VOUS DÉSIREZ UNE GROSSESSE ET VOULEZ UN BÉBÉ EN SANTÉ ?
4 pages
Français

VOUS DÉSIREZ UNE GROSSESSE ET VOULEZ UN BÉBÉ EN SANTÉ ?

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

VOUS DÉSIREZ UNE GROSSESSE ET VOULEZ UN BÉBÉ EN SANTÉ ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 116
Langue Français

Exrait

VOUS DÉSIREZ UNE GROSSESSE ET VOULEZ UN BÉBÉ EN SANTÉ ?
Santé des futurs parents……………………………………………………………………………………1 Prévention des anomalies congénitales et maladies fœtales………………………… 3 Prévention des problèmes de la grossesse et de l’accouchement……………….. 4
Suzanne Parenteau,médecin-conseil de Seréna
Certaines maladies ou malformations des bébés sont imprévisibles et impossibles à prévenir.Cepen-dant, il existe bien des comportements ou démarches que les futurs parents peuvent accomplir pour mettre de leur côté les meilleures chances d’avoir un bébé en santé.
SANTÉ DES FUTURS PARENTS Prenez d’abord soin de votre santé à tous deux.Que votre organisme soit dans sa meilleure forme pour produire hormones équilibrées et ovules et spermatozoïdes sains ! Éviter l’usage du tabac L’usage de la cigarette introduit dans l’organisme une multitude de substances toxiques en plus de la nicotine qui restreint la bonne circulation sanguine aux testicules, aux ovaires, à l’utérus aussi bien que dans le reste du corps.Il est difficile, mais possible, d’arrêter de fumer. Pour cette démarche difficile, on peut trouver de l’aide auprès de son CLSC, de son médecin ou de groupes spécialisés. Le tabagisme est un facteur de subfertilité, de mauvaise implantation du placenta, de défauts de développement fœtal, de problèmes chez les enfants soumis à la fumée. Aussi bien s’attaquer au début de la réaction en chaîne et essayer de régler le problème tout de suite pour le mieux-être de tous !Et si par malheur on n’arrive pas à arrêter de fumer, il faut au moins fumer dehors et réussir à diminuer la consomma-tion. Modération dans l’alcool Il paraît que deux portions quotidiennes d’alcool pour les hommes et une pour les femmes sont plus favorables à la santé que pas du tout.Par contre, une consommation importante, régulière ou en «brosse» peut nuire à la fertilité chez les deux sexes, en plus d’entraîner de multiples problèmes dans l’organisme. Deplus, une fois la grossesse commencée, aucune quantité minimale n’a été prouvée sécuritaire pour le développement de l’enfant. On appelle «syndrome d’alcoolisme fœtal» un ensemble d’anomalies physiques et mentales chez l’enfant, qui sont le résultat de consommation exagérée d’alcool pendant la grossesse. Alimentation équilibrée Pour la santé des futurs parents, comme pour celle de la femme enceinte et de l’enfant, l’alimentation doit contenir une abondance de fruits et légumes frais, cuits et crus, de légumineuses (fèves et pois secs de toutes sortes), de pains et céréales de grains entiers. La viande, les oeufs et les produits lai-tiers, en quantité raisonnable, de même que le poisson, fortement recommandé, sont les principales sources de protéines de la plupart des gens.Si on choisit de les éviter, il faut le faire de façon infor-mée et s’assurer systématiquement de les remplacer par des aliments qui satisferont les besoins fon-damentaux de l’organisme. Une femme végétalienne ou végétarienne qui veut devenir enceinte devrait consulter pour assurer les meilleurs choix pour elle et son enfant.Les personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas consommer de produits laitiers doivent s’efforcer, et ce n’est pas facile, de trouver ailleurs les quantités de calcium suffisantes à la santé des os et des dents de la mère et de l’enfant. La grossesse n’est pas un bon moment pour suivre un régime amaigrissant. S’il y a surpoids, vaut mieux faire la correction avant, avec les conseils de nutritionnistes professionnels, et la pratique régulière d’exercice. Pour ce qui est des boissons courantes, il ne faut pas abuser de la caféine, laquelle estcontenue dans le café, le thé, les colas et le chocolat. Médicaments, vitamines et tisanes Tous lesmédicaments, sous prescription ou en vente libre, doivent faire l’objet de vérification avant d’être pris pendant la grossesse.Il y a des médicaments contre l’épilepsie, contre l’acné, contre les troubles thyroïdiens et beaucoup d’autres, même l’aspirine, qui peuvent nuire à la grossesse ou au fœtus. Sila femme qui désire devenir enceinte en consomme, il est temps de s’informerAVANT LA
3
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents