Rapport d
160 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Rapport d'Etude sur la Démographie des Masseurs-Kinésithérapeutes Libéraux v2.01

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
160 pages
Français

Description

COMMISSION STATISTIQUES ET ECONOMIE DE SANTE DU SNMKR 15 Rue de l’Epée de Bois 75005 PARIS RAPPORT D’ETUDE SUR LA DEMOGRAPHIE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES LIBERAUX Eric BLIN Sous la Direction de Bernard Raoul LEVAVASSEUR, Président de la Commission SES, Jean SERRI, Administrateur du SNMKR Pierre-Jean BLANC, Membre de la Commission SES FEVRIERRapport 2010 1 SYNTHESE Depuis 1999, de nombreuses études ont donc été menées sur la démographie médicale [1], ainsi que sur les Masseurs-Kinésithérapeutes par la DREES [2] et par la CNAM [3]. L’étude de ces études nous a permis de mettre en évidence : - des erreurs de méthodologie comme un défaut de réajustement, des inégalités de traitement entre les masseurs-kinésithérapeutes et les médecins, des écarts de 1 à 10 sur le passage du niveau départemental au bassin de vie concernant l’offre de soin libérale des masseurs-kinésithérapeutes, l’affectation de coefficients égaux à des variables indépendantes pour l’intégration des données sans recherche préliminaire, corrections et affirmations arbitraires sans fondement scientifique, inversion des abscisses et des ordonnées (cf programme de 3°), - des erreurs d’interprétation des résultats : contrairement aux affirmations de la DREES, il n’y a pas beaucoup de lien entre la densité des masseurs-kinésithérapeutes libéraux et les honoraires (R=0,72) ; et contrairement aux affirmations de la CNAM il n’y en a quasiment pas entre ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 99
Langue Français

Exrait

COMMISSION STATISTIQUES ET
ECONOMIE DE SANTE DU SNMKR
15 Rue de l’Epée de Bois
75005 PARIS





RAPPORT D’ETUDE SUR LA
DEMOGRAPHIE DES MASSEURS-
KINESITHERAPEUTES LIBERAUX



Eric BLIN







Sous la Direction de
Bernard Raoul LEVAVASSEUR, Président de la Commission SES,
Jean SERRI, Administrateur du SNMKR
Pierre-Jean BLANC, Membre de la Commission SES
FEVRIERRapport 2010
1 SYNTHESE

Depuis 1999, de nombreuses études ont donc été menées sur la démographie médicale [1],
ainsi que sur les Masseurs-Kinésithérapeutes par la DREES [2] et par la CNAM [3].
L’étude de ces études nous a permis de mettre en évidence :
- des erreurs de méthodologie comme un défaut de réajustement, des inégalités de
traitement entre les masseurs-kinésithérapeutes et les médecins, des écarts de 1 à 10
sur le passage du niveau départemental au bassin de vie concernant l’offre de soin
libérale des masseurs-kinésithérapeutes, l’affectation de coefficients égaux à des
variables indépendantes pour l’intégration des données sans recherche préliminaire,
corrections et affirmations arbitraires sans fondement scientifique, inversion des
abscisses et des ordonnées (cf programme de 3°),
- des erreurs d’interprétation des résultats : contrairement aux affirmations de la
DREES, il n’y a pas beaucoup de lien entre la densité des masseurs-kinésithérapeutes
libéraux et les honoraires (R=0,72) ; et contrairement aux affirmations de la CNAM il
n’y en a quasiment pas entre la densité de masseurs-kinésithérapeutes et le nombre
d’actes par client (R=0,35), entre la densité de masseurs-kinésithérapeutes et le
nombre d’actes par masseur-kinésithérapeute (R=0,08) et entre la densité de masseurs-
kinésithérapeutes et les honoraires par masseur-kinésithérapeute (R=-0,08);
contrairement aux études de la CNAM, la qualité et la quantité de l’activité des MKL
n’ont globalement que peu d’impact sur leur densité (׀R׀<0,72 pour le coefficient le
plus élevé des 6), la part des MKL de plus de 55 ans a très peu d’impact sur leur
densité (R=-0,35), et dans l’esprit du raisonnement de la CNAM, nous concluons sur
la réciprocité de cette relation, à savoir que la densité des MKL n’a que très peu
d’impact sur la qualité et la quantité de leur activité, ainsi sur que la part des MKL de
plus de 55ans (ce qui est également logique),
- des contradictions entre les études de la CNAM (DSES) et de la DREES, cette
dernière ayant une bien meilleure méthodologie et ayant montré très logiquement que
les masseurs-kinésithérapeutes sont situés préférentiellement dans des zones où les
patients présentant des pathologies lourdes sont plus présents, et donc, nécessitent des
séries de soins plus longues.
Nos études ont également permis de confirmer des typologies de patients décrites par la
DREES grâce aux fortes corrélations positives entre la répartition régionale des femmes de
plus de 65 ans et le nombre de lettres clés de kinésithérapie (R=0,92), la répartition régionale
des hommes entre 20 et 64 ans et le nombre de lettres clés de kinésithérapie (R=0,91), la
répartition régionale des bénéficiaires de la CMU complémentaire et le nombre de lettres clés
de kinésithérapie (R=0,83), et la répartition régionale des patients en ALD et le nombre de
lettres clés de kinésithérapie (R=0,94).

