Prodware

Prodware

Documents
26 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L i v r e b l a n c
“L’évolution du Système d’Information des
Moyennes Entreprises”
p ro d wa re
l’informatique maîtrisée Sommaire
EDITO 3
MOYENNES ENTREPRISES (ME) ET SYSTEME D’INFORMATION 4
 LE POIDS DETERMINANT DES ME AU NIVEAU ECONOMIQUE ET INFORMATIQUE 4
 EVOLUTION DES BESOINS DES ME 7
 LES ENTREPRISES DE 100 A 1000 SALARIES : UN SEGMENT A PART ? 10
UNE OFFRE EN CONSEQUENCE 11
 DE L’INTEGRE A L’INTEGRABLE 11
 LES ACTEURS EN PRESENCE 13
 LE ROLE CLEF DE LA SOCIETE DE SERVICES DANS LE DISPOSITIF 16
PRODWARE 17
 UNE CROISSANCE SOUTENUE 17
 UN ACCOMPAGNEMENT SUR L’ENSEMBLE DU SI 18
 UNE ORGANISATION AU SERVICE DES CLIENTS 20
CAS CLIENT 22
CONCLUSION 23
ANNEXE 24
LEXIQUE 25
2 Edito
Les impératifs de compétitivité auxquels doivent faire face les Moyennes Entreprises (sociétés de 100 à
1 000 salariés) sont de plus en plus élevés.
Pour relever ce défi, ces entreprises confirment que l’informatique est un outil fondamental : 53% d’entre
elles, consultées au sein de l’étude que nous avons menée, considèrent l’informatique comme un
investissement prioritaire.
Depuis quelques mois, nombreux semblent être les prétendants sur ce marché, mais quelle est la réalité
de leurs offres ? Faut-il choisir un ERP/PGI ?
Face à des évolutions technologiques et fonctionnelles rapides, peu de sociétés de services, dédiées
aux entreprises de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 86
Langue Français
Signaler un problème
L i v r e b l a n c “L’évolution du Système d’Information des Moyennes Entreprises” p ro d wa re l’informatique maîtrisée Sommaire EDITO 3 MOYENNES ENTREPRISES (ME) ET SYSTEME D’INFORMATION 4  LE POIDS DETERMINANT DES ME AU NIVEAU ECONOMIQUE ET INFORMATIQUE 4  EVOLUTION DES BESOINS DES ME 7  LES ENTREPRISES DE 100 A 1000 SALARIES : UN SEGMENT A PART ? 10 UNE OFFRE EN CONSEQUENCE 11  DE L’INTEGRE A L’INTEGRABLE 11  LES ACTEURS EN PRESENCE 13  LE ROLE CLEF DE LA SOCIETE DE SERVICES DANS LE DISPOSITIF 16 PRODWARE 17  UNE CROISSANCE SOUTENUE 17  UN ACCOMPAGNEMENT SUR L’ENSEMBLE DU SI 18  UNE ORGANISATION AU SERVICE DES CLIENTS 20 CAS CLIENT 22 CONCLUSION 23 ANNEXE 24 LEXIQUE 25 2 Edito Les impératifs de compétitivité auxquels doivent faire face les Moyennes Entreprises (sociétés de 100 à 1 000 salariés) sont de plus en plus élevés. Pour relever ce défi, ces entreprises confirment que l’informatique est un outil fondamental : 53% d’entre elles, consultées au sein de l’étude que nous avons menée, considèrent l’informatique comme un investissement prioritaire. Depuis quelques mois, nombreux semblent être les prétendants sur ce marché, mais quelle est la réalité de leurs offres ? Faut-il choisir un ERP/PGI ? Face à des évolutions technologiques et fonctionnelles rapides, peu de sociétés de services, dédiées aux entreprises de taille moyenne, ont la taille critique pour former leurs collaborateurs aux évolutions légales et technologiques «galopantes». Lors de choix majeurs d’équipement ou de rééquipement, être accompagné par une société de services de proximité est un atout indéniable pour réussir un projet d’entreprise. Une société de services a non seulement une vision globale du système d’information, mais également une parfaite connaissance des processus. Prodware apparaît comme l’une des sociétés de services précurseur dans cette dynamique. Elle dispose en effet des atouts suivants :  Un maillage étendu du territoire et une capacité d’accompagnement à l’international  Des compétences allant de l’infrastructure réseau jusqu’au métier  Une capacité d’aide au choix grâce à une offre large et cohérente de produits  Une expérience acquise auprès de plus de 6 000 entreprises clientes 3 Moyennes Entreprises et Système d’Information Le poids déterminant des ME au niveau économique et informatique On dénombre environ 1,8 millions d’entreprises en France, dont la majeure partie est constituée d’entreprises de moins de 20 salariés. Il s’agit donc d’un marché atomisé, dans lequel le poids des petites et moyennes entreprises est extrêmement fort comme l’atteste le graphique suivant. C orres pondanc e effec tifs + de 1 000 s alariés C A de + de 150 ME1 737 0,1%, C A de 75 à 150 ME1 807500 à 1 000 s alariés 0,1%0,1% ME C A de 15 à 75 ME 100 à 500 s alariés 16 172 0,9%, C A de 1,5 à 15 ME 115 41910 à 100 s alariés P ME C A de 0 à 1,5 ME6,4%, 1 676 2980 à 10 s alariés T P E 92,5%92,5% Source INSEE (SUSE) Nombre d’entreprises par chiffre d’affaires réalisé Les entreprises de taille moyenne, ou Moyennes Entreprises, de 100 à 1 000 salariés, sont plus de 18 000. 