L

L'œuf ou la poule - En matière d'introduction

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Note d'intention :
Cette introduction à "l'œuf ou la poule", bréviaire de philosophie pragmatique, qui recueille l'ensemble des articles que je publie dans cette rubrique, vous éclairera j'espère, sur les principes qui président à leur rédaction.
A propos :
Ces articles, bien qu'il ne soit pas destinés à une cible à priori, peuvent être une source d'inspiration originale, pour ceux qui se préparent aux échéances de la dissertation philosophique.
Merci, si vous y êtes sensibles, d'en faire la publicité.
Bonne réflexion à vous !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 novembre 2013
Nombre de visites sur la page 69
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
1En matière dintroduction
1.1.Luf ou la poule  Qui de luf ou de la poule est arrivé le premier ? . Fameuse interrogation qui nous renvoie à notre perplexité quant à une vision énigmatique du monde. Si chaque explication du monde engendre un nombre croissant de questions que notre ignorance nous interdit de résoudre immédiatement, la question emblématique de  luf ou la poule  trouve sa solution naturellement. La poule fait partie de la famille des oiseaux, et la science nous apprend que les oiseaux descendent des dinosaures. Les dinosaures eux-mêmes (pour ce qui est des dinosaures ovipares) pondaient déjà des ufs, de même que leurs ascendants et les ascendants de leurs ascendants. Luf est certainement un des moyens de reproduction privilégiés de notre dame nature, et il préexiste sans aucun doute à tous les gallinacés.
Comme le précisait Jonathan, les transmutations, interviennent au niveau de luf, non de la poule.
Ces réflexions pragmatiques de la philosophie au quotidien ont pour ambition de systématiser la mise en équation de toutes problématiques, sur le principe que toute question bien posée contient sa solution.
Cet exercice engage à mettre en évidence les confusions et les paradoxes inhérents à un certain nombre dinterrogations ordinaires. Il sagit délucider toutes les confusions, de résoudre les paradoxes et de reformuler chaque question afin que sa pertinence puisse susciter une nouvelle réflexion, la vôtre.
Tous les arguments logiques qui sont développés ici sont autant de clefs et de mécanismes que je vous invite à démonter et à reconstruire selon votre propre inspiration. Testez la robustesse de chaque proposition, initiez des chemins de traverse. Ne vous laissez pas faire !
Je vous préciserai, dans la mesure du possible, le sens de ma démarche et linfluence de mon héritage personnel, qui orientent ces réflexions. Cette mise en exergue de ma subjectivité devrait permettre de ramener mes propos à leur juste mesure.
Je mengage aussi à ne jamais méterniser en développements sans fin. Lenjeu voudrait ici que votre temps de lecture suscite davantage de votre temps de réflexion. Et si je méternise sur certains sujets, arrachez quelques pages, mais par pitié, ne jetez pas ce livre.
1.2.Socrate navait pas lu Platon. Socrate navait pas lu Platon, et nattendait daucun autre la validation de son propos, là où seule la logique de son argumentation faisait foi. Socrate, avec sa maïeutique, impose le principe dune démonstration logique inhérente à toute manifestation de la vérité. Socrate avait pour seules références son propre discours.
Jéviterai aussi de référencer ces réflexions avec les lectures que jai pu avoir, ou avec celles que je nai pas eues, dailleurs. Le propos nest pas là. Il ne sagit pas de la prose dun érudit, construite sur une étude savante dun courant philosophique connu ou inconnu, avec force références à lappui, qui viendraient légitimer la tentative dun discours.
Il sagit dun exercice. Un exercice qui, pour moi, a toujours été une discipline en soi. Il sagit dexercer un radicalisme logique appliqué à la question philosophique et de visiter avec vous les implications dune approche logicomathématique.
Donc, je ne mentionnerai que les ouvrages ou les citations nécessaires à la compréhension de mon propos.