7 pages
Français

Rencontres HAS 2007 EPP et groupes d’échanges de pratique entre pairs retours d’expériences

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mis en ligne le 11 déc. 2007 Table ronde n°29 - Thème Amélioration des pratiques - 18 décembre 2007 Les groupes d’analyse de pratique entre pairs constituent une des modalités privilégiées de l’EPP en médecine générale.Au cours des dernières années, diverses modalités de ces groupes d’analyse ont été développées par différentes organisations professionnelles, mais toutes ont en commun de rompre l’isolement dans lequel les généralistes travaillent souvent de favoriser l’analyse des pratiques cliniques et de rechercher une amélioration continue des conditions de prise en charge des malades.Les retours d’expériences acquises doivent permettre de confirmer les résultats positifs obtenus en terme de qualité des soins et d’accélérer le développement des groupes de pairs (dont le principe avait été initialement développé par la SFMG) aux échelons régionaux et national.L’URML de Bretagne avait choisi depuis 2002 de développer un modèle particulier, identifié sous le vocable de « Groupes Qualité », et notamment caractérisé par l’adhésion exhaustive des médecins généralistes exerçant dans le périmètre géographique et une organisation conçue ( cahier des charges) dans le cadre d’un accord liant l’URML et l’URCAM.Ces Groupes Qualité sont maintenant repris dans plusieurs régions ( Normandie, Centre, Nord - Pas de Calais, Pays de Loire ….)L’URML PACA avait aussi initié un large programme de groupes de pairs dès 2003, auquel plus de 300 médecins généralistes avaient participé ( dans le cadre d’ un projet bénéficiant d’un financement FAQSv ). Il est important de noter que, alors que le financement est échu depuis près de deux ans, 25 des 32 groupes de pairs qui avaient été constitués en 2003 fonctionnent encore régulièrement.Par ailleurs, cet atelier permettra d’analyser le travail réalisé dans le cadre de e-groupes de pairs, dont plusieurs fonctionnent maintenant régulièrement..Consultez la synthèse de la réunionModérateur : A. Leveneur, Président, URML Basse Normandie > pas de présentation réaliséeIntervenants : D. Dupagne, Médecin géénraliste, gestionnaire du e-groupe de discussion de MGclinique > pas de présentation réaliséeJY. Hascoet, Médecin généraliste, URML Bretagne > pas de présentation réaliséeC. Humbert, Directeur, URCAM Bretagne > pas de présentation réaliséeRetour au sommaire des Rencontres HAS 2007 Les groupes d’analyse de pratique entre pairs constituent une des modalités privilégiées de l’EPP en médecine générale.Au cours des dernières années, diverses modalités de ces groupes d’analyse ont été développées par différentes organisations professionnelles, mais toutes ont en commun de rompre l’isolement dans lequel les généralistes travaillent souvent de favoriser l’analyse des pratiques cliniques et de rechercher une amélioration continue des conditions de prise en charge des malades.Les retours d’expériences acquises doivent permettre de confirmer les résultats positifs obtenus en terme de qualité des soins et d’accélérer le développement des groupes de pairs (dont le principe avait été initialement développé par la SFMG) aux échelons régionaux et national.L’URML de Bretagne avait choisi depuis 2002 de développer un modèle particulier, identifié sous le vocable de « Groupes Qualité », et notamment caractérisé par l’adhésion exhaustive des médecins généralistes exerçant dans le périmètre géographique et une organisation conçue ( cahier des charges) dans le cadre d’un accord liant l’URML et l’URCAM.Ces Groupes Qualité sont maintenant repris dans plusieurs régions ( Normandie, Centre, Nord - Pas de Calais, Pays de Loire ….)L’URML PACA avait aussi initié un large programme de groupes de pairs dès 2003, auquel plus de 300 médecins généralistes avaient participé ( dans le cadre d’ un projet bénéficiant d’un financement FAQSv ). Il est important de noter que, alors que le financement est échu depuis près de deux ans, 25 des 32 groupes de pairs qui avaient été constitués en 2003 fonctionnent encore régulièrement.Par ailleurs, cet atelier permettra d’analyser le travail réalisé dans le cadre de e-groupes de pairs, dont plusieurs fonctionnent maintenant régulièrement..Consultez la synthèse de la réunionModérateur : A. Leveneur, Président, URML Basse Normandie > pas de présentation réaliséeIntervenants : D. Dupagne, Médecin géénraliste, gestionnaire du e-groupe de discussion de MGclinique > pas de présentation réaliséeJY. Hascoet, Médecin généraliste, URML Bretagne > pas de présentation réaliséeC. Humbert, Directeur, URCAM Bretagne > pas de présentation réaliséeRetour au sommaire des Rencontres HAS 2007 Mis en ligne le 11 déc. 2007

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 30
Langue Français
Tableronde29 EPPetgroupesdéchangesdepratiquesentrepairs:retours d expériences
Antoine LEVENEUR, Président, Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) Basse Normandie
Il a semblé important aux URML dêtre en mesure de présenter différentes procédures possibles dévaluations des pratiques sur le terrain : il existe ainsi plusieurs déclinaisons dEPP.
Claude HUMBERT, Directeur, URCAM Bretagne
En 1999, nous avons proposé à lURML de travailler sur des groupes qualité. A lépoque, les URCAM venaient dêtre créées et les URML étaient récentes. Nous souhaitions monter des projets régionaux. Le fonds damélioration de la qualité des soins de ville (FAQSV) est arrivé lorsque le projet mûrissait et a permis de financer ce projet expérimental. Il est donc nécessaire de disposer dun fonds régional pour monter les expériences régionales. Lassurance maladie et les représentants des professionnels de lURML étaient animés dune conviction partagée : lamélioration du système de soins requiert un travail partenarial. Cest donc ensemble, du début à la mise en uvre, que nous avons travaillé sur ce projet qualité à destination des médecins généralistes.
Le projet poursuivait plusieurs objectifs :
- améliorer la qualité des prescriptions et des soins, dans une démarche qualité ; - responsabiliser les prescripteurs, dans un intérêt économique ; - répondre à des soucis courants dans la pratique des médecins généralistes, et donc à des attentes du terrain ; - faciliter les démarches professionnelles collectives, du fait de lisolement de ce métier.
Notre démarche sest inscrite sur une base territoriale, pour que la totalité des médecins dune zone géographique y participe, pour faciliter le service rendu à la population sur un territoire. Nous avons décidé quil fallait un animateur, alors que les groupes de pairs traditionnels fonctionnent sans.
Notre animateur intervient sur les groupes qualité. Des engagements ont été pris en commun sur des critères qualité et économiques ; ces engagements sont mesurés et contractualisés entre les acteurs de terrain, les groupes et lassociation qui gère le projet. Enfin, nous avions décidé de mener une expérimentation : les trois premiers groupes expérimentaux ont démarré en 2001 pour une première évaluation satisfaisante en 2003. Nous avons ensuite lancé 12 groupes supplémentaires jusquen 2006 pour un total de 150 médecins. Dans le même temps, nous avons réfléchi comment assurer la pérennité des actions probantes par des financements. Nous
1