4 Moyennes Entreprises et Système d’Information Les Moyennes Entreprises dépensent 9 000 millions d’euros en technologie de l’information soit 12% des dépenses informatiques des entreprises et administrations françaises. Administrations 15% Ménages/Divers 7% Grandes entreprises 41% TPE 15% PE ME10% 12% Répartition des dépenses informatiques par utilisateurs Source PAC Alors que les grands comptes et les administrations continuent à réaliser en interne (ou au moins sous maîtrise d’œuvre interne) nombre de projets et d’applications, les Moyennes Entreprises ont depuis longtemps «externalisé» de diverses manières leurs besoins informatiques auprès d’éditeurs et de prestataires de services. La faible propension de ces ME à faire appel à des structures de conseil, ou à entretenir un nombre élevé de fournisseurs, les incite à choisir des fournisseurs pérennes de solutions évolutives et éprouvées. La période 1998/2001 a vu l’ensemble des entreprises françaises, et plus spécialement les grands comptes, investir massivement dans les technologies de l’information et renouveler/ étendre leurs moyens technologiques et applicatifs. Les échéances An 2000, l’euro, l’émergence d’Internet,… ont généré un cycle d’investissement particulièrement intense. Les ME ont participé, dans une moindre mesure, à ce phénomène. Traditionnellement plus prudentes, elles se sont très partiellement équipées de solutions en technologies Internet ou de stratégies «e-business»… Le retournement de conjoncture économique vers la fin 2001 a également freiné certaines velléités. Néanmoins, le potentiel de modernisation et une nouvelle vague devraient arriver à partir de 2006 avec le renouvellement des équipements réalisés il y a 5 à 8 ans. 5 Moyennes Entreprises et Système d’Information Ainsi, les investissements en Système d’Information repassent comme un poste d’investissement prioritaire (53% des entreprises consultées). Cela n’était plus le cas depuis 2002. 1 3 %R&D Marketing / Communication 1 9 % RH (Recrutement, formation...) 1 8 % Système d'Information 53 % 0 1 0 20 30 40 50 6 0 Priorités des investissements des ME en 2006 (étude Prodware/PAC – Décembre 2005) Les Moyennes Entreprises deviennent alors la cible de nombreux acteurs de l’informatique pour les raisons invoquées :  Les grandes entreprises sont déjà très informatisées et représentent essentiellement un marché de renouvellement après un cycle d’investissement «hyperactif» (1997-2001).  La modernisation des ME a commencé plus tardivement et constitue un segment dynamique à l’aube d’un nouveau cycle d’équipement. De plus, il s’agit d’un marché très important en nombre d’entreprises.  Les TPE sont des entreprises difficilement accessibles et leurs budgets très limités. 6 Moyennes Entreprises et Système d’Information Évolution des besoins des ME Les ME ont, de plus en plus, des exigences de gestion proches de celles des grandes entreprises :  Elles sont soumises à des normes réglementaires sévères (fiscales, sociales, qualité…) françaises et européennes.  Elles ont des besoins fonctionnels souvent aussi complexes que ceux des grandes entreprises, notamment en terme de spécificité métier.  Les applications informatiques des ME sont souvent liées à celles des grands groupes (sous- traitants, fournisseurs...). Elles sont impactées par l’informatisation accélérée des relations client- fournisseur (Customer Relationship Management) ou de la gestion «sans couture» des chaînes de conception, de logistique, de production des grandes entreprises (Supply Chain Management, Product Lifecycle Management…).  