Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMA

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français

Description

Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMALA FONDATION DE RECHERCHESUR L'HYPERTENSIONARTERIELLE-- En savoir plus sur l'Hypertension Artérielle - Actualités sur l'Hypertension - Archives --Archives Une HTA masquée estretrouvée dans 40%des cas, d'après l'étudeCOSIMAElisabeth vendredi 20 mars 2009LA FONDATION DE RECHERCHE SUR L'HYPERTENSION ARTERIELLE Page 1/3Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMA14 septembre 2005 : Stockholm, Suède - L'automesure tensionnelle permet d'éliminer l'effet blouse blanche, et àl'inverse, de dépister l'hypertension (HTA) masquée, c'est à dire l'insuffisance du contrôle tensionnelau domicile, alors même que des valeurs normales sont relevées au cabinet. L'étude SHEAF, menée en médecine générale et chez des patients traités, chiffrait le taux d'HTAmasquée à 10% [1]. Apparemment, il s'agit d'un minimum. Chez des hypertendus légers à modérés,recrutés pour un essai comparatif de l'irbesartan et du valsartan (étude COSIMA), une comparaisondes mesures effectuées au domicile des patients et au cabinet médical, montre, elle, un taux d'HTAmasquée de 40% [2]. Le protocole s'est déroulé en deux phases. Initialement, 800 patients, jamais traités ou mal contrôléspar leur traitement, ont reçu de l'hydrochlorothiazide pendant cinq semaines. Cette phase s'estachevée par une mesure effectuée au cabinet médical, et cinq jours d'automesure au domicile (3mesures matin et soir, ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 145
Langue Français

Exrait

Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMA
LA FONDATION DE RECHERCHE
SUR L'HYPERTENSION
ARTERIELLE
-- En savoir plus sur l'Hypertension Artérielle - Actualités sur l'Hypertension - Archives --
Archives Une HTA masquée est
retrouvée dans 40%
des cas, d'après l'étude
COSIMA
Elisabeth
vendredi 20 mars 2009
LA FONDATION DE RECHERCHE SUR L'HYPERTENSION ARTERIELLE Page 1/3Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMA
14 septembre 2005 :
Stockholm, Suède - L'automesure tensionnelle permet d'éliminer l'effet blouse blanche, et à
l'inverse, de dépister l'hypertension (HTA) masquée, c'est à dire l'insuffisance du contrôle tensionnel
au domicile, alors même que des valeurs normales sont relevées au cabinet.

L'étude SHEAF, menée en médecine générale et chez des patients traités, chiffrait le taux d'HTA
masquée à 10% [1]. Apparemment, il s'agit d'un minimum. Chez des hypertendus légers à modérés,
recrutés pour un essai comparatif de l'irbesartan et du valsartan (étude COSIMA), une comparaison
des mesures effectuées au domicile des patients et au cabinet médical, montre, elle, un taux d'HTA
masquée de 40% [2].

Le protocole s'est déroulé en deux phases. Initialement, 800 patients, jamais traités ou mal contrôlés
par leur traitement, ont reçu de l'hydrochlorothiazide pendant cinq semaines. Cette phase s'est
achevée par une mesure effectuée au cabinet médical, et cinq jours d'automesure au domicile (3
mesures matin et soir, effectuées à une minute d'intervalle, en position assise, avant la prise du
traitement le matin, et après 5 minutes de repos le soir).

Sur un effectif de 680 patients encore hypertendus au cabinet, 188 présentaient des valeurs
normales à leur domicile, soit un taux d'effet blouse blanche de 28,5%, de l'ordre de grandeur de ce
qui est rapporté par ailleurs dans la littérature.

Dans une seconde phase, 464 patients encore hypertendus à domicile, ont été répartis en deux
groupes, recevant, en sus de l'hydrochlorothiazide, du valsartan ou de l'irbesartan. Après huit
semaines de traitement combiné, 190 patients présentaient des valeurs tensionnelles normales au
cabinet médical. Mais seulement 114 d'entre eux (60%) présentaient également des valeurs
normales au domicile (mesurées dans les mêmes conditions que précédemment). Cela représente
un taux d'HTA masquée de 40% dont 21% sont des HTA très élevées.

"Ces résultats ont été obtenus en médecine générale, avec une technologie d'automesure
comportant une télétransmission des données, soit des conditions équivalentes à celles de l'étude
SHEAF, souligne le Dr Nicolas Postel-Vinay (Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris). Le
recrutement des études est toutefois différent, puisque les patients sujets à l'effet blouse blanche ont
été écartés de la seconde phase. Cette différence de recrutement explique, au moins en partie,
l'écart retrouvé entre les deux études pour les taux d'HTA masqué. En fait, l'étude SHEAF apporte
un argument plus fort que COSIMA en faveur de l'automesure. L'étude COSIMA, elle, confirme la
finesse, c'est-à-dire la fiabilité de la méthode, en montrant qu'elle est également valable dans le
cadre d'un essai comparatif. Les arguments des deux études convergent toutefois vers un même
message : quel que soit le contexte, il faut recourir le plus possible à l'automesure".

La supériorité d'une prise en charge basée sur l'automesure tensionnelle est bien démontrée. Les
chiffres relevés au domicile ont une meilleure valeur pronostique que les chiffres relevés au cabinet
[3]. Les recommandations récentes soulignent par ailleurs que l'adhérence au traitement est
améliorée par l'implication du patient dans sa propre évaluation [4, 5]. Ce bénéfice s'ajoute à
l'élimination de l'effet blouse blanche pour accroître le taux de réponse aux traitements
anti-hypertenseurs. En pratique, enfin, l'expérience montre que l'automesure est accueillie
favorablement par les patients. Sources

1.Mallion JM., Genes N., Vaur L., et coll. Blood pressure levels, risk factors and antihypertensive
LA FONDATION DE RECHERCHE SUR L'HYPERTENSION ARTERIELLE Page 2/3Une HTA masquée est retrouvée dans 40% des cas, d'après l'étude COSIMA
treatments : lessons from the SHEAF study.. J. Hum. Hypertens. 2001 ; 12 : 831-2.

2.Poster présenté au Congrès de l'ESC par N. Postel-Vinay, G. Bobrie, A. Giacomino et R. Asmar.

3.Bobrie G, Chatellier G, Genes N et coll. Cardiovascular prognosis of masked HTA detected by
blood pressure self-measurement in elderly treated hypertensive patients.. JAMA 2004 ; 291 :
1342-49.

4.Guidelines Committee, 2003 European Society of Hypertension, European Society of Cardiology
guidelines for the management of arterial hypertension. J. Hypertens. 2003 ; 21 : 1011-53.

5.Asmar R., Zanchetti A. on behalf of organizing committee and participants. Guidelines for the use
of self-bloof pressure monitoring : a summary report of the first International Consensus Conference..
J. Hypertens. 2000 ; 18 : 493-508.
LA FONDATION DE RECHERCHE SUR L'HYPERTENSION ARTERIELLE Page 3/3

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents