//img.uscri.be/pth/73501111fcbd9640e34fad565ba33b910cd03b84
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Quatre discours

De
158 pages
r^ QUATRE DISCOURS PAR Jules LEMAITRE DE L'aCADBMIE FBANÇA18E PARIS SOCIÉTÉ FRANÇAISE D'IMPRIMERIE ET DE LIBRAIRIE ^ANCIENNE LIBBAIRIK I.ECÈNE, OODIN ET C"e^ 15, Bue de Cluny, 15 1902 PORT-ROYALRACINE ET « RACINE ET PORT-ROYAL DISCOURS PRONONCÉ A PORT-ROYAL Le 2û Avril iS99 Messieurs, 11 a des fêtes commémoratives dey grands hommes, où sansdoute on se rend volontiers, mais avec le sentiment qu'on apporte à l'accomplissement d'un devoir un peu austère. C'est qu'il a, en effet,y des personnages illustres donton conçoit l'utilité ou la grandeur plus qu'on n'en ressent le charme. On célèbre comme des Quatre Discours abstractions les vertus ou les facultés intellectuelles qu'ils représentent. On leur —est reconnaissant par réflexion. Mais, nous, Messieurs, il me semble que nous apportons à cette cérémonie une émotion sincère, spontanée, de l'amitié, de la ten- dresse, et que la fête de Racine, du poète incomparable des passions amoureuses, nourri dans l'amour de Dieu et mort dans cet amour retrouvé, est, de toutes les fa- çons, une fôte d'amour. Tout conspire ici à pénétrer nos cœurs de souvenirset de sentiments délicieux et rares. Cette vallée de Port-Royal est un des coins de la France les plus augustes, les plus imprégnés d'âme. C'estune terre sacrée. Car, d'abord, cette vallée a abrité lavie intérieure la plus intense peut-être qui ait été vécue dans notre patrie.
Voir plus Voir moins

r^
QUATRE
DISCOURS
PAR
Jules LEMAITRE
DE L'aCADBMIE FBANÇA18E
PARIS
SOCIÉTÉ FRANÇAISE D'IMPRIMERIE ET DE LIBRAIRIE
^ANCIENNE LIBBAIRIK I.ECÈNE, OODIN ET C"e^
15, Bue de Cluny, 15
1902PORT-ROYALRACINE ET«
RACINE ET PORT-ROYAL
DISCOURS PRONONCÉ A PORT-ROYAL
Le 2û Avril iS99
Messieurs,
11 a des fêtes commémoratives dey
grands hommes, où sansdoute on se rend
volontiers, mais avec le sentiment qu'on
apporte à l'accomplissement d'un devoir
un peu austère. C'est qu'il a, en effet,y
des personnages illustres donton conçoit
l'utilité ou la grandeur plus qu'on n'en
ressent le charme. On célèbre comme desQuatre Discours
abstractions les vertus ou les facultés
intellectuelles qu'ils représentent. On leur
—est reconnaissant par réflexion. Mais,
nous, Messieurs, il me semble que nous
apportons à cette cérémonie une émotion
sincère, spontanée, de l'amitié, de la ten-
dresse, et que la fête de Racine, du poète
incomparable des passions amoureuses,
nourri dans l'amour de Dieu et mort dans
cet amour retrouvé, est, de toutes les fa-
çons, une fôte d'amour.
Tout conspire ici à pénétrer nos cœurs
de souvenirset de sentiments délicieux et
rares. Cette vallée de Port-Royal est un
des coins de la France les plus augustes,
les plus imprégnés d'âme. C'estune terre
sacrée.
Car, d'abord, cette vallée a abrité lavie
intérieure la plus intense peut-être qui
ait été vécue dans notre patrie. Là ont
médité et prié les âmes les plus profon-
des, les plus repliées surelles-mêmes, les