Malgré ces différentes études, la seule mesure de régulation prise à ce jour est le Numerus
Clausus pour les Professions Médicales et Paramédicales, qui avait pour objectifs de réguler
le nombre de professionnels en activité, garantir la qualité de la formation professionnelle,
mais surtout assurer une maîtrise comptable de l’offre de soins afin de diminuer les dépenses
nationales de santé supérieures alors, à celles des anglo-saxons.
Nous assistons donc maintenant aux limites de ce système qui par une régulation
quantitative défaillante, puisque l’Europe impose la reconnaissance sans quotas de diplômes
délivrés par des pays eux-mêmes sans quotas comme c’était le cas pour la Belgique il y
encore quelques années et dont le relais est maintenant pris par bon nombre ; une adaptation
du numerus clausus trop lente par rapport à la démographie professionnelle, à la pyramide des
2 âges et à l’actualité géopolitique, n’a pas permis à ce jour, selon le Ministère de la Santé, de
réguler qualitativement cette démographie.
Notre étude a montré que la dispersion des médecins à travers les départements en 2002-
2003 était plus forte que celle des kinésithérapeutes ; ce phénomène était moins marqué chez
les kinésithérapeutes qui avaient une répartition plus homogène à travers les départements.
Elle a ensuite mis en évidence que ce phénomène s’est résorbé naturellement du fait de la
tendance des masseurs-kinésithérapeutes à s’installer dans des zones où les médecins
généralistes sont présents, attendu que les actes sont prescrits par eux, ainsi que le faible
apport de la correction en Equivalents Temps Plein pour déterminer les départements en sur et
sous dotation par rapport à l’utilisation des effectifs bruts lorsqu’ils sont fiables.

Elle a également montré le lien indéfectible entre la répartition médicale par spécialité et
celle des masseurs-kinésithérapeutes matérialisé par la prescription médicale : tout dispositif
de régulation ne peut être envisagé qu’avec une couverture médicale du territoire suffisante !
Nous avons donc mis en évidence que toute éventuelle mesure de régulation sans
régulation de l’offre médicale ne concernerait que 2,25% des professionnels pour les
départements « sous dotés », et 2,24% pour les départements « sur dotés », soit en tout 4,49%
des professionnels.
L’étude de répartition des masseurs-kinésithérapeutes ETP dans les bassins de vie de 4
départements est encore plus sévère : 4 bassins de vie sur dotés sur 182 (2,20% des bassins de
vie), avec 165,26 masseurs-kinésithérapeutes sur 3812 (4,34%) et 1 bassin de vie sous doté
sur 182 (0,55% des bassins de vie), avec 0,42 masseur-kinésithérapeute ETP sur 3812
(0,02%).
Au vu de la régulation naturelle de l’installation des masseurs-kinésithérapeutes et du très
faible public concerné, nous pouvons nous interroger sur l’efficacité d’un dispositif de
régulation au niveau national et l’utilité d’une telle dépense d’énergie!