Elles doivent faire face à une compétition internationale accrue impliquant des efforts de rationalisation et de compétitivité. Les ME souhaitent que le système d’information les aide à relever ces défis : Accroître la productivité 89% Accélérer le développement 82% international Donner un avantage 81%concurrentiel Consolider les rapports avec 68%les partenaires 48%Développer les ventes 62% 0 20 40 60 80 100 Motivations principales du changement de système d’information (étude Prodware/PAC – Décembre 2005) 7 Moyennes Entreprises et Système d’Information Elles doivent néanmoins composer avec des spécificités propres à leur structure et leurs projets subissent donc certaines contraintes :  Nombre de ces entreprises sont équipées d’un système d’information non homogène d’un point de vue fonctionnel et géographique.  Les ME disposent souvent de peu de ressources humaines et financières à consacrer à un projet informatique.  Les ME recherchent donc des outils simples, efficaces, conviviaux, faciles à mettre en œuvre, avec un retour sur investissement quantifiable. L’entreprise souhaite des solutions capables d’assimiler les évolutions technologiques et des fournisseurs aptes à l’accompagner sur les ouvertures qu’offre, par exemple, Internet au sein de l’entreprise et avec les partenaires. La sous-traitance et l’off-shore étant de plus en plus présents, la disponibilité de modules e-business (même si l’entreprise ne les intègre pas tout de suite) est un atout non négligeable. En effet, leur désir d’intégrer clients et fournisseurs à leur chaîne de logistique ou de services clients nécessite une collaboration étroite entre les systèmes d’information pour réaliser «l’entreprise étendue». 8 Moyennes Entreprises et Système d’Information Des fonctionnalités riches et adaptées sont importantes, mais d’autres critères sont pris sérieusement en compte :  Le temps d’implémentation,  Le prix,  Le retour sur investissement,  La facilité d’utilisation,  L’accompagnement technologique et géographique,  La pérennité de l’éditeur. Les fournisseurs de technologies et de solutions pour les ME doivent donc faire face à des contraintes fortes :  Des cycles d’investissements discontinus de la part de leurs clients,  Une forte sensibilité à la conjoncture sectorielle et générale,  Une fidélité aux fournisseurs et au tissu local,  L’influence des prescripteurs,  Une préférence pour des solutions packagées,  Une moyenne, voire faible, propension aux achats de conseil et d’assistance. 9 Moyennes Entreprises et Système d’Information Les entreprises de 100 à 1000 salariés : un segment à part ? Les besoins en logiciels et services informatiques d’une entreprise dépendent principalement de sa taille, de son secteur d’activité et de sa stratégie. Le critère qui prime, de manière générale, est celui de la taille de l’entreprise. Nous avons choisi de le quantifier en nombre de salariés. La taille implique une certaine complexité d’organisation tant sur un plan géographique qu’administratif. On estime qu’il existe alors une taille critique qui démarre entre 100 et 250 salariés et qui s’arrête entre 1000 et 2 000 salariés , seuil à partir duquel on passe à un niveau de complexité supplémentaire. Le lien de cause à effet entre la taille de l’entreprise, ses caractéristiques et son impact sur les logiciels et services informatiques est représenté ci-dessous : C arac téris tiques de Impac t s ur les bes oins en Impac t s ur les bes oins en C arac téris tiques de Impac t s ur les bes oins en Impac t s ur les bes oins en l'entrepris e s ervic es informatiques logic ielsl'entrepris e s ervic es informatiques logic iels 2 0 0 0 � Internationalisation Itrtilisti � R ichesse fonctionnelle icss fctill� B esoins en conseilsis csil Nombre de sites� Nombre de sites � P uissance de la plate-forme � P uissance de la plate-forme technologiquetcli� P assage vers l'externalisationss rs l'xtrlisti� C omplexité des fonctionslxits fctis administrativesiistrtivs � S implicité et rapidité d’installation ilicitt raiit’istllti et de pré-paramétrage� R ecours au développement t r-rtrcrs lt � G amme de produits et spécifique pour les aspects rits t scifi r ls scts services proposés métiersservices proposés métiers 5 0 � R ôle du responsable informatiquel rssl ifrti � P rojet E R P vu comme un projet d'entreprise� P rojet E R P vu comme un projet d'entreprise Des besoins informatiques en fonction de la taille de l’entreprise 10 E f f e c c t t i i f f s s