Rencontres HAS 2008 - Cancer du sein  quels moyens mettre en œuvre pour augmenter le taux de couverture du dépistage  - Rencontres08 PresentationTR10 NPreaubertHayes

Rencontres HAS 2008 - Cancer du sein quels moyens mettre en œuvre pour augmenter le taux de couverture du dépistage - Rencontres08 PresentationTR10 NPreaubertHayes

-

Documents
6 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Documents Rencontres08_SynthèseTR10 (178,27 Ko) Rencontres08_PresentationTR10_NPreaubertHayes (121,49 Ko) Rencontres08_PresentationTR10 (123,12 Ko) Mis en ligne le 26 févr. 2009 Table ronde 10 du 18 décembre 2008 de 14h30 à 16h Copyright HAS - MMStudio - JP Quevilly Quelques années après la généralisation du programme de dépistage du cancer du sein, comment faire en sorte que toutes les femmes de 50 à 75 ans bénéficient bien d'une mammographie régulière ? Etant donné la co-existence des deux types de dépistages, organisé et individuel, quelles sont les modalités à mettre en place pour garantir l'efficience du système ? Consultez la synthèse de cette session et les diaporamas d'intervenants en bas de page. Intervenants : Rosemary ANCELLE-PARK - Épidémiologiste, Direction Générale de la Santé Martine le QUELLEC NATHAN - Directeur de la santé publique, INCa Brigitte SERADOUR - Radiodiagnostic et imagerie médicale, Clinique Beauregard Jérôme VIGUIER - Responsable du département dépistage, adjoint au directeur de la santé publique, INCa Modératrice : Nathalie PRÉAUBERT - Chef de projet du service évaluation économique et santé publique, Haute Autorité de Santé Table ronde organisée en partenariat avec l'INCa. Mis en ligne le 26 févr. 2009

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 17 octobre 2013
Nombre de lectures 22
Langue Français
Signaler un problème
Cancer du sein : quels moyens mettre en œuvre pour augmenter le taux de couverture du dépistage ?
Ensemble, améliorons la qualité en santé
Nathalie Préaubert-Hayes
HAS – Chef de projet Service Evaluation Economique et Santé Publique
1.
2.
3.
4.
5.
Le programme de dépistage organisé du cancer du sein
Invitation des femmes de 50 à 74 ans, mammographie tous les deux ans, prise en charge financière par l’assurance maladie. Dépistage décentralisé avec recours aux cabinets de radiologie existants + coordination par des structures de gestion. Deux clichés, un examen clinique, une seconde lecture par un radiologue en cas de mammographie normale, un bilan diagnostic immédiat si nécessaire. Protocole défini par un cahier des charges, existence de procédures d’assurance qualité strictes Evaluation : InVS et INCa
3
1. 2.
3.
L’efficience du programme repose sur trois grands axes
Participation : taux de participation Qualité : taux de positifs (taux d’examens complémentaires) Efficacité : taux de cancers
Les valeurs des indicateurs de ces trois axes doivent être d’un niveau acceptable
4
1.
2.
Un enjeu majeur : le taux de participation
L’objectif : 70% selon les recommandations européennes 1. Chiffre non atteint en DO : 2007, 50,7% des femmes de la population cible ont participé au DO 2. Progression constante depuis 2004
Un enjeu de santé publique, pourquoi? 1. Efficience du dépistage dépend du taux de participation 2. Equité : une politique de santé publique doit toucher toutes les femmes ciblées dans les mêmes conditions
5
1.
2.
Problématique
Existence d’un DI 1. 2005 : 65% des femmes de la population cible déclaraient avoir fait une mammographie dans les 2 années précédentes 2. Quels sont les facteurs d’adhésion à cette forme de dépistage ? Y a-t-il un rôle des professionnels ? 3. Comment réorienter vers le DO ? 30% des femmes ciblées ne participeraient à aucune forme de dépistage 1. Quel profil ont-elles ? 2. Comment les inciter à participer ? Quels leviers identifiés pour améliorer le taux de couverture au dépistage ?
6