Afin d’obtenir un service optimal auprès de la population, nous avons étudié les
particularités socio-économiques et les besoins de la population française : nous avons pu
mettre en évidence que la répartition géographique des Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux
est fortement dépendante de celle des populations de plus de 60 ans (R=0,93), de moins de 20
ans (R=0,84), des 20-59 ans (R=0,92), active (R=0,91), des chômeurs (R=0,85), des
bénéficiaires de l’Aide sociale de l’Etat (R=0,89), des bénéficiaires de l’Aide sociale des
départements (R=0,88), des bénéficiaires de la CMU de base et complémentaire (R=0,69), des
bénéficiaires de l’APA (R=0,84), des bénéficiaires des APH (R=0,81), des Travailleurs
handicapés (R=0,89), des bénéficiaires de l’Invalidité (R=0,87) et des patients en ALD
(R=0,96).
Nous pouvons en conclure que les masseurs-kinésithérapeutes libéraux sont situés
préférentiellement dans des départements où la population nécessite leurs soins, à savoir les
personnes âgées, pauvres, malades, handicapées et invalides.

A la lumière de cet éclairage nouveau, différentes postures doivent être rapidement
adoptées :
- la répartition démographique actuelle des Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux
étant tout à fait correcte sur le territoire français, il n’est nul besoin de déplacer les
professionnels actuellement installés dans des zones dites sur denses,
- toute mesure incitative d’installation dans une zone sous dense ne doit être
proposée qu’après s’être assuré de l’efficacité de la médicalisation de ladite zone, à
défaut de quoi, il serait nécessaire d’envisager une dérogation de première
intention afin d’assurer la permanence des soins,
3 - il est urgent de réguler tout conventionnement de professionnels souhaitant
bénéficier de la Directive 2005-36 de l’Union Européenne dans le cadre d’un
exercice libéral.

A défaut de conditions de travail décentes, il est utile de rappeler la constante
augmentation des pays offrant des conditions d’accueil et de rémunération satisfaisantes, vers
lesquels nos confrères les plus compétents ne manqueront pas de se diriger.
































