation.Le rapport« Pour une politique nutritionnelle de Santé Publique en France » contenant diversesrecommandations a été remis à la Secrétaire dEtat à la Santé et aux Handicapés en juin 2000 .
Le Premier Ministre, dans son discours de clôture des Etats Généraux de lAlimentation du 13décembre 2000, a annoncé le lancement en janvier 2001 dunProgramme National Nutrition Santé(PNNS), coordonné par la Secrétaire dEtat à la Santé et aux Handicapés, en lien avec les membres dugouvernement chargés de lEducation nationale, de lAgriculture et de la Pêche, de la Recherche, de laJeunesse et des Sports et de la Consommation. Il en a fixé les grandes orientations.
Le présent plan sappuie sur les travaux du Haut Comité de la Santé Publique, du Conseil National delAlimentation et des Directions techniques des différents ministères impliqués, en concertation aveclAssemblée des Départements de France, lAgence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments,lInstitut de Veille Sanitaire, la Caisse Nationale dAssurance Maladie, la Fédération Nationale de laMutualité Française, des personnalités scientifiques, des représentants de consommateurs.
Programme National Nutrition Santé - PNNS2001 2005-
4