4 pages
Français

Présentation - article ; n°1 ; vol.81, pg 5-8

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Communications - Année 2007 - Volume 81 - Numéro 1 - Pages 5-8
4 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2007
Nombre de lectures 21
Langue Français
Présentation
Machines, appareillages, outils ou instruments divers démultiplient
depuis longtemps les possibilités du corps : force ou précision des gestes,
mémoire, classement ou calcul. Le corps trouve là un substitut, un allié,
développant à l’extrême ses possibles et ses qualités. En retour, les tech-
niques imposent au corps de nouvelles manières de faire, de nouvelles
perceptions, requièrent de nouvelles habitudes, de nouveaux rythmes,
dessinent un nouvel imaginaire. Loin de l’effacer, la technique sollicite
plus que jamais l’engagement du corps ; elle favorise une attention, une
vigilance, voire une « écoute » particulière du corps. Ce numéro explore
quelques aspects de ce « dialogue » permanent : quelles relations, quels
échanges se tissent entre les outils, les machines, les objets quotidiens et
le corps de leur utilisateur ? Comment naissent de nouvelles dispositions,
de nouvelles habiletés, de nouvelles perceptions ? À quel imaginaire les
techniques, modernes ou plus anciennes, renvoient-elles ? Comment le
corps, dans la pratique, résiste-t-il, comment se réapproprie-t-il des usa-
ges et des manières de faire ?
Expériences et imaginaires techniques des univers familiers.
Entre le corps et l’objet technique la relation n’est pas mimétisme,
projection ou simple prolongement. C’est d’abord comme
problème
à
résoudre,
disposition
et
habileté
à acquérir que s’opère la rencontre.
L’outil ne fait pas que donner au corps des possibilités qu’il n’avait pas,
il redéfinit le cadre de l’action, il ouvre à de nouveaux problèmes. En
distinguant l’outil auxiliaire de l’outil nécessaire, F. Sigaut révise ici la
thèse classique de l’outil comme prolongement naturel du corps. L’outil
simple, « auxiliaire », celui dont la forme et la fonction semblent calquées
sur la forme de l’organe, pourquoi serait-il premier ? Que l’outil prolonge
5