4
Introduction ................................................................................................................................ 7
1. Analyse des différentes études disponibles........................................................................ 8
1.1. Le revenu libéral des infirmiers et les masseurs-kinésithérapeutes de 1991 à 1997,
Etudes et Résultats n°26, DREES, Août 1999 ........................................................................... 8
1.2. Les masseurs-kinésithérapeutes dans les régions : offre de soins, revenus et
caractéristiques des populations, Etudes et Résultats n°110, DREES, Avril 2001.................... 8
1.3. Le secteur libéral des professions de santé en 2002, Point Stat n°38, DSES........... 17
1.4. Les masseurs-kinésithérapeutes en France, Situation en 2002 et projections à
l’horizon 2020, Etudes et Résultat n°242, DREES, Juin 2003 ................................................ 17
1.5. Les masseurs-kinésithérapeutes libéraux par bassin de vie en 2004, Point Stat n°44,
DSES 18
1.6. Carnets statistiques 2006 n°112, DSES.................................................................... 23
1.7. Mas-bvpct sous doté 2007 (départements 46 54 59 83)........................................... 27
1.8. Lettre d’information aux Masseurs-Kinésithérapeutes n°2 Janvier 2010 ................ 28
1.9. Etudes fournies par la CNAM le 29 Janvier 2010.................................................... 28
1.10. Conclusion................................................................................................................ 32
2. Etude de la démographie des Masseurs-Kinésithérapeutes.............................................. 34
2.1. Prescription de Masseurs-kinésithérapeutes en 2003 selon la spécialité du
prescripteur (Source : IRDES) ................................................................................................. 34
2.2. Etude de la répartition départementale des médecins généralistes libéraux en
fonction de la population française en 2002............................................................................. 35
2.3. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux en
fonction de la population française en 2002 38
2.4. Etude de la répartition départementale des médecins généralistes libéraux en
fonction de la population française protégée par le Régime général en 2008.......................... 42
2.5. Etude de la répartition départementale des médecins généralistes libéraux en
fonction de la population française en 2008 45
2.6. Etude de la répartition départementale des omnipraticiens libéraux en fonction de la
population française en 2008.................................................................................................... 48
2.7. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNOMK) en fonction de la population française prise en charge par le Régime
Général en 2008 ....................................................................................................................... 50
2.8. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux en
Equivalents Temps Plein (source CNAM) en fonction de la population française prise en
charge par le Régime Général en 2008 .................................................................................... 54
2.9. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNOMK) en fonction de la population française en 2008.......................................... 57
2.10. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNAM) en fonction de la population française en 2008............................................. 60
2.11. Etude de la répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux ETP
(source CNAM) en fonction de la population française en 2008 63
2.12. Etude de la répartition par bassin de vie sur 4 départements des masseurs-
kinésithérapeutes libéraux (source CNAM) en fonction de la population française en 2007.. 67
2.13. Etude de la répartition par bassin de vie sur 4 départements des masseurs-
kinésithérapeutes libéraux Equivalents Temps Plein (source CNAM) en fonction de la
population française en 2007.................................................................................................... 72
2.14. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNOMK) en fonction de celle des médecins généralistes libéraux en 2008-2009..... 77
5 2.15. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNAM) en fonction de celle des médecins généralistes libéraux en 2008-2009........ 80
2.16. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
ETP (source CNAM) en fonction de celle des médecins généralistes libéraux en 2008-2009 83
2.17. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNOMK) en fonction de celle des omnipraticiens libéraux en 2008-2009 ................ 86
2.18. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
(source CNAM) en fonction de celle des omnipraticiens libéraux en 2008-2009 ................... 89
2.19. Etude de la répartition par département des masseurs-kinésithérapeutes libéraux
ETP (source CNAM) en fonction de celle des omnipraticiens libéraux en 2008-2009........... 92
2.20. Etude des dépenses de kinésithérapies prescrites par les médecins en fonction de la
répartition départementale des masseurs-kinésithérapeutes en 2003....................................... 95
2.21. Etude des dépenses de kinésithérapies prescrites (tableau de 2003) par les médecins
(effectifs de 2008) en fonction de la répartition départementale des masseurs-
kinésithérapeutes (effectifs de 2009)........................................................................................ 98
2.22. Conclusion.............................................................................................................. 102
3. Etude de la répartition des masseurs kinésithérapeutes en fonction des critères socio-
économiques de la population française................................................................................. 103
3.1. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à la
population de plus de 60 ans en 1999 .................................................................................... 103
3.2. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à la
population de moins de 20 ans en 1999 106
3.3. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à la
population des 20-59 ans en 1999 .......................................................................................... 110
3.4. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à la
population active .................................................................................................................... 113
3.5. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à la
population des chômeurs........................................................................................................ 116
3.6. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à
l’aide sociale de l’Etat ............................................................................................................ 120
3.7. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport à
l’aide sociale des départements .............................................................................................. 124
3.8. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
effectifs des bénéficiaires de la CMU de base ....................................................................... 128
3.9. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
bénéficiaires de la CMU complémentaires ............................................................................ 132
3.10. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
bénéficiaires des Aides aux personnes âgées ......................................................................... 136
3.11. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
bénéficiaires des Aides aux personnes handicapées .............................................................. 141
3.12. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
travailleurs handicapés reconnus............................................................................................ 145
3.13. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
Invalides reconnus.................................................................................................................. 148
3.14. Etude des effectifs départementaux de masseurs-kinésithérapeutes par rapport aux
effectifs de la population en ALD requérant de la kinésithérapie.......................................... 152
3.15. Conclusion.............................................................................................................. 155
4. Conclusion...................................................................................................................... 157
Bibliographie......................................................................................................................... 160

6 Introduction

Depuis 1980, le Ministère de la Santé est particulièrement attentif à la démographie des
Masseurs-Kinésithérapeutes. La surveillance de cette démographie a pour but de garantir un
égal accès aux soins aux usagers, ce qui est, rappelons le dès maintenant, la principale mission
du Service Public pour laquelle nous notons un désengagement de l’Etat.
Finançant une partie des dépenses de Santé liées aux actes de Masso-kinésithérapie, la
Caisse Nationale de l’Assurance Maladie souhaite réguler le Conventionnement des
Masseurs-Kinésithérapeutes sur le territoire français.

