Une héroïne de la résistance : Anne-Mary, Jeanne Menut, pharmacien à Riom (1914-1944) - article ; n°313 ; vol.85, pg 7-16

-

Documents
11 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue d'histoire de la pharmacie - Année 1997 - Volume 85 - Numéro 313 - Pages 7-16
Anne-Mary Lafaye was born on may 16th 1914 just before world war I. Her parents were teachers and helped her to go up one step of the social scale ; in 1939 she became a pharmacist. Quite an ordinary life, but another world war came. She married Max Menut, early resistant worker, and she was more and more involved, providing the maquis with bandages and medicines. She had made the choice of her values, and time of abnegation came. She had to hide her identity under the name of Marinette. She sailed her pharmacy in Riom, she entrusted her daughter to her mother's care, and she had to take care of wounded fighters. Rapidly she was denounced, arrested, tortured and savagely executed
Une héroïne de la Résistance : Anne-Mary, Jeanne Menut, pharmacien à Riom (1914-1944) .
Ce fut le 16 mai 1914 que naquit Anne-Mary Lafaye, quelques mois avant la guerre, « La Grande ». Ses parents, un couple d'instituteurs, lui firent franchir un échelon social et en 1939, elle devint pharmacien. Rien que de très ordinaire dans le début de ce destin, mais une autre guerre survint, qui allait être la sienne. Elle avait épousé Max Menut, un résistant de la première heure, et, au fil des jours, elle s'engagea chaque fois davantage : d'abord soutien au maquis avec ravitaillement en pansements, en médicaments. Elle avait choisi ses valeurs, le temps des renoncements s'en suivit : elle troqua son identité pour Marinette, vendit sa pharmacie de Riom, confia sa jeune enfant à sa mère et un jour l'exigence commanda de ne point abandonner des blessés graves. Tout alors s'enchaîna très vite : la dénonciation, la blessure, l'arrestation, la torture, l'exécution sauvage. Née quelques mois avant une guerre, morte quelques jours avant la fin d'une autre : un destin soumis à l'impératif d'un idéal.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1997
Nombre de visites sur la page 74
Langue Français
Signaler un problème
Charles Guyotjeannin
Une héroïne de la résistance : Anne-Mary, Jeanne Menut,
pharmacien à Riom (1914-1944)
In: Revue d'histoire de la pharmacie, 85e année, N. 313, 1997. pp. 7-16.
Abstract
Anne-Mary Lafaye was born on may 16th 1914 just before world war I. Her parents were teachers and helped her to go up one
step of the social scale ; in 1939 she became a pharmacist. Quite an ordinary life, but another world war came. She married Max
Menut, early resistant worker, and she was more and more involved, providing the maquis with bandages and medicines. She
had made the choice of her values, and time of abnegation came. She had to hide her identity under the name of Marinette. She
sailed her pharmacy in Riom, she entrusted her daughter to her mother's care, and she had to take care of wounded fighters.
Rapidly she was denounced, arrested, tortured and savagely executed
Résumé
Une héroïne de la Résistance : Anne-Mary, Jeanne Menut, pharmacien à Riom (1914-1944) .
Ce fut le 16 mai 1914 que naquit Anne-Mary Lafaye, quelques mois avant la guerre, « La Grande ». Ses parents, un couple
d'instituteurs, lui firent franchir un échelon social et en 1939, elle devint pharmacien. Rien que de très ordinaire dans le début de
ce destin, mais une autre guerre survint, qui allait être la sienne. Elle avait épousé Max Menut, un résistant de la première heure,
et, au fil des jours, elle s'engagea chaque fois davantage : d'abord soutien au maquis avec ravitaillement en pansements, en
médicaments. Elle avait choisi ses valeurs, le temps des renoncements s'en suivit : elle troqua son identité pour Marinette, vendit
sa pharmacie de Riom, confia sa jeune enfant à sa mère et un jour l'exigence commanda de ne point abandonner des blessés
graves. Tout alors s'enchaîna très vite : la dénonciation, la blessure, l'arrestation, la torture, l'exécution sauvage. Née quelques
mois avant une guerre, morte quelques jours avant la fin d'une autre : un destin soumis à l'impératif d'un idéal.
Citer ce document / Cite this document :
Guyotjeannin Charles. Une héroïne de la résistance : Anne-Mary, Jeanne Menut, pharmacien à Riom (1914-1944). In: Revue
d'histoire de la pharmacie, 85e année, N. 313, 1997. pp. 7-16.
doi : 10.3406/pharm.1997.4853
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1997_num_85_313_4853