De nombreuses études ont donc été menées sur la démographie médicale [1], ainsi que sur
les Masseurs-Kinésithérapeutes par la DREES [2] et par la CNAM [3].
Malgré ces différentes études, la seule mesure de régulation prise à ce jour est le Numerus
Clausus pour les Professions Médicales et Paramédicales.
Selon Bernard Raoul LEVAVASSEUR, ce numerus clausus avait pour objectifs de
réguler le nombre de professionnels en activité, garantir la qualité de la formation
professionnelle, mais surtout assurer une maîtrise comptable de l’offre de soins afin de
diminuer les dépenses nationales de santé supérieures alors, à celles des anglo-saxons.
Nous assistons donc maintenant aux limites de ce système. Par une régulation quantitative
défaillante, puisque l’Europe impose la reconnaissance illimitée de diplômes délivrés par des
pays eux-mêmes sans quotas comme c’était le cas pour la Belgique il y encore quelques
années et relayée par bon nombre ; une adaptation du numerus clausus trop lente par rapport
à la démographie professionnelle, la pyramide des âges et l’actualité géopolitique.
Ce qui n’a pas permis à ce jour, selon le Ministère de la Santé, de réguler qualitativement
cette démographie.

Nous proposons donc de reprendre les différents arguments et critères retenus dans les
différentes études officielles que nous disposons, et de les commenter.
Ensuite, nous ferons un état des lieux de la démographie des Masseurs-Kinésithérapeutes
en fonction de la répartition de l’offre médicale, condition sine qua non à un exercice normal
des masseurs-kinésithérapeutes travaillant sur prescription médicale.
Enfin, nous pourrons étudier si la répartition des usagers en fonction de leurs
caractéristiques sociaux économiques locales a un impact sur celle des masseurs-
kinésithérapeutes sur le territoire.












7 1. Analyse des différentes études disponibles.

1.1. Le revenu libéral des infirmiers et les masseurs-kinésithérapeutes de
1991 à 1997, Etudes et Résultats n°26, DREES, Août 1999

Nous notons que la différence entre les revenus moyens APE et Total sont artificiellement
augmentés vu que les honoraires remboursables considérés sont ceux de l’ensemble des
professionnels au lieu d’avoir été logiquement réajustés à ceux des APE.

1.2. Les masseurs-kinésithérapeutes dans les régions : offre de soins, revenus
et caractéristiques des populations, Etudes et Résultats n°110, DREES,
Avril 2001

L’étude semble vouloir démontrer que la perte de revenus dans les zones de sur densité
des MK (Pyrénées, Corse, Languedoc et PACA) est compensée par une surmédicalisation des
patients (forts honoraires/patient).
Il apparaît alors judicieux d’étudier le rapport entre les densités régionales et les
honoraires par patient.

Densité Honoraires
/100000 totaux Limite de Limite de
habitants /patients en confiance confiance
Régions des MKL francs supérieure inférieure
Limousin 84 1639 OK OK
Nord – Pas de Calais 83 1831 OK OK
Lorraine 63 1301 OK OK
Picardie 61 1562 OK OK
Haute-Normandie 56 1298 OK OK
Champagne-Ardenne 55 1296 OK OK
Basse-Normandie 63 1329 OK OK
Alsace 68 1432 OK OK
Centre 67 1462 OK OK
Bourgogne 69 1428 OK OK
Poitou-Charentes 68 1327 OK OK
Franche-Comté 58 1321 OK OK
Pays de Loire 74 1243 OK OK
Aquitaine 89 1482 OK OK
Bretagne 90 1340 OK 1403,87
Auvergne 87 1548 OK OK
Corse 113 2883 2199,40 OK
PACA 132 2182 OK OK
Languedoc-Roussillon 123 1904 OK OK
Midi-Pyrénées 103 1568 OK OK
Rhône-Alpes 97 1479 OK 1487,93
IdF 104 1665 OK OK




8 Relation entre la Densité des MKL et les Honoraires/patient
3500
3000
2500
y = 12,009x + 582,72
2R = 0,5151
2000
Série1
Linéaire (Série1)
1500
1000
500
0
0 20 40 60 80 100 120 140
Densité MKL


Il apparaît dans cette étude que le coefficient de corrélation R=0,72 est faiblement positif.
L’intervalle de confiance linéaire étant t=±σy√(1-R²), nous nous proposons de l’utiliser de
façon à définir un encadrement pour l’ajustement linéaire pour 12,009x+582,72-
t<y<12,009x+582,72+t avec t=259,66, définissant ainsi pour chaque région une limite
supérieure et une limite inférieure.

Nous observons que seule la Corse présente un fort honoraire par patient par rapport à la
tendance nationale.
A contrario, cette étude met en évidence plusieurs régions ayant un faible honoraire par
patient par rapport à la tendance nationale : Bretagne et Rhône-Alpes.
Ces résultats permettent donc d’aller plus loin dans l’enquête de la DREES : en Bretagne,
les revenus ne sont pas élevés du fait du faible nombre d’honoraires par patient malgré une
densité et des charges moyennes ; en Rhône-Alpes, le faible niveau de revenus est plus lié au
fait du faible nombre d’honoraires par patient, que de la densité et des charges qui restent
malgré tout élevées ; en Midi-Pyrénées, les honoraires par patient restent inférieurs à la
tendance nationale et seules des charges modérées permettent des revenus moyens malgré une
densité relativement élevée.

Il n’est cependant pas possible de comparer les dépenses de kinésithérapie avec les
effectifs des différentes catégories socioprofessionnelles car sur Eco Santé, les années ne
correspondent pas.





9
Honoraires /patientCette étude met en évidence que les femmes de plus de 65 ans consomment plus d’actes
de kinésithérapie : nous étudions donc la relation entre les effectifs régionaux de femmes de
plus de 65 ans et les nombres régionaux de lettres-clés en 2007.

2007
Femmes M.Kiné.,DLiqui,Tt:AMC- Limite de Limite de
de +65 AMK Nombre lettres- confiance confiance
Régions ans clés (milliers) supérieure inférieure
R11 Ile-de-France 1006866 115059 OK OK
R21 Champagne-
Ardenne 157333 8983 OK OK
R22 Picardie 197352 15223 OK OK
R23 Haute-
Normandie 198509 14334 OK OK
R24 Centre 321335 20714 OK OK
R25 Basse-
Normandie 190994 10003 OK OK
R26 Bourgogne 223542 11528 OK OK
R31 Nord-Pas-de-
Calais 417605 56074 49381,80 OK
R41 Lorraine 271461 13988 OK OK
R42 Alsace 193739 12006 OK OK
R43 Franche-
Comté 133944 6217 OK OK
R52 Pays de la
Loire 411304 23052 OK 27621,70
R53 Bretagne 406248 25804 OK 27032,67
R54 Poitou-
Charentes 241983 12111 OK OK
R72 Aquitaine 420832 32793 OK OK
R73 Midi-Pyrénées 366268 23844 OK OK
R74 Limousin 116034 6020 OK OK
R82 Rhône-Alpes 662119 48612 OK 56841,64
R83 Auvergne 188514 10416 OK OK
R91 Languedoc-
Roussillon 336677 41611 39953,69 OK
R93 Provence-
Alpes-Côte d'Azur 639491 88768 75231,52 OK
R94 Corse 40414 5659 5439,05 OK
ROM
Départements
d'Outre-Mer 121843 18715 14925,53